• Accueil
  • > ASTROLOGIE
  • > jacques Halbronn Le printemps arabe et la période équinoxiale de Saturne. 2011

jacques Halbronn Le printemps arabe et la période équinoxiale de Saturne. 2011

Posté par nofim le 17 décembre 2021

 

jacques  Halbronn   Le printemps arabe  et la période équinoxiale de Saturne. 2011

 

 

Notre propos, ici, vise à illustrer notre idée de ce que nous qualifions d’équinoxialité  en Astrologie EXOLS.

 

Wikipedia;

« Le « Printemps arabe » est un ensemble de contestations populaires, d’ampleur et d’intensité très variable, qui se produisent dans de nombreux pays du monde arabe à partir de décembre 2010. L’expression de « Printemps arabe » fait référence au « Printemps des peuples » de 1848 auquel il a été comparé, tout comme le Printemps de Prague.  »

Lorsque démarre ce phénoméne, Saturne est passé depuis peu sur l’axe équinoxial, à 0° balance, avec certaines rétrogradations habituelles.(cf dame de tréflle.ephémérides)  Cette vague va recouvrir le monde arabe de bout en bout, par delà les frontières étatiques. En 2026, quinze ans après, à toutes fins utiles, il va falloir s’attendre, peu ou prou, à une dynamique comparable qu’il convient de distinguer de celle qui aura présidé en 1989, en phase solsticiale, sur l’axe cancer-capricorne, étant entendu que cela peut se produire sous les latitudes les plus diverses comme il ressort d’une rétrospective historique. On pense à ce qui s’est passé pendant la Seconde Guerre mondiale, avec Saturne passant sur le dit axe bélier-balance, 70 ans plus tôt, soit dix cycles de Saturne, le multiplicateur pair (10)  indiquant une situation comparable et le multiplicateur impair une situation en sens inverse. Cela vaut aussi pour 1951 et la création de la Communauté européenne des Six, 60 ans avant 2011 ou encore pour 1981  et l’arrivée de Mitterrand au pouvoir, 30 ans auparavant. On pense à 1967  et à la Guerre des Six Jours, dans la région  43 ans avant 2010, début du dit printemps arabe (soit 6×7 =42)

Or, ce qui caractérise ces différents moments, entre 1941 et 2011, c’est la relative faiblesse  de la résistance, de la réaction au mouvement enclenché, ce qui ressort précisément quand on passe à la phase solsticiale subséquente, par contraste. Nous pensons à l’image d’ anti-corps, de défenses immunitaires qui laissent plus facilement passer l’intrusion,  laissent pénétrer le facteur étranger  en phase équinoxiale. On pourrait parler d’une phase passive. On pourrait parler de « soft power » pour définir l’équinoxialité. Inversement, dès que Saturne passe sur l’axe solsticial, le climat change radicalement  comme ce fut le cas en 1989.  La question n’est pas tant qu’il y a « révolte » car il importe de préciser le contexte en distinguant les révoltes qui rencontrent une résistance et celles qu’on laisse plus ou moins s’exprimer, se manifester, par une sorte de laxisme ou de défaitisme. Il y a toutes sortes de révoltes comme toutes sortes de guerres (civile, de libération, de conquéte etc). IL est clair que l’astrologie EXOLS peut se  révéler stratégiquement d’une grande utilité. C’est ainsi qu’en 2001, l’attaque des Twin Towers s’effectua en phase équinoxiale et l’on mit cela sur le compte d’une certaine incurie des services censés veiller à la sureté du territoire étatsunien. On pense aussi à la Seconde Guerre d’Irak, en 2003, qui vit la France se démarquer de l’entreprise, en phase solsticiale, rompant ainsi un certain consensus avec les USA.

 On touche là à l’épistémologie  de  la « science politique ». 

 

 JHB  17 12  21

 

 

 

Laisser un commentaire

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs