• Accueil
  • > NOSTRADAMUS
  • > jacques Halbronn Le second volet des Centuries comme imitation du premier

jacques Halbronn Le second volet des Centuries comme imitation du premier

Posté par nofim le 13 juillet 2021

Le second volet des Centuries comme imitation du premier.

Par  Jacques Halbronn

 

 

La comparaison entre les deux volets des éditions « centuriques » fait apparaitre des différences de fond et de forme qui mettent en évidence l’hétérogénéité de l’ensemble censé avoir été présenté dès 1568.(Lyon, Benoist Rigaud) sinon encore plus tôt dès avant la mort accidentelle du roi (en 1559) auquel le dit second volet est  adressé.

Sur la forme, d’abord,  le second volet  ne nous est connu que selon un seul et unique état, en trois centuries « pleines » alors que le premier volet nous est connu au travers de divers états dont les bibliographies relatent la succession (cf le Répertoire Chronologique Nostradamique de Robert Benazra, Paris, La Grande Conjonction, Trédaniel, 1990 pp. 118-125)

En ce qui concerne la genése du premier volet, la doxa établit qu’il y aurait d’abord existé une édition à 4 centuries en 1555, suivi en 1557 d’une édition à 7 centuries, cette dernière comportant des variantes, à la VIIe centurie, entre les exemplaires de la Bibliothèque de Budapeste et celle d’Utrecht.Ensuite, tout devient beaucoup plus compliqué  puisque l’on ne trouve plus pour les années 1588-1589 que  des  états successifs avec des mentions d’ajouts :

Prophéties de  M. Nostradamus adioustées outre les précédentes impressions

Prophéties de M. Nostradamus Adioustés nouvellement . Centurie septiesme

Les Prophéties de M. Michel Nostradamus Dont  il y en a  trois cens  qui n’ont esté encores imprimées

Les  Prophéties  de M. Michel Nostradamus Dont il  y  en a trois cens qui n’ont encores esté imprimées lesquels sont en ceste présente édition. Reveues & additionnées par l’Autheur pour l’an mil cinq cens soixante  & un de trente neuf  articles à la dernière Centurie.

Cette dernière mention est à retenir car elles semble bien indiquer que les éditions successives  ne procédaient point nécessairement par additions de centuries « complètes » mais au moyen d’annexes d’un certain nombre de quatrains qui ont pu servir comme ajouts à des éditions à trois ou à six centuries puisque l’on sait que la centurie IV aura connu un premier état (Macé Bonhomme 1555) à 53 quatrains avant d’atteindre les 100 quatrains  (Antoine du Rosne 1557). Mais cette édition avec une centurie iV à 100 quatrains  allait elle-même comporter par la suite  une addition  à la « dernière centurie », c’est-à-dire à la sixième, ce qui deviendra la septième centurie, restée incomplète/incomplétée.

Selon nous,  il a du exister une édition, non localisée, à six centuries  avant l’édition augmentée en question. Elle devait porter ce titre déjà mentionné :

Les Prophéties de M. Michel Nostradamus Dont  il y en a  trois cens  qui n’ont esté encores imprimées en passant sous silence l’existence d’un état intermédiaire avec une centurie IV à 53 quatrains. Cela donnait ainsi un ensemble des six centuries « pleines » dont nous avons dit qu’il serait suivi d’une nouvelle addition « à la dernière centurie ». Certains comprennent la formule « dernière centurie » comme renvoyant à la centurie VII  alors que la formule désignait la sixiéme et dernière centurie de l’ensemble à six centuries, ensemble auquel on aura adjoint une nouvelle série de quatrains (39 si l’on s’en tient au titre)

Reveues & additionnées par l’Autheur pour l’an mil cinq cens soixante  & un de trente neuf  articles à la dernière Centurie.

Encore convient-il de préciser que le titre  des ouvrages ne correspond pas ou plus  nécessairement à leur contenu.

Pour en revenir au second  volet, le fait d’annoncer  « Centuries VIII. (lire huitième du fait du point), IX (neuvième), X (dixième) qui n’ont encores iamais esté imprimées » se calque sur une formule déjà utilisée pour le premier volet (cf supra):

« Les  Prophéties  de M. Michel Nostradamus Dont il  y  en a trois cens qui n’ont encores esté imprimées lesquels sont en ceste présente édition. »

Tout cela  tend à entériner – d’où l’affirmation d’une « miliade » de quatrains dans l’Epitre au Roi –  l’existence d’une Centurie VII alors même que les éléments que nous connaissons n’atteignent pas la cinquantaine de quatrains.  En fait, une structure à base 3  et 6 nous semble plus cohérent  qu’une structure à base 10.

Selon nous, le second volet  aura été pensée à l’imitation du premier volet en vue d’instrumentaliser Nostradamus au service non plus de la Ligue mais du parti d’Henri de Navarre comme le montre l’étude de certains quatrains – celui relatif à Tours dans le premier volet et celui relatif à Chartres dans le second. C’est dire que l’on ne situe correctement les deux volets que dans le contexte la guerre dynastique des années 1588-1594. Autrement dit, soutenir que l’édition de 1568 à « dix centuries »  est authentique serait  tout à fait chimérique et nous avons montré par ailleurs que  le libraire Benoist Rigaud fut probablement un des instigateurs du phénoméne centurique de la période en question, récupérant des textes d’Antoine Crespin eux-mêmes repris de certains textes de Nostradamus comme son Epitre à Pie IV et qui se retrouvent dans le second volet tout comme les extraits de la Guide des Chemins de France.

 

 

 

Centurie

8:76

Plus Macelin que roy en Angleterre,

Lieu obscure nay par force aura l’empire:

Lasche sans foy sans loy saignera terre,

Son temps s’approche si presque je soupire.

8:77

L’antechrist trois bien tost annichilez,

Vingt et sept ans sang durera sa guerre:

Les heretiques mortz, captifs, exilez,

Sang corps humain eau rogi gresler terre

 

Or, le  terme « macelin »  est une occurrence qui n’existe que dans l’Epitre de Nostradamus à Pie IV, tant en français qu’en langue italienne et correspond à une prédiction « antéchristique » en prose  de Nostradamus, ce qui se retrouve au premier verset du quatrain suivant. (cf

Researches 121-130 – Mario Freedom’s Space

http://www.propheties.it › Researches121-130

 

121 – Antoine Crespin et le quatrain VIII, 76 Plus Macelin que roy en Angleterre Par Jacques Halbronn … 402-413) sous le titre « Nostradamus au Pape Pie IV.

Researches 191-200 – Mario Freedom’s Space

http://www.propheties.it › Researches191-200

 

191 – Rabelais et Nostradamus faiseurs d’almanachs … dédié au pape Pie IV, lequel almanach semble avoir été censuré en France mais pas en Italie, … de celui qu’il nomme « Marcelin » en jouant sur le mot « macelin », boucher (​macelino)

 

 

On rappellera que la Première Face du Janus François comporte des quatrains du second volet, qui permet de fixer une fourchette entre 1590 et 1593 pour l’émergence du second  volet. (cf RCN pp  126 et seq), une édition de Cahors datée de 1590 comportant les deux volets, le contenu de la dite éditions ayant servi pour fabriquer l’édition de 1568 laquelle constituerait donc  doublement un faux.

 

 

 

JHB

13 07 21

Laisser un commentaire

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs