• Accueil
  • > Archives pour octobre 2021

Jacques Halbronn interviewé par Jean Pierre Nicola pour la revue « Astrologique » 1978

Posté par nofim le 31 octobre 2021

Jacques Halbronn interviewé  par  Jean Pierre Nicola  pour la revue « Astrologique » 1978 Extraits

JPN  En trois ans, le MAU a acquis une notoriété et une dynamique  incontestables mais est ce que cela ne se fait pas au détriment de ta pensée astrologique qui, elle, reste marginale?

JH Oui, tout le monde connait le sigle MAU même si on ne sait pas toujours ce qu’il désigne. C’est le sigle le plus connu de l’asrologie occidentale. Qui sait où cette progression s’arretera? Mais évidemment, je ne sacrifie pas tout au MAU. Je publie de nombreux ouvrages, je ne me laisse pas dévorer par les affaires courantes. C’est essentiel. Mais mes idées m’éloignent un pei de l’agitation des doctrines astrologiques dont je suis souvent éloigné. Cela me rend très tolérant et indulgent. Je méne des recherches de mon coté, en particulier sur les  cycles; Je n’ai pas dit mon dernier mot sur ce point et une édition espagnole remise à jour des Clefs pour l’astrologie sortira sous peu; Quant à la revue « Grande Conjonction », c’est un peu mon domaine réservé et je n’y admets que des articles qui convrgent, à un titre ou à un autre, vers mes convictions; C’est là qu’il faut chercher un noyau de réflexion plus proche de moi

 

JPN Quel bilan peux- tu dresser de l’action du MAU sur le plan de l’astrologie  française?

 

 

penisik

 

 

Publié dans ASTROLOGIE | Pas de Commentaire »

Jacques Halbronn sur ses « Clefs pour l’astrologie » dans le journal Astral de Maurice Calais

Posté par nofim le 31 octobre 2021

L »Astrologie et les livres, présentés par leurs auteurs, Astral(dir Maurice Calais),  Clefs pour l’astrologie, Paris, Seghers 1976. Extraits:

(…) Les Clefs, sans être un ouvrage d’anti-astrologie dénoncent certaines facilités, propres à la pratique  astrologique actuelle, elles mettent sérieusement en garde le public. Mais les vraies critiques du livre ne consistent pas à ressasser les « objections » sur la précession des équinoxes ou sur les jumeaux ou que sais-je? La mise en cause véritable est la suivante:: pourquoi le savoir astrologique n’est-il pas cohérent? En d’autres termes, sans préjuger de sa réalité, pourquoi trouve-t-on des dispositifs incompléts, des domaines mal reliés les uns aux autres, des désaccords essentiels entre astrologues? L’attaque, on le voit, vient de l’intérieur, non de l’extérieur, elle vise les points sensibles de l’héritage astrologique. (..) Quelle méthode d’astrologie propose mon livre? Un procédé tout à fait nouveau parmi les solutions astrologiques actuellement en vigueur; Et c’est là qu’un pari est lancé. Le public va-t-il adopter ce nouveau style? (..) On  revient aux quatre tempéraments qui sont définis dans « Clefs pour l’astrologie » au moyen de dominantes sensorielles (..) Et tout le travail de l’astrologue consisterait à identifier la « dominante » non plus à l’intérieur du thème de naissance mais au coeur de la personnalité du consultant. Une  fois ce renseignement  sensoriel obtenu, on connait de ce fait la planète du  sujet car chaque sens est en correspondance avec une planéte. Ma typologie est dépouillée puisqu’elle ne retient plus que le Martien, le Jupitérien, le Saturnien et l’Uranien(…) En définitive, même si l’on peut reprocher à ma conception de renoncer à  une des images de marque les mieux ancrées dans l’esprit du public, à savoir le recours à la date de naissance, en revanche, il me semble revaloriser très nettement l’ambition traditionnelle de l’Astrologie: prévoir le destin des hommes -dans ses très grandes lignes comme l’astronomie est parvenue à prévoir le destin des planétes.

 

Publié dans anthropocosmologiz, ASTROLOGIE | Pas de Commentaire »

Jacques Halbronn La question des « pseudo sciences » comme obstacle épistémologique. La double question du Temps;

Posté par nofim le 31 octobre 2021

Jacques  Halbronn   La question des « pseudo sciences » comme obstacle épistémologique.  La double question du Temps.

 

Actuellement, il semble bien que notre époque butte sur la question de ce que l’on appelle volontiers, des « pseudo-sciences »; notamment en ce qui concerne la question du climat – on parle de « climatosceptiques » et de l’astrologie – on parle alors d’astrosceptiques ». c’est là un enjeu de première importance que de dépasser , de forcer une telle résistance à la mise en place d’un nouvel  ordre  pour le XXIe siècle notamment dans le domaine juridique. On notera que dans les deux cas, c’est le mot « temps » qui apparait en français: le temps qu’il fait et le temps imparti.

En effet, c’est bien au niveau du Droit que les enjeux se situent au premier chef. Dans le cas du climat (et nous écrivons pendant les réunions de Rome du G20 et de Glasgow), il  s’agit bel et bien de reglementer et de corriger certains comportements à la fois individuels et collectifs, notamment concernant  certaines structures de dimension mondiale. Mais il y a des climatosceptiques qui mettent en doute les arguments mis en avant par  de telles alertes. Dans le cas de l’astrologie, l’astroscepticisme se porte bien. Merci. Et il est vrai que l’astrologie, sous sa forme courante, a de quoi l’entretenir. Mais il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain.  Mais les astrologues sont ils suffisamment  critiques d’un monde qui ne se soucierait pas de l’état de l’astrologie pour se réformer? Font ils suffisamment ressortir les dangers pour notre monde de l’ignorance des rouages astrologiques qui sous tendent celui-ci? Il ne le semble pas.

Nous avons déjà dit -sur différents supports- tout le mal que nous pensions des dispositifs électoraux en vigueur et qui ne sont nullement harmonisés entre eux, ce qui touche notamment au statut du Droit Constitutionnel au sein de l’Union Européenne. Peut-on se permettre de jouer comme on le fait avec la fixation du temps de la Cité, dans tous les sens du mot « temps »? Comme si la science juridique n’était pas à l’évidence une pseudo-science.

Mais la différence tient au fait que l’astrologie semble ne relever ni de la Nature ni de la Culture. On ne sait pas d’où elle sort, comment elle aura été mise en place. C’est  une sorte d’OVNI.(Objet volant non identifié) et l’on ne met même pas en oeuvre des recherches au cas où – sait on jamais – il y aurait quelque chose de vrai dans cette affaire. Apparemment, les travaux d’un André Barbault, depuis plus d’un demi siècle n’auront pas réussi à débloquer la situation. Pour notre part, nous estimons que nous aurons permis à l’astrologie de parvenir à un certain stade qui n’autorise plus le déni (cf notre Astrologie EQSOLS) et nous attendons que l’on fasse appel à nous soit de la part d’une entité publique ou d’une entité privée et nous espérons que les leaders sauront se mobiliser sur cette question comme ils l’ont fait pour celle du climat.

 

 

 

 

 

 

 

 

JHB  31 10 21

Publié dans anthropocosmologiz, ASTROLOGIE | Pas de Commentaire »

Jacques Halbronn Les femmes et leur appui au leadership masculin en milieu astrologique

Posté par nofim le 31 octobre 2021

Jacques  Halbronn Anthropocosmologie. Les femmes  et leur appui au leadership masculin en milieu astrologique 

 

 

Nous  voudrions illustrer nos dernières propositions concernant le rôle des femmes dans le repérage des leaders par notre expérience en milieu astrologique tout comme nous l’avons faite récemment à propos de la phase équinoxiale  vécue pâr le GERASH  (Groupement d’Etudes et de Recherches en Astrologie Scientifique et Humaine)en 1985-86.(cf  sur Nofim) Selon nous, les femmes jouent un rôle capital dans la mise en orbite des personnalités promises à un grand avenir. Cela reléve de l’instinct, de la Subconscience, de la Surnature. Elles sont programmées dans ce sens. Entendons par là qu’il s’agit d’un phénoméne collectif et donc statistique, qui ne se joue pas à la seule échelle du couple et de la procréation, ce qui est leur lot ordinaire propre à la monogamie. On veut ici plutôt parler d’une forme de polygamie. Un leader se reconnaitrait par la présence d’ un certain entourage féminin. C’est ce que nous allons montrer dans le cas du MAU (Mouvement Astrologique Universitaire) à  partir de sa création en 1975,il y a plus de 45 ans.  Mais signalons, dès 1971, notre rencontre avec Joelle de Gravelaine qui nous encouragea à  publier et nous fit rencontrer Raymond Abellio/  Il convient de mentionner l’appui que nous avons reçu de la part de Julienne Sturm Mullette rencontrée à Aalen en 1971, qui organis avec nous le Congrès de Paris de 1974 et nous proposa le poste de Secrétaire Général  de son association l’ISAR et revint à Paris en 2004 pour le trentiéme anniversaire de ce premier congrès depuis 20 ans en tenu à Paris.

En 1975, donc, Jacques Halbronn  constitue un Conseil d’administration autour de trois femmes, Catherine  Aubier, Marielle Clavel (Garrel par la suite) et Jacqueline Bony Belluc, toutes les trois enseignantes à la FLAP (Faculté Libre d’Astrologie de Paris) qui est la structure pédagogique de l’association. (cf  annonce dans la revue Astres avec les trois photos) 

Quinze ans plus tard, lorsque JH  signe un contrat avec les Editions Solar pour continuer la série Zodiaque  commencée par Othenin Girard, il va s’entourer exclusivement de femmes: Catherine Aubier, Françoise Colin, Marguerite de Bizemont, Brigitte Chéret (Schonbuch). Cette série sera reprise par la suite par France Loisirs dans les années 90.  Mais JH avait co-signé un peu avant, un « Grand livre du Sagittaire », chez Tchou, avec Solange Dessagne.

A partir de  1983, Denise Daprey se rapproche de JH, particpant à plusieurs de ses colloques, notamment à Lyon en 1984 et cela va déboucher sur la Fédération de l’Enseignement Astrologique (FEA) qui prend le relais du SNEA, le Syndicat National de l’Enseignement Astrologique, fondé en 1979 avec Catherine Aubier.  Le projet de SNEA  (cf notre étude sur NOFIM) sera présenté au congrès de Lyon par Clarisse Kan (cf vidéo sur notre chaine You Tube de la Subconscience). Denise Daprey organisera le Congrès d’Orléans et fédérera diverses structures d’enseignement avec lesquelles JH avait organisé des Colloques, en province, comme en 1983 avec Alain de Chivré, sur Nantes. En 1986, l’élection de JH à la vice présidence du GERASH aura probablement tenu à une présence accrue des femmes du fait du ralliement de Denise Daprey  à cette association.

A partir de 1986, Jacques Halbronn sera soutenu par sa compagne, Antonia Leibovici, qui sera la cheville ouvrière de sa relation avec les Ed Guy Trédaniel jusqu’en 1993.

 

En 1996, Fanchon Pradalier Roy propose à JH de faire paraitre son Guide de la Vie Astrologique dans la collection qu’elle dirige aux Editions du Rocher. On est en phase solsticiale de Saturne, favorable au rôle des femmes pour soutenir certains hommes. Mais avec la phase équinoxiale qui suit (Saturne passe en bélier), l’affaire fera long feu.

Parmi les femmes astrologues qui soutinrent JH, citons Dorothée Callou, Juliette Du Rouchet, Fernanda Nosenzo, Sarah Maia,  Maryse Starace, Maria Duval, Agnés Fiquet Delagnolo, Anne Rose, Michéle Farat, Marie Delclos.

 

Quant à la FLAP, elle accueillera plusieurs années durant Chantal Depoux.(cf le Colloque de Paris, de décembre 1995, sur notre chaine) sans oublier Anne-Marie Roussella responsable du rendez-vous astrologique qui organisa en 2008 , pour JH; une série de conférences sur Nice, Canne, Antibes ou Chantal Aguet, à la librairie Aliou sur Lausanne, en 2008-2009. Par ailleurs, une grande partie des médiums interviewées, notamment dans les salons du Bien Etre  et  notamment Parapsy,  par JH ont été des femmes.(cf notre chaine You Tube) En ce qui concerne la chaine Téléprovidence, Sophie Artois assurera la logistique de 2008 à 2013  et Mireille Petit  nous seconda lors des interviews ainsi que par la suite Liliane Brain. 

En ce qui concerne la direction des thèses, il semble préférable d’opter quand on est un homme pour une femme, comme l’a fait Patrice Guinard avec François Bonnardel (soutenance 1993) et vice versa.

 

 

 

 

 

 

 

 

JHB  02 11 21

Publié dans ASTROLOGIE | Pas de Commentaire »

Jacques Halbronn La vie astrologique. Le MAU et la Suisse.

Posté par nofim le 31 octobre 2021

 Jacques Halbronn  La vie astrologique.  Le MAU  et la Suisse. 

 

 

 A  l’instar de l’étude que nous avons menée pour la  Belgique Wallone, nous présentons ici une étude sur la Suisse Romande, au prisme de l’astrologie et de l’influence qu’a pu exercer le MAU dans cette région tant à Genéve qu’à Lausanne sans parler de la présence d’astrologues suisses dans nos Colloques, ce qui couvre une trentaine d’années (1978-2008). Les raisons de notre intérêt pour la Suisse étaient stratégiques, il s’agissait d’un processus d’endiguement par l’Est du fief du GERASH lequel n’avait jamais « mordu » sur la Suisse, ce qui était une erreur, nous laissant le champ libre. De fait, nous organisames les premiers congrès astrologiques dans l’Histoire de la Suisse, alors même que la Suisse avait disposé d’un atout maitre avec Werner Hirsig, et sa revue Destins, paraissant à Lausanne et dont nous pumes consulter la collection à la  Bibliothèque Centrale de Lausanne (cf notre étude sur NOFIM »Les revues astrologiques de langue française ») et  Alex Ruperti.  Dès les premiers congrès MAU, nous avions eu Eric Weil, de Genéve, parmi nos intervenants fidéles, sur  Paris, traitant surtout d’astrologie horaire. Par la suite, Weil créera la revue « La Tradition ».

 

En 1979 se tiendra donc un premier congrès avec notamment la présence de Robert Gouiran alias Georges de Villefranche. Nous avions trouvé en Robert Werner un collaborateur sur place, bientôt rejoint par Charles Aubert, qui fonda le Mouvement Astrologique de Suisse Romande. En 1982, il devient Société astrologique romande/

En 1980, une sémaine astrologique fut organisée avec notamment la participation de Jean Charles Pichon. . Francine Mercier prit ensuite la direction des opérations, elle épouserait  Robert Gouira rencontré dans nos congrès.  Le couple  participera  régulièrement aux colloques du RAO, sur Lyon. Le Congrès de Bruxelles que nous organisames en 1980 suivi de celui de Luxembourg l’année suivante. avec la participation de nos amis suisses, dans le cadre de la création d’une fédération francophone d’astrologie, ce qui englobait le GERASH, d’où la présence de Maurice Charvet.Nous avons toute une série de photos qui en témoignent. On notera la présence dans nos congrès de Claude Weiss, de Bâle, qui dès 1981 organisera des congrès sur Lucerne et Zurich, en Suisse germanophone, avec Briuno Huber, lesquels étaient présents en 1974 au Congrès ISAR de Paris, à l’Hotel Méridien de la Porte Maillot.  

Les congrès de Suisse germanique vont devenir un rendez vous important auquel participeront divers astrologues français. Halbronn y tiendra régulièrement  un stand et y présentera notamment son Guide Astrologique paru en 1997.

En 1984, c’est dans ce cadre que naissait le projet d’une Fédération Francophone d’Astrologie (FFA), autour de Daniéle Rousseau qui tiendra un congrès à la fin de 1985 à Cannes.  Il nous faut à présent sauter des décennies jusqu’en 2008, pour repérer une nouvelle synergie entre la France et la Suisse, dans le cadre de notre chaine « téléprovidence ». Stanislas Marquis, à Lausanne, fut un des acteurs de son lancement et il se tiendra alors un Colloque à Morges,  au Métropolis Café,non loin de Lausanne.(vidéo sur notre chaine). Des contacts furenté établis avec le Réseau d’Astrologie Humaniste (RAH) de Suisse, notamment avec Claire Gagné. Mais c’est à la librairie Aliou, à Lausane, dirigée par Chantal Aguet qu’eut lieu une série de rencontres qui y furent filmées.  A cette occasion, nous fimes une interview d’un des spécialistes des logiciels astrologiques, Jean-François Faccin, sur Genéve ainsi que du frère de Daniel Cobbi, sur Lausanne.

 

 

JHB 31 10 21

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ANNEXE

tessa varin Rencontres astrologiques Librairie Aliou …

https://www.youtube.com › watch
Vidéo pour "Librairie Aliou Lausanne"

tessa varin Rencontres astrologiques Librairie Aliou, Lausanne avec Jacques Halbronn. 89 views89 views …
30 déc. 2013 ·

Jacques Halbronn, chantal Aguet, Librairie Aliou, Lausanne …

https://www.youtube.com › watch
Vidéo pour "Librairie Aliou Lausanne"

23:43
Jacques Halbronn, chantal Aguet, Librairie Aliou, Lausanne avec Christian Donze 2010. 75 views75 views …
18 déc. 2013 ·

 

 

 

 

 

Publié dans ASTROLOGIE | Pas de Commentaire »

jacques Halbronn Les Juifs sont ils du côté de la forme ou de la matière, de l’ordre ou du désordre, du féminin ou du masculin?

Posté par nofim le 31 octobre 2021

Les  Juifs sont ils du côté de la forme ou de la matière, de l’ordre ou du désordre, du féminin ou du masculin? Par  Jacques Halbronn

 

Livre de la Genése Premier Chapitre

א בְּרֵאשִׁית, בָּרָא אֱלֹהִים, אֵת הַשָּׁמַיִם, וְאֵת הָאָרֶץ.  1 Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre.
ב וְהָאָרֶץ, הָיְתָה תֹהוּ וָבֹהוּ, וְחֹשֶׁךְ, עַל-פְּנֵי תְהוֹם; וְרוּחַ אֱלֹהִים, מְרַחֶפֶת עַל-פְּנֵי הַמָּיִם.  2 Or la terre n’était que solitude et chaos; des ténèbres couvraient la face de l’abîme, et le souffle de Dieu planait à la surface des eaux.
ג וַיֹּאמֶר אֱלֹהִים, יְהִי אוֹר; וַיְהִי-אוֹר.  3 Dieu dit: « Que la lumière soit! » Et la lumière fut.
ד וַיַּרְא אֱלֹהִים אֶת-הָאוֹר, כִּי-טוֹב; וַיַּבְדֵּל אֱלֹהִים, בֵּין הָאוֹר וּבֵין הַחֹשֶׁךְ.  4 Dieu considéra que la lumière était bonne, et il établit une distinction entre la lumière et les ténèbres.

 

Le présent texte vise à préciser des représentations  autour de cette question si confusément traitée du masculin et du féminin. (comme on l’a montré récemment à propos de Jean Charles Pichon dans la revue Aurores, en 1981): Il nous faut placer les Juifs du côté du féminin  en une sorte de synergie. Les Juifs sont une infime minorité masculine en comparaison avec la foule des femmes lesquelles ont vocation à les mettre en valeur,  à les identifier, ce qui constitue une polygamie.. En face, il y a la très grande majorité des hommes et des couples homme-femme qu’ils forment pour faire des enfants, sur la base d’une monogamie.  Les Juifs sont du côté de la forme, du Féminin alors que les non Juifs seraient du côté de la matière, du Masculin.

En phase équinoxiale de 7 années, on est dans le chaos, comme le dit le début de la Genése et c’est alors que les Juifs sont en danger, comme l’a montré le temps de la Shoah, marqué par un Saturne équinoxial. (cf nos étude sur ce thème). En revanche, en phase solsticiale, de même durée, c’est alors que les Juifs apparaissent comme « providentiels » et censés apporter la « lumière » Fiat Lux.. (Yehi Or, en hébreu וַיְהִי-אוֹר).  C’est dire que pour nous, l’astrologie- du moins  telle que nous l’avons restaurée et restituée- se révéle absolument  nécessaire à la compréhension du fait juif. Nous avons introduit la notion de « Surnature » pour désigner le champ englobant trois domaines  à la fois l’astrologie, les Juifs et la dialectique hommes- femmes. Par Surnature, entendons ce qui s’est ajouté à la Nature et qui n’est donc plus  de la Nature, tout en en dérivant. Cela renvoie à une théologie spécifique qui ne saurait être réduite ni à la Nature, ni à la création propre à notre Humanité. Ni les Juifs, ni l’astrologie, ni le genre humain ne sauraient être réductibles à la Nature pas plus qu’ils ne sont des inventions  dues à notre Humanité. On peut se demander si la phase équinoxiale ne raméne pas périodiquement, pour  7 ans, chaque fois, l’Humanité à un état antérieur à l’ère de la Surnature?

 

 

 

 

 

 

 

JHB  30 10 21

 

 

 

 

Publié dans anthropocosmologiz, ASTROLOGIE, Bible, FEMMES, génie, judaîsme, Juifs | Pas de Commentaire »

jacques Halbronn Documents concernant l’impact de la phase équinoxiale de Saturne sur l’année 1986 d’une association astrologique, le GERASH

Posté par nofim le 30 octobre 2021

jacques  Halbronn   jacques  Halbronn    Documents  concernant l’impact de la  phase équinoxiale de Saturne  sur l’année 1986 d’une association astrologique, le GERASH

 

 

La présente étude entend  illustrer l’Astrologie EQSOLS que nous avons élaborée au prisme de la phase « EQ » (Equinoxialité). Nous pensons en effet que la recherche astrologique doit travailler sur la vie des associations  astrologiques du fait que l’on en a une connaissance de l’intérieur, mieux documentée. Il s’agit ici  du GERASH, (« Groupement d ‘Etudes et de Recherches en Astrologie Scientifique et Humaine », fonde en 1974) 

 

Article 17  des statuts;  Dissolution; ‘En aucun cas, les membres de l’association ne pourront se voir   attribuer    en dehors de la reprise de leurs apports  une part quelconque des biens de l’association  » Or, le CEDRA a été fondé par les responsables sortants du GERASH,  à savoir Maurice Charvet et Anne Claire Dupont, quelques jours à peine avant l’asscemblée générale extraordinaire du 20 septembre, poutant convoquée dès la fin julllet.

 

Patrice Louaisel  et la Vice présidence 

 

Le 9 mai 86  « impossibilité de considérer  comme valide ton élection comme Vice Président »Le 16 mai 86:  « L’assemblée générale Extraordinaire du GERASH réunie à Nice le 19 Avril 86 -  a refusé les statuts (..)  Nous vous informons qu’une assemblée générale ordinaire aura lieu avec l’ordre du jour suivant: Election d’un secrétaire et d’un trésorier (et adjoint).Samedi 21 juin. » Il n’est plus alors question de contester l’élection d’un Vice Président. La question se posait du statut du Vice Président: était il en mesure de convoquer un CA sans être de facto en position de Président et dans ce cas, si la dissolution n’avait pas lieu, le 20 septembre, ne restait- il pas en place en tant que Président?

 

Jacques Halbronn à Amalia Abad   5 septembre  86 ‘Il vous est reproché  d’avoir contribué à l’envoi « pirate » d’une convocation pour le 20 septembre (d’une Assemblée Générale Extraordinaire) (..) Vous ,n’avez jamais eu mandat de la transmettre à l’ensemble des membres du GERASH (..) Enfin,  votre désignation  au poste de « trésorière » dans un climat de confusion au CA du 26 juillet a provoqué le blocage des comptes bancaires du GERASH, soit le blocage des activités de l’association etc »

 

Autre exemple  de confusion  équinoxiale entretenue  quand Louis Saint Martin se présente aux yeux de la Préfecture et devant l’AGE  du 30 septembre  comme ayant été élu par le CA une semaine plutôt alors qu’il n’a été proposé qu’en cas et seulement en cas  de non dissolution alors qu’Halbronn  a été élu Vice Président par l’AG de Nice d’avril 1986.  Le 30 septembre, en raison de la démission de Louaisel, il eut fallu élire un nouveau président au sein du bureau en place mais cela ne pouvait être le fait en tout état de cause du CA du 13 septembre, d’autant que la convocation à l’AGE ne pouvait le déterminer puisque datant de bien avant la tenue du CA. Rappelons que la notion d’équinoxialité correspond à une période chaotique de 7 ans où l’on dit et fait n’importe quoi,n’importe comment avec n’importe qui. A partir de 1988, Saturne passera en phase solsticiale mettant en terme aux tribulations de la phase équinoxiale. Halbronn publiera en 1994 son Nouveau Guide de la Vie Astrologique,  ce qui fut probablement l’événement phare de la décennie 90 et une cassette video  ‘L’épopée du  MAU »outre l’article Astrologie de l’Encyclopaedia Universalis. Avec le recul, la phase équinoxiale correspondit à un novellement, à un abaissement des élites se retrouvant au même niveau que des personnages de second plan au prisme du léadership  astrologique comme Louis Saint Martin. A contrarion,le passage de Saturne en phase solsticial redonnera l’avantage à JH: montée en puissance de ses congrès de 1987 à 1989, obtention en 1989 en référé, sous sa responsabilité, du séquestre des biens du GERASH. 

 

 

EPILOGUE

 Que s’est il réellement passé au GERASH pour en arriver là? Il semble que Charvet ait été un apprenti sorcier. Il aura cru bon de faire jouer un article des statuts du GERASH concernant l’intégration de « cercles locaux », conférant à leurs responsables respectifs une place de droit au sein du Comité d’animation (entendez Conseil d’administration)/ Pour ce faire, il se sera rapproché , à l’occasion du Congrès MAU  de Lyon de 1984 de Denise Daprey et de sa Fédération des Enseignants en Astrologie.(FEA), en voie de constitution, ce qui permettait de faire entrer plusieurs personnes changeant ainsi les rapports de force dans le dit CA. : cercle de Paris (Aurore de Lauberie), cercle d’Auxerre (Martine Daprey, belle fille de Denise Daprey), cercle d’Orléans (Denise Daprey) et d’autres en attent e comme le cercle de Nantes (Alain de Chivré). Charvet le reconnait dans son « histoire avec sa version des faits ; « N’ayant pu adapter ses structures à l’accroissement de ses membres, le GERASH connut pas mal de problèmes en 1986, qui aboutirent à sa dissolution volontaire en septembre 1986. »  Il ajoute ; »Le GERAS  (..), était constitué de cercles astrologiques locaux : à Paris, Oyonnax (Ain), Grenoble (Isère), Lyon (Rhône), Bourg-en-Bresse (Ain), Saint-Etienne (Loire) puis Strasbourg (Bas-Rhin), Orléans (Loiret). »  Il semble qu’à un certain stade, cette extension des cercles locaux passant par dessus la tête de l’Assemblée Générale, laquelle n’avait pas le controle des membres « de droit » du CA, ait posé probléme, ‘c’est ce qui est sous entendu dans la formule « accroissement de ses membres » comme cause de la dissolution. 

En fait, il importe de rappeler qu’en 1986, on était en phase équinoxiale, tout comme en 1940, ce qui est favorable  au dépassement des clivages et des frontières, tant du point de vue de l’occupant que de l’occupé.  En 1989, lors du passage de Saturne en phase solsticiale, la résistance à la dynamique du MAU  parviendra à s’organiser autour d’Yves Lenoble, mais cela n’aura qu’un temps comme toute chose d’ailleurs.

JHB 17 11  21

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans ASTROLOGIE | Pas de Commentaire »

Jacques Halbronn Sur la prévision d’André Barbault relative à la pandémie

Posté par nofim le 30 octobre 2021

Jacques  Halbronn  Sur la prévision d’André Barbault relative à la pandémie

 

Ci dessous le texte de référence

« Il se pourrait bien que nous soyons sérieusement menacés d’une nouvelle pandémie au cap de 2020-2021, à la pointe la plus basse de l’indice cyclique de tout ce XXIe siècle, avec le quintette des lentes rassemblées sur une centaine de degrés, une conjonction Jupiter-Saturne-Pluton pouvant plus particulièrement, et même spécifiquement, se prêter au “tissu” de ce déséquilibre. » Cette phrase est extraite d’Aperçu sur les pandémiesun texte écrit en 2011  (cf L’Yonne Républicaine, en hommage à un astrologue né dans le département).

 

L’auteur de l’article du journal ignore apparemment tout de cet « indice cyclique » et de son histoire, de sa « fortune ». La question est de savoir si l’on se référe à une personne ou bien à l’auteur d’une certaine grille de lecture parue en 1967, il y plus d’un demi  siècle. Or Barbault se référe à son « indice cyclique » et c’est bien celui ci qu’il s’agit ou non de valider et cela ne tient pas à une seule « prévision ». L’astrologie du XXIe siècle serait elle tombée si bas que l’on traite les astrologues comme des voyants, au coup par coup? Cela n’était en tout cas pas la position de Barbault quand il a présenté le dit indice.

De la même façon, quelqu’un viendrait nous dire que notre astrologie « selon Saturne » EQSOLS  a été validée parce que, à partir de celui-ci, l’on aurait « réussi  » telle prévision, cela ne serait nullement concluant car seule la statistique en la matière ferait sens et non un cas isolé.  D’ailleurs, la grille n’est pas censée parvenir à un tel degré de précision vu que Barbault n’a jamais attribué à une des planétes constituant son indice cyclique une fonction particulière.  Et voilà que tout d’un coup, il faudrait tenir compte du caractère des planétes ainsi conjointes: on cite : « une conjonction Jupiter-Saturne-Pluton pouvant plus particulièrement, et même spécifiquement » Cela semble bien faire allusion à la valeur « plutonnienne. On sort ipso facto de la méthode de l’indice cyclique indifférente au caractère des planétes concernées pas plus d’ailleurs qu’au signe zodiacal où se feraient les dites conjonctions. On est là dans un certain bricolage. Selon nous, l’astrologie mondiale détermine des périodes au cours desquelles un certain type de situation sera récurrent, dans les contextes locaux les plus variés, sur toute l’étendue de notre globe terrestre. Une hirondelle ne fait pas le printemps. L’astrologie doit travailler sur des constantes structurelles des sociétés.

 

 

 

 

 

 

 

 


 

JHB 30 10 21

Publié dans ASTROLOGIE | Pas de Commentaire »

Jacques Halbronn coup d’oeil sur les archives André Boudineau. (années 40-années 70)

Posté par nofim le 30 octobre 2021

Jacques Halbronn  coup d’oeil  sur les  archives André Boudineau.

 

 

André Boudineau; Naissance  1891,  décés 1989

 

Correspondance  de Volguine

 

 

 14. 11. 67 Aucun abonnement n’est plus transmis par le CIA  depuis 5 mois (..) Je considére  l’initiative de M. (André) barbault  désatreuse pour la cause de l’astrologie mais ma conscience est nette : j’ai tout fait pour éviter  cette rupture (basée en partie sur les bruits de l’arret prochain des Cahiers Astrologique »  Note: c’est le moment d’Astroflash et de la création de la revue L’Astrologue.

 

11 Mai  69  » J ai le plaisir de vous annoncer la publication prochaine de l’édition anglaise des Cahiers Astrologiques (..) Je prépare pour janvier 70  le numéro spécial  sur l’Astrologie stellaire

 

 16  juillet 1974  Il n’est pas impossible que dans l’avenir les CA paraissent à Paris ou ailleurs qu’à Nice toujours sous ma direction

 

 

8 aour 1974: Etant dans l’impossibilité  de me déplacer pour raison de santé afin de présider la distribution des prix Morin de Villefranche, je soussigné  AV transmets par la présente mes fonctions de Président (…) à Monsieur Boudineau qui présidait déjà le Cngrès International en 1937″  Soit 37 ans plus tôt!. »

 

31. 03 75  « Pendant 7 ans, j’ai considéré Bustros comme mon successeur » Note: à la suite d’une déconvenue, Volguine fit appel à Halbronn, à la fin de 1975.

 

 

 

 

Correspondance Armand Barbault (frère d’André)

7 octobre 1968   » J’ai été guidé médiumniquement par ma femme qui, dans ses contacts avec les plans supérieurs visite un Laboratoire d’alchimie et reçoit des messages, sans quoi je n’aurais jamais réussi dans ces domaines.

 

Correspondance d’ Herbais de Thun

 

 

6. 12  1941 J’ai appris que vous étiez prisonnier et suis heureux de voir que vous êtes maintenant libéré (..) Il ressort de plusieurs lettres qu’on pourrait craindre dans « l’ordre nouveau » une recrudescence d’attaques contre l’astrologie. (..) Il serait bon  de se préparer  à résister à  des tentatives d’étouffement du mouvement astrologique  en cours.  Le premier soin à prendre  serait de préparer le terrain pour reconstituer convenablement la Soécité Astrologique (de France) (..) Le Colonel Maillaud, d’ailleurs très sympathique mais  à tendances trop dictatoriales (..)est en grande partie responsable de l’insuccés de la Société (..)  Il faudrait envisager une réorganisation sous la direction d’une personnalité aux larges vues (..) Une telle personnalité doit certainement pouvoir se trouver à Paris (..)C’est aux astrologues parisiens  qu’il appartient de former un premier groupe qui préparerait une organisation (..)) ayant pour but les intérêts de l’astrologie et sa défense en négligeant les intérêts individuels »

 

 

04. 01 1942   J’ai été heureux de voir que vous appréciez l’utilité de songer, pour après la guerre, à la reconstitution d’une association dignes de  Parus, de la France et de notre Science »

 

Correspondance d’ André Barbault 1973  Nous en avons déjà traité par ailleurs

« 

 

Publié dans ASTROLOGIE | Pas de Commentaire »

Jacques Halbronn Les Juifs et l’astrologie. La question de la Surnature

Posté par nofim le 29 octobre 2021

Jacques Halbronn   Les  Juifs  et l’astrologie. La question  de la Surnature

 

Nous avons souhaité revenir sur un ouvrage paru chez Gallimard il y a plus de 40 ans dans la collection Idées (réédité en 2002). Nous commencerons par une anecdote, à savoir que lorsque Trigano présenta son ouvrage, nous avions nous même un en lecture chez le même  éditeur.  Nous rencontrames un des responsables mais finalement notre texte ne  fut pas retenu (cf la lettre  de Robert  Gallimard du 9 juillet 1976.  Nous avons retrouvé le courrier de présentation que nous avions adressé, le 26 juin de cette même année  (pour la collection « Essais ») alors même que nous ne retrouvons pas dans l’immédiat le manuscrit. « L’ouvrage (…) vise à montrer   (…) dans quelle mesure le judaisme fuit son dialogue avec la Science, s’échappant dans des régions qui renient l’analyse. Mon texte (..) souligne la dégradation de la tradition juive et la tentative d’instituer des portes de sortie qui relévent de la psychanalyse » Nous rappelions qu’en cette année 1976 nous avions publié  chez Seghers, dans la colletion » Clefs ». En 1978, nous fondions le Cercle d’Etude et de Recherche sur l’Identité Juive (CERIJ).

Nous entendons à présent examiner plus largement  l’itinéraire  de Trigano – né en 1948, donc du même âge que nous,né fin 1947. L’un comme l’autre, nous avions vécu une expérience israélienne.  Lors de la réédition de La Nouvelle Question, Trigano déclare dans sa Postface son constat  d’un « décalage qu’il y avait entre l’attente messianique devant l’Israêl éternel  et la quéte normalité qui animait le sionisme politique » . Dans un autre ouvrage  » Le monothéisme est un humanisme » (Ed Odile Jacob 2000) il est indiqué  en 4e de couverture: « Toutes les religions issues de la Bible partagent (..) une vision du monde qui doit devenir notre viatique pour affronter la crise généralisée  que nous traversons ». Dans Politique du peuple  juif, Les juifs, Israel et le monde (ed François Bourrin, 2013, pp. 333 et seq)  Trigano en appelle  à une « science politique du peuple juif » en devenir. En ce qui nous concerne, nous avions, dès 1968, sur le campus de l’Université Hébraique de Jérusalem, déclaré l’importance que devrait revetir l’astrologie pour appréhender le « fait juif », le « fait  biblique.Un demi-siècle plus tard, nous avons fini par comprendre ce qu’il fallait entendre par là et notamment  la nécessité d’une révision de la théologie juive. Contrairement à Trigano,  nous pensons que la théologie juive ne saurait être assimilée à la théologie chrétienne ou à la théologie musulmane.  Par ailleurs, notre regard sur le phénoméne de la Shoah s’inscrit dans un paradigme  cyclique qui en relativise l’importance tout comme d’ailleurs le pole opposé de la création de l’Etat d’Israel,tous  deux marqués par un processus  de « concentration » antidiasporique. Pour nous, la question juive reléve du domaine de la « Surnature » tout comme l’astrologie  laquelle est la clef de la place du Juif dans le monde. Une « science du peuple  juif » ne saurait en effet se concevoir sans une approche dialectique au sens de la formule de l’Ecclésiaste : un temps pour chaque chose ou encore selon la leçon que Joseph tire du Songe de Pharaon sur les 7 vaches maigres dévorant les 7 vaches grasses. Ce qui nous distingue également de Trigano est notre approche critique des textes bibliques, ce qui tient à notre cursus, où nous décelons les marques d’un fort syncrétisme. Entendons par là que nous n’accordons qu’une importance très relative à ce que le judaisme est devenu et préférons rechercher la clef dans le passé que dans le présent.. Abordons à présent l’oeuvre  de Maurice Ruben Hayoun qui eut comme nous comme directeur de thèse George Vajda dans les années 70. Pour notre part, notre thèse -soutenue en 1979- portait sur « la problématique astrologique chez les principaux penseurs juifs du Moyen Age Espagnol ». (parue en 1985 sous le titre  « Le monde juif et l’astrologie, » Vajda rédigea en 1977 une préface à notre édition des traités astrologiques d’Abraham Ibn Ezra (ed Retz). Maurice Hayoun  est notamment l’auteur d’une dizaine de volumes de la collection « Que sais je? aux PUF) Dans  « Le  judaisme » (E DIE 2001) il s’interroge sur ce qui peut relier une série de Juifs ayant des rapports très divers avec le judaisme. Pour notre part, dans une approche cyclique, nous pensons qu’il y a un temps où l’homme juif doit être laissé à lui même, en évitant tout surdéterminisme et un autre où il doit se raccorder  à une dimension collective.  Nous mettons l’accent sur la dimension »surnaturelle » de la présence juive au monde, laquelle ne saurait se réduire à un universalisme  ou à un humanisme. Les Juifs doivent témoigner de l’existence d’un Dieu qui s’est consacré à notre humanité et qui a mis en place une lignée chargée de veiller sur elle, que sont les Juifs. Epistémologiquement, ni les juifs, ni l’astrologie ne peuvent être appréhendés au moyen de catégories de l’ordre de la Nature ou de l’ordre de l’humain. Il ne faudrait pas confondre la cause et la conséquences: les Juifs ne sont pas le produit mais bien l’agent de l’Histoire. (cf Hayoun La pratique religieuse juive 2020, Geuthner, Paris) Pour nous, Jésus  est le Juif par excellence, celui qui est porteur de changement. Mais précisément, les Juifs ne sauraient avoir le culte d’un Juif, ce qui doit être réservé aux non Juifs, ils doivent avoir le culte de la Surnature, c’est  à dire de ce qui a été ajouté à la Nature et qui n’est pas davantage l’oeuvre de notre Humanité. C’est cet état intermédiaire entre Nature et Culture qui est au coeur de la présence juive au monde mais. Force est de constater que parmi les plus grands génies des derniers siècles, il y  a une proportion remarquable, dans tous les sens du terme, d’homme d’origine juive, ce qui ne signifie aucunement qu’ils aient été  tous marqués par quelque forme de judaisme quel qu’il soit/ En ce sens, il importe de ne pas formater l’enfant juif et de le laisser manifester sa « judéité » en toute liberté jusqu’au moment où il prendra conscience de son appartenance, de son identité et cessera de ne se percevoir que comme « individu ».

 

JHB  29 10  21

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans anthropocosmologiz, ASTROLOGIE, judaîsme, Juifs | Pas de Commentaire »

12345...8
 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs