L’ére astrologique et la Tour de Babel

Posté par nofim le 29 août 2013

L’astrologie se sert de la Nature mais selon nous elle n’appartient pas à la Nature et en fait, quelque part, s’est construite contre elle.
Nous recevons ce texte qui nous est adressé et dont nous ne sommes pas certains de comprendre parfaitement le sens:
19 août 19:27
« Je   n’ai pas trouvé dans la nature (c’est-à-dire dans le ciel et non sur terre où vous dites qu’il faut chercher avant de trouver l’équivalent au ciel) de témoignage de l’existence d’un tel cycle naturel de 7 avec un nom propre donné par les anciens. Par contre il existe l’alternance entre vaches grasses et vaches maigres qui justement ne s’apparentent pas au type que vous posez. »
JHB  Nous avons déjà répondu sur la question des sept années dans l’Ancien Testament en montrant que le songe de Pharaon témoigne d’une certaine confusion dans la transmission.  Nous avons montré que le demi-cycle de trois ans et demi jouait un rôle important dans la littérature prophétique, eschatologique. Il importe donc de bien connaitre les textes pour conclure que notre découpage n’a laissé aucune trace.
En ce qui concerne la corrélation avec le cosmos,  nous avons montré que 3 ans et demi était le huitième de  28 ans, qui est le cycle de Saturne.
Le fait même que le cycle de la planéte Saturne soit ainsi balisé n vient aucunement conforter un découpage en 12 signes qui appartient à une autre école de pensée astrologique plus liée à Jupiter (cf. nos textes à ce sujet)
On voit à quel point l’astrologie s’est construite son propre ciel et que les astrologues ont pu différer quant à leur représentation du cosmos et le choix des astres devant jouer un rôle majeur.
Il ne faut donc pas en rester à une recherche de cycles planétaires correspondant aux cycles de 7 ans que l’on peut avoir observé sur terre., étant bien entendu que chaque période de 7 ans est elle-même ponctuée par une forme ou une autre de subdivision, qui conduit d’une conjonction à la suivante.
Si un des obstacles épistémologiques est l’oubli du paramétré stellaire par l’astrologie contemporaine, un autre problème tient à un vison primaire du cycle fondée sur le retour à un même point du ciel. Ajoutons immédiatement que si l’on prend un cycle constitué de deux planètes, la conjonction, d’une fois sur l’autre, ne se produira pas au même endroit. On ne pourra donc parler alors de révolution sidérale ; à savoir retour sur une même étoile fixe, en particulier. A contrario, si l’on recourt planéte/étoile, les configurations se reproduiront à l’identique d’une fois sur l’autre/
Mais cela dit, nous pensons que l’astrologie a commencé à se constituer  sur l’idée d’un diviseur 4, idée qui était portée par divers phénomènes : phases de la lune, quatre saisons de l’année etc.
Cette idée d’un diviseur 4  a été oubliée par l’astrologie moderne, d’où l’échec de certaines tentatives de corrélation entre le monde d’en haut et celui du bas. On comprend que l’on ne trouve pas, dans ce cas, de cycle céleste de 7 ans !!! Rappelons l’importance de la semaine de 7 jours dans le Récit de la Création et dans le Décalogue. (Dix Commandements). On est bien là dans une logique Lune-Saturne,  7 jours pour  7 ans.
L’idée de réduire un cycle à son quart est (à) la clef de toute l’approche astrologique du Temps, chaque quart n’apportant rien de nouveau par rapport à son prédécesseur, pas plus que chaque semaine ne diffère structurellement des autres. Cela implique au contraire une rythmicité parfaitement régulière et égale
On voit donc qu’une fois effectuées les observations, les conclusions sur le terrain, la recherche d’une corrélation céleste risque de buter sur deux problèmes :
1       la non prise en compte des étoiles fixes
2       la non prise en compte d’un découpage du parcours de la planéte en quatre, notamment au moyen des dites étoiles fixes et notamment des fixes royales, Aldébaran, Regulus, Antarès, Fomalhaut..
A lire le texte de Taillade, on a l’impression qu’il  s’attend à ce que sur terre comme dans le ciel,  le cycle de sept ans soit connu et reconnu. Si c’était le cas, il y aurait belle lurette que l’on aurait fait le lien. La réalité est un tout petit peu plus complexe. D’une part parce que les hommes et les sociétés peuvent vivre des cycles dont ils n’ont pas pleinement pris conscience et de l’autre parce que les structures célestes dont il s’agit ne sont pas nécessairement les données brutes fournies par l’astronomie mais un aménagement de celles-ci. Il ne faut pas rêver !
Autrement dit, la recherche astrologique doit prendre ses responsabilités et ne pas s’imaginer qu’on va tout lui servir sur un plateau, clefs en mains ! On ne peut certes pas s’attendre à ce que les astronomes actuels nous parlent d’une division en 4 du cycle sidéral, c’est une notion qui ne fait pas sens pour eux. Ils ont beau véhiculer le zodiaque et ses symboles dans leur propre tradition, cela ne va pas plus loin. D’où la tentation de la part des astrologues à s’aligner sur le zodiaque du fait précisément qu’il est attesté par la transmission astronomique. En ce qui concerne les traditions religieuses, nous avons montré que le découpage en phase de 7 ans et de 3 ans et demi était bel et bien attesté. Que l’interprétation de ces périodes puisse ne pas convenir est une autre question et là encore, il ne faut pas s’attendre à ce que tout soit parvenu sans encombre.  De la même façon, certains « chercheurs » en astrologie s’imaginent naïvement qu’ils sont à la pêche miraculeuse et  qu’il suffit de se pencher pour attraper un poisson. Ils regardent le monde et voudraient que son ordonnancement saute aux yeux, que tout soit déjà organisé sans qu’ils aient le moindre effort de synthèse à  fournir. C’est un peu ce que pensait Gauquelin à propos du classement professionnel. C’était peut-être  un peu trop beau pour être vrai.
D’où une certaine attirance chez les astrologues pour les constantes comportementales. Ne bougeons plus ! Or, l’objet d’étude de l’astrologie relève de la cyclicité qui est certes une « constante » mais un phénomène en mouvement, qui va et qui vient. Donc pas si facile que cela à appréhender. En même temps, il faut se méfier des prétendues constantes qui ferait, par exemple, que telle personne aurait un comportement « agressif » comme si nous n’étions pas tous voués,  à un moment ou à un autre, à en faire preuve. Les choses ne sont pas figées ! Il faut capter les récurrences au moyen d’un seul et même modèle, sinon c’est n’importe quoi et on change de modèle comme de chemise sous prétexte que le monde est compliqué ! Mais ce n’est là qu’une apparence.  Le grand apport de l’ère astrologique à l’Humanité, c’est précisément d’avoir introduit un ordre supérieur, un jardin à la française à la place d’une forêt vierge, de la loi de la jungle. Ces astrologues qui nous disent : regardez comme la nature est complexe donc l’Humanité aussi doit être complexe font fausse route. L’intelligence humaine, le génie, aura consisté à introduire de l’harmonie, de la symétrie dans le monde. Certes, le cosmos peut servir d’alibi pour justifier d’un monde embrouillé mais revisité par le génie humain- car l’astrologie est une production du génie humain- n’en déplaise avec nos astrologues misanthropes- mais le mot cosmos signifie aussi en grec ordre et c’est acception qui doit servir de consigne à la recherche astrologique laquelle ne saurait se mettre aux services des forces sataniques  visant à faire régresser  l’Humanité à  un état pré-astrologique. L’Astrologie est cette Tour de Babel visant  à unifier le monde et que d’aucuns ont jugé bon de détruire, comme il est dit dans la Bible. Il s’agit désormais de la rétablir. Non, la tâche du chercheur en astrologie n’est certes  pas de tout repos. Il faut aller au bout du puzzle et il peut y avoir des pièces manquantes ou en mauvais état, d’autant que toute cette affaire remonte très loin dans le temps, on s’en doute.
Il ne s’agit pas de créer un monde nouveau mais de restaurer la conscience d’un ordre sous-jacent, donc d’un modèle universel débarrassé de ses épicycles.
JHB
19 08 13

Laisser un commentaire

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs