• Accueil
  • > ASTROLOGIE
  • > Jacques Halbronn L’astrologue André Barbault et la crise de Cuba de 1962

Jacques Halbronn L’astrologue André Barbault et la crise de Cuba de 1962

Posté par nofim le 23 juin 2021

 

 

L’astrologue André Barbault (1920-2019) et la crise de Cuba de 1962

 

A l’occasion de la sortie du film d’espionnage Un espion ordinaire (The Courier), drame historique américano-britannique réalisé par Dominic Cooke, il convient de rappeler la  gravité  de la crise de Cuba en 1962 et de s’interroger sur le traitement qu’en a fait Barbault avant et après l’événement.  Nous disposons d’un document remarquable avec son ouvrage paru en 1964, donc deux ans après environ,  intitulé «  la crise mondiale de 1965 »  Paris, Albin Michel. On se contentera de revenir sur  le texte figurant en  quatrième de couverture :

« Quelle connaissance avons-nous, en général des prévisions astrologiques ? Celle que nous donne la lecture distraite ou amusée de l’horoscope des journaux quotidiens. Ici, une tentative sérieuse est faite en vue de montrer ce qu’est réellement l’astrologie appliquée à l’étude des événements mondiaux. Le néophyte est introduit sans difficulté dans le secret d’une discipline qui vise à surprendre l’évolution des différentes sphères de la Société. Que nous réservent, en Afrique du Nord par exemple, les secousses de la mi- février1964? Le rapprochement Est-Ouest sera-t-il définitif  le 1er Mai 1964? La troisième guerre mondiale, comme le croient beaucoup d’astrologues, éclatera-t-elle au moment de l’éclipse solaire du 30Mai 1965? Où va l’Europe des Six? Le Gaullisme va- t-il vers son déclin? Qui sera le prochain Président de la République ?… L’intérêt essentiel de 1964- La crise mondiale de1965est que, à travers divers points de repère fixés d’une façon extrêmement précise et avec une assurance troublante, André BARBAULT entend nous introduire au sein d’un monde à la veille d’une nouvelle grande crise générale, en essayant de dégager le sens des bouleversements historiques qui se préparent. »

 

La formule  « une nouvelle grande crise générale » nous intrigue tout comme l’évocation  d’une « troisiéme guerre mondiale ». Or, le monde vient de vivre une crise majeure comme le rappelle le film en question. Les soviétiques, sous Nikita Krouchtchev avaient installé des missile sur l’ile de Cuba, face à la Floride . En 1963, Kennedy sera assassiné, à Dallas. Autant d’événements qui précédent de peu la parution de l’ouvrage et qui sont encore plus récents lors de sa rédaction.

Il nous semble que Barbault  essayait alors  de faire oublier son échec prévisionnel  concernant la crise de Cuba qu’il n’avait pas vu venir astrologiquement parlant et qu’il envisage des événements encore plus dramatiques pour relativiser  ce qui vient de se passer comme s’il voulait nous dire que l’on avait encore rien vu. Or, avec le recul – soixante ans après- force est de constater que le monde n’aura jamais été si près d’un affrontement militaire qu’en 1962 et ce qui s’est passé  en 1989 montre une pente descendante au niveau des tensions Est Ouest.  Quid de cette « nouvelle crise générale » dont nous parle la quatrième de couverture ? Est-ce que la formule se réfère sans le dire nettement à la crise de Cuba sans la nommer expressément ?

En 1967, trois ans après  la publication et deux ans après la « non crise mondiale » annoncée,  Barbault  va proposer une nouvelle échéance pour 1982 sur la base d’un « indice cyclique » (Les astres et l’Histoire, Ed Pauvert) et en 1973, dans le Pronostic Expérimental en Astrologie. Ed Payot), il reconnait  son échec prévisionnel  à propos du rendez-vous qu’il avait fixé pour 1971 (sur la base du cycle Saturne-Neptune) No comment !

 

JHB

23. 06 21

Laisser un commentaire

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs