Astrologie et langage

Posté par nofim le 24 mars 2013

Il est courant qu’en astrologie, l’on se paie de mots. On commencera par souligner que rien n’est plus général que le langage. Un portrait psychologique est un tissu de clichés, c’est-à-dire d’adjectifs qui n’ont rien de personnel. Se définir par tel ou tel mot, c’est appartenir à  un certain ensemble, de la même façon que de se dire d’ailleurs de tel ou tel signe.

En réalité,  il y a une proportion considérable de gens qui  ne perçoivent le monde qu’au travers des lunettes qu’on leur fournit.
Si l’on prend le cas des « praticiens » en astrologie, le paradoxe tient au fait qu’ils n’ont pas un rapport immédiat, direct avec le monde alors que ceux qu’on appelle des théoriciens  travaillent  la matière première des choses pour en extraire la substantifique moelle.
Il faut savoir que ce sont les mieux lotis qui sont le plus souvent les moins doués. C’est ainsi que ceux qui ont la pratique des lunettes ne sont pas ceux, a priori, qui ont la meilleure vue. L’outil dénote le manque. Ceux qui sont  les mieux équipés pour comprendre leurs semblables ne seraient-ils pas les plus démunis de ce point de vue ?
Le bon praticien, c’est, en fait, celui  qui fait ce qu’on lui dit de faire sans état d’âme mais c’est tout le contraire de quelqu’un qui est en phase avec le monde, si ce n’est par le biais des outils que l’on met à sa disposition. Quant au résultat, il n’est pas en mesure de l’apprécier puisqu’il n’a pas d’autre point de repére.
Le vrai théoricien est celui qui  parvient à capter des lignes de force au sein du réel sans avoir besoin d’un quelconque modèle. C’est lui, le théoricien qui élabore un modèle et non pas qui en applique un.
En fait, avant d’utiliser certains mots, il vaudrait mieux remuer sa langue sept fois dans sa bouche car ces mots peuvent nous surprendre. C’est comme pour les mots « extraverti » et « introverti » dont nous avons montré ailleurs que l’on risquait fort de les intervertir. La réalité est chose trop délicate pour qu’on l’aborde avec les gros sabots d’un langage non maîtrisé. C’est pourquoi la consultation astrologique est le plus souvent un marché de dupes, du fait de l’illusion d’une intercompréhension, chacun faisant semblant de comprendre ce que dit l’autre pour ne pas avoir l’air idiot. C’est évidemment le cas pour des mots comme « masculin » et « féminin » dont on se sert sans savoir exactement ce qu’ils recouvrent.
En fait on a l’impression que l’astrologie est une opération qui consiste à savoir quand on peut utiliser tel mot. Ce qui est intéressant pour des gens qui ont appris des mots mais ne savent pas les utiliser.  L’astrologie nous donnerait le droit de nous servir de tel mot pour telle situation ou telle personne.  Or, les gens normaux n’ont pas besoin d’un tel « feu vert » pour s’exprimer, ne sont pas preneurs de ce produit. C’est « mon thème qui le dit » comme on dirait « c’est marqué dans le journal donc c’est vrai. »
Ce qui vient encore compliquer les choses, c’est que la vie est cyclique, que nous évoluons, que nous changeons et donc quand l’astrologue nous dit quelque chose, soit cela correspond à ce que nous sommes, soit à ce que nous avons été. Lorsque la personne est en conflit et qu’elle rejette, désavoue son passé, elle est demandeuse qu’on lui dise qu’elle est plutôt comme ceci que comme cela. En revanche, la personne qui assume ses contradictions et ses revirements n’éprouvera pas le besoin de se définir, c’est-à-dire de se  (dé)limiter. Quelqu’un qui est bien dans sa peau d’être humain  vivant cycliquement ne sera pas demandeur de « portrait psychologique ».
On terminera  en rappelant que le fait qu’une très grande partie du public astrologique soit féminin ne prouve nullement que les femmes sont plus « sensibles », plus « ouvertes » ; cela prouve surtout qu’elles sont plus en demande, en manque  dans leur rapport au monde. Or,  notre civilisation doit parier sur  ceux qui ne dépendent d’aucun outil externe et qui sont équipés de leurs facultés organiques. Ce qui vient de nous  est gratuit, ce qui vient d’autrui a un coût.  Plus nous sommes autonomes, c’est-à-dire sans recours à des objets fabriqués et moins nous dépensons, moins nous sommes une menace écologique.  L’Humanité se ruine en cherchant à pallier les manques organiques des gens et en élaborant des prothèses.
Pour nous l’astrologie se doit d’être extrémement simple, ce qui signifie qu’elle n’a pas à constituer un langage qui se grefferait sur notre perception des choses.  Ceux qui sont déçus par la simplicité du modèle que nous proposons  apportent la preuve qu’ils attendent beaucoup trop de l’astrologie.  Or, pour nous, le but de l’astrologie n’est pas d’aider les gens à parler d’eux-mêmes ou d’autrui mais à expliquer au monde de façon binaire et schématique comment il fonctionne.  Un dessin vaut mieux qu’un long discours.

Laisser un commentaire

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs