Les femmes et la mémoire

Posté par nofim le 30 juin 2013

Les femmes et  la rançon de l’anamnèse
Par  Jacques Halbronn
 
Un des points faibles du sexe « faible » est son rapport à la mémoire et une certaine difficulté à « digérer » les souvenirs. Les femmes gardent généralement une mémoire très « vive » de leur passé, ce qui ne va  évidemment pas sans les travailler, voire les « hanter ». Elles auront du mal à oublier, à pardonner et donc à « évacuer » certaines sensations qui vont continuer à peser sur leur conscience, ce qui est épargné aux hommes qui tournent plus facilement la page, comme si de rien n’était, ce qui leur permet d’aller de l’avant avec plus d’aisance, quitte à « passer l’éponge ». Nous dirons qu’ils font plus facilement le ménage ‘intérieur » tandis que les femmes  réussissent mieux dans le ménage « extérieur ». On assiste d’ailleurs régulièrement à des heurts autour de ce double ménage, chaque sexe reprochant à l’autre de ne pas prendre assez soin de ceci ou  de cela et étant parfois horrifié par le désordre qu’il observe chez l’autre.
Or, quand il s’agit de réunir, de rassembler, mieux vaut ne pas être enclin à ressasser les veilles histoires, à raviver  les rancunes. L’anamnèse, le souvenir de ce qui avait été refoulé  n’est pas toujours de bon aloi et peut être handicapante. Stratégiquement, il sera donc de « bonne guerre »  de bombarder les femmes de toutes sortes de chocs psychologiques dont elles auront du mal à se remettre dans un bref délai, d’où une difficulté à « dépasser » certaines impressions, de se repositionner promptement. Or, souvent la première impression, même fausse, laisse des traces « internes » qu’elles ne savent pas  « nettoyer » (ménage intérieur), ce qui fait que leurs propos sont parfois nauséabonds et incommodants voir obscènes, tout comme dans la maison d’un homme, on doit parfois supporter des odeurs gênantes…
Les hommes parviennent plus facilement  à s’entendre entre adversaires de la veille – c’est ce qu’on appelle la « paix des braves »- ont oublié les atrocités, les blessures d’amour propre,  les choses qui nous restent « sur le cœur »- cela a permis à certaines régions du monde de s’unir comme en Europe de l’Ouest dès les années Cinquante du siècle dernier alors qu’ailleurs, au Moyen Orient, la mémoire pèse de tout son poids, irrémédiablement.  Celui qui sait rassembler devra donc être capable de faire oublier, de reprogrammer les choses à nouveaux frais. C’est une qualité précieuse du leader que de ne pas mettre de l’huile sur le feu, de  ne pas ranimer les vieilles  rancœurs. C’est pourquoi les débats entre hommes sont souvent plus sereins quand il n’y a pas de femmes car on a une plus grande liberté de parole et d’action que lorsqu’il faut « expier », exorciser le passé.
 
Nous proposerons donc, dans notre entrepris de discernement des deux sexes, d’élaborer des tests tenant compte de nos observations en mesurant l’impact, le retentissement de propos tenus à l’encontre de quelqu’un sur son comportement ;  On pourrait prendre l’image de la tâche que l’on parvient ou non à faire disparaitre quand on dispose du produit adéquat mais qui perdure si l’on n’en a pas. Les femmes doivent apprendre que le nettoyage interne est aussi important que l’externe, qu’il faut savoir effacer,  gommer,  neutraliser des éléments intrusifs et envahissants en développant ce que nous avons appelé, ailleurs, le « toucher » interne.. En cela, les femmes sont décalées par rapport aux machines qui elles peuvent « changer » de disque.  D’ ailleurs, les femmes ont fortement tendance à se répéter, ce qui devient très vite lassant pour les hommes mais qu’y peuvent-elles ? Il y a là une carence du « surmoi » social qui exige que l’on maintienne un certain « sang-froid » en toute circonstance. Les femmes sont souvent placées dans un dilemme : soit elles ne peuvent pas s’empêcher de faire ou de dire ceci ou cela, c’est « plus fort » qu’elles, soit elles sont contraintes d’exécuter à la lettre ce qu’on leur demande. Deux situations qui ne développent pas particulièrement le sens de l’argumentation et de  l’explication. Les hommes, en revanche, semblent plus aptes à mettre de l’ordre dans leurs pensées, ce qui leur permet de tenir des propos plus construits et mieux maitrisés…
On en arrive à des « valeurs » fort différentes, voire incompatibles. L’affaire DSK a  montré   à quel point les femmes avaient de difficultés à évacuer le passé or ce passé ne revêt une  telle importance que du fait qu’on n’y parvient pas. On ne peut donc parler de « faits » objectifs. Si je fais une tâche sur une nappe et qu’un an après on me le reproche : qui est coupable  moi d’avoir fait la tâche ou l’autre de ne pas avoir su ou voulu la supprimer dans un délai raisonnable ?  On peut penser que la psychanalyse vise à aider les femmes à mieux gérer leur passé mais il semble que l’on touche là à des différences congénitales dont il vaut mieux prendre conscience plutôt que de présenter la mémoire des torts que nous a fait notre prochain comme une valeur suprême.  Les femmes seraient-elles les gardiennes  du  passé de l’Humanité et les hommes  garants de son avenir ?  Ce qu’il faudrait éviter, c’est qu’au nom de l’égalité des sexes, on en arrive à nous présenter le comportement féminin comme étant la norme universelle de la condition humaine. Face aux exigences de la cyclicité,  ce qui implique un renouvellement des pratiques, des habitudes, les femmes ne sont-elles pas sérieusement pénalisées, ce qui expliquerait leurs maigres performances en tant que facteurs de progrès ? L’ironie veut que l’on nous parle de plus en plus du « progrès » de la condition féminine-entendons l’ouverture aux activités dites masculines –  comme la marque du progrès des sociétés. Le problème, c’est que de tels enjeux encouragent singulièrement les faux semblants et les contrefaçons, si ce n’est que le progrès technologique tend à brouiller singulièrement les pistes, en servant de prothèse aux femmes – ce qui conduit  à soumettre l’Humanité à la dictature de la machine..
 
  
JHB
30/06.13

Laisser un commentaire

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs