Ephémérides saturniennes -4 etoiles

Posté par nofim le 25 août 2014

De l’usage  des Ephémérides  saturniennes

par  Jacques  Halbronn

 

Nous vous rapppelons  notre découpage actuel

du cycle de 7  ans  lequel.

est divisé en 4 temps :

Phase 1  conjonctionnelle

mi-signe fixe-mi- signe mutable (c 30°)

Phase intermédiaire.  (c 15°) Mi-signe mutable- début signe cardinal)

Phase 2  (c 30°)= disjonctionnelle

début signe cardinal- fin signe cardinal

Phase intermédiaire (c 15°)=  Début signe fixe- mi-signe fixe.

On aura compris que les phases intermédiaires sont

ambivalentes, ambigues, en quelque sorte équinoxiales,

périodes correspondant analogiqumennt au lever et au

coucher du soleil.

En mai  1958, avec le retour de De Gaulle,Saturne est placé

à la fin du Sagittaire (rétrograde), il remonte jusqu’à 19°

sagittaire, au mois d’août 58,  donc en direction de la phase conjonctionnelle

qui se termine autour de 15° sagittaire.Mais le début

de la phase intermediaire reste marqué par  une tonalité

conjonctionnelle. Donc on serait encore dans ce que nous

appelons la phase « hégémonique » liée à  une regression

vers des « males dominants »

Il faut considér qu’un quadrilatère  constitué des milieux

des 4 signes cardinaux (bélier, cancer, balance, capricorne)*est

l’indication d’un  risque de démembrement, de secession,

de séparation. Cela vaut  pour 1989 comme pour 1960, et

aussi pour 1968 où le « printemps de Prague » apparait

comme une répétition  de ce qui va se passer en  1989.

Mais le cas de la Guerre des Six Jours  s’inscrit aussi

dans ce même quadrilatère et cette fois c’est le monde

arabe qui va perdre des territoires (Cisjordanie, Sinaï,

Golan). Le cas de la Cisjordanie est le plus intéressant

car de la sorte la Jordanie  se débarrrasse de la

Cisjordanie palestinienne et vice versa.

Le cas de la perte de l’Alsace  en 1871 au tout début

du Capricorne  nous parait assez emblématique.

Mais comme pour la Guerre des Six Jours un siècle

plus tard, il s’agit  d’une région qui se détache  d’un

ensemble mais  .dans les deux cas,  cette région était

quelque peu en porte à faux par rapport à l’ensemble

auquel elle était agrégée? L’Alsace parce qu’elle était

d’expression allemande et la Cisjordanie parce que les

Palestiniens  étaient en quéte d’un Etat qui leur

avait été  confisqué par le Royaume de Jordanie

avec la complicité d’Israël lors de l Indépendance de

l’Etat Hébreu.

On nous objectera qu’en ce  moment, en phase de

conjonction,  il  y a eu l’affaire de Crimée et  des

populations russophones de l’Est de l’Ukraine dont on dit

qu’elles sont séparatistes..

Il reste que nous avons d’abord face à face deux

dynamiques  d’expansion, de la part de la Russie comme

de la part  de l’Union Européenne se disputant l’Ukraine

comme il fut un temps où les puissances se partagèrent

la Pologne (Allemagne, Autriche, Russie)/ Paralléllement,

on voit la France se poser  fortement en Afrique au sein

de son ex Empire  et  la création  de cet Etat islamique

briguant carrément le califat en Syrie et en Irak. On voit

aussi  ce qui se passe en Israël qui semble  vouloir

reprende le contrôle de Gaza, dont il s’était désengagé

à la fin du siècle dernier.

Autrement dit,  la Russie aurait bien aimé s’emparer

de l’Ukraine dans sa totalité  mais  la confrontation avec

l’UE   aboutit  à un partage entre deux entités qui

sont l’une comme l’autre étrangères à l’Ukraine  comme

dans le cas de la Pologne autrefois

On aura compris que toute la question  est de déterminer

quelle formulation   employer pour une prévision. Il faut

prendre la peine d’expliquer le modéle utilisé et ne pas

se contenter d’annoncer une « date importante ». Le cas

d’André  Barbault à ce propos est assez déconcertant. SOn plus

grave échec est d’avoir annoncé en 1963  que l’URSS

dépasserait les USA  en 1965   et son plus grand succés

serait d’avoir annoncé dès 1952  la déconfiture de cette

même URSS. en 1989. il est clair pour nous qu’en

1963, Barbault  pariant sur l’avenir  glorieux de  l’URSS

n’avait certainement pas dans l’idée que 1989  se passerait

comme cela s’est passé.

Force est de constater  que  sans le recours à une grille,

le réel  est souvent  ambivalent et que la question se pose

toujours  ponctuellement de la signification, du

« sens » (orientation) de ce  qui se passe, de ce qui est

en train d’arriver. Mais il est clair que l’astrologie apporte

à l’historien de nouveaux outils qui lui permettront de s’ériger

comme science à condition  de s’épurer et de ne

pas se complaire  dans  une telle ambiguité, ce qui reste

une tentation. En effet, une approche trop laxiste de la

prévision conduit à valider des modéles qui ne sont pas

viables

 

 

,

 

JHB

25. 08 14

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs