• Accueil
  • > ASTROLOGIE
  • > Jacques Halbronn L’astrologie mondiale et le cuisant échec de la « crise mondiale » de 1965

Jacques Halbronn L’astrologie mondiale et le cuisant échec de la « crise mondiale » de 1965

Posté par nofim le 13 décembre 2021

Publications   de la BURA (Bibliothèque Universitaire de Recherche Astrologique)

 

 

Jacques  Halbronn   L’astrologie mondiale  et le cuisant échec de la « crise mondiale » de 1965.

 

 

Jacques  Halbronn   L'astrologie mondiale  et le cuisant  échec de la

 

 

 

Nous avons souhaité repasser en revue-relire à ,nouveaux frais- quelques textes conservés à la BURA dans le champ de l’astrologie mondiale; parus dans les années 60-70 du siècle dernier, il y a 40 ans et plus.  

 

Document I. André Barbault  1964 La crise mondiale de 1965 (Albin Michel  Imprimé au cours du 4e trimestre 1963) 

 

Cet ouvrage de plus de 200 pages, parait au lendemain de la crise de Cuba, dont on s’accorde avec le recul à reconnaitre que ce fut la pire menace pour la paix mondiale depuis la Seconde Guerre Mondiale, en incluant la crise de Berlin de 1961. Voyons pour commencer la 4e de couverture: On lit « La  troisième  guerre mondiale, comme le croient beaucoup d’astrologues, éclatera-t-elle au moment de l’éclipse solaire du 30 mai 1965? Autrement dit, Barbault nous projette vers un futur proche mais ne semble pas vouloir tirer les leçons d’un passé proche?  Arrêtons nous, au vu de la table des matières sur le chapitre intitulé  « Vers une nouvelle crise mondiale ». Notons que ce qui nous intéresse, c’est au moins autant ce qu’annonce Barbault que sa façon dont  il interpréte après coup certains événements car l’astrologue peut errer dans ces deux registres, d’ailleurs interdépendants car si l’on comprend mal le passé, l’on hypothèque ipso facto sa vision de l’avenir. Déjà la formule « Vers une nouvelle crise mondiale » nous interpelle, avec cet epithète » nouvelle. On nous présente d’entrée de jeu (pp. 24  et seq) un « tableau qui (…) représenter la liste des conjonctions des planétes lentes qui se produisent entre 1900 et 1971. On en compte au total mais on remarque qu’elles sont réparties inégalement et  l’on note  une absence de conjonctions entre  1958 et 1971 -puisque le décompte s’arrête en 1971. Autrement dit, la crise de 1961-62 passe à la trappe! A la place de Barbault, on aurait pu penser qu’un tel tableau se voyait démenti par les récents événements. Mais pas du tout! Il y a là une sorte d’aveuglement, d’entêtement que l’on pourrait qualifier de pathologique.de psychanalytique  Comme quelqu’un venant de subir un choc et se projetant sur l’avenir en une sorte de fuite en avant!  (cf aussi le graphique de la page  66) Barbault met cartes sur table « Disons le tout net,  les USA  (…) sont sur le point de passer le flambeau à l’URSS appelée à devenir la première force planétaire » Or, l’on sait que Barbault publia un des textes dont il se targue dans l’Yonne Républicaine, périodique d’obédience clairement communiste. Mais meme quand Barbault traite des USA, pas un   mot sur la récente affaire de Cuba!  Barbault conclut  » Tout donne à penser qu’arrivée à  l’opposition de 1971-72(Saturne-Neptune), l’URSS vivra  (…) un temps de dépassement  en ayant « doublé » les USA etc » mais  ce serait à la Chine de prendre le leadership du communisme. (p. 98) 

 

Document II Le Pronostic expérimental  en Astrologie. 1973 et l’échec de 1965.

 

 

Dix ans ont passé et sont parus en  1967  Les  astres et l’Histoire (Ed Pauvert) avec la présentation de qui prendra le nom d’indice cyclique. »(cf p. 121) Les régles du jeu ont changé entre temps. On a maintenant en perspective  le creux du graphique pour les anné es 80.  C’est donc là que devrait se situer la « troisiéme guerre mondiale » dont il  avait été question  plus haut pour 1965, soit 15 ans plus tard. On peut lire (p 149): »"Cycle Saturne-Neptune  1953-1989  La domination soviétique » Mais le    chapitre sur une série  de configurations pour des périodes à venir. Texte visiblement rédigé avant 1971. Mais quand Barbault aborde 1989, il n’est nullement question d’un effondrement de l’URSS comme l’affirme Yves Lenoble dans son dernier ouvrage dithyrambique et on ajoutera que cett échéance de 1989 n’est plus associée comme en 1955, dans Défense et illustration de l’astrologie, à la seule conjonction Saturne-Neptune. On peut se demander d’ailleurs pourquoi  Barbault  abandonné cette approche avant même son échéc de 1971 comme s’il avait senti le vent tourner dès 1966, tout simplement  parce que  la crise mondiale de 1965  n’avait pas eu lieu, ce qui d’ailleurs s’expliquait par les évenements de 1962 qui avaient échaudé les esprits. et avec le recul 1962 reste l’alerte principale que Barbault n’aura ni annoncé ni expliqué! Double point aveugle. On aura donc compris que l’ouvrage annonçant en son titre même « La crise mondiale de 1965. Prévisions astrologiques » va  devoir laisser la place à un nouveau modéle, un « New Deal » que Barbault ira puiser chez Henri Gouchon avec son « indice de concentration planétaire » et qui accouchera d’une autre crise mondiale avortée 15 après le fiasco de 1965 alors même que la seule véritable crise mondiale, elle non annoncée, avait eu lieu en 1962.  D’où une fuite en avant pour effacer 1962 en espérant un événement bien plus dramatique que la crise des missiles, dans une surenchère propre à des apprentis sorciers. On retrouve là le même traumatisme qu’en 1939.  Véritable cauchemar pour toute une génération incapable d’annoncer la Seconde Guerre Mondiale et la crise de Berlin et de Cuba – avec une tentative d’expliquer la première après coup et une volonté de passer carrément sous silence la seconde mais aussi annonçant vainement des crises mondiales  pour 1965 et 1981-82.   MAis déjà un nouveau modéle émergeait dès 1976  une astrologie mondiale qui renonce au tout planétaire en faveur d’une combinatoire planéte-zodiaque (avec les deux axes équinoxiaux et solsticiaux).

 

PS

 

 Yves lenoble «   Il y a trente ans André Barbault annonçait une pandémie mondiale pour 2020 après avoir prédit, entre autres, dès 1955 la chute de l’Empire soviétique en 1989!  En fait, il avait pointé cette date de 1989 sans préciser aucunement une telle issue! Une telle lecture est très improbable  chez Barbault  en 1955, vu son engagement en faveur de l’URSS

JHB 13 12  21

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs