Le thème astral de tombée du jour

Posté par nofim le 21 août 2014

Pour un thème astral quotidien à la tombée du jour

par  Jacques  Halbronn

Il y a des astrologues qui dressent le thème de la nouvelle

lune qui précéde le moment de la naissance. Il y a  là une

certaine sagesse à méditer. Depuis longtemps, nous pensons

que c’est à nous de nous connecter au ciel et non l’inverse,

c’est à nous d’en suivre le rythme. D’ailleurs Rudhyar

conseillait de se situer par rapport à l’une des 8 « phases »

de la Lune et donc  de ne pas se polariser sur le moment de

naissance, même si c’est moins personnel, moins individuel

mais être de tel ou tel signe ne l’est surement  pas  non

plus, stricto sensu.

Si l’on introduit un principe de visibilité,  il est clair

que tous les moments ne sont pas aussi « bons » pour

l’observation, la perception du ciel.

Nous déconseillerons donc de dresser un thème pour

n’importe quel moment,  sous prétexte que c’est celui

d’une naissance, d’une consultation, de quelque événement.

On se contentera de dresser le  thème correspondant au

coucher du soleil qui précéde ou qui suit et ce sera bien

suffisant. Car quand la nuit tombe, les étoiles

apparaissent,  la lune se profile et le soleil donc s’absente

L’idée de faire le thème au lever du soleil , comme cela se

pratique le plus souvent, c’est l’Ascendant nous semble

déjà moins évident, moins réaliste sur le plan visuel. Et si

l’on regarde la numérotation des maisons, l’on voit qu’il

est logique de placer la maison I  au coucher du soleil et

avec les étoiles fixes qui  figurent  à l’horizon  et les autres*

maisons de l’horoscope à la suite, les six premières sous

l’horizon mais de droite à gauche et non l’inverse commme

on le fait actuellement (cf Dorsan sur l’ordre des maisons)

Pour l’astrologue, cela fait moins de travail  puisqu’il n’a

qu’un thème quotidien à dresser, dans la soirée, la veille, de

préférence car ainsi il peut observer le ciel par avance au lieu

de faire des calculs  pour savoir à quoi ressemblera le ciel

au prochain coucher du soleil. On dira d’ailleurs que ce

thème ne comporte pas le soleil  car on ne le voit pas la nuit

et l’on comprend que Gauquelin n’ait rien trouvé

statistiquement  pour le Soleil. (L’Influence des astres  1955)

Cela dit, les résultats de Gauquelin  nous  intriguent ; en efffet,

ils sont calculés par rapport au moment de la naissance et

nous venons de dire que les premiers astrologues devaient

se contenter d’un seul sondage quotidien,  en soirée, à la

tombée du jour, au soleil couchant (Occident)

l’astrologie ne fait pas bon ménage avec le jour, elle est

comme un vampyre  et  elle nous fait songer à Schéhérazade

qui fuyait le jour.

Nous militons pour une astrologie d’encadrement

(mot cher à Volguine) qui inscrit le moment considéré

au sein d’un modéle global. Il n’est pas si difficile de

concevoir que tous les clients d’un astrologue

pour un  jour donné aient  des points communs et donc

un meme thème que l’astrologue pourra personnaliser

par divers procédés.

Dans notre modéle cyclique saturnien, nous procédons

de la même façon et considérons que nous sommes tous,, à

un moment donné, dans le même bateau, logés à la même

enseigne. Le temps du thème dressé pour une heure donnée

est révolu, il suffit en astrologie horairee de le dresser  la veille

pour le lendemain et si c’est  un thème natal, on dressera

le thème de la veille, à la tombée de la nuit,  comme le font

les Juifs quand ils font commencer le jour la veille.

 

 

 

 

 

JHB

21  08   14

Laisser un commentaire

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs