• Accueil
  • > anthropocosmologiz
  • > jacques Halbronn Cyclologie,Théologie et dialectique du masculin et du féminin, de la matière et de la forme

jacques Halbronn Cyclologie,Théologie et dialectique du masculin et du féminin, de la matière et de la forme

Posté par nofim le 9 octobre 2021

jacques  Halbronn  Cyclologie, Théologie et dialectique du masculin et du féminin, de la matière et de la forme. 

 

On ne saurait exagérer l’importance d’une approche interdisciplinaire à condition d’avoir approfondi et fait avancer les différents domaines ainsi connectés. Quand on travaille sur différents sujets, il est heureux de parvenir à une certaine synergie. Il n’est, en tout cas, pas recommandé de récupérer des notions de seconde main. Nous avons récemment repensé le rapport matière-forme lourdement hypothéqué par une approche morphosémantique qui a ses limites et ses travers comme lorsque l’on rapproche sans sourciller  matière et « mater. Tout emprunt non critique  risque d’être  mal venu, au bout du compte.

Nous proposerons ici une nouvelle lecture de l’astrologie EQSOC (Equinoxes-Solstices) à l’aune de ces dialectiques. Nous dirons que les phases « EQ » sont plus en phase avec le masculin  et la matière et les phases SOC avec le féminin et la forme, sachant que matière précéde et sous tend la forme. Au niveau théologique, nous avons distingué depuis déjà un certain temps le stade du dieu original (1) de celui du dieu  créateur de notre monde (2) et de celui du génie  capable de structurer et de restructurer  nos modes de vie (3). Ces trois stades exigent des conditions d’ordres différents qui ne sauraient se confondre.

L’astrologie EQSOC  traite des deux derniers stades (2 et 3), ce qui correspond aux deux périodes  du cycle saturnien  et à la dualité masculin-féminin, évoquée au début du Livre de la Genése. Quand il y a alternance, il est bon de rechercher l’intervention de deux énergies distinctes. Ainsi, tout ce qui fait sens pour le rapport matière -forme est éclairant, a valeur heuristique, pour appréhender et décrire le phénoméne EQSOC.

L’Equinoxe se définit, au regard du cycle saisonnier,  étymologiquement, comme un  refus de structuration, ce qui caractérise la Matière  et inversement  le Solstice se définit comme une résistance (« stice », arrêt comme dans armistice) face à un certain bouillonnement fusionnel.

Pour nous, le féminin a vocation à mettre des limites, à fixer une fin, une finalité, des définitions -autant de termes débutant par la lettre « F » comme le terme lui-même. Il y aurait donc alors un passage de relais, au bout de 7 ans, ce qui renvoie au Songe de Pharaon, des vaches grasses et maigres (livre de l’Exode) La matière serait « grasse » et la forme serait « maigre », marquée par une décantation à l’instar du sculpteur  face à un bloc de matière informe.

Théologiquement,  nous avons l’opposition entre un dieu lointain, intervenant dans un temps et un espace qui nous dépassent  et un dieu proche, ayant forme humaine, à l’instar d’un « Jésus Christ ». La fin d’une phase équinoxiale  constitue un temps d’arrêt face à un processus tourbillonnaire, donnant le vertige. C’est alors que les hommes seraient relayés par les femmes, ce qui implique un certain ralentissement  lié à la diversité des structures à l’oeuvre. Nous avions dès 1976  proposé de distinguer (Clefs pour l’Astrologie, Ed Seghers) le temps « U » (comme  Unité)  et le temps « M »‘ comme Multiplicité.

On dira donc que la période EQ  donne le pouvoir au masculin  et la période SOL au féminin. Ce qui s’est passé en 1989 et lors des années qui suivirent  illustre bien  ce qu’il faut attendre d’une phase SOL avec l’ébranlement, l’effondrement d’un ensemble qui paraissait marcher « comme un seul homme ». La phase EQ  est celle du désenclavement, du désenchainement alors que la phase SOL  fait ressortir des entraves, des contraintes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

JHB

09 10 21

Laisser un commentaire

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs