• Accueil
  • > ASTROLOGIE
  • > Jacques Halbronn Astrologie. Le tétramorphe et la Lutte des classes

Jacques Halbronn Astrologie. Le tétramorphe et la Lutte des classes

Posté par nofim le 17 mai 2021

 

Astrologie . Le tétramorphe et la Lutte des Classes.

par Jacques Halbronn

 

 

Comme dans le cas des Centuries de Nostradamus, qui ne se comprennent qu’au prisme des quatrains de ses almanachs (cf nos trois études sur le passage du Nostradamus premier au Nostradamus bis.) on doit se demander quelle a pu être la matrice des 12 « signes » zodiacaux (de Zoé, la vie en grec, l’animal (zoon), d’où le zoo) et selon nous, ce fut ce qu’on appelle le « tétramorphe) (de tetra : quatre, décidément, on ne sort pas du 4)

Le tétramorphe a ses lettres de noblesse:on le trouve dans la vision des « Hayoth » (de Hayim : la vie – à rapprocher du Zoon grec ) d’où l’expression juive pour trinquer), dans le Livre du prophéte Ezékiel, dans les arcanes majeurs du Tarot avec l’arcane « Le Monde » avec les 4 étoiles fixes Royales qui se trouvent placées au sein de 4 constellations que sont le Taureau (Aldébaran), le Lion (Régulus), l’Aigle (Scorpion (Antarés) et l’Homme (Adam, le Verseau, Fomalhaut( dans la constellation du Poisson Austral)/ Ce sont les quatre signes « fixes » de l’astrologie. Les 4 Evangélistes sont associés à ces « êtres vivants » en rapport avec les quatre saisons. .Initialement, es 4 étoiles fixes devaient correspondre aux équinoxes et aux solstices mais cela aura cessé de s’accorder du fait de la précession des équinoxes. On pense aussi aux composantes de certains sphunx : visage humain, corps de taureau, aile d’aigles et pattes de lion.

Selon nous, le taureau correspondrait à Jupiter et l’Aigle à Saturne mais nous retiendrions surtout l’idée de prédateur et même de rapace sinon de charognard de cet oiseau qu’affrontera Héraklés lors de l’un de ses Douze Travaux (cf Dupuis, L’origine des cultes), les Oiseaux du Lac de Stymphale mais Hercule affrontera aussi le Taureau de Crète Le Taureau c’est aussi la Vache, la « vache à lait », le bœuf étant un animal de sacrifice comme le mouton.

Selon nous, le bœuf et le lion incarnent les « bonnes » saisons, printemps et Eté tandis que l’aigle et le serviteur sont en rapport avec les « mauvaises » saisons, Automne et Hiver, ce qui renvoie au conflit entre Déméter (Cérés) et Hadés (Pluton)

Il est clair que les bonnes saisons permettent de faire des provisions pour les mauvaises, comme les vaches « grasses » du Songe de Pharaon par rapport aux vaches « maigres » C’est à l’automne que l’on tue le cochon pour en faire de la charcuterie (chair cuite) et il est étrange que cet animal ne soit pas représenté dans l’iconographie zodiacale occidentale alors qu’il est présent dans le zodiaque chinois.

Ce que nous voulons montrer ici, c’est que Jupiter, le ‘Grand Bénéfique » correspond au Taureau et que Saturne, le » Grand Maléfique », en astrologie, correspond à l’Aigle,à l’oiseau de proie. Jupiter, c’est le chef, le guide, le pasteur alors que Saturne, c’est le peuple, la masse, la foule qui manifeste pour qu’on la nourrisse de pain et qu’on lui offre des jeux : panem et circenses. On a vu pendant la pandémie à quel point la suspension/ suppression de toutes sortes de loisirs aura rencontré de protestations. Dans une précédente étude, nous avions montré ce que pouvait signifier, impliquer le glissement de l’Ancienne vers la Nouvelle Alliance (cf le Livre du Prophéte Jérémie ch.XXXI), du régime de Jupiter à celui, plus contraignant, de Saturne. Cette Nouvelle Alliance est en fait un chatiment infligé par Dieu à la maison d’Israel, en rupture avec la maison de Judah, qui ne respecte pas ses commandements. Actuellement, le judaisme adhère à une religion hybride, synthétique, à telle enseigne qu’on récite dans les synagogues un « Ecoute Israel »  non plus perçu commme une condamnation par les prophétes mais comme une profession de foi  un peu comme dans les Eglises, on réservait des propos méprisants pour les Juifs « impies ».

Le cas du Verseau est typique d’une certaine confusion, ce qui empêche de bien cerner le sens du tétramorphe : Paul Le Cour rapproche ce signe du personnage de Ganyméde dans son ouvrage sur l’avénement du verseau, paru avant la Seconde Guerre Mondiale. Or, Ganyméde est un serviteur, un échanson qui sert à boire, à la table des dieux, d’où son surnom de « verseau » (Aquarius), il incarne l’ouvrier, l’employé, le mercenaire, qui reçoivent un salaire pour leur travail. En cela, le Verseau à l’instar de l’Aigle, sont des êtres « intéressés » dont les actes sont dictés par l’appât du gain. Ils n’ont pas la générosité de la vache, ni la dignité du lion. En ce sens, l’ère du Verseau serait prolétarienne et Marx serait son prophète.

Pour nous, le personnage de Jésus correspond au Taureau confronté au peuple saturnien (voir la scène de la Tentation) qui va le condamner en lui préférant Barrabas pour échapper au supplice..Saturne, c’est Satan. Ce sont les scènes de lynchage pratiqué par une foule s’acharnant sur un homme accusé à tort ou à raison.

Le tétramorphe illustre le combat entre deux mondes et nous y voyons une forme de manichéisme. Au signe de la balance, qui correspond à l’équinoxe d’automne, (symbole de la Justice), on passe des bonnes aux mauvaises saisons. Les Juifs y inscrivent le Jour du Pardon, le Yom Kippour. A l’inverse, à l’équinoxe de printemps, on retrouve une nature généreuse. C’est le temps de la Pâque, de l’agneau pascal.

L’astrologie doit se réapproprier le tétramorphe, qui orne souvent les cathédrales (cf le Christ pantécrator) car on y trouve une dimension cyclique, une forme d’alternance voire de dilemme entre le pouvoir du chef et celui de la masse, du « démos » (démocratie). Pour en revenir à ce que nous évoquions au sujet des Alliances, ancienne et nouvelle, il y a, comme dit l’Ecclésiaste, un temps pour ceci et un temps pour cela. Un temps qui est celui d’un leader (Jupiter) qui guide un peuple par son charisme, d’un pasteur et de son troupeau – image courante dans les Evangiles – et un temps où le peuple est mu par des forces subconscientes (Saturne) qui s’emparent de son esprit. Saturne met parfois une chape de plomb qui ne laisse à la Société aucune marge de manœuvre mais assure une forme d’égalité, par un nivellement par le bas -cela correspond au passage équinoxiale et au solstice, Jupiter vient libérer le peuple de son esclavage, chaque période durant 7 ans, ce qui nous renvoie au Songe de Pharaon tel qu’interprété par l’Hébreu Joseph. Le cycle de Jupiter est plus de deux fois plus rapide que celui de Saturne (trois ans par période au lieu de sept ans, et Jupiter est alors en mesure de libérer ses frères et sœurs avalés par leur père Saturne-Kronos, notamment quand Jupiter passera au carré du soleil natal de tel ou tel chef , – mais tout dépend de l’élection du « bon » chef- ce qui se produit tous les six ans.( cf nos études à ce sujet). On aura compris que la Gauche, en politique correspond à Saturne et la Droite à Jupiter. Ce sont là deux formes d’exercice du pouvoir qui comportent l’une et l’autre leurs excés. La Gauche incarne la base (le « bottom ») et la Droite rassemble des notables, une certaine élite dirigeante. L’astrologie est en mesure d’arbitrer, pensons nous, la Lutte des Classes.

 

 

 

JHB

17 05 21

 

 

 

 

Laisser un commentaire

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs