jacques Halbronn Surnature et Colonisation

Posté par nofim le 22 novembre 2021

jacques  Halbronn  Surnature et Colonisation

 

 

On a parfois du mal à retrouver ce qui a pu être « rangé » car le rangement introduit une dimension nouvelle et il ne sera pas toujours aisé de se rappeler où telle chose a pu être rangée. Ce qui signifie que l’on fasse appel à la mémoire davantage que pour ce qui n’a pas été rangé. On touche là, selon nous, à la problématique de la Surnature et de quelle façon, celle-ci nous dérange. 

Il y aura eu intervention, intrusion, quelque chose qui aurait pu ne pas se produire et donc qui va interférer peu ou prou avec le cours « normal » des choses. C’est pourquoi les gens qui rangent font probléme car il va falloir retrouver le processus suivi, le reconstituer.

En ce sens, toute forme de colonialisme produit de la Surnature, quelque chose d’improbable, n’obéissant pas à un nécessité absolue. C’est ainsi que la langue anglaise aura subi une forte dose, empreinte de surnature, du fait de l’influence lourde du français avec des combinaisons morphosémantiques improbables, ce qui va faire jouer la mémoire, plus qu’en français langue plus fluide, plus simple à explorer et à baliser du fait du faible niveau de ses emprunts, ce qui signifie que le français aura moins été « colonisé » que l’anglais. 

Quand les choses ne sont pas là où elles devraient être, on glisse vers la Surnature et c’est d’ailleurs ainsi que l’on est en mesure de déceler un tel phénoméne.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs