• Accueil
  • > ASTROLOGIE
  • > jacques halbronn Réflexions sur les préfaces de Brahy, Hiéroz, Volguine aux « Nouveaux Principes d’astrologie traditionnelle » d’Abel Wattelier

jacques halbronn Réflexions sur les préfaces de Brahy, Hiéroz, Volguine aux « Nouveaux Principes d’astrologie traditionnelle » d’Abel Wattelier

Posté par nofim le 18 mai 2024

jacques halbronn   Réflexions  sur les préfaces de  G-L Brahy, J. Hiéroz,  A. Volguine aux « Nouveaux Principes d’astrologie  traditionnelle » d’Abel Wattelier (Dervy  1952 

 Cet ouvrage  a surtout retenu notre attention en raison des trois préfaces  qui l’introduisaient, il y a plus de 70 ans, dues à trois responsables d’associations et de publications astrologiques.Comment voyait-on l’avenir de l’astrologie au sortir de la Seconde Guerre Mondiale? 

 

Le Belge  Brahy  parle de « pefectionner les méthodes de vos  ainés » IL évoque des embryons de « colléges » Selon Brahy ‘ les autres sciences (..) ont pu constituer des corps organisés qui tranchent  dans un sens qui donne l’impression d’être toujours progressif »

 

Quant à Hieroz, alors président du CIA, il dénonce « ces auteurs actuels qui démarquent sans vergogne un travail précédemment paru d’ailleurs lui meme démarqué lui même d’un livre précédent  ou quand ils se lancent dans des affirmations nouvelles ne se donnent point la peine de les controler (..) sans se rendre compte  que souvent elles constituent des hérésies astronomiques » 

 Volguine, enfin, responsable de la revue « Cahiers Astrologiques » se  veut  plus optimiste: « La plupart des livres d’après guerre sont manifestement marqués par le désir de sortir des sentiers battus, de ne pas répéter aveuglément ce qui a été déjà dit, d’approfondir notre Science. (..) Un jour viendra, probablement encore très lointain quand on arrivera à coordonner des affirmations les plus divergentes, à concilier des observations contradictoires, à amalgamer des vérités personnelles et à créer une nouvelle synthèse astrologique » Cela sera le fait ‘ »des astrologues de demain ». conclut Volguine.

Complétons notre survol avec un regard  sur  l’introduction de l’auteur. Le mot « maquis » est utilisé qui n’est pas sans évoquer la Résistance. Wattelier dénonce la presse qui accueille une astrologie de mauvais aloi! , ce qui vient entacher l’image de cette » noble Science ». On notera que nos auteurs apprécient plus que de nos jours l’emploi du mot « Science » à propos de l’Astrologie, ce qui va au delà de l’expression  » astrologie scientifique » en vogue depuis le début du siècle. ‘ Ce sont ces publications qui font traiter les astrologues de fumistes et de charlatans » Quant aux astronomes, ils « pourraient nous aider puissamment si nous savions  leur faire comprendre que nous voulons exclure de nos rangs les  vrais charlatans (..) Ce sont nos associations elles memes  qui devraient demander aux Pouvoirs publics de sévir contre ces escrocs de la crédulité publique » Et d’affirmer  que ‘l’Astrologie a de vastes   possibilités, on peut grâce à elle connaitre de façon parfaite » la personne à condition de connaitre  avec précision les données de naissance (p; 10) On dit, concéde Wattelier « que ‘l’Astrologie  n’est pas une science exacte (..) mais une exacte compréhension des influences planétaires en font une science réelle (..) toute de raisonnement et de logique »  Que penser d’un tel corpus, avec le recul?  Wattelier, à l’évidence, est un digne représentant d’un retour à une extréme diversité, à l’encontre de toute démarche « scientifique » car croire qu’une telle approche gagnera ipso facto en précision est un leurre. il s’agit bien là d’une régression au niveau épistémologique et trois ans plus tard, la publication des premiers résultats Gauqueln annonce la victoire d’un processus de réduction  par delà toute considération individuelle.

 

 

 

 

 

 

 

 

JHB  18 05 24

Laisser un commentaire

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs