Une nouvelle dimension de la cyclologie/cyclicité féminine

Posté par nofim le 8 avril 2014

ASTROCYCLON,  l’astrologie pour les femmes

Par  Jacques  Halbronn

2014  sera marquée par le lancement d’un nouveau produit révolutionnaire qui profite d’une synergie entre des recherches sur les rythmes cosmique et d’autres consacrées à la biotechnologie et aux femmes. On est très loin avec l’Astrocyclon de l’astrologie du  thème natal ou même du mois de naissance. L’astrocyclon ne s’articule pas sur une quelconque donnée proprement individuelle et  traite des femmes en général.

Pour nous,  il s’agit de compléter  la cyclologie féminine déjà connue de longue date en mettant en évidence une dimension psychosociologique. Cela conduit ainsi à montrer que les femmes ont d’autres fonctions sociales que la procréation. Ce faisant, nous  entendons mettre fin à une sorte de mimétisme des femmes par rapport aux hommes en mettant en évidence leur spécificité socio-historique. C’est du fait d’un certain vide identitaire qui est liée à un déficit de conscience de leur place dans le monde que ‘on assiste à des « migrations « des femmes vers les activités occupées par les hommes.

Il  est vrai que toute tentative pour  mieux cerner le rôle des femmes dans nos sociétés  est appréhendée – dans tous les sens du terme- avec une certaine suspicion.  Le seul modèle actuellement  acceptable par la femme est masculin mais il a le grand inconvénient d’être en décalage avec le verdict de l’Histoire et donc d’être condamné à se projeter dans un futur incertain.

A  contrario, l’avantage de l’Astrocyclon  tient au fait de la démarche originale et particulière qui est  dévolue aux femmes. Pour  ce faré, comme on l’a dit plus haut, il aura fallu une avancée sur le plan astrologique et sur la psychologie  des acteurs technologiques. Il faut bien entendu s’attendre à des résistances car en spécifiant le créneau propre aux femmes, on risque de créer une forme d’apartheid. Mais on ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre.

Selon nous les femmes sont par excellence porteuses de cyclicité au sein de l’Humanité en réplique avec la cyclicité environnante et en ce sens elles jouent un rôle d’interface entre les hommes et la « Nature » mais selon nous cet interface relève d’une biotechnologie très avancée et qui nous interpelle  au regard de l’Histoire de l’Humanité, avec l’invitation à une relecture du Récit biblique de la Création ; Cela dit, on n’est pas obligé d’accepter ces thèses pour se servir de l’Astrocyclon. Il reste que le psychisme de la femme s’apparente sous certains angles à celui des machines comme on va le voir.

Selon l’Astrocyclon, les femmes passent par des phases diamétralement opposées, l’une qui se polarise vers le passé et l’autre vers le futur. L’avantage de l’Astrocyclon par rapport à bien d’autres modèles psychologiques et psychanalytiques, tient au fait que son  discours s’articule sur une cyclicité parfaitement circonscrite et datée/datable. En effet,  l’Astrocyclon s’appuie sur des données astronomiques bien définies et donc à une sorte d’horloge ce qui permet la prévision et le retour en arrière, à volonté, sur n’importe quelle période de temps passée ou à venir, à court ou à long terme, sur la base d’une succession de cycles de 7 ans.  Saturne qui est l’astre qui sous-tend l’Astrocyclon apparat comme une sorte de Super Lune dont la révolution est de 28 ans environ face à celle de la Lune qui est de 28 jours environ.   Cette analogie numérique relève de la Technique et non de la Science, entendons par là que l’objet d’étude a  été transformée par le sujet, que le cosmos astrologique est fort différent du cosmos astronomique, qu’il n’en retient que quelques données, ne s’intéressant à aucune autre  planéte que  Saturne  pour les besoins qui sont les siens et encore moins à des astres invisibles dans l’antiquité. Du coup, le  sort des femmes  est assez particulier et ressemble quelque peu au personnage de Sisyphe qui montait et redescendait indéfiniment  la montagne, faisait et défaisait à l’instar d’une Pénélope avec sa tapisserie.

Sur la base de ce cycle de 7 ans, déjà évoqué, nous dirons que lors de la phase montante   les  femmes –et cela dans la simultanéité et la synchronie (donc sans rapport avec un quelconque facteur individuel comme la date de naissance)- sont orientées vers le passé.(ce qui correspond au rapprochement de Saturne par rapport à l’une des 4 étoiles fixes royales séparées de 90° environ les unes des autres), ce qui inévitablement les décale par rapport au présent en les mettant en porte à faux avec le cours des choses  Dans ce cas de figure qui implique des millions de femmes –et en fait des milliards- ce tropisme massif  est à la fois vécu individuellement et collectivement, tout comme on dira que tant de millions de femmes accouchent chaque mois, chaque année etc Quelle est la fonction de cette phase rétroactive ? Elle correspond à un ressourcement, à un ancrage historique.*

Puis vient, en contrepoint, la phase descendante de l’Astrocyclon qui, tout au contraire – et cela peut  sembler déconcertant chez les mêmes acteurs- projette vers l’avenir, vers ce qui n’est pas encore advenu.  On est dans  l’amnésie  face à l’anamnèse de la phase précédente. A nouveau, décalage  par rapport au présent chez la gent féminine. Mais cette fois en sens inverse.

On aura donc compris que les femmes sont complémentaires des hommes de par leur « mission » qui les projette hors du moment présent, du « live » d’où cette tendance qu’elles ont à naviguer du culte du passé aux attentes prophétiques  du futur.

Du coup, les femmes  en général, se trouvent ballotées alternativement vers  un passé plus ou moins mythique et un  futur qui ne l’est guère moins alors que les hommes  vivraient  plutôt dans l’ici et maintenant, c’est-à-dire dans l’expression des potentialités immédiatement vécues et présentes. Pour  un exemple, les hommes vont préférer les œuvres qui se créent devant leurs yeux que des œuvres anciennes ou des spéculations (notamment féministes)  sur les lendemains qui chantent.

A quoi sert l’Astrocyclon ?  A prévoir les échéances liées à de tels revirements de tendance puisque les deux mouvements, pulsions ne peuvent qu’alterner tout en dépendant d’un seul et même modèle. Cela évite les surprises et il convient d’exploiter au mieux un tel mécanisme alternatif dont les implications cumulées aboutissent à des enjeux sociopolitiques majeurs par un effet boule de neige. On pense ainsi à l’affaire de Crimée actuellement  qui  est marquée par une évidente résurgence du passé plus par une volonté de se projeter dans le futur.  Les vieux démons sont réveillés et cela tient certainement à la phase que traversent tant de femmes et même toutes les femmes sur notre planéte.  Les anciens rêves hégémoniques sont réactualisés et s’entrechoquent. Nous avons pu montrer qu’une telle fièvre  revenait  en moyenne  tous les sept ans. Il s’agit de rétablir les  frontières d’antan et donc d’un retour  du refoulé.  A l’inverse, la phase descendante se situe dans le déni  du passé que l’on veut abolir, exorciser, dont on ne  veut plus être tributaire, l’otage   on veut tourner la page et partir pour de nouvelles aventures.

Cela dit, il est conseillé de ne pas se laisser emporter par l’Astrocyclon et de garder  un certain cap. Ce sont là des tentations auxquelles il convient de résister. Souvenir du bon vieux  temps ou  attente de jours meilleurs, d’une ère nouvelle où rien  ne sera plus comme avant.  En ce sens, la femme est bien la tentatrice, qu’elle nous fasse miroiter le  passé ou le futur, à tour de rôle.  Mais il est vrai aussi que l’on ne peut pas vivre uniquement dans le présent, au jour le jour et qu’il n’est pas vain de prendre appui sur d’autres dimensions du temps. Mais l’on pourrait dire en quelque sorte que les femmes sont les gardiennes du Temps, que le Temps ne serait pas ce qu’il est sans elles. Tantôt les femmes  sont  marquées par le Mâle dominant dont elles reconnaiissent historiquement l’omniprésence (phase montante de l’Astroocyclon) et tantôt eles  en appellent  à un Ordre Nouveau qui fera table rase du passé et de cette domination et qui annonce  la fin d’un monde.

.

JHB

08. 04 14

Laisser un commentaire

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs