• Accueil
  • > ASTROLOGIE
  • > Jacques Halbronn Observations sur les registre des AG et CA du Centre International d’Astrologie. (1947) et du GERAS ( depuis 1980)

Jacques Halbronn Observations sur les registre des AG et CA du Centre International d’Astrologie. (1947) et du GERAS ( depuis 1980)

Posté par nofim le 28 octobre 2021

PUBLICATIONS  DE LA BURA  (Bibliothèque Universitaire de Recherche astrologique)

 

 

Observations sur le registre des AG et CA du Centre International  d’astrologie (scientifique (cosmobiologie) (1947) et du GERAS (depuis 1980)

 

Nos collections comprennent des reproductions de registres d’assemblée d’associations astrologiques, du fait qu’à différents moments, ceux ci nous avaient été transmis, en 1973 et en 1986., respectivement dans le cas du CIA  et du GERASH. Nous nous contenterons d’en extraire des pages offrant quelque intérêt pour la vie astrologique. 

 

Registre du CIA. Président fondateur Edouard Symours

Réunion du 18 janvier 1947. Le Colonel Maillaud est membre d’honneur « pour les services qu’il a rendus à la cause astrologique ». Note: en tant que président de la Société Astrologique de France. C’est un couple, les de Niziau, qui sont Président et Secrétaire du CIA. Mais dès l’année suivante, le couple est mis hors jeu. En  octobre 1953, André Barbault apparait comme vice-président ainsi que Michel Malagié On est à la veille du Congrès International de Paris. On évoque la perspective d’une Fédération Internationale des Astrologues. le 27 mars 1954, rapport sur le dit Congrès où l’on souligne l’intérêt de la presse pour cette manifestation. IL est signalé  qu’il s’est constitué le 17 décembre 53 une Fédération Française d’astrologie dont André Barbault est le président. On annonce le congrès de Strasbourg. Plus aucun congrès ne sera envisagé avant 1973. Elle rassemble des équipes du CIA  et du CAF (Collége Astrologique de France) dont le fondateur Néroman vient de décéder. le 2 juillet 1956, André Barbault  traite de l’organisation de la dite Fédération. RIen de précis ne ressort des deux projets fédéraux. En 1968, André Barbault n’est plus vice président,; il démissionne, suite aux positions de Symours, le président fondateur au sujet d’Ordinastral (Astroflash) lequel Symours se retirera peu après.. il est remplacé par Paul Colombet. Jean Pierre Nicola reste en poste comme Secrétaire Général.  A cette même réunion, il est question de la revue L’Astrologue. (p. 26 du registre)

. En 1969 Henri Fortin est Vice président avec Colombet, Gouchon étant président depuis 1964, prenant la suite d’Arnould de Grémilly.En 1969, l’on abandonne le qualificatif de « Scientifique »  En 1972,  Jacques Berthon annonce la création de la revue Trigone. Rappelons qu’en 1968, était lancée la revue l’Astrologue, laquelle revue, du fait de la démission d’André Barbault, poursuivra sa carrière hors du CIA., d’où la nécessité de Trigone.  Quant à Patrice Louaisel, il informe sur le Laboratoire de Recherche/Quant à Jacques Halbronn (p; 46 du Registre), il aborde la question de la  Bibliothèque du CIA. On y parle des relations entre le CIA  et le CEFA, la structure d’enseignement. Nicola est vice- président, Berthon, secrétaire genéral, Colombet, président. Abordons la dernière indication du registre avec une délibération du CA en date du 14 juin 1972: Patrice Louaisel  se voit confirmé pour le Laboratoire sous la direction de Gouchon. On évoque la Bibiothèque du projet Halbronn avec les encouragements de Jacques Berthon. On débat sur l’idée de payer ou non les conférenciers, comme le pensent Nicola et Régine Ruet.  Nous ignorons si la suite des événements a été rédigée par les responsables ultérieurs et notamment  pour les années 1973-74 qui auront vu élire Jacques Halbronn au post de vice président puis l’année suivante  ne plus figurer au bureau. Halbronn ne fut élu au CA qu’en 1973 et dès cette année là, il devint Vice Président.

 

 

Observations sur le registre des  CA du GERASH

 

En  1980, les cercles locaux étaient le suivants: Grenoble, Strasbourg, Lyon, Oyonnax, Bourg en Bresse,  Saint Etienne, Annecy. Bellegarde. Président: Pierre Delebarre,  Bientôt Charvet apparaitra comme  Secrétaire.   A¨partir de 1983, le couple Anne Claire Dupont-Maurice Charvet est aux commandes/ En 1984, on voit figurer des locations supplémentaires avec les cercles d’Auxerre (Martine Daprey), Be, d’Orléans (Denise Daprey), de Paris (Aurore de Lauberie), de Bruxelles (Daisy van de Vin) notamment que l’on retrouvera au sein de la Fédération de l’Enseignement Astrologique. C’est le résultat du Colloque MAU de lyon 1984 qui aura vu un rapprochement entre Charvet et Denise Daprey venue à Lyon pour la circonstance. Arrêtons nous sur le CA du 28 septembre 1985 (p. 31) où certaines difficultés et  « frictions »  sont signalées: « qui tiennent  au fait  que les nouveaux  venus ne connaissent pas le mode de fonctionnement du GERASH ». On y parle des cercles de Nantes avec Alain de Chivré (qui avait organisé en 1983 un Colloque avec le MAU. Visiblement la FEA  apparaitra comme une scission au sein du GERASH. Le 10 novembre 1985, CA  à Nanterre, à l’occasion d’un Colloque auquel nous avons participé.  Charvet  est  signalé comme Président, Véronique Guillet comme Vice-Présidente, Anne Claire  Dupont comme Secrétaire. On en arrive au  8 mars 1986  Jacques Halbronn est annoncé comme intervenant    sur « les revues astrologiques »

La copie du registre se termine avec la  seule  fiche de présence du Comité d’Animation du 26 juillet86 que nous avions convoqué mais nous disposons de rapports par ailleurs: Ci dessous le communiqué : » le Comité d’animation du GERASH réuni le 26 juillet 1986 à Paris a décié de proposer la dissolution du GERASH. Conformément à l’article 17 des statuts, vous êtes convoqué à une Assemblée Générale Extraordinaire qui se réunira au siègé social le 20 septembre 1986. Président de séance: Nicolas Pachoutinsku, Secrétaire de séance: Aurore de lauberie. or, cette date du 20 septembre. En ce sens,  l’ AG  du 30 septembre aurait été convoquée dès le mois de juillet . Expédition dès le  10 aout « de sorte que les adhérents  soient  informés à temps » Un autre texte sera établi le 13 septembre par une nouvelle réunion du CA: « Dans le cas où l’Assemblée générale Extraordinaire convoquée pour le 20. 09 86 refuse la dissolution du GERASH, le CA lors de sa séance du 13 09 86 propose à l’Assemblée- souveraine en la matière » le Bureau suivant: Délégué à Présidence: Louis Saint Martin, Vice Président Jacques Halbronn, Secrétaire: Arthur Le Bau, Délégué à la Trésorerie: Patrick de Jabrin. Cette décision et ce Bureau étant non contradictoires avec le texte de convocation envoyé au mois d’aout aux membres du GERASH. Ce qui , en revanche, était « contradictoire », c’est que Louis Saint Martin se soit présenté le 20 septembre comme désigné par le CA comme Président alors que c’était une clause strictement conditionnée par la non-dissolution. Par ailleurs, un article des statuts d GERASH concernant la « dissolution » précise que la dévolution ne saurait s’effectuer au profit de membres du GERASH.Or le CEDRA qui en bénificiera avait été crée par Maurice Charvet et Anne Claire Dupont! Signalons que les Comités d »‘animation du 28 juillet et du 13 septembre  furent convoqués par Jacques Halbronn, en sa qualité de vice président, élu par l’AG de Nice  et  président par interim depuis la démission de Louaisel lequel avait confirme son statut en le convoquant pour lui remettre -sans aucun inventaire dressé à cette occasion – les documents qu’il avait reçus lors de son intronisation de la part de Charvet. Louis Saint Martin n’était même pas présent lors du CA de juillet  1986 et n’était apparu qu’à celui du 13 septembre, et à cette occasion qu’il avait été pressenti comme éventuel candidat à la Présidence en cas et seulement en cas de rejet de la proposition de dissolution, laquelle semblait d’ailleurs fort improbable, comme le montre la création dans l’urgence du CEDRA en vue de l’assemblée du 2O septembre par l’ancien binome du GERASH. (cf  notre publication  Astralis . Bulletin du GERASH octobre 86, n° 28) On notera que les noms de Louaisel et de Halbronn se retrouvent dans les deux corpus CIA et GERASH. 

 

 

Post face au prisme de l’astrologie EQSOLS

Selon nous, on ne saurait comprendre le délire pseudo-juridique de l’année 1986 où l’on bafouait allégrement les statuts de l’association GERASH, où l’on élisait des délégués au Bureau sans passer par une AG sans faire jouer notre  grille. On est alors avec un Saturne dans le Sagittaire, le dernier stade équinoxial avant le basculement solsticial en capricorne, lequel se produira au tout début de 1988 avec la reprise en main sous notre direction autour du Colloque « La raison des maisons », à Paris et qui ouvre une période d’ordre jusqu’en 1996 avec le passage de Saturne en bélier, ce qui coincidera  avec un nouveau temps anarchique jusqu’à notre congrès de 2004 à Paris, correspondant à l’entrée de Saturne en cancer, l’autre pôle solsticial.

 

Nous  retrouvons dans les archives de la BURA le document suivant: « Qu’est ce que le « Centre International d’astrologie? »"L’intention du CIA est de se rénover après un quart de siècle sous le titre d’Union Française  d’Astrologie’ manifestant un esprit de plus grande ouverture tout (…) en maintenant les contacts avec les astrologues de l’étranger » Par la suite, le nom de Société Astrologique de France fut préféré puis in fine celui de Société Française d’Astrologie.

 

 

JHB 28  10  21

 

 

 

Laisser un commentaire

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs