• Accueil
  • > POLITIQUE
  • > Jacques Halbronn L’idée de pouvoir au prisme de l’Ancienne Alliance et de la Nouvelle.

Jacques Halbronn L’idée de pouvoir au prisme de l’Ancienne Alliance et de la Nouvelle.

Posté par nofim le 11 décembre 2021

 

 

 Jacques  Halbronn L’idée de pouvoir au prisme  de l’Ancienne Alliance et de la Nouvelle.

ל הִנֵּה יָמִים בָּאִים, נְאֻם-יְהוָה; וְכָרַתִּי, אֶת-בֵּית יִשְׂרָאֵל וְאֶת-בֵּית יְהוּדָה–בְּרִית חֲדָשָׁה 30 Voici, des jours vont venir, dit le Seigneur, où je conclurai avec la maison d’Israël et la maison de Juda une alliance nouvelle,
לא לֹא כַבְּרִית, אֲשֶׁר כָּרַתִּי אֶת-אֲבוֹתָם, בְּיוֹם הֶחֱזִיקִי בְיָדָם, לְהוֹצִיאָם מֵאֶרֶץ מִצְרָיִם:  אֲשֶׁר-הֵמָּה הֵפֵרוּ אֶת-בְּרִיתִי, וְאָנֹכִי בָּעַלְתִּי בָם–נְאֻם-יְהוָה.  31 qui ne sera pas comme l’alliance que j’ai conclue avec leurs pères le jour où je les ai pris par la main pour les tirer du pays d’Egypte, alliance qu’ils ont rompue, eux, alors que je les avais étroitement unis à moi, dit le Seigneur.
לב כִּי זֹאת הַבְּרִית אֲשֶׁר אֶכְרֹת אֶת-בֵּית יִשְׂרָאֵל אַחֲרֵי הַיָּמִים הָהֵם, נְאֻם-יְהוָה, נָתַתִּי אֶת-תּוֹרָתִי בְּקִרְבָּם, וְעַל-לִבָּם אֶכְתְּבֶנָּה; וְהָיִיתִי לָהֶם לֵאלֹהִים, וְהֵמָּה יִהְיוּ-לִי לְעָם.  32 Mais voici quelle alliance je conclurai avec la maison d’Israël, au terme de cette époque, dit l’Eternel: Je ferai pénétrer ma loi en eux, c’est dans leur coeur que je l’inscrirai; je serai leur Dieu et ils seront mon peuple.
לג וְלֹא יְלַמְּדוּ עוֹד, אִישׁ אֶת-רֵעֵהוּ וְאִישׁ אֶת-אָחִיו לֵאמֹר, דְּעוּ, אֶת-יְהוָה:  כִּי-כוּלָּם יֵדְעוּ אוֹתִי לְמִקְּטַנָּם וְעַד-גְּדוֹלָם, נְאֻם-יְהוָה–כִּי אֶסְלַח לַעֲוֺנָם, וּלְחַטָּאתָם לֹא אֶזְכָּר-עוֹד.  {ס} 33 Et ils n’auront plus besoin ni les uns ni les autres de s’instruire mutuellement en disant: « Reconnaissez l’Eternel! » Car tous, ils me connaîtront, du plus petit au plus grand, dit l’Eternel, quand j’aurai pardonné leurs fautes et effacé jusqu’au souvenir de leurs péchés.

 

 

Nous  dirons que l’Ancienne Alliance place le leader au centre  et le peuple à la périphérie alors que la Nouvelle Alliance place le peuple au coeur du systéme, les leaders n’en étant que l’émanation, la représentation. Deux conceptions, donc, bien différentes du Pouvoir.

Au regard de l’astrologie, il apparaitrait que le cycle saturnien correspondrait à la ‘Nouvelle Alliance »  et le cycle jupitérien  à l »Ancienne Alliance ». Le cycle saturnien confèrerait ainsi au peuple une « unité » tenant à l’impact cosmique agissant de façon subconsciente alors que le cycle jupitérien  impliquerait l’exercice du charisme, du magnétisme du  chef. Ce cycle que nous avons eu l’occasion de décrire, correspond à une durée de 12 ans alors que celui de Saturne est de 14-15 ans, soit un demi-cycle.  Si le cycle de Saturne est collectif, le cycle de Jupiter est individuel puisqu’il se calcule à partir de la date de naissance, mais sans qu’il soit  besoin d’une extréme précision: 12 ans, à la louche.  Le cycle de Saturne comporte deux temps que nous avons eu l’occasion de décrire, celui de la solsticialité et celui de l’équinoxialité déterminés par le passage de Saturne sur les étoiles fixes correspondant aux axes saisoniers,en tenant compte de la précession des équinoxes.  Quant au cycle jupitérien, il ne dépend pas du mouvement de la planéte Jupiter mais reléve d’une horloge interne propre aux seuls « jupitériens ». 

Nous serions tentés d’associer les Juifs à Jupiter,  en hébreu Tsedeq, qui donne le Tsadiq, incarnant la Première Alliance. La Nouvelle Alliance ne se présente que dans un second temps tout comme Saturne vient s’ajouter aux six premiers astres (Soleil, Lune, Mercure, Vénus, Mars et Jupiter) et aux Six Jours  de la Création.  Jésus annonce la Nouvelle Alliance prenant la suite de l’Ancienne et liéé à déterminisme astrologique collectif, l’astrologie se divisant en une astrologie génethliaque, natale, et une astrologie mondiale..

Le Jupitérien n’a pas vocation à vivre avec d’autres Jupitériens, il a besoin d’être entouré d’une  cour de Saturniens.   Toute société repôse sur le pouvoir  type Ancienne Alliance ou sur le pouvoir type Nouvelle Alliance/ Mais l’on peut concevoir une lutte des classes confrontant les deux types de pôuvoir, l’un étant celui du peuple qui a besoin d’un déterminisme d’ensemble et donc  unificateur, l’autre relevant de la personne du chef, du souverain, la combinaison des deux allant vers une forme de monarchie constitutionnelle, parlementaire. Il nous semble enfin nécessaire de garantir constitutionnellement l’alternance et de ne pas la traiter comme une éventualité aléatoire.

 

 

JHB  08 12  21

Q

 

Laisser un commentaire

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs