• Accueil
  • > judaîsme
  • > Jacques Halbronn Dialectique rassemblement dispersion. La question juive

Jacques Halbronn Dialectique rassemblement dispersion. La question juive

Posté par nofim le 20 novembre 2021

Jacques  Halbronn   Dialectique  rassemblement dispersion. La question  juive    On connait ‘l’adage  Qui se ressemblent s’assemblent. Mais pour s’assembler , il faut bien s’être séparés et pour se revoir, il faut bien s’etre éloignés! A contrario, s’il n’y a pas eu séparation, le test des retrouvailles ne saurait être concluant. C’est bien là tout le principe de la cyclicité.

Si  l’on applique notre modéle à la question  juive, le phénoméne de la diaspora prend tout son sens. Si les Juifs n’étaient pas dispersés, leur rassemblement ne ferait guère sens. Ce qui pose le probléme du sionisme, dans tous les sens du terme « probléme ». Autrement dit, on ne peut faire apparaitre  un phénoméne que si on le décompose afin que de lui même il en vienne à se recomposer. L’aimant permet à la limaille de fer de converger, ce qui implique qu’elle ne soit pas unie d’entrée  de  jeu.

Autrement dit, les modéles dominants ne font sens que s’ils générent du mouvement  vers eux ou à partir d’eux,  c’est à dire en s’en éloignant. Tout processus exige un va  et vient, un aller retour mais d’aucuns voudraient que les choses aient une fin, que la « roue » s’arrête de tourner. C’est ce qui distingue selon nous le Masculin qui est mouvement, matière -lettre M- et le Féminin qui est Fin, Forme -lettre F.   

On aura compris qu’il faut sortir du cadre pour pouvoir y retourner.  Le mérite de connecter des objets, des idées ne peut venir que de leur séparation. Trouver un point commun n’importe que si ce point commun n’était pas évident à déceler. A  vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

 C’est toute la différence entre horizontalité et verticalité. Nous appelons horizontalité la diversité des groupes, chaque groupe étant peu ou prou homogéne et  verticaité,  des éléments dispersés au sein de tel ou tel  groupe mais remplissant la même fonction. C’est ainsi que même si les femmes d’un groupe ne sont pas réunies, elles n’en sont pas moins repérables. De même, des Juifs qui ne sont pas regroupés peuvent néanmoins se faire remarquer en ce qu’ils occupent des positions assez comparables. 

En ce sens, le fait juif sera paradoxalement plus aisé à mette en évidence dans la diaspora que dans tel lieu qui leur serait imparti. A contrario, en Israel, par exemple, le processus de connexion ne peut se manifester puisqu’il n’y aura aucun mérite à rapprocher ce qui partage le même espace. 

Au fond, c’est la fonction qui déterminera le Juif  au sein d’un groupe de non juifs bien plus que son maintien  avec d’autres  Juifs.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs