Les femmes et la propreté

Posté par nofim le 27 mai 2014

Propreté externe et propreté interne.

par  Jacques  Halbronn

 

Dans de précédents textes, nous avons distingué entre

propréte intérieure et propreté extérieure. L’une serait

plutôt le fait des hommes, l’autre des femmes. Pour

connaitre le degré de propreté extérieure, il suffit

notamment de s’en tenir à l’odorat même si l’on peut

masquer la puanteur par des parfums, des encens. En ce qui

concerne la propreté intérieure, cela passe par la par  la

qualité de la communication et l’on peut dire que la saleté

intérieure ne dégage pas une odeur de sainteté et que  pour

certains esprits sensibles cette crasse est aussi insupportable.

C’est probablement ce manque de propreté qui condamne

à l’oubli et à la déchéance tant d’oeuvres féminines tant les

femmes semblent,  tous comptes faits plus aptes à veiller

l’externe qu’à l’interne. Il est dommage que l’on ne puisse

visionner -du moins pour l’heure- ce qui se passe dans la

tête des femmes. On serait probablement assez horrifié, ce

qui n’est pas sans faire songer au Portrait de Dorian Gray

d’Oscar Wilde. On notera que l’expression « sale » est souvent

utilisée en français au « figuré »: sale type, sale Juif, une sale

affaire  etc

Un bon exemple de cette obsession viscérale chez les femmes

au regard de la propreté est d’ordre alimentaire. On préférera

manger des produits secs  qui ne tachent pas

que des produits humides qui font des « saletés » . D ‘où le

succés persistant des viennoiseries, des chips, des

cacahuétes que l’on offre en toute saison quand reçoit

chez soi car les invités ains se salissent moins les doigts, les

vêtements, et on n’a pas à laver le sol après! Que ne nous

fait-on pas ingurgiter comme malbouffe au nom de la

proprété! Du moment que l’on est « propre sur soi ».

Le hic, c’est qu’il est bien plus facile de remédier à la

propreté extérieure qu’ à la propreté intérieure. Une femme

de ménage y suffit et cela coûte moins cher que des

séances de psychanalyse! L’exploration de l’extérieur est

plus aisée que celle de l’intérieur et s’il est des parfums

pour chacher la puanteur extérieure, il est est aussi quant

à la puanteur intérieure, comme de s’approprier les discours

d’autrui qui serviront de façade et de trompe l’oeil.

Les enfants qui ont été sous la coupe de leur mère tendront

à veiller avant tout à leur propreté extérieure et cela leur

donnera bonne conscience mais ils risquent fort de

négliger le soin de leur espace intérieur, surtout s’ils n’ont

pas développé leur olfactivité interne car on peut dire

qu’aux sens externes correspondent des sens internes qui

seront diversement éveillés selon les gens et notamment

selon les sexes. C’est aussi la question de la « vie intérieure »,

de l’introspection, c’est à dire de l’inspection de l’interne.

Les désordres intérieurs se cachent plus facilement que le

« bordel » extérieur.

Cela nous renvoie à la notion de toilettage  qui peut

s’appliquer au corps comme à un texte que l’on peaufinera.

Le mot même de propreté est fort ambivalent : quand on dit

« à proprement parler », cela concerne la propreté intérieure.

La propreté, c’est ce qui a été dégagé de toutes les scories,

les impuretés, les pollutions, ce qui peut assez vite

dégénérer en répulsion, en rejet d’autrui. On ne peut non

plus isoler propreté de propriété tout comme santé de

sainteté.

On peut dire que les réformateurs sont  à l’image d’un

Hercule nettoyant les écuries d’Augias.  Hitler parlait d’un pays

« judenrein » pour désigner qu’il est vidé de ses Juifs.  Un

chercheur doit avoir l’odorat « interne » développé pour

détecter les points qui sont suspect  et qui exigent une

enquéte. A contrario celui qui n’a pas de « flair » passera

à côté. Les grands hommes sont de grands nettoyeurs qui

trouvent tel ou tel domaine « irrespirable » tant il agresses

les sens « internes » comme l’intelligence. Il est des milieux

qui se prélassent dans la crasse comme le milieu

astrologique qui empeste, ce qui ne choque nullement la très

grande proportion de femmes qui le fréquentent. On dirait

que d’aucuns se complaisent dans un environnement

intellectuel où l’air est vicié.

En ce sens, la cohabitation des hommes et des femmes

semble difficile. Si les hommes peuvent aisément accéder

à la propreté extérieure, l’inverse est bien rare qui exige

une discipline, une vigilance aussi constantes que la

propreté extérieures mais avec des sens d’un autre type, on

peut parler  de la philosophie comme une éducation à la

propreté intérieure.. L’expression « emm…. » (mot de

Cambronne, bull shit) montre bien à quel on est conscient de la notion

de saleté morale, mentale.

Nous avons pu remarquer que certains milieux avaient

une très faible lucidité (lumière de l’intérieur) et une forme

d’indifférence au désordre avec tout ce que cela cache et

entraîne. On notera le passage du mot habit et habitat à celui

d’habitudes. Les gens semblent dans certains cas attachés

à leurs vieux habits, à leurs hardes non pas matériels mais

mentaux. S’il fallait représneter visuellement le mental

de certaines sociétés, notamment dans les pratiques

linguistiques, religieuses, l’on devrait montrer leurs membres

vétus de haillons puants et  se vautrant dans les immondices.

Derrière le brillant extérieur des femmes, force est

d’observer au moyen de divers  recoupements,  une grande

résistance au renouvellement des pratiques, un attachement

à des savoirs poussièreux. Laisser les femmes entre elles

conduit à la perpétuation de telles moeurs liées à une

forme de cécité mentale. La carence du père est certainement

une cause majeure d’une carence de la conscience intérieure. Or

celle-ci doit être éveillée en priorité. Paradoxalement, on

peut d’ailleurs penser que la trop grande vigilance externe

est la cause d’un laisser-aller, d’une procrasrination au

niveau interne.  Cette hyper-vigilance externe a souvent

pour revers un laisser-aller morbide interne.

 

JHB

27 05 14

 

 

..

 

 

 

 

 

 

 

JHB

27. 05. 14

Laisser un commentaire

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs