• Accueil
  • > anthropocosmologiz
  • > Jacques Halbronn Méthodologie de l’astrologie: éviter ce qui est trop en amont et ce qui est trop en aval;

Jacques Halbronn Méthodologie de l’astrologie: éviter ce qui est trop en amont et ce qui est trop en aval;

Posté par nofim le 15 octobre 2021

Méthodologie de l’astrologie: éviter ce qui est trop en amont et ce qui est trop en aval

 

par  Jacques  Halbronn Nous entendons pointer ici deux écueils se situant aux antipodes l’un de l’autre mais cela peut  faire tomber  un astrologue  de Charybde en Scylla et rares sont ceux qui ne sont piégés ni par l’un ni par l’autre.

 

Le premier piége consiste à plaquer sur le monde une certaine grille de lecture cosmique sans avoir développé une connaissance du monde leur permettant de discerner par eux mêmes, sans l’aide de l’astrologie, un certain nombre de dialectiques dans le temps et dans l’espace qu’ils auront ensuite l’occasion de mettre en corrélation avec tel ou tel facteur cosmique. Le péril ici, on l’aura compris, serait de procéder à l’inverse en regardant le monde au prisme de la tradition astrologique.

 

L’autre piége serait de croire que le modéle que l’on pense avoir validé pourrait nous dispenser d’étudier le monde par lui même.  C’est ainsi que l’on cherchera, notamment par le biais du thème astral, sous toutes ses formes, à accéder à une extréme précision dispensant de prendre connaissance du terrain. Il est clair, notamment, que toute prévision risque si elle vient trop tôt, de ne pas tenir compte des réalités contextuelles; En ce sens, il serait assez vain de vouloir prévoir des décennies à l’avance, ce qui aura lieu. Bien plus, nous pensons que l’astrologue doit travailler en cheville avec les acteurs du moment, les conseiller mais aussi les écouter; Autrement dit, on évitera tant que possible de croire que l’astrologie peut remplacer l’étude préalable de la société.  En fait, l’astrologie ne peut être décryptée que par un travail de terrain, ce qui conférera le « bon sens » dont parle Descartes. Celui qui manque de bon sens, qui n’aura pas suffisamment compris la marche du monde ne pourra que s’égarer dans le dédale du cosmos. Au lieu de suivre telle ou telle piste, il prétendra suivre toutes les pistes car tout serait signe, ferait sens.  Or, telle n’est pas la bonne attitude: le chercheur en astrologie doit essayer de trouver une aiguille dans une meule de foin. Il ne s’agit pas de dire que tout est « bon » à prendre en astrologie mais bien de séparer le bon grain de l’ivraie. Il n’est nullement interdit de déclarer que l’on prendra ceci et laissera cela.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs