• Accueil
  • > SOCIETE
  • > Jacques Halbronn Le détournement des gestes barrières au restaurant. Le port du masque

Jacques Halbronn Le détournement des gestes barrières au restaurant. Le port du masque

Posté par nofim le 16 novembre 2021

Jacques  Halbronn    Le détournement  des  gestes barrières au restaurant. Le port du masque

 

 

Nous  pensons que la vaccination  est une solution chimique visant à compenser un échec sociétal, à savoir l’incurie dans l’application des gestes barrières et  cela ressort tout particulièrement dans la situation sanitaire dans les transports en commun et dans les restaurants.  ‘

C’est ainsi que la nécessité d’enlever le masque lorsque l’on mange ou l’on boit aura conduit à ne plus le mettre du tout au restaurant . Or, le temps que les gens passent à manger et à boire est peu de chose par rapport au temps durant lequel les gens parlent, au téléphone, quand ils sont seuls, ou en groupe, dans le tête à tête. Selon nous,  l’on devrait surveiller de plus près, le respect de cette discipline trop souvent allégrement contournée.   

De la même façon, l’on bafoue constamment la question des gestes barrières dans les transports où les gens s’entassent et se serrent comme avant la pandémie. Là  encore, l’on n’aura pas voulu instaurer des contrôles concernant les trains bondés aux heures de pointe.   Ces deux exemples expliquent selon nous l’insistance mise sur la vaccination et le pass sanitaire qui l’accompagne, ce qui n’est pas demandé dans les transports.

Inversement, dans les bibliothèques comme la BNF ou la BPI, à Paris, le pass sanitaire n’est pas demandé pour l’accés aux salles de lecture mais le respect du silence est très surveillé et cela nous et le silence nous semble être un critère essentiel  dans l’espace public, la parole étant une forme de pollution voire de viol par delà la question de la pandémie.

En  fait, ce sont ceux qui se font vacciner qui sont ceux qui sont le moins disposés à changer leur mode  de vie. En acceptant la piqure, ils pensent qu’ils sont ‘quitte » et peuvent reprendre leur train train d’avant la pandémie, comme si de rien n’était, sans avoir à respecter au quotidien  les gestes barrière contraignants.  Quand on circule le soir dans Paris dans les quartiers truffés de restaurants, on ne voit aucune différence avec l’avant COVID 19.

Pourtant,  certains signes montrent à quel point le vaccin ne suffit pas : d’où des mesures impératives de rappel  vaccinal  et la gratuite pour les vaccinés des tests antigéniques. Cela montre bien que la population à risques est bien celle des vaccinés!

 

Laisser un commentaire

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs