• Accueil
  • > ASTROLOGIE
  • > jacques halbronn Epistémologie et linguistique; Dialectique Homonymie et synonymies

jacques halbronn Epistémologie et linguistique; Dialectique Homonymie et synonymies

Posté par nofim le 30 juin 2022

jacques halbronn Epistémologie et linguistique;  Dialectique Homonymie et synonymie;

 
Il importe de déterminer comment une langue est censée fonctionner idéalement et originellement, ce qui vaut pour une société et pour toute systémiqu étant entendu que par le biais des mimétismes et des emprunts, la plupart des langues se montrent fort éloignées de leur schéma de départ. La linguistique comparée permet d’établir un classsement tant synchronique que diachronique.
En d’autres termes, nous dirons qu’une langue doit s’appuyer sur un riche réseau de dérivés, de marqueurs suffixaux etc, ce qui lui permet de produire de riches variations avec une grande économie de moyens, c’est à dire en se servant d’un nombre limité de radicaux; cela signifie un recours important à l’homonymie et un usage parcimonieux (Occam) de la synonymie

On trouve sur Internet cette définition de l’homonyme:
« Se dit des mots de prononciation identique (homophone) et de sens différents, qu’ils soient de même orthographe (homographe) ou non (ex. ceint, sain, sein, seing). » Nous pensons qu’il faut revoir une telle présentation des choses. Pour nous, l’homonymie rassemble tous les dérivés à partir d’un même radical; Certes, ces dérivés offriront des significations diverses — ce qui est leur raison d’être- mais dans un champ morphosémantique bien circonscrit et non aléatoire comme cela ressort de la définition ci dessus dont l’intérêt épistémologhique est médiocre. la véritable fonction de l’homonymie ne se comprend que par opposition à la synonymie; l’homonymiie étant la norme et la synonymie, la « dérive », l’aberration -pathologie de l’épistémé;

Nous dirons qu’une langue qui est restée fidéle à sa conception première doit être en mesure de faire varier économiquement ses radicaux, au prix de nuances subtiles, ce qui exige de ses locuteurs (émetteurs et récepteurs) une certaine acuité visuelle et auditive, ce qui renvoie à certaines problématiques propres à la phonologie. Si elle n’y parvient pas ou plus, cette langue risque fort de glisser vers la synonymie;
Si l’on transpose sur le plan politique, nous aurons des sociétés « homonymiques » comportant un centre dont tout dérive à côté de sociétés synonuymiques hétérogénes, comportant une pléthore de signifiants, au sens saussurien du terme, le terme signifiant étant probablement calqué sur l’anglais « meaning ». Dans une langue synonymique, un grand effort de mémorisation de « noms » différets sera exigé alors que dans une langue homonymique, la circulation dans la langue passera par le visuel, ce qui signifie qu’il sera relativement aisé de déviner le sens d’un mot, en identifiant son radical, en se servant du contexte. On abootit à deux idées de la « richesse » d’une langue: d’une part, une langue disposant d’une grande variété de radicaux de diverses origines (emprunts) et de l’autre une langue ne comportant que d’un nombre restreint de radicaux qui subiront des variations minimales suffisantes pour gérer une richesse morphosémantique optimale;
Si l’on transpose ces observations lingustiques sur le plan théologique et mythologique, nous dirons qu’un seul et même curseur peut suffire dès lors qu’il sera décliné au moyen d’additions, de dérivations; Nous avons ainsi montré en astrologie, le danger qu’il y avait à multiplier le nombre de cureseurs alors que l’on pouvait fort bien avec un seul curseur générer diverses variations; Dans tous les cas de figure, la multiplicité des curseurs est génératrice de désordre synchronique, chaque curseur suivant un paramétre qui lui est propre alors que la multiplicité des affixes reléve de la diachronie; Autrement dt, la diversité doit se situer dans la diachronie, la succession des phases et non dans la promiscuité des facteurs; Sur le plan politique, l’alternance est une solution diachronique alors que la coalition est une « solution » synchronique;
JHB 30 06 22

Laisser un commentaire

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs