• Accueil
  • > ASTROLOGIE
  • > Psychanalyse du Tarot et ses rapports avec l’astrologie et la médiumnité

Psychanalyse du Tarot et ses rapports avec l’astrologie et la médiumnité

Posté par nofim le 9 avril 2014

Le tarot, comme soutien  ou comme substitut, aide  à la voyance « pure »

Par  Jacques  Halbronn

Le  tarot a de nos jours le vent en poupe. Non pas seulement le Tarot de Marseille mais toutes sortes de paquets de cartes tous aussi pittoresques les unes que les autres. On pourrait les considérer comme des  « éléments de langage ». que l’on peut combiner de toutes sortes de façons.

Mais quelle est la raison d’être de cette divination par les cartes, de cette cartomancie. ? Selon nous,  le tarot entend remplacer et la médiumnité et l’astrologie et gagne sur les deux  tableaux sans que le tarologue n’ait les pouvoirs du médium ni le savoir de l’astrologue.

LE  tarot de Marseille emprunte beaucoup de ses arcanes majeurs à l’Astrologie, au niveau iconographique. (cf. notre ouvrage  Recherches sur l’Histoire du Tarot et L’Astrologie,  Ed Trédaniel  1993) notamment en ce qui concerne les maisons astrologiques dont d’ailleurs la littéraire astrologique moderne ignore le plus souvent jusqu’à l’existence. On y trouve aussi les Vertus cardinales  (peut-être à rapprocher des 4 signes fixes, qui sont aussi en rapport avec les 4 Hayoth du Livre d’Ezéchiel, avec l’Arcane  XXI « le  Monde ». Taureau, Lion,  Aigle, Homme., que ‘l’on associe aux 4 Evangélistes  (Tétramorphe). On trouve la Force (Fortitude : le courage), la Justice la Tempérance e la Prudence Il y a d’ailleurs un lion dans l’arcane de la Force. La Prudence pourrait correspondre au Pendu.

  Mais à quoi rime de « tirer » les cartes du Tarot. ?  A imiter le langage de l’astrologie sans en avoir les moyens ;

Le Tarot peut vouloir décrire un instant présent. A l’instar DDE l’astrologie si ce n’est que l’astrologie bien conçue peut  situer le présent dans un processus cyclique et chronologique ce dont est incapable le Tarot. Il est vrai que de plus en plus d’astrologues renoncent à baliser au-delà de l’instant de la consultation, tant leur outil leur échappe et les  dépasse du fait de la complexité inouïe qui parasite l’astrologie. On ne sera donc pas surpris d’apprendre que tant d’astrologues recourent  de facto aux servies du Tarot dans une certaine politique du pire et en quelque sorte pat dépit.

Il y a  d’étraves similitudes entre le tirage du tarot et  le travail autour du thème natal. D’une part, le tarologue pratique volontiers les douze maisons astrologiques sur lesquelles il pose ou fait poser des cartes  choisies au hasard  et retournées. D’autre part,  la diversité des sites cartes ne respecte aucune séquentialité, c’est-à-dire que l’ordre des arcanes majeurs n’est plus d’aucune importance tout comme en astrologie du thème, l’ordre des signes ne fait guère sens puisque chaque planéte avance à son propre rythme et donc traverse les signes qui ne sont pas ceux que traversera une autre planéte si bien que divers signes peuvent être activés au même moment.  Or, au regard d’une certaine logique cyclique, une telle situation est inacceptable. L’astrologie devient dès lors une sorte de tarot et donc il ne faut pas s’étonner que le tarot puisse faire aussi bien qu’une telle astrologie dégradée en tout cas au niveau cyclique et prévisionnel, vu que tant d’astrologues renoncent de plus en plus à dater l’leurs prévisions, de toute façon, même s’ils le pourraient sur le papier.

L’astrologie a-t-elle vocation à étudier des cas individuels ? Nous ne le pensons pas. Elle est avant tout une description du monde dans ses grandes lignes et en cela elle est un savoir universel qui  fait sens pour tout  un chacun. Si elle n’y parvient pas, c’est le signe qu’elle  n’est  plus à la hauteur de sa mission et non que l’humanité est collectivement indéchiffrable.  Une fois que l’on a établi certaines normes, il devient alors possible d’observer certaines pathologies mais toute pathologie est fonction des lois qui ont été posées.  Si ces lois ne sont pas  valables, les pathologies ne sont pas avérées.

II  Tarot et Médiumnité

On entend souvent le tarologue prétendre être médium et  ne pas se contenter de lire les cartes qui sont sorties. Mais c’est là encore  une prétention quelque peu abusive.

Il est  vrai que  certains tarots ou oracles comme celui de Belline dont on nous dit qu’il est constitué par des voyants qui y auraient réuni un certain nombre de motifs visuels.  empruntent à l’univers de la clairvoyance.

Il reste que dans bien des cas le tarot n’est pas un support » de voyance mais bel et bien ce qui permettra au tarologue de dire quelque chose à son client en s’appuyant sur les significations les plus évidentes des lames. (cf. les consultations que nous avons filmées et que l’on trouve sur le blog  « Guides professionnel des arts divinatoires GPAD).  Certes, l’on peut dire que l’on ne tire pas telle ou telle carte par hasard et que l’acte même de tire  implique une certaine forme de médiumnité. Mais c’est faire là beaucoup d’honneur au Tarot. Il est donc bon de ne pas tout mélanger.  Le médium n’a pas à se servir du tarot et le tarologue n’a pas à se dire médium.

Cela dit, il y a de nos jours des tarologues qui font des usages intéressants du tarot (cf. notre interview de Gilles Devlleneuve  sur You Tube) au niveau psychologique, psychothérapeutique mais il s’agit là d’une instrumentalisation.

La seule question qui se pose pour nous est de savoir si l’ordre des arcanes majeurs du Tarot fait sens. Certains tatologues  anglo-saxons ont proposé de procéder à des  permutations.  Si cet ordre fait sens, alors il doit être respecté. Dès lors, on doit tirer une seule carte pour déterminer à quel stade du cycle tarologique on se trouve – tout ordre pouvant servir de cycle- et à partir de cette carte, l’on doit respecter la succession immuable des cartes et non pas tirer plusieurs cartes à la fois. La notion de cyclicité implique que la diversité se situe non pas dans l’espace mais dans le temps et que l’on ne peut être au même moment à deux endroits différents.

Or, qu’est-ce que l’astropsychologie actuelle, sinon le télescopage et la combinatoire d’états successifs  que l’on situe dans une seule et même instantanéité ? C’est une cyclologie psychique pervertie et  désarticulée.

JHB

09. 04  14

Laisser un commentaire

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs