• Accueil
  • > POLITIQUE
  • > Rétablissement de la dialectique luminaires- Jupiter-Saturne

Rétablissement de la dialectique luminaires- Jupiter-Saturne

Posté par nofim le 29 août 2013

Nos derniers travaux nous ont conduit à mettre en évidence une nouvelle structure quaternaire, à savoir celle des luminaires et des deux planètes les plus lentes connues jusqu’au XVIIIe siècle, à savoir Jupiter et Saturne. Même les plus chauds partisans des transsaturniennes en astrologie ne sauraient contester que traditionnellement  l’on oppose la lune à saturne dans le dispositif des domiciles et des exaltations. Et l’on sait aussi que dans le dispositif des domiciles, Jupiter se place dans les signes adjacents à ceux de Saturne.
Cependant, on a toutes les raisons de penser que de tels dispositifs nous sont parvenus dans un certain état de délabrement structurel qu’il est relativement aisé d’observer mais aussi de corriger et de réparer, même si cela doit remettre en question le socle de la pratique ordinaire de l’interprétation astrologique.
Il y a déjà plus de 30 ans que nous avions signalé certaines anomalies structurelles dans le dispositif des exaltations (cf. Clefs pour l’Astrologie, Ed Seghers, 1976) et que nous avions proposé d’inverser les exaltations des luminaires, en plaçant la Lune exaltée en bélier et non plus en taureau et le soleil en taureau et non plus en bélier, soit une permutation entre les luminaires. Il n’était pas normal que le domicile et l’exaltation d’une « planète » se fasse dans un signe de même élément, ce qui n’était attesté dans aucun autre cas tout comme il n’était pas normal que la lune ait son domicile et son exaltation dans deux signes pairs (cancer et taureau) ce qui n’était pas non plus attesté pas plus que dans deux signes impairs d’ailleurs. On pouvait  certes objecter d’une part que la Lune, astre féminin ne pouvait être exaltée en signe masculin (bélier) et de même que le Soleil astre masculin ne pouvait être exalté en signe féminin (taureau). Or, dans la logique des doubles domiciles, on ne voyait pas d’inconvénient, cependant, à ce que Mars soit domicilié dans un signe masculin (bélier) et dans un signe féminin (scorpion) et de même pour Mercure, Vénus, Jupiter ou Saturne. Etait-il concevable structurellement qu’il y ait des exceptions à ce principe ? Bien plus, en plaçant le soleil exalté en taureau et en domicile en lion, on avait la chute et l’exil respectivement en scorpion  et en verseau, soit les 4 signes fixes dont on connait l’importance symbolique (pour les 4 évangélistes par exemple, le Lion de saint Marc etc.). Une autre objection était lié au fait que les deux positions positives  du soleil seraient alors en carré comme celles de la lune mais n’était-ce pas le cas des positions de Mercure et de Jupiter dans le dispositif des doubles domiciles et est-ce que les signes cardinaux ne constituaient pas un ensemble comportant des signes en carré mais aussi en opposition tout comme les signes fixes et les signes mutables ?
Nous nous proposons dans cet article d’aller encore plus loin dans notre réforme des domiciles (trônes) et des exaltations (maîtrises)) en revenant sur la dialectique des luminaires et des deux planètes les plus lentes du « septénaire » à savoir Jupiter et Saturne.
On ne voit pas pourquoi Jupiter ne serait pas sur le même axe que le soleil dans les dits dispositifs tout comme Saturne l’est par rapport à la Lune. Saturne notamment est exalté en balance face à la Lune (si l’on admet la permutation), tout comme il est domicile en capricorne face à la même lune.  On notera que si l’on ne place pas la lune en bélier, on ne retrouve pas la dialectique lune-saturne en exaltation alors qu’elle est attestée pour les domiciles.
Nous proposerons de placer Jupiter aux côtés de Saturne dans les deux dispositifs  jumeaux, l’un axé sur les équinoxes (exaltations) et l’autre sur les solstices (domiciles)
Cela signifie que Jupiter serait exalté en scorpion et non en cancer comme le veut la « tradition », autre signe d’eau. L’exaltation en cancer  est d’autant plus étrange que le cancer  est  un signe solsticial alors que les exaltations sont une structure équinoxiale. Ajoutons que le dispositif des exaltations ne propose pas de planéte en scorpion de toute façon. La confusion entre le cancer et le scorpion ne saurait surprendre outre mesure étant donné que les deux symboles sont souvent pris l’un pour l’autre, du fait de leur forme, celle du crabe (écrevisse) et celle du scorpion dans l’iconographie zodiacale.
Passons à Jupiter en domicile. Nous proposerons, on s’en doute, de placer  cette planéte en verseau aux côtés de Saturne en capricorne, ce qui met les deux positions de Jupiter en carré  tout comme celles du soleil.  Rappelons que dans nos précédentes études, nous avons montré les liens qui unissent la Lune à Saturne par le 28 et le soleil à Jupiter par le 12.
On nous objectera que si nous enlevons à Saturne un de ses domiciles, nous ne respections pas la disposition des doubles domiciles. Mais cette réglé ne s’applique pas davantage aux luminaires. Si donc Jupiter et Saturne sont, comme nous le pensons, les octaves supérieurs des luminaires,  Jupiter mettant  12 ans là où le Soleil met 12 mois  et Saturne mettant 28 ans là où la Lune met  28 jours, il importe de restituer une parfaite symétrie. Mais on nous fera remarquer que ce faisant nous perturbons tout le système des doubles domiciles en modifiant la position de Jupiter et en ne lui attribuant plus qu’un seul signe. Mais n’est-ce pas déjà le cas des exaltations de n’avoir qu’un signe et non pas deux par planéte, quitte à laisser des signes sans « maitre » ? C’est en fait toute la question des doubles domiciles qui est ici en cause car elle correspond en fait à une évacuation des exaltations, ce qui fait d’ailleurs qu’il est insolite d’utiliser à la fois les doubles domiciles et les exaltations.
.En tout état de cause, quel usage peut-on faire de telles informations ? A notre avis, ces dispositifs nous rappellent avant toute chose l’existence des deux dialectiques Soleil-Jupiter et Lune-Saturne qui sont au cœur de toute la tradition astrologique, ce qui montre l’inutilité de recourir aux transsaturniennes au demeurant inconnues des Anciens. Pour notre part, nous pensons que le système lunaro-saturnien avec son découpage en phases à base 7 (28. /4) est plus déterminant que le système solaro-jupitérien à base 3 (12/4). Le tableau des « maitrises » correspond à une forme de syncrétisme entre deux écoles astrologique concurrentes et que l’on aura à une certaine époque tenté de concilier tout comme le dispositif des doubles domiciles tente de concilier le septénaire lunaro-saturnien   avec les douze signes du zodiaque  jupitero-solaire, quitte à remettre en question  le couple Jupiter-Saturne face aux luminaires en décalant les positions de Jupiter. On voit donc que nos permutations préconisées visent à corriger des permutations antérieures.
On  nous objectera, parmi les praticiens, que le système traditionnel est tout à fait satisfaisant  à l’usage et qu’il n’y a aucune raison d’en changer. Mais c’est justement là que nous considérons l’attitude des praticiens comme inacceptable et abusive car l’on sait pertinemment que la pratique met en branle un grand nombre de facteurs et qu’il est pratiquement impensable de prétendre pouvoir les isoler. On sait par ailleurs, comme nous l’avons montré encore récemment, que le crédit que l’astrologue accorde à l’astrologie est en réalité fonction de la structure du savoir astrologique et non pas tant, au départ du moins, d’une quelconque application si ce n’est que toute grille de toute façon trouve à s’appliquer d’autant plus que la  perception de la réalité est fonction de la dite grille. Il y a là surtout une tentative de verrouiller le système par une fin de non-recevoir au nom d’une pratique qui a bon dos et qui enclave  chaque praticien dans  un quant à soi comme chacun sait invérifiable et incommunicable et qui est surtout une sorte de joker que l’on sort  quand on ne sait plus quoi dire..
JHB
19 08 13

Laisser un commentaire

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs