Saturne le grand rassembleur‏

Posté par nofim le 29 juin 2013

Editorial
Saturne le grand rassembleur.
Par  Jacques Halbronn
 
Teleprovidence a été lancé en 2008  alors que Saturne passait sur l’étoile fixe royale Regulus. Au cours des années qui allaient suivre,  cette « chaîne » occupa une place centrale dans le milieu astrologique francophone. Mais il convient de resituer l’entreprise dans la longue durée, toujours autour du cycle de Saturne. En 1994,  nous commençâmes à publier une série intitulée ‘Le Nouveau Guide de la Vie Astrologique » qui fera partie  d’un  mémoire de DESS (Paris VIII  Saint Denis), l’année suivante et paraitra enfin en librairie en 1997 sous le titre de Guide Astrologique (Ed. Laurens). Cette entreprise consistait avant tout à  demander à chaque astrologue de nous envoyer une notice.  Début  1985, nous avions publié le Guide de la Vie Astrologique. – (Ed. Trédaniel) alors que Saturne  transitait à la fin du signe  du scorpion, aux approches de sa conjonction avec l’étoile fixe Antarès.
On peut remonter encore plus haut, cependant, pour capter cette même dynamique de rassemblement du milieu astrologique avec la parution en 1979 du collectif  Aquarius ou la Nouvelle Ere  du Verseau (Ed Albatros & Autre Monde), qui rassemblait un grand nombre de contributions s’ouvrant chacune  par une notice (en partie les Actes d’un Colloque tenu en septembre 1977), ce qui nous  conduit à rappeler le rôle de notre association comme matrice des rencontres astrologiques, dès le milieu des années soixante-dix du siècle dernier. En 1981, nous avons publié le « Bottin Astrologique » (Ed  La Grande Conjonction) qui était une esquisse de ce qui deviendra le Guide de la Vie Astrologique. En 1980, la formule sera reprise au sein du Grand Livre des Prédictions, Ed Balland).
C’est dire que Teleprovidence bénéficie d’un savoir-faire  de plusieurs décennies. Il nous a semblé opportun de montrer que  les grands moments de cette entreprise de recensement  et de synergie suivent  de façon très nette les conjonctions de Saturne avec une des quatre étoiles fixes royales.  On pourrait évidemment  amplifier l’analyse en suivant le processus de sept en sept ans mais ce que nous avons voulu montrer ce n’est pas tant que chaque conjonction généré une même dynamique de rassemblement mais que chaque grand moment d’unification  correspondait à une « grande » conjonction au sens où nous l’entendons – (rien à voir ici avec les conjonctions Jupiter-Saturne si prisées à la Renaissance)
On sera peut être étonné de nous voir désigner Saturne comme le  grand rassembleur. Il l’est quand il est en conjonction avec l’une des quatre étoiles fixes royales. Il l’est beaucoup moins quand il s’en éloigne. C’est la distance planéte-étoile qui est déterminante ici et non la planéte en tant que telle.
JHB
28. 06. 13

Laisser un commentaire

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs