• Accueil
  • > ASTROLOGIE
  • > Jacques Halbronn Du Syndicat de l’Enseignement Astrologique(SNEA) à la Fédération de l’Enseignement Astrologique (FEA)

Jacques Halbronn Du Syndicat de l’Enseignement Astrologique(SNEA) à la Fédération de l’Enseignement Astrologique (FEA)

Posté par nofim le 25 octobre 2021

Jacques  Halbronn  Du Syndicat de l’Enseignement Astrologique(SNEA) à la Fédération de l’Enseignement Astrologique (FEA) 

 

Nous avons pensé qu’il serait intéressant pour l’histoire des structures du milieu astrologique français de reproduire le document ci  dessous, en date  du 4 juillet 1979/ co signé par Catherine Aubier, Jacqueline Bony Belluc et J. Halbronn.  Ce document s’intitulé  » Historique de la création du Syndicat National de l’Enseignement Astrologique (SNEA).On notera que le colloque que nous organisames en décembre 79 à Paris (en partie filmé)  l’était sous l’égide  du SNEA.

« En juin 75 naissait le Mouvement Astrologique Universitaire (MAU) qui organisa des cours d’astrologie dans le cadre d’une Faculté Libre d’Astrologie de Paris. De nombreux enseignants  furent confirmés ou formés par ses soins.

Du 31 aout au 3 septembre 78, fut organisé un Congrès sur l’enseignement astrologique  à Paris réunissant  des enseignants  d’Europe, des Etats Unis et d’Inde. Une charte fut rédigée en neuf points à la suite des discussions qui s’instaurèrent durant ce Congrès (cf piéce jointe)

Les fondateurs de ce Syndicat ont pensé que  plutôt que de favoriser un syndicat prenant en compte l’ensemble de la profession astrologique,il serait plus efficace de ne se consacrer que sur le statut de l’enseignant en astrologie dont les préoccupations sont bien distinctes, fiscalement et intellectuellement; Ce syndicat  ne regroupera que des personnes ayant qualité pour donner des cours d’astrologie de façon régulière et dans des conditions de sérieux évidentes;

L’ existence de ce syndicat devrait ainsi permettre d’établir un certain nombre de normes dans un domaine resté marginal.

En  annexe, liste des membres du comité de travail du congrès de 1978.  Pour la France: Jacques  Halbron, Yves Lenoble, Pierre Heckel, Jean-Charles Pichon, Jacques Dorsan, Georges Dupeyron, Claire Jaquin, Jacqueline Bony  Belluc. Didier Racaud. (texte à voir sur le Guide de la Vie Astrologique, Paris, 1978, Ed Trédaniel  La Grande Conjonction)/ Nous  avons donné la liste des délégations étrangères dans un autre texte.

En 1984, à Lyon, lors du Colloque MAU, Clarisse Kan (cf la vidéo) relança le SNEA, avec à ses côté Denise Daprey. L’année suivante,  fut fondée la FEA,  alors que Daniéle Rousseau  venait de créer la FFA, la Fédération Française d’Astrologie, reprenant une dynamique lancée en 1980 à Bruxelles par Jacques Halbronn et dans la foulée le congrès de Luxembourg, l’année suivante. En 1985, Denise Daprey (Yonne) organisera à Orléans un congrès. Par ailleurs, elle était entrée au Comité d’animation du GERASH à la demande de Maurice Charvet, rencontré lors du dit Colloque de Lyon ainsi qu’Aurore de Lauberie. Elle organisera en 1986 une rencontre  de la FEA à Pornic (44). et une autre à Paris, en 87, au couvent Saint Jacques. Jacques Halbronn  fera paraitre chez Trédaniel des ouvrages d’André Daprey, l’époux de Denise: entre  1990 et 1994.

 

L’Alliance du ciel et de la terre par la sophrologie transpersonnelle : nos vies passées, nos vies futures et les autres mondes / André Daprey, Nadine Daprey-Boutron
G. Trédaniel

1990

 

Sophrologie pratique à la portée de tous : et ses applications familiales / André Daprey
G. Trédaniel
 

1990

 

L’éveil de l’homme-lumière : accès au monde de l’invisible / André Daprey
G. Trédaniel
1994 
On observe  une certaine synergie entre la FEA  et le GERASH et notamment la présence de Patrice Louaisel à la rencontre de Pornic, au lendemain de l’élection du nouveau bureau du GERAS  avec Halbronn  et Louaisel. Maurice Charvet avait recruté Aurore de Lauberie, une amie de Denise Daprey et Denise Daprey elle même au sein du Comité d’Animation du GERASH. On note même le nom de Martine Daprey dans la liste des membres de droit du C.A  Aurore de Lauberie jouera un certain role au sein de ce Comité et de l’Assemblée Générale de septembre 1986 qui débouchera sur la dissolution du GERASH et la dévolution de ses biens au CEDRA, que Charvet venait de créer alors qu’un article des statuts du GERASH interdisait une telle dévolution à des responsables du GERASH. Mais  revenons sur le rôle que joua Jacques Halbronn dans la constitution  de la FEA en rappelant qu’elle prenait la suite du SNEA fondé en 1979 dont Catherine Aubier et Jacqueline Bony Belluc, toutes les deux issues de la FLAP (Faculté Libre d’astrologie de Paris) furent les premières responsables. Nous disposons de courriers envoyés par nous à Denise Daprey au lendemain du Congrès d’Orléans organisé par Denise Daprey:
8  septembre 1985  La FEA  serait révélatrice de certaines tensions  au sein de la SFA (Société Française d’Astrologie) avec la présidente Colette Cholet et de fait Robert Courant entendant se rapprocher de la FEA lui succédera. 
 
20 septembre 1985 Nous y proposions un certain nombre de noms de personnes à contacter, qui auraient permis à la FEA de fédérer largement  évitant ainsi de n’être qu’une association de plus. On y traite aussi des rapports de force avec la FFA de Danièle Rousseau et du rapport Paris Province.
30 septembre 85:. on y apprend qu’à Guidel, Jean Marie Lepeltier, animateur des Journées qui s’y déroulaient, devenait Vice président de la FEA.
Note: en 1986,  la FEA  jouera également un certain rôle au sein, cette fois, du GERASH, par le biais des cercles locaux (Aurore de Lauberie, Denise et Martine Daprey (Orléans, Auxerre) y adhèrant et acquerant ainsi du poids dans son Comité d »Animation (CA)
 

 

 

 

 

« 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs