Naissance de la Communauté du Futur

Posté par nofim le 31 mai 2014

Vers la constitution de la Communauté du Futur
par  Jacques  Halbronn
Le samedi  14 juin à 11h, à l’Hotel Bedford, rue de l’Arcade à Paris VIIIe  (Métro Saint Lazare) sera lancée la Communauté du Futur
en présence de Marguerite de Bizemont et de Jacques  Halbronn. Sous ce titre, nous invitons tous les membres de cette Communauté de
fait à passer au stade d’une certaine formalisation; sous l’égide des média  Teleprovidence et de Futurvideo. et de la Chaîne « Jacques
Halbronn »  sur Youtube.
Cette structure est ouverte à toutes sortes de praticiens de la divination et de la voyance:  astrologues, tarologues, médiums, numérologues et elle fonctionnera selon un certain modéle organisationnel que nous décrirons ainsi: chaque pratique y  préserve évidemment
sa spécificité mais on y reconnait  un savoir commun qui est l’Asrocyclon, à savoir un systéme cyclique qui fait défaut aux
diverses pratiques susmentionnées. Ce systéme est très facile à apprendre et ne saurait être assimilé à l’astrologie en vigueur dont on
connait toute la complexité et le temps d’apprentissage exigé. Dans toute communauté plurielle, il importe en effet de ménager un
équilibre entre diversité et unicité, entre le tout et les parties.  L’Astrocyclon sera la langue  véhiculaire de cette Communauté du futur, le
bagage commun. En fait,  sous ce terme, trois volets sont envisagés: la cyclicité astronomique, la dualité hommes-femmes et  la
dualité  linguistique selon laquelle le fondement d’une langue implique un classement des mots en deux groupes. (projet FLC)
Nous savons par avance que les astrologues s’insurgeront sur leur intégration au sein d’une Communauté du Futur, car ils pensent
que leur pratique ne saurait être assimilée à de la divination. Il revient aux dirigeants responsables d’aplanir ce type de cloisonement et
de discrimination et l’on sait le prix à payer quand, notamment en politique, on perpétue, par principe, des clivages qui ne font plus sens.
Nous -même en tant que responsable communautaire au sein du milieu astrologique depuis plus de 40 ans, nous sommes avertis des
prétentions des astrologues. Mais nous sommes obligés de relever deux éléments liés à  l’informatisation laquelle a  démocratisé
l’astrologie et qui a fait baissé le niveau des études en astrologie  mais qui a aussi complexifié la gestion des données astrologiques,
aboutissant à une forme de saturation confinant  à une certaine paralysie relayée par le recours à la voyance, le thème astral n’étant plus désormais qu’un suppport, qui ne fait sens que par le biais du praticien, à l’instar de  n’importe quel langage.  L’Astrocyclon est sorti de
l’Astrologir mais il ne saurait satisfaire la demande d’astrologie du public qui est polarisé sur le traitement individuel et personnel, trait
caractéristique à toutes les formes de divinaton. Rappelons aussi que nombreux de nos jours les astrologues qui sont initiés à d’autres
pratiques et notamment au tarot et  à la numérologie, sinon au  I Ching et à la géomancie.
On ne contestera nullement le fait que dans l’esprit du public, chaque savoir divinatoire a une image qui lui est propre et il n’est
pas question de casser cette image. Pour le client, nul doute que l’astrologie n’est pas le tarot. C’est à la base de son « transfert », de la
caution qu’il accorde au praticien chez qui il vient demander conseil. Mais du point de vue du praticien, on évitera de tomber dans le
contre-transfert et l’on admettre que dans tous les cas de figure, le savoir divinatoire est un support objectif ou subjectif.  Nous
ajouterons d’ailleurs que l’astrologie fait probléme en ce qu’elle tend à renoncer au « tirage », c’est à dire à sortir les symboles, les mots
qui décrivent une situaton donnée en un temps donné. Les astrologues préférent le plus souvent, en pratique sinon en théorie, combiner
tous les facteurs du thème tout comme ils ont de plus en plus tendance à  ne pas dater les choses et  à prendre la vie d’une personne tout
comme ses diverses activités comme un « tout », en vrac, ce qui nous semble en contradiction avec une approche cyclique authentique.
A la limite, l’astrologie des médias où selon la date de naissance, la personne est de tel ou de tel signe a le mérite de la clarté mais la
véritable philosophie du tirage est de le renouveler, de façon à capter ce qui se joue à un moment donné, sans rester donc figé sur un
tirage unique et universel qui serait celui du moment de la naissance. On notera la réticence chez bien des astrologues à procéder à  de
nouveaux tirages, sauf dans la pratique de l’astrologie horaire et à la rigueur avec les révolutions solaires annuelles. Le plus souvent, force
est d’ailleurs de constater que le thème natal est « recyclé » pour servir  de support à la consultation, ce qui évite d’avoir à calculer de nouvelles positions.
En tout état de cause, si certains astrologues refusent d’être assimilés  à des  « voyants » – comme c’est de plus en plus le cas sur
Internet, dans les « guides » – même s’il existe des associations astrologiques qui revendiquent leur spécificité- (RAO, FDAF etc)- la charge
de la preuve pour montrer que ce n’est pas le cas est dans leur camp. A eux de démontrer que leur pratique n’est pas assimilable à de la
voyance. On ne parle pas ici, on l’aura compris des travaux statistiques de Gauquelin ni des nôtres sur l’Astrocyclon, ni de certaines
recherches en astrologie mondiale mais bien de la pratique astrologique ordinaire sur le terrain, dans l’intimité et le secret des cabinets
de consultation.
En tout état de cause, nous proposons de renoncer au terme générique de voyant  et d’adopter celui de membre de la Communauté du
Futur chaque fois que l’on veut regrouper tous les praticiens qui inévitablement ont à traiter de ce qui est en train de se jouer, de ce
qui est en devenir (à venir)
Rejoignez  la Communauté du Futur
JHB
31. mai 2014
.
Le piano wiss: une autre approche du piano.
par  Jacques  Halbronn
 La musique contemporaine s’autorise des usages
inhabituels des instruments comme la contrebasse ou
le piano. Parfois, les violonistes ont des clochettes
accrochées à leurs pieds.  Selon nous, la première
partition d’un musicien est son instrument voire son
organe (voix, sifflement, scat). C’est ainsi que l’on
improvise.
Le  Projet  FLP
Par Jacques  Halbronn
désenclaver
fédérer
Le  triptyque révolutionnaire
On y propose  une nouvelle approche  de la linguistique, de la cyclologie et de la sexologie. Cela
Tient précisément  à une certaine interdépendance que nous sommes parvenus à instaurer alors que nous avions abordé ces domaines parallélement sans nous douter qu’ils pouvaient constituer un champ unique.
Ces trois domaines sont en crise.  La linguistique  ne cesses d’osciller entre le médium et le message, le signifiant et le signifié.. La cyclologie  est entachée d’astrologie et de prophétisme.
Quant à la sexologie, elle est plombée par des tabous qui inhibent

Laisser un commentaire

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs