Saturne et l’Europe‏

Posté par nofim le 15 juin 2013

L’astrocyclologie  et l’Europe  (1913-2013)
Par  Jacques  Halbronn
 
L’histoire de l’Europe se prête fort bien à ’application de notre modèle dans la mesure où la dimension cyclique y est assez patente avec une alternance de phases de dépassement des frontières et  de phases de cloisonnement, de résistance à une certaine dynamique unitaire. Les conjonctions de Saturne avec  l’une des quatre étoiles fixes correspondent à des moments de convergence que cela se passe par la voie diplomatique, économique  ou par la voie militaire  ou par une combinaison  des diverses voies.
Le déclenchement, en 1914, à la suite de l’attentat de Sarajevo,  de la « Grande Guerre », de la guerre « européenne » comme on la désigne au début,  est marqué par la conjonction de Saturne avec Aldébaran. C’est très vite un embrasement qui n’épargne personne, de par le jeu, l’engrenage,  des alliances.  Trois ans plus tard,  tout au long de l’année  1917, qui voit la chute du tsarisme,  l’URSS se dirige vers le désengagement (Brest Litovsk), ce qui met fin au front de l’Est, la pression conjonctionnelle est trop faible avec Saturne au début du Lion.  Il y a un parallèle avec 1989, qui correspond aussi à un désengagement mais aussi avec mai 68… 1917, c’est aussi le démembrement  de l’empire ottoman  et la Déclaration Balfour accordant aux Juifs un « foyer » en Palestine, ancienne possession turque.
Si l’on prend le début de la Seconde Guerre Mondiale, force est de constater que les « alliés » ne parviennent pas à s’organiser face à l’Allemagne, à commencer par la France et l’Angleterre, en dépit de  projets d’union entre les deux Etats. Les Etats Unis, quant à eux,  restent en retrait, se désolidarisent de leurs partenaires de la Grande Guerre. Saturne est déjà bien éloigné de sa dernière conjonction. Un certain cafouillage aboutit à la signature du  traité germano-soviétique.
L’évolution des Etats Unis  nous intéresse : fin 1941  Pearl Harbour leur démontre qu’ils ne sont pas à l’abri. Saturne est à proximité de sa conjonction stellaire avec Aldébaran et  l’année 1942 voit le débarquement américain en Afrique du Nord. Le conflit se mondialise. On rapprochera Pearl Harbour de septembre 2001  avec Saturne à peu près au même endroit  du ciel, ayant depuis peu passé le cap de la conjonction stellaire en  question, à soixante ans d’intervalle. Là encore,  ceux qui se croyaient hors d’atteinte en sont pour leurs frais. De même, l’Allemagne va envahir la zone libre et ceux qui pensaient être protégés par cette nouvelle ligne Maginot qu’est la « ligne de démarcation » de 1940  doivent déchanter.
De même,  de façon assez étonnante, 1957 (Saturne passant sur Antarès)  voit les adversaires d’hier s’unir contre toute attente, à savoir l’Allemagne, l’Italie et la France. C’est le traité de Rome. La conjonction généré ce type de rapprochement improbable.
A l’inverse, en 1960, trois ans plus tard, l’empire colonial français va se dissoudre, dès lors que l’effet conjonctionnel de Saturne n’est plus assez opérant. En 1989,  dans le même contexte, c’est l’empire soviétique qui se désagrégé, lâché, en quelque sorte, par la conjonction saturnienne qui n’est pas au rendez-vous.
En 2002, alors que Saturne passe sur Aldébaran, c’est la mise en circulation de l’euro, ce qui correspond à un temps fort de la construction européenne,  le traité de Rome ayant eu lieu dans l’axe Aldébaran-Antarés. (cf. supra).
Une nouvelle conjonction se formera  sur Antarès mais l’on en ressentira les prémisses lors du passage de Saturne à la fin du scorpion,  dès la fin de 2014. Il y aura certainement à cette occasion de nouvelles alliances, des unions  de diverses natures et éventuellement assez surprenantes. A priori, cela peut être à nouveau favorable pour l’Union Européenne mais d’autres alliances pourraient se présenter dès lors que certains clivages parviennent à s’effacer. Sur le plan politique français, on ne peut exclure des rapprochements entre formations politiques qui s’étaient refusé à s’allier : le FN pourrait sortir de son isolement, au sein de la droite,  à moins qu’il ne s’agisse de quelque forme d’union nationale entre PS et UMP. En attendant,  au cours des prochains dix-huit mois, on aura plutôt des signes de désaccord, de tiraillement entre les alliés d’hier : on songe aux relations du PS avec le Front de Gauche et avec les Ecologistes mais aussi à l’évolution de la zone euro qui n’est pas à l’abri de certains remous, du fait du déclin de l’effet conjonctionnel.
On voit qu’avec une seule planète et une combinatoire « fixe » de  4 étoiles, on peut expliquer les enjeux du XXe siècle et du début du siècle suivant. Aucune commune mesure avec la débauche de cycles dont se servent les astrologues pour couvrir  cette même période, dont le cycle Saturne- Neptune n’est qu’un facteur parmi d’autres.
 
JHB
09. 06.13

Laisser un commentaire

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs