jacques halbronn Le contenant et le contenu, le centre et ce qui tourne autour

Posté par nofim le 6 mars 2022

jacques halbronn  Le  contenant et le contenu, le centre et ce qui tourne autour.

 

Toujours demandeur de clarification et de dualité, nous entendons ici mettre en garde contre certaines confusions et notamment celle qui consiste à ne pas savoir ou vouloir  faire la distinction entre le contenant et le contenu. Nous prendrons l’exemple des populations occupant un certain espace que nous qualifierons de contenant.

Tous les contenus au sein d’un même contenant ne sont pas nécessairement à mettre sur le même plan, sur un pied d’égalité même si ces divers contenus cohabitent au sein d’un même ensemble. Alors que le contenant est fixe, les contenus qu’il peut accueillir peuvent considérablement varier.

Si l’on applique ce schéma à un pays comme la France, nous dirons que ce contenant qu’elle est.  Au sein d’un même espace, peut se constituer une multitude de sous-ensembles qui n’auront pas nécessairement le même statut.  Cela permet d’accueillir des populations très différentes, notamment par leur apparence, au sein d’espaces bien délimités, sans qu’il soit question de les exclure de l’espace France en les renvoyant dans leurs pays d’origine. 

Ces espaces peuvent être les quartiers d’une même ville, comme dans la Jérusalem médiévale avec son quartier juif, son  quartier musulman,  son quartier  chrétien, son quartier arménien etc(cf Vincent Lemire’ Le dessous des cartes : une ville ou quatre quartiers ? » in Jérusalem 1900.  2013 . D’aucuns pourraient parler de « ghetto », d’ »apartheid ». On a récemment avec Jérôme Fourquet préféré l’image de l’archipel.(L’Archipel français : une nation multiple et divisée) Ce qu’il faut retenir, c’est que l’unicité du contenant n’est pas en opposition avec la diversité des contenus pas plus que la diversité des planétes du systéme solaire ne remet pas en question le dit systéme. Si l’on prend à présent le cas de la langue française, nous pensons que l’on peut parler d’un contenant ou si l’on préfére d’un substrat.

C’est  ainsi que nous avons recensé les mots français en anglais-cf nos mémoires de 1987 et 1989 sur la plateforme SCRIBD. Peut-on dire que ce lexique est un contenu ou bien un contenant? Selon nous, les mots français en anglais sont un contenant, aussi curieux que cela puisse paraitre avec des mots anglais en complément. La preuve en est que les mots français se retrouvent dans bien d’autres langues en des quantités certes variables. Le français est ici le centre et les langues emprunteuses les satellites.

Mais quand  nous parlons du français,  il y a à nouveau une ambiguité.  Nous distinguerons en français le lexique qu’il véhicule et qu’il a exporté  et  les problématiques de conjugaison, de prononciation ou de sémantique lesquelles varient d’un espace à un autre.  Ce serait donc une maladresse que de dire que le français est une langue centrale mais il est bien le contenant d’une langue centrale. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  JHB  06 03 22

Laisser un commentaire

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs