Pour une astrologie personnelle

Posté par nofim le 29 août 2013

En 1906, voilà plus de cent ans,  paraissait à Paris, traduit de l’anglais, aux Publications Astrologiques « L’Astrologie de tout le monde » d’Alan Leo (Réédition Trédaniel, 1987, à mon instigation). L’expression indiquait clairement la volonté de mettre l’astrologie à la portée de tous. Force est de constater que le projet échoua.  Les causes de cet échec sont dues à la lourdeur du savoir astrologique ainsi proposé. Ce « tout le monde » ne concernerait au bout du compte qu’une infime minorité que  l’on appelle « astrologues » et qui se feront complaisamment les intermédiaires avec « tout le monde ».
La sortie cette semaine d’un bio pic  « Jobs » consacré à  Steve Jobs fait écho à un tel projet en ce qui concerne l’idée d’un ordinateur personnel, « pour tout le monde ». On ne compte pas le nombre d’ouvrages parus depuis et qui proposent une astrologie « à la portée de tous ». Nous-mêmes avons appris l’astrologie dans l’ouvrage de Maurice Privat (Ed. Grasset, 1935, trouvé dans la bibliothèque familiale en 1967), »L’astrologie scientifique à la portée de tous ». A la différence du projet astrologique, celui de l’ordinateur pour tous est une vraie réussite alors que celui concernant l’astrologie se termine en mascarade, même si l’informatique est passée par là, à partir des années soixante, tant au niveau des textes que des calculs. Les causes de cette déconvenue sont bien évidemment dues à une incapacité à réformer, à faire évoluer le produit comme on y est parvenu avec l’ordinateur…Il est vrai,  à la décharge d’un tel projet, que tout le monde fait de l’astrologie sans le savoir à l’instar de Monsieur Jourdain pour la prose (Molière). Encore faudrait-il savoir de quelle astrologie il s’agit qui est certainement bien différente de celle proposée par un Alan Leo au début du XXe siècle et certainement beaucoup plus simple. A contrario, le produit proposé par Jobs concerne une machine alors que l’astrologie, la vraie, est un savoir intégré, inné.
Mais si l’on en reste à une conscience des lois de l’astrologie, cette conscience fait très largement défaut et quand il y a un bagage astrologique transmis, celui-ci ne correspond pas à la réalité de l’astrologie telle qu’elle est vécue par les humains et n’est finalement transmis qu’à quelques « élus ».
Notre ambition, un siècle après Leo est de reprendre le dit projet à nouveaux frais, autour de cette astrocyclologie que nous avons fondée et qui est extrêmement accessible à « tout le monde ». Notons cependant que si l’on s’en tient à la seule typologie zodiacale, on peut dire que « tout  le monde » ou presque connait « son » signe, et ce depuis les années trente, par le biais de la presse, des médias. Mais cette astrologie populaire relativement plus légère que l’astrologie « savante » ne correspond pas davantage à la réalité de notre vécu astrologique en tant qu’humains. Il est vrai que  ces douze signes constituent une série de « caractères » (au sens de La Bruyère)  sans portée prévisionnelle. Or, l’enseignement authentique de l’astrologie est certainement d’ordre prospectif. Et sur ce point, le public n’a guère été gâté. Certes, les lecteurs pouvaient lire les pronostics du mois ou de l’année voire du jour ou de la semaine mais  cela passait par l’intermédiaire d’interprètes : on ne pouvait donc parler d’une astrologie « personnelle » sinon en jouant sur les mots en comprenant une astrologie individuelle, qui nous parle de notre petit  moi.(comme chez Rudhyar avec sa « person centered astrology »)
Contre-sens remarquable : au lieu d’une astrologie dont chacun peut se servir pour comprendre le cours des choses, on aura voulu comprendre une astrologie qui nous parle de nous, de ce que nous sommes, du fait de notre naissance. Au lieu que l’astrologie soit la même pour tous, tout comme un ordinateur se vend à des millions d’unités, on a autant d’astrologies que de personnes avec des astrologies différentes pour chacun !
Nous pensons que le modèle astrocyclologique que nous avons constitué envers et contre toute la pratique astrologique actuelle deviendra prochainement la norme patentée et que l’on pourra enfin parler d’une « astrologie de tout le monde », comme annoncé prématurément par l’astrologue d’Outre-Manche. Enfin, le public pourra s’approprier ce modèle qui correspond à son vécu intérieur et chacun pourra certes user de  ce modèle, de cet outil conscientiel, à sa guise comme chacun peut se servir d’ un ordinateur comme il l’entend, y stocker des contenus personnels mais qui ne sont pas fournis par l’ordinateur qui n’est qu’un contenant et non pas un  contenu, au regard de notre vécu individuel. Un seul et même outil –à l’instar de l’ordinateur- dont chacun sait se servir sans l’aide de qui que ce soit, sauf en cas de dépannage bien évidemment. (S.AV.).
JHB
23.08.13

Laisser un commentaire

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs