• Accueil
  • > ECONOMIE
  • > Le vocabulaire français dans le Capital de Marx et la traduction française

Le vocabulaire français dans le Capital de Marx et la traduction française

Posté par nofim le 16 décembre 2014

Le vocabulaire français dans le Capital de Marx et la traduction française de 1872

par  Jacques  Halbronn

 

Nous aborderons dans un premier temps la question des mots français dans le Capital de Marx (1867)  par un simple relevé des occurences

puis dans un second temps, la question des dits mots dans la traduction de J.  Roy parue chez Maurice Lechâtre en 1872, au lendemain de la Commune.

Karl Marx  Das Kapital. Kritik der politischen ökonomie  (1867, édité par Engels)

On note déjà que les quatre  mots du titre sont  en dehors des articles  d’origine ou d’influence française.

On s’en tiendra ici   à la seule Préface de la première édition ( Londres,  24 juillet 1867) en allemand et en français / Le fait que cette préface soit brève ne peut que mettre en évidence la fréquence du recours au français et  accessoirement latin. Nous n’avons pas signalé quand certains mots étaient récurrents.

I  Recension des mots français de la dite Préface

Publikum, Kritik, politischen,  Oekonomie,  Pause,  resümiert,  Kapitel,  Punkte,  theorie,  Noten,  Analyse,  substanz,  popularisiert, Kôrper,studieren, ökonomisch,  Mikroskop, chemischen,  Reagentien,  Abstraktion, produkt, mikrologischen, Anatomie,  natürlich,

Physiker,  prozess,  prägnantesten,  Einflüsse, form,  komplizierter, universelle,  Experimente,  sichern,  kapitalistische, klassische,

Stätte,  illustration,  theoretischen pharisäisch,  Industrie,  optimistisch,  grad,  Antagonismen,  Tendenzen,  industriell, Fabriken,

Sphären,  kontinentalen,  modernen,  vegetation,  politischen,  « Le mort saisit le vif ».  soziale, Statistik, Regierungen,  Parlamente, periodische, komissionen, partei,  komissâre,  Exploitation,  kappe,   Existenz,  Mittelklasse,  Bürgerkrieg,  brutaleren,  humaneren,

Motiven,  Interresse,  kontrollierbar,  Resultaten,  Platz,  Nation,  abkürzen,  rosigem,  Personen,  Personifikation,  Kategorien,  formation,

subjektiv,  Stoff,  Furien,  Privat,  artikeln,  Atheismus;  Correspondence,  Missions, Majesty,  Questions,  Unions,  Krone,  dürren,  Kultur, eeklärte,  Atlantisch, Ozean, ^Vizepräsident,  Meetings,  Sklaverei,  ordnung,  Purpurmantel, , Kristall,  Organismus,  Zirkulation

NB Nous avons inclus quelques termes anglais eux-mêmes d’ »origine française.

II  Le maintien des formes  française  de l’allemand dans la traduction de 1872

Inévitablement, le traducteur de l’allemand vers le français  va  être tenté de reprendre le mot français existant en allemand – ce qui revient à limiter d’autant, l’effort de traduction – ce qu’on appelle une traduction « littérale » au plein sens du mot- – mais cela vaut aussi en sens inverse au point probablement d’utiliser les termes du texte original même quand ils ne sont pas encore entrés en allemand, c’est d’ailleurs ainsi que bien des mots entrent dans une langue par le biais des traductions. Toutefois, nous avons noté une exception

avec le refus  de Roy de reprendre la forme « popularisiert »  du texte de Marx en  renonçant à « popularisé » en faveur d’une périphrase « accessible à tous lecteurs. Le terme actuel serait  probablement « vulgarisé ». Il est possible que l’idée de vulgarisation du savoir était plus avancée alors en Allemagne qu’en France.  On peut même dire que l’allemand de Marx est déjà une forme de traduction vers le français au point que  même un lecteur français ou anglais  ignorant le maniement de la langue allemande serait en mesure de se faire une idée assez juste du texte en relevant les mots qu’il connait et l’inverse serait également assez juste. . On peut ainsi parler d’intercompréhension au sein des langues européennes

Notre sondage n’a touché ici  que quelques pages- une demi-douzaine tout au plus et il conviendrait de le conduire à une toute autre échelle.

On peut parler ici de diglossie du locuteur germanophone qui  passse indifféremment d’un terme allemand d’origine à un  terme français (‘immigré ») comme c’est aussi le cas, oralement, au Maghreb et notamment en Algérie, ancien département français.

 

 

 

JHB

16 12 14

 

« 

 

 

Laisser un commentaire

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs