• Accueil
  • > Bible
  • > jacques halbronn Théologie. Jésus. Sa mission liée au Royaume d’Israel.

jacques halbronn Théologie. Jésus. Sa mission liée au Royaume d’Israel.

Posté par nofim le 15 mai 2024

jacques  halbronn Théologie. Jésus. Sa mission liée au Royaume d’Israel.

 

On étudiera les mentions à Israel dans le Nouveau Testament . Rappelons qu’Israel est mentionné en particulier dans l’Ancien Testament a Livre de l’Exode mais déjà, dans le Livre de la Génése, lors du combat de Jacob avec l’Ange. Quelle est donc la véritable portée des références, notamment dans l’Evangile selon Luc (Ch XXIV) et dans les Actes des Apotres ( Ch I verset 6)  (cf  Yves Christiaen,  La mutation du monde. De nouveaux cieux, Une nouvelle Terre, Essai d’une nouvelle conscience historiue!  Ed Devvy 197, pp 119 et seq)? On connait le propos de Jésus: « Je suis surtout venu pour les brebis perdues de la Maison  d’Israel »(Evangile selon Mathieu)/ Que penser du commentaire  de  Corinne Charriau, pasteur?

« Jésus les envoie (les apôtres) donc en mission mais en mission restreinte en évitant les païens, ce qui signifie les non-juifs, et en évitant aussi les samaritains, frères ennemis des juifs : « allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël » leur dit Jésus.  En effet, Jésus a d’abord compris sa mission comme mission auprès du seul peuple d’Israël, son peuple. Alors, les Douze disciples envoyés représentent symboliquement les 12 tribus d’Israël »

Notre commentaire

  D’abord, Jésus n’appartient pas au « peuple d’Israel » pas plus d’ailleurs que son modéle, Moïse (Exode  III). Il est « envoyé », cela signifie qu’il va devoir se déplacer et sa destination sera la Galilée,  région qui appartenait à l’ancien Royaume d’ Israel, fondé à la mort de Salomon pour faire  face à celui de Juda. Cet amalgame entre Israel et les juifs est anachronique et est le propre d’un syncrétisme tardif.  Que comprendre donc  du passage des Actes?

Sur  le web 

« Jésus avait déjà parlé de cela à ses apôtres durant les quelques quarante jours durant lesquels il leur était apparu après sa résurrection. Après que ceux-ci lui aient demandé : « Seigneur, est-ce en ce temps que tu rétabliras le royaume d’Israël ? Il leur répondit : Ce n’est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité.  (Actes 1:6 à 8 / Esaïe 62:11)

Texte de la Vulgate:

6 Igitur qui convenerant, interrogabant eum, dicentes: Domine, si in tempore hoc restitues regnum Israel? 

Quel est donc ce Royaume d’Israel, « Regnum Israel ». Historiquement, il  a bel et  bien existé un Royaume d’Israel détruit en -722.

 

 Sur  le web

« 931-721 avant J-C l’un des deux royaumes issus de la séparation des douze tribus à la mort de Salomon » 

 

Un autre passage, signalé par Christiaen, se trouve dans l’Evangile de Luc: XXIV, 21 au lendemain de la crucifixion, faisant une sorte de bilan:

Nos autem sperabamus quia ipse esset redempturus Israhel
« Nous espérions que ce serait lui qui délivrerait Israël »  Cette délivrance concerne la Galilée, donc au nord,  et non point la  Judée et c’est en Galilée que  Jésus aura fait campagne.
Pässons à d’autres  versets: Actes des Apotres  II, 14-22  Pierre s’adresse successivement aux « hommes de judée » et aux Israélites »Viri Israelitae) C’est à ces derniers qu’il est annoncé  » Dieu vous a désigné  Jésus de Nazareth en accomplissant  par lui, au milieu de vous, des miracles, des prodiges, des signes »
Latin 22 Viri Israelitae, audite verba haec: Jesum Nazarenum, virum approbatum a Deo in vobis, virtutibus, et prodigiis, et signis, quae fecit Deus per illum in medio vestri, sicut et vos scitis. 
Actes X36 Verbum misit Deus filiis Israel, annuntians pacem per Jesum Christum (hic est omnium Dominus). Il a  envoyé sa parole aux Israélites
On notera que le latin parle des Fils/Enfants d’Israel, ce que la traduction rend par « Israélites » -ou Israelides, terme récurrent dans Exode III  Beney Israel, en hébreu..
Sur le web

« Israël et Juda au Ier siècle  (du temps de Jésus)

« Bien que quelques descendants des tribus formant le royaume d’Israël se soient mélangés au royaume de Juda (2 Rois 18:9-13 ; 2 Chroniques 34:9) et vice-versa lors de leurs captivités respectives au Ier siècle de notre ère, on savait toujours qu’il s’agissait de deux groupes distincts de personnes. Étant de la tribu de Benjamin, l’apôtre Paul, par exemple, déclara être à la fois Juif (Actes 21:39) et Israélite (Philippiens 3:5). »

 

Laisser un commentaire

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs