jacques halbronn Economie/ Le différentiel de genre: quéte des personnes ou celle des biens?.

Posté par nofim le 6 janvier 2023

jacques  halbronn Economie.  Le différentiel de genre: quéte des personnes ou celle des biens?   

 

 Poursuivant nos travaux sur le masculin et le féminin (les topiques sensorielles), nous entendons approfondir la thématique de l’être et de l’avoir  au regard de la problématique de possession. Hommes et femmes ont ils les mêmes motivations et objectifs dans leur rapport au monde.? Epistémologiquement, nous privilégions la dualité et la dialectique et donc la complémentarité et l’alternance.

On mettra l’accent sur la pratique de l’accumulation et en quelque sorte de la capitalisation, la « collection »,  sous des formes de « richesses » différentes mais quelque part comparables avec pour corollaire  un certain manque à l’autre extrémité de la polarité que nous posons, celle des personnes et des biens matériels. Cette approche nous semble plus concrète que celle de l’être et de l’avoir qu’elle prolonge. Quand on  veut dresser le bilan d’une vie, il est bon de se situer sur ces deux plans dont pour notre part nous percevons clairement ce qui les relie e les oppose, en termes de « valeurs ». 

Pour notre part, nous reconnaitrons avoir donné la priorité aux personnes, comme en témoignent nos Guides astrologiques, lesquelles recensent notamment les personnes ayant contribué à nos réseaux, selon une certaine synergie, à commencer par notre longue série de Colloques Astrologiques (mais aussi judaiques)  à partir de 1974.’Hotel Méridien Porte Maillot) sans oublier la myriade d’interviews  filmés pour « teléprovidence » (chaine You tube de la Subconscience). Il faudrait ajouter les rencontres intimes qui se sont succédé entre 1973 et 2016 (dont nous avons constitué un volume de correspondances et de journaux en changeant les noms ) Inversement, nous aurons fait preuve d’un certain « détachement »  par rapport aux biens matériels, même si nous avons constitué – dès 1972 – une bibliothèque-librairie (dont on trouvera le catalogue sur Rakuten, à la « boutique » Vulcainjh (depuis 2013) En fait, notre Bibliothèque Universitaire de Recherche Astrologique  vaut peut être d’abord par ses archives d’une diversité et d’une richesse remarquables, sa correspondance, plus que par ses imprimés, d’autant qu’une partie de son fonds d’imprimés et de microformes ont été numérisées, respectivement par la BINA, la bibluithèque Internationale de Numérisation Astrologique (BINA) et sur le site prophéties.it.

L’importance que nous avons accordé à la couverture vidéo  depuis 1984(Congrès de Lyon) ce qui sera exploité et prolongé sur Internet, témoigne de cet intérêt pour les gens, de préférence aux publications d’ »actes » (à la façon d’un Yves Lenoble, fin XXe début XXIe siècles) En ce sens, on pourra dire que nous sommes un être foncièrement « social » au carnet d ‘adresses impressionnant, dans la durée tant auprès des astrologues que des médiums. Selon nous, les hommes politiques doivent avoir en eux cet instinct de « collection » de contacts et un certain besoin d’impacter largement et dans la durée en passant par les publications. En ce sens, il ressort que notre intérêt pour les livres démontre qu’il s’agit bien  là d’un média.

Inversement, chez la gent féminine, le processus nous semble inverse, à savoir une acception plus concréte de la « possession », inséparable de l’acquisition d’objets ayant une certaine valeur marchande,objets que l’on se procure et que l’on peut céder, un tel « commerce » ne semblant pas du même ordre que celui des personnes, des « sujets ». Chez la femme, la quête passera par des formules officielles, devant notaire, des certificats avec la hantise du vol, du cambriolage, ce qui exige de prendre des mesures, des assurances ad hoc. Chez l’homme, le risque se présentera différemment autour des questions d’honneur, de réputation, de popularité, d’élection, plus dans la sphère publique que privée.

  L’idée de « réussite »  ne sera donc pas vécue pareillement pour les deux genres (sexes) et il sera loisible à l’un de souligner les échecs de l’autre en minimisant ses réalisations. Pour une femme, une précarité matérielle sera inévitablement un signe de fragilité et pour un homme, une vie qui n’aura pas exercé d’impact social sera « ratée ». En ce sens, le couple nous apparait comme une formule assez heureuse alliant les deux valeurs, chacun apportant une dimension qui aura pu avorter chez l’autre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

JHB  08 01 23

Publié dans anthropocosmologiz, ECONOMIE, féminisme, FEMMES, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

jacques halbronn Méthodologie. Astrologie EXOLS. Le paradoxe de la fin des phases.

Posté par nofim le 8 décembre 2022

jacques halbronn   Méthodologie.  Astrologie EXOLS. Le paradoxe de la  fin des phases.   

 

 

L’étude de l’alternance des phases nous conduit à observer que c’est en fin de phase que les effets sont les plus marquants, déterminants. C’est ainsi qu’actuellement, nous vivons la fin d’une phase solsticiale dont il apparait qu’elle dorrespond à une intense activité mentale plutôt que physique comme pour la phase équinoxiale. Le progrès n’est pas du même ordre et ne revêt pas la même forme.  Autrement dit, cette fin de phase serait celui de la moisson dont disposera la phase équinoxiale qui lui fait immédiatement suite . C’est l’aboutissement d’une dynamique qui aura duré 7 ans. 

Il est clair que l’on ne peut passer au stade de l’action sans une préparation au stade de la réflexion et ce n’est pas le même type d’exploration, il est moins spectaculaire. Entre le penseur qui rédige son message et  l’homme d’action qui se chargera de le diffuser, il y a un évident contraste. Les empires se sont constitués selon une telle dialectique de la pensée et de l’action, et l’on pense à Mahomet ou à Napoléon Ier entre autres.

  Actuellement s’achève une phase solsticiale et cela signifie que dans les différents domaines, on aura pu sensiblement avancer, progresser dans l’élaboration des idées, des représentations. Cela doit être vrai pour l’astrologie et il convient de se demander en quoi la pensée astrologique aura évolué au cours des sept années écoulées. Quel bilan , quel bagage pour la phase suivante? Cette évolution peut comporter plusieurs expressions  et notamment il s’agit de repenser les alliances de l’astrologie avec d’autres disciplines. Pour notre part, nous avons proposé d’aller plus vers la théologie que vers la « science » de la « Nature » car l’astrologie reléverait plutot de la Surnature, d’une Nature transformée, transmutée. 

 Le temps est donc venu de passer à la phase suivante, celle de la diffusion d’une astrologie renouvelée, ressourcée et il se peut que les femmes aient un rôle majeur à jouer au cours des sept prochaine années car elles ont un sens inné de la communication, pour le meilleur comme pour le pire. Il eut été bienvenu que le prochain colloque prévu par telle association astrologique s’occupât de recenser les éventuelles avancées conceptuelles qui devraient être le fer de lance d’une prochaine croisade en faveur de la cause astrologique.

En  ce qui nous concerne nous avons amélioré nos formulations jusqu’au dernier moment de la phase qui se termine, comme lorsque l’on veut envoyer une fusée  car la moindre négligence peut se révéler fatale. C’est ainsi que nous avons pu indiquer que l’entrée dans une nouvelle phase correspondait à la croix des signes mutables et non à celle des signes cardinaux, ce qui fait un décalage d’environ 2 ans et ce décalage aurait fait perdre à l’astrologie partie de  son crédit previsionnel tant il importe que le traitement des dates événementielles déterminantes soit précis. Entendez par là que l’astrologie ne peut pas se permettre d’avoir un train de retard car une fois la phase enclenchée, elle ne ferait que réagir après coup, ce qui n’est pas son rôle. Le compte à rebours d’ici la fin mars 2023 n’est plus que de 4 mois et il est temps de se rallier aux avancées les plus marquantes. Il y  a  un temps pour se réunir physiquement  mais il importe de se retrouver et se rejoindre intellectuellement.

 

 

JHB  08 12 22

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans anthropocosmologiz, ASTROLOGIE, RELIGION, SCIENCE | Pas de Commentaire »

jacques Halbronn Bilan de son activté de créateur d’outils, notamment en astrologie

Posté par nofim le 13 novembre 2022

jacques Halbronn  Bilan  de son activité de créateur d’outils, notamment, en astrologie 

 

 

Nous pensons qu’il  y a une théologie de l’outil et que le Deus Faber fabrique des outils qu’il met à la disposition d’une communauté. Une fois l’outil mis en circulation, chacun peut s’en servir à sa guise, pourvu qu’il en maitrise le mode d’emploi. En principe, le concepteur d’un outil ne saurait en surveiller l’utilisation dans le temps et dans l’espace car ce serait une tâche démesurée. On doit distinguer l’outil bien défini  et son usage aux avatars infinis.

 

Ce sera l’occasion ici de faire le bilan du sort des outils que nous avons mis en circulation depuis une quarantaine d’années au service de la recherche astrologique et nostradamologique. Certains de ces outils auront connu une fortune enviable, d’autres n’auront pas été relayés par quelque communauté « scientifique ».

 

Notice Wikipedia

« Un outil est un objet physique utilisé par un être vivant directement, ou par l’intermédiaire d’une machine, afin d’exercer une action le plus souvent mécanique, ou thermique, sur un élément d’environnement à traiter (matière brute, objet fini ou semi-fini, être vivant, etc). Il améliore l’efficacité des actions entreprises ou donne accès à des actions impossibles autrement. Beaucoup procurent un avantage mécanique en fonctionnant selon le principe d’une machine simple, comme la pince-monseigneur, qui exploite le principe du levier. »

 

 

I Les outils ayant rencontré un certain écho.

 

Les Guides d’astrologues

 

En 1981; nous avons publié aux Editions de la Grande Conjonction, le « Bottin Astrologique ». En 2017, nous sommes revenus sur la fortune de cet outil: Le livre blanc de l’Astrologie. Une prochaine édition en septembre 2016:
« Il y a dix ans, nous avons publié sur CD puis sur Internet- en raison de la faillite de notre éditeur, Axiome, ce qui était une nouvelle édition du guide Astrologique paru en 1997 aux Ed. Olivier Laurens. En 2009; nous l’avons mis en ligne sur nos réseaux sociaux. L’aventure des guides astrologiques avait commencé pour nous en 1981 avec le « Bottin Astrologique » (Ed de la grande conjonction) qui deviendrait en 1984 le guide de la Vie astrologique (difffusion Guy Trédaniel). Depuis quelques années, nous avons arrêté de recenser la « vie astrologique » de façon systématique. Nous allons sortir à la rentrée de Septembre un nouveau « Livre Blanc » qui se voudra aussi complet et exhaustif que les précédents et qui nous décrira les changements qui se sont produits depuis une dizaine d’années dans le paysage astrologique, tant au regard des formes traditionnelles (cours, congrès) que des supports nouveaux (télévision astrologique, réseaux sociaux). » Ajoutons que ce Guide permettait aux différents acteurs de la vie astrologique de se connecter et donc de constituer un réseau, tant dans l’hexagone qu’à l’étranger et recensait notamment les différents Colloques organisés en France depuis les années Trente. En 1994, nous avions publié un Nouveau Guide de la Vie astrologique aux ed La Grande Conjonction,qui était le résultat d’un véritable travail collectif. Il aurait du être repris aux Ed du Rocher (collection dirigée par Fanchon Pradalier Roy) mais l’éditeur préféra se dédire.

 

Les régimes horaires

 

En 1979, nous avons publié, aux Editions de la Grande Conjonction, le Traité de l’Heure dans le Monde (THM) de Gabriel (alias Joel Dronsart, décédé depuis) et cela aura été bien accueilli tant et si bien qu’avec les Ed. Guy Trédaniel, nous avons réédité l’ouvrage à maintes reprises (1979, 1983, 1991) et même publié un autre outil du même genre que nous avons appelé Problémes de l’heure résolus en Astrologie, de Françoise Schneider Gauquelin en 1987 et 1991 (qui sera repris par Auréas au niveau informatique, en 1997).

L’ouvrage de Gabriel allait concurrencer celui de Le Corre (Ed. Traditionnelles) paru peu auparavant. L’informatisation des outils aura mis en péril le marché papier.

 

Répertoire Nostradamus

En 1990, nous avons publié, avec Trédaniel, le Répertoire Chronologique Nostradamique(RCN) de Robert Benazra, qui constitua un outil de recherche bibliographique qui serait en concurrence avec la Bibliographie Nostradamus de Michel Chomarat, paru l’année précédente et qui aura bien servi depuis une trentaine d’années. Nous avons notamment montré qu’il fallait débuter la  véritable chronologie des Centuries dans les années 1580-90  et non dans les années 1550-1560 en décalant de 30 ans.

 

Catalogue Alphabétique des Textes Astrologiques Français (CATAF)

 

En 1999; le CURA de Patrice Guinard (décédé depuis) mettait en ligne notre Catalogue de la production astrologique française, depuis l’invention de l’imprimerie avec l’indication des bibliothèques possédant ces ouvrages. Le CATAF est toujours acccessible malgré le décés de Guinard et aura été un outil de référence chez les historiens de la question http://web.archive.org › cura.free.fr › docu

 
Les colloques d’astrologues
A partir de 1974 vont se tenir des congrès, à notre initiative, en France, mettant fi à 20 ans d’inaction dans ce domaine,bien exploité tant en Angleterre qu’en Allemagne et que nous avions suivis depuis le début de la décennie; En ce sens, l’on peut dire que nous avions lancé une mode qui ne s’est pas démentie au bout d’un demi siècle si ce n’est que l’on en trouve de médiocres imitations qui substituent aux rencontres entre astrologues des exposés magistraux devant un parterre d’éléves en astrologie; , notamment à partir de 1990 avec yves lenoble rejoint par Catherne Gestas, tous axés sur l’enseignement de l’astrologie bien plus que sur la recherche si bien que les nouvelles orientations n’avaient pas voix au chapitre; Ajoutons la question des Actes de Colloques.On connait ceux pour 1937 (de la Société Astrologique de France) et pour 1953 (du Centre International d’Astrologie,  en ligne sur la BINA). C’est en 1979 que paraitront les actes de notre colloque sur l’Ere du Verseau (1977) sous le titre « Aquarius ou la Nouvelle Ere du Verseau Ed Albatros Autre Monde. Suivront au début des années 80  nos actes des Colloques de Toulouse et de Metz, édités par Astrogroup (Bruxelles) puis dans les années 90 les actes des Colloques de l’ARRC (Sommaire des actes des congrès des congrès  ARRC – SEP HERMES 1990 – 2005o d’Yves Lenoble(cf  .https://www.youtube.com/watch?v=qTBF3cmh1WI) cf  Jacques halbronn Vingt ans de congrès astrologiques francophones européens à programme (1997-2017)   L’astrologie à travers 20 de congrès  MAU  Ed de la Grande Conjonction. Numéro du 20e anniversaire du MAU . 1975- 1995( Bulletin de la Société Astrologique de France n° 20)

 

la télévision astrologique;

Dès 1978, nous avions commencé à filmer certains de nos colloques mais ce n’est que 30 ans plus tard que l’on uet mettre en ligne nos vidéos et notamment celles prises lors de notre Colloque de novembre 2004. Avec le recul, notre téléivision -Téléprovidence – apparait comme la mémoire vivante du milieu astrologique et les gens sont bien contents de revoir certaines personnalités sur notre chaine you Tube. Cela dit, les autres organisateurs de rencontres astrologiques n’ont pas suivi notre exemple, tant à paris, qu’à lyon ou à Bordeaux et en sont retés aux actes papier comme yves Lenoble;il faut saluer la création par  Frank Agier de « BAglis tV » qui organisa des débats entre astrologues sur sa chaine payante (;https://www.baglis.tv/qui-sommes-nous.html)

 

La  Faculte Libre d’Astrologie de Paris (FLAP) 

 

En 1975, dans le cadre du Mouvement Astrologique Unifié, nous avons fondé la Faculte libre d’Astrologie de Paris, autour d’une équipe qui comportera notamment le trio  » ABC » (Catherine Aubier, Jacqueline Bony Belluc, Marielle Clavel (future Garrel). La FLAP donnera des cours pendant 20 ans avec toute une brochette d’enseignants (que nous avons  recensée par ailleurs). Il y avait eu le précédent dans le cadre du Centre International d’Astroloie du CEFA, Centre d’études et de formation en astrologie avec Paul Colombet, Régine Ruet,  Jean Pierre Nicola et Jacques Berthon, avec une crise en 1973 qui conduisit notamment Jacque Berthon à créer l’ESAP, Ecole Supérieure d’Astrologie de Paris. En 1989, Solange de Mailly, mettra en place l’AGAPE, selon la même recette qui est toujours en activité (.Assoc gen astrologues psycho prof eur – Societe.com https://www.societe.com › societe › assoc-gen-astrologues…

 ASSOC GEN ASTROLOGUES PSYCHO PROF EUR à PARIS 7 (75007)  Présentation de la société ASSOC GEN ASTROLOGUES PSYCHO PROF EUR (AGAPE).) Quant à la FLAP, elle a un site qui est apprécié (http://facultelibredastrologiedeparis.blogspot.com)  et actuellement axé sur nos travaux tout comme le COMAC(ayant d’abord gardé le sigle CEFA)  l’est sur ceux de Jean pierre Nicola. 

 

Les interviews de praticiens

Depuis une douzaine d’années nous avons familiarisé les praticiens, au sens large – pas seulement en astrologie mais dans le champ de la parapsychologie, avec les interviews en tête à tête, il y a là une démarche d’ordre déontologique en ce sens que les clients ou patients potentiels peuvent se faire une idée plus vivante des praticiens qu’ils recherchent; que sur la base d’une page en ligne; les pages jaunes ont exploité également ce créneau; nous avons notamment filmé dans le cadre de colloques organisés par le RAO sur Lyon et l’AAA sur Bordeaux ainsi que lors de salons du Bien Etre; yves lenoble avait suivi, une année, cette voie lors d’un de ses congrès astrologiques;

 

 La Bibliothèque Astrologique

En 1972, nous avons crée  une bibliothèque dans le cadre du Centre International  d’Astrologie, à partir de nos propres collections et de contributions de Jacques Moine (Cercle des Amis de Dom Néroman) et d’André Barbault.  Il existait alors la bibliothèque de la Société Théosophique, square Rapp. 75007 paris.

Nous  avions dressé un catalogue paru dans la revue Trigone (1974). que nous dirigions. Par la suite, nous avons situé cette bibliothèque dans un local, sis au 8, rue de la Providence. 75013 Paris qui est toujours en activité. Quelques chercheurs la fréquentèrent assidument, tel que Patrice Guinard, notamment pour la préparation de sa thèse de doctorat, en 1993.  En 2013, nous mimes un catalogue élargi, bien au delà du champ astrologique,  en ligne sur Price minister (Rakuten) sous le label « vulcainjh); développant ainsi  une activité de librairie par correspondance.  En 2022; se mit en place la Bibliothèque de Nuùmérisation Astrologique (BINA) Désormais, la bibliothèque  porte le nom de Bibliothèque  Universitaire de Recherche Astrologique (BURA), notamment du fait de sa collection de photocopies, dont Guinard (décédé depuis)  était devenu le conservateur en 2011 en installant ce fonds sur Toulouse.  Quant à Mario Gregorio à Londres, il a numérisé nos collections de microformes d’ouvrages anciens dans la rubrique Halbronn’s Library, sur propheties.it. (http://www.propheties.it › halbronnslibraryfirstpart)

 
 

 Les Grandes Ephémérides (2 tome  1500-1899)

 

Parues en 1990. On note que cette publication  que nous avions commandé à Joel Dronsart (alias Gabriel, depuis décédé), au vu de son référencement sur google connait  depuis une trentaine d’années un succés certain tant en France qu’à l’étranger.

 

jacques  Halbronn  Bilan  de son activté de créateur d'outils, notamment en astrologie dans anthropocosmologiz RO40097166

.

 

 

II Les outils qui restent dépendants de leur créateur

 

Passons aux outils qui ne furent pas relayés par une communauté de chercheurs, le role de l’outil étant d’être repris par les uns et par les autres et de ne pas devoir sa dynamique qu’à son seul créateur.

 

 

I Le paradigme universel

 

Il s’agit d’un modéle extrémement simple comportant des courbes ponctuées par des dates. Sa première formulation date de 1976 avec Clefs pour l’Astrologie. Ed Seghers et Astrologie Sensorielle (in revue Cosmopolitan) Chaque courbe traite d’une seule planéte. En 1967, André Barbault, dans les Astres et l’Histoire (Ed Pauvert) avait publié un graphique synthétique des conjonctions de 5 planétes. (de Jupiter à Pluton). En 1993, nous avons réédité toujouts chez Seghers les dites Clefs comportant ce même outil et l’année suivante L’Astrologie selon Saturne (Ed de la Grande Conjonction). Or, il apparait que si le modéle exposé par Barbault eut quelque impact, notamment du fait de l’annonce d’une Troisiéme Guerre Mondiale pour le début des années 1980, notre « PU » (Paradigme universel » resta largement ignoré et fort peu exploité si bien que trente ans plus tard, nous avons été amenés à en démontrer les applications autour de l’Astrologie EXOLS alors que toutes les données utiles figuraient déjà en 1994. On observera 40 ans plus tard que l’outil présenté par André Barbault n’aura toujours pas été adopté par les historiens et cela vaut pour son étude du cycle Saturne Neptune en dépit de l’annonce de l’importance de 1989, dès 1955 dans Défense et Illustration de l’astrologie. En revanche, dans le milieu astrologique, les publications de Barbault en Astrologie Mondiale restent une référence, notamment chez Yves Lenoble.. Mais nous avons bon espoir que nos derniers perfectionnements concernant une nouvelle détermination des axes séparant les phases les unes des autres devraient populariser notre « outil » de recherche. Nous avons notamment situé les axes sur la croix des signes mutables et non plus sur celle des signes cardinaux.

 

 

Les  topiques sensorielles

 

Dès 1976, nous avions lancé dans les colonnes du magazine Cosmopolitan(version française depuis 1973) un nouvel outil, intitulé Astrologie Sensorielle. La rédactrice en chef Juliette Boisriveaud,  nous accorda tout un dossier dans  le numéro de fin d’année. L’idée de départ consistit à déterminer la signature planétaire non pas à partir du thème natal mais sur la base d’un questionnaire articulé sur la vue, l’ouie, l’odorat et le gout, en rapport avec Mars, Jupiter, Saturne et Uranus dont nous présentions les courbes, sur la base du passage de la planéte sur les axes équinoxiaux et solsticiaux.  Mais cet outil  ne rencontra pas d’émules et ce n’est que depuis peu que nous avons élaboré la méthode des topiques Sensorielles..  Actuellement, nous avons articulé notre dispositif  sur les topiques freudienne  en distinguant les sens controlés (Surmoi) ou non (ça) par les hommes et ceux controlés ou non par les hommes. On peut espérer que ce nouveau design de l’outil sensoriel, plus au point, connaitra une meilleure fortune. Ajoutons qu’astrologiquement, nous n’utilisons plus qu’une seule planéte, Saturne valable pour tout le monde mais à combiner avec les topiques sensorielles selon le genre.

 

 

 La chronologie critique des Centuries

 

En 2011, Gérard Morisse publia dans la Revue Française d’Histoire du Livre un essai bibliographique sur les Centuries qu’il nous avait commandé (cf vidéo Jacques Halbronn Consécration de ses travaux sur Nostradamus en 2011 face à Patrice Guinard ) alors qu’il avait accueilli dans la même revue les travaux de Patrice Guinard.CORPUS NOSTRADAMUS 102 — par Patrice Guinard lequel écrit : « Le numéro 129 de la Revue Française d’Histoire du Livre (diffusée par Droz) comprend plusieurs études et entrefilets que j’ai consacrés à Nostradamus » En 2002, nous avions publié aux Ed Ramkat (de Robert Benazea) des Documents Inexploités sur le phénoméne Nostradamus et en 2007 soutenu un post doctorat sur la naissance de la critique nostradamique au XVIIe siècle, autour de l’Eclaircissement des véritables  quatrains  de 1656. Or force est de constater que les divers ouvrages consacrés à Nostradamus entre 2003 et 2011 par toute une série d’universitaires ( chez Gallimard; Flammarion ou Payot) ne tiendront absolument aucun compte de notre grille bibliographique concernant les éditions antidatées des Centuries, déjà exposée dans notre thèse d’Etat de 1999 Le texte prophétique en France. Formation et fortune..

 

 

 

 

Il nous faut conclure qu’il ne suffit pas de fournir un outil, encore faut il que d’autres s’en emparent. Einstein en 1905 eut la chance de pouvoir être relayé par une « Cité Scientifique » mais ce n’est pas le cas quand il n’y a pas de récepteur en mesure de capter l’émission. On pense à la formule des Evangiles: ne jetez pas de perles aux pourceaux! 

 

JHB  22  11  22

Publié dans anthropocosmologiz, ASTROLOGIE, NOSTRADAMUS, outil | Pas de Commentaire »

jacques halbronn Le besoin reciproque de l’autre sexe. Synchronie ou alternance

Posté par nofim le 12 octobre 2022

jacques  halbronn   Le besoin reciproque de l’autre sexe.  Synchronie ou alternance?

 

 

Il nous apparait qu’une certaine interdépendance entre les deux sexes est la cause de malentendus. C’est ainsi que -comme nous l’avons montré dans un autre texte récent (sur NOFIM  unblog.fr) l’on serait en droit de se demander à qui aura vraiment profité la législation sur la contraception et si les femmes n’ont pas été dupes en cette affaire.  Mais poursuivons notre enquete en mettant en évidence certaines contradictions.

Selon nous, les hommes sont les premiers concernés  par la perpétuation de l’espèce si ce n’est qu’ils doivent impérativement passer par des femmes pour y parvenir. Ainsi, la contraception serait une réaction contre une telle instrumentalisation de leur corps; ce qui ne les empêche pas par ailleurs de mettre les naissances à leur actif. Dans l’article que nous signalions plus haut, nous avions mis en évidence  toute l’ambiguité de la situation, selon l’angle choisi.

   Abordons à présent un autre aspect du probléme à savoir la sous représentation des femmes dans la culture, en termes de noms marquants. Soixante ans après la création du MLF, il ne semble pas que les femmes soient parvenues à changer le rapport de force à savoit la référence à un nombre croissant d’autrices de premier plan dans le domaine des arts comme des sciences. Quand on écoute les émissions de philosophie sur France Culture, notamment, force est de constater que les animatrices  en sont réduites le plus souvent à égréner des noms d’hommes qui font écho. C’est ainsi qu’en ce 11 octobre 2022, lors de l’émission « Avec philosophie » de Géraldine Uhlmann,  on aura fait étalage de tout un panthéon masculin, de Rimbaud à Freud. https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/avec-philosophie

Nous sommes en mesure, croyons-nous, d’expliquer une telle situation par la mission féminine de transmission, de diffusion qui constitue une sorte de Surmoi. En fait, ce seraient les hommes qui seraient missionnés pour le « croissez multipliez » -soit une projection dans le temps  alors que les femmes le seraient au nom d »une vocation à informer et à transmettre. Et de meme que les hommes seraient bien incapables de réaliser leur mission sans l’aide (cf la femme comme ‘aide », dans le Livre de la Genése), de même les femmes ne seraient pas en mesure d’enseigner sans faire appel aux oeuvres d’auteurs plus que d’autrices/ Nous y voyons pour notre part un certain équilibre à assumer.

Cela dit, cette réciprocité n’a pas ici  à se manifester dans l’alternance mais dans la synchronie, c’est à dire que des motivations complémentaires chez les hommes et chez les femmes sont à l’oeuvre, notamment en phase équinoxiale (Astrologie sensorielle) alors qu’en phase solsticiale, les deux genres vivent chacun dans leurs sphères respectives.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

JHB  11 10 22

Publié dans anthropocosmologiz, FEMMES, sensorialité | Pas de Commentaire »

Jacques Halbronn Economie de l’outil appliquée à l’Astrologie

Posté par nofim le 9 octobre 2022

Jacques  Halbronn   Economie de l’outil  appliquée  à l’Astrologie

 

 

Selon nous, il importe de « nettoyer » un certain nombre de termes avant de les appliquer au champ  astrologique. Faute de quoi, toute forme de prévision est vouée à l’échec. On a pu l’observer récemment à propos de la question des saisons, lesquelles s’articulent certes aux axes équinoxiaux et solsticiaux mais d’abord en amont, c’est à dire au niveau des signes dites « mutables ».

On abordera ici notre rapport dialectique à l’outil, selon son seuil  de dépendance ou d’indépendance, ce qui correspond, on va le voir, respectivement à une phase d’équinoxialité et à une phase de solsticialité e Astrologie Sensorielle (‘l’astrologie qui fait sens ») Le bon leader est celui qui est en mesure de jouer alternativement sur les deux tableaux. Expliquons-nous. Par « outil », nous entendons aussi bien des outils matériels que des virtuels, les deux catégories pouvant faire l’objet de prises de brevêt. C’est ainsi que l’astrologie peut tout à fait être qualifiée d’outil même si ce n’est pas un marteau ou un téléphone et une constitution accessible à l’entendement de tous, est l’outil censé garantir un « état de droit », par exemple.

Nous dirons que l’outil joue, à double titre, un rôle social majeur, il peut être partagé (démocratie) comme c’est le cas du « portable » ou bien être le monopole d’une seule personne (monarchie, autocratie, tyrannie) ou d’un groupe restreint de personnes (oligarchie, aristocratie)-selon le modéle grec  cyclique  des régimes politiques lequel nous apparait comme sous tendu par l’astrologie dont il serait une clef.

 

Jacques  Halbronn   Economie de  l'outil  appliquée  à l'Astrologie dans anthropocosmologiz 67876128

 

 Astrologiquement,  en phase dite  équinoxiale (selon l’Astrologie « sensorielle »), l’outil sera partagé en raison d’une bonne ergonomie qui facilitera son accés et son adoption par tous. A contrario, quand l »ergonomie de l’outil n’est pas ou plus au point, on glissera vers une phase solsticiale où seule une minorité d’initiés pourra prétendre à en faire un usage pertinent. Le progrès technique va dans le sens de l’équinoxialité quand on peut se passer d’un intermédiaire avec l’outil. L’automobile exigeait de recourir à un chauffeur, comme c’est encore le cas dans les transports en commun où les passagers dépendent des conducteurs.

Si l’on prend le cas de l’astrologie, l’on observe que certaines formes d’astrologie n’ont pas besoin de passer par un astrologue, une fois que l’outil concerné aura été mis au point par un petit nombre voire par un seul alors que d’autres formes comme le thème natal exigent un interpréte qui saura   débrouiller son entrelac.D’où deux types d’astrologues: celui qui construit l’outil et celui qui s’en sert.. Le bon leader en astrologie  est celui qui aura les deux casquettes, en alternance, c’est à dire qu’à certains moments, il devra se mettre en avant (Solsticialité) et à d’autres disparaitre derrière l’outil qu’il aura élaboré  pour autrui.

En ce qui concerne la vie astrologique, il y a un temps où l’on parlera de l’homme -outil, celui qui ne sera pas parvenu à transmettre son savoir faire -on est alors en solsticialité – et un temps où l’on parlera  de l’outil  partagé. C’est ainsi que dans le cas de la tenue de colloques astrologiques, l’unité se fera autour d’un leader laissant à chacun l’usage de tel ou tel outil de son choix ou bien autour d’un seul et unique outil s’imposant à tous. On conçoit à quel point une telle alternance s’impose:  lorsqu’un nouvel outil est proposé  à l’intention de tous les membres d’une communauté, il se conçoit que seule une minorité en ait la pleine maitrise mais au  bout d’un certain temps l’usage se banalise et se répand, on bascule ainsi de la solsticialité à l’équinoxialité.

Pour notre part, nous avons pu faire alterner ces deux situations, à savoir proposer un outil et être nous mêmes un outil. La publications de guides astrologiques  aura correspondu à la transmission d’outils, puisque les données fournies permettaient à tout un chacun de contacter des astrologues. Mais il est apparu qu’en dépit de tels outils, l’aptitude à concevoir et à animer des Colloques restait une denrée assez rare tant et si bien qu’encore en 2004, après la parution de trois générations de nos guides, il nous a incombé  de mettre en place un Congrès, 30 ans après celui de 1974! Inversement, en 2022, la mise en place de notre ‘Astrologie Sensorielle » se prête à l’avénement d’une nouvelle phase équinoxiale car il ne s’agit plus de réunir des astrologues mais bien de leur proposer d’adopter collectivement un seul et même outil.

Prenons l’exemple de De Gaulle. Dans un premier temps, l’on a pu penser qu’il était le seul à pouvoir faire fonctionner la Constitution de 58 Mais en 1965, avec le passage de Saturne sur l’axe poissons-vierge qui fixe le début d’une phase équinoxiale, l’on a pu observer que celle-ci pouvait fonctionner sans lui, ce qui conduisit à son départ.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

JHB 09 10  22

Publié dans anthropocosmologiz, ASTROLOGIE, sensorialité | Pas de Commentaire »

Jacques Halbronn De la dimension économique de l’astrologie sensorielle dans l’espace temps social

Posté par nofim le 5 octobre 2022

Jacques  Halbronn   De la dimension économique  de  l’astrologie sensorielle, dans l’espace temps social.

 

 

  En un temps où il est fortement question d’économiser l’énergie, il nous semble que l’astrologie sensorielle peut se révéler fort précieuse en ce qu’elle nous semble pouvoir éviter certaines formes de gâchis, et ce à plus d’un titre, en ce qu’elle permet un meilleur « focus » dans le temps comme dans l’espace social.    

 

 

 

ECONOMIE  DE TEMPS     L’astrologie sensorielle permet de pointer des moments de basculement, de s’y préparer sans être pris au dépourvu  et d’éviter une dispersion de l’attention, du fait de la méconnaissance des structures cycliques.  Il est bon de savoir à quoi s’attendre en temps et en heure et de ne pas rester indéfiniment sur le qui-vive, ce qui génére un gaspillage d’énergie nerveuse. On diagnostiquera un manque de focus.

 

 

ECONOMIE D’ESPACE   En ce qui concerne les investissements en ressources humaines, il nous semble aberrant de ne pas avoir connaissance des terrains les plus fertiles en  agissant à fonds perdus. Là encore, risque d’un énorme gachis où l’on traite tout le monde « en vrac ».. Il est clair qu’au regard du plan auditif,  les populations marquées par le ça  n’ont pas le même profil que celles articulées sur le Surmoi, le côntrôle de ce qui est dit,  qualitativement comme quantitativement. On ne mettra pas dans le même sac  les populations consommatrices et les populations créatrices.   

 

Nous avons eu l’occasion, dans nos Café philo Macdo, (voir la série  sur notre chaine YouTube  de la subconscience) ces dernières années  à quel point la proposition d’échanges intellectuels exigeant une certaine rigueur dans la prise de parole et dans l’écoute attentive d’autrui ne mobilisait pas les femmes lesquelles préféraient une parole « libre » et sans censure aucune, ce qui caractérisai la différence du Surmoi et du ça.(cf nos « topiques  sensorielles) On aura compris qu’il pouvait se révéler assez vain de ne pas tenir compte de tels déterminisme dans le champ éducatif. A contrario, dans le domaine du « care », de la « santé », les femmes montreraient une prédisposition au contrôle des pulsions alimentaires (boisson, tabac) en raison de leur structure sensorielles inverse de celle des hommes. Il y a là une complémentarité qui ne saurait être assimilée à une égalité si ce n’est que ces différents registres sensoriels ont tous leur importance dans une conscience de l’altérité dans le temps et dans l’espace

 

 

 

JHB 04 10 22

Publié dans anthropocosmologiz, ASTROLOGIE, ECONOMIE, sensorialité, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Jacques Halbronn Astrologie; Les 4/5 Eléments versus les 12 signes

Posté par nofim le 4 octobre 2022

Jacques  Halbronn Astrologie; Les 4/5  Eléments versus les planétes

 

  Nous signalons d’entrée de jeu qu’en astrologie  chinoise, les 5 Eléments correspondent aux 5 planétes du septénaire, hormis les luminaires (de Mercure à Saturne).Cela  nous conduit à revenir sur le fait que dans la tradidtion astrologique, les signes sont associés aux 4 Eléments selon deux  dialectiques Feu-Air  et Terre Eau, signes masculins pour Feu Air et féminns pour Terre Eau, les signes opposés  étant de même genre, ce qui montre que la conjonction et l’opposition sont en analogies. Rappelons qu’Allbumar  -il y  a 1000 ans environ – avait articulé ses »grandes conjonctions » (Jpiter-Saturne) non pas sur la symbolique zodiacale à base 12  mais sur la symbolique des triplicités à bsse 4.

Il nous  faut aller plus loin et voir là un systéme alternatif  par rapport à l’usage des 12 signes et des « maitrises planétaires ». En effet, la répartition des Eléments évite de mentionner, se référer aux planétes, ce qui montre que l’on fait fausse route en associant signes et planétes vu que l’on peut tout aussi bien signes et Eléments. Pour beaucoup d’astrologues prêts à accepter toute forme de syncrétisme, tout est bon à prendre, vu que cela plus d’options pour l’interprétation explicative, après coup. et signalons que la prévision est toujours validée après coup, au prix d’un certain travail de mise en ressemblance de ce qui a  été annoncé et ce qui s’est produit.

Nous dirons que les 4 Eléments valident l’usage structurel du 4 mais que l’on peut y voir deux dialectiques comme a été dit plus haut, ce qui nous renvoie au 2 comme dans le cas des saisons  avec l’équinoxialité (printemps/Automne) et la solsticialité (Eté Hiver) Nous condamnons une lecture « planétaire » du Zodiaque car le nom des dieux n’implique pas pour autant l’usage des planétes comme curseurs, vu que les luminaires  jouent ce rôle,ce qui explique que l’astrologie chinoise ne les associe pas aux Eléments, liés aux planétes.Certes, le fait que ces dieux se retrouvent au niveau des planétes pourrait faire croire que ces planétes représentent les valeurs propres à ces dieux mais cela en ferait alors des « significateurs » -erreur commise par Gauquelin- alors que les astres sont soit des prometteurs, soit un « livre ouvert » réplique du dispositif exposé dans la Tétrabible. Ne nous trompons pas de mode d’emploi. Nous rappelons que nous avons montré que le quatuor (Mercure- Vénus Mars Jupiter)avait du comporter au dépat deux divinités masculine et deux féminines, ce qui nous a conduit à proposer que Mercure était initialement lié à des valeurs féminines à l’instar de Vénus  face aux  masculines de Jupiter et de Mars/.

 

 

LES  Eléments  en Chine

Sur Internet

 L’EAU humidifie et coule vers le bas.

 LE FEU s’élève dans les airs.

 LE BOIS se courbe et de se redresse.

 LE MÉTAL est capable de se déformer sans se rompre, d’accepter la forme qu’on lui donne.

 LA TERRE se prêter à la culture et à la moisson.

 

 

 

 

JHB  04 10 22

Publié dans anthropocosmologiz, ASTROLOGIE | Pas de Commentaire »

jacques Halbronn L’astrologie. La voie du milieu, entre les extrémes cosmiques et médicales

Posté par nofim le 8 septembre 2022

Jacques Halbronn L’astrologie, la voie du milieu entre les extrémes cosmiques et médicales
Au cours de sa longue Histoire, l’astrologie aura connu deux grandes tentations qui l »auront fourvoyée et qui auront égaré ceux qui se seront crus missionnés à en parler, comme on a pu le voir ces derniers jours avec la série LSD intitulée L’astrologie. L’éternelle tentation du Ciel .. Il est ainsi dde bon ton de relier Histoire de l’astrologie et Histoire de l’Astronomie en projetant les motivations des astronomes commme correspondant nécessairement à celles des astrologues. On nous renconte que les hommes se sont intéressés tout naturellement au ciel.= et qu’ils se sont construit avec le temps toutes sortes de représentations, de projections plus pittoresques les unes que les autres. C’est ainsi que Bachelard parle du Zodiaque comme « le test de Rorschach de l’humanité enfant ».ne Humanité Enfant. ». On vzut nous persuader des leins intimes entre Astrologie et Mythologie. Or, nous pensons que l’intérêt des humains pour le Ciel s’inscrit bien plutôt dans le cadre d’une révélation, d’où l’importance du mot « Ciel » bien au delà des considérations astronbomiques. Nous avons montré que le rapport entre Astrologie et cosmos devait se focaliser sur le cycles des saisons et notamment qUE l’astrlogie n’avait qu’un besoin très limité d’objets célestes en mouvement, la diversité venant de la division des cycles et non de leur nomntre. C’est ainsi qie la division par 4 du cycle de Saturne, ce qui donne 4 quartes de 7 ans suffisait à l’entreprise. Que les astrologues eux mêmes se soient égarés est évidente à tel point qu’ils ont cru truver keur salute, à l’époque moderne, avec la découverte provisdentielle due aux astronomes de planétes au delà de Saturne!
Un autre travers qui aura durableement plombé l’astrologie et hypothéque les travaux relatifs à son Histoire, est celui de la médecine, à l’autre extrémité du spectre scientifique, passant du plus lointain au plus proche.Cette piste aura au demeurant justifié une importation massive de données astronomiques vu que le besoin de précision, de différenciation poussé à l’extréme induisit une sur consommation pléthorique de la manne astronomique! LA médecine englobe l’individu dans sa totalité, allant du physique au psychique,, en leurs aspects pathologiques et critiques. On pense aux travaux de Jean-Patrice Boudet, « Entre science et nigromance. Astrologie, divination et magie dans l’Occident médiéval (xiie-xve siècle), » Paris, Publications de la Sorbonne (coll. Histoire ancienne et médiévale – 83), 2006, 624 p. interviewé dabs la série susnommée;
En fait, le véritable champ de l’astrologie se situe sur un autre plan, à savoor celui du politique, du social, allant de la question des masses, des foules, à celle de leurs chefs, de leurs guides. Etréngement, l’astrologue professionnel est le premier à stigmatiser le champ des prévisions (avec leurs fausses alertesà et des pratiques collectives (les « horoscopes » de la Presse) Or, c’est bien pourtant sur ce crébeau que l’astrologie existe véritablement et non dans les infiniment grands et petits. C’est sur ce créneau que l’astrologie put réellement se rendre utile et qu’elle est garante de l’ordre de notre petit monde. Laisssons aux astronomes et aux devins, leurs espaces incommensurables!
JHB 07 09 22

Publié dans anthropocosmologiz, ASTROLOGIE | Pas de Commentaire »

jacques Halbronn Equinoxialité : le féminin et le masculin

Posté par nofim le 8 septembre 2022

jacques  Halbronn  Equinoxialité : le féminin  et le masculin   

 

 

Chaque période équinoxiale  est l’occasion pour un groupe d’explorer sa propre spécificité tout comme chaque phase solsticiale est un défi  à un niveau individuel, personnel.  En phase solsticiale, on sera enclin à évacuer sinon à nier  les questions d’appartenance. En prévision du prochain rendez-vous équinoxiale,  dans un peu moins de trois ans, quand Saturne entrera dans une nouvelle quarte saisonnière, la question des spécificités  de « genre »/sexe se reposera plus que jamais et nous entendons  nous y préparer. Astrologiquement,  il s’agira pour chaque groupe de déterminer individuellement et collectivement  ce qui le caractérise, son propre mode d’emploi. Certes; l’on peut toujours s’en tenir à des cas  remarquables mais cela ne constitue pas, selon nous; une approche viable pour traiter d’un phénoméne général/  On proposera donc ici des grilles de lecture liées à la dialectique de l’Etre et de l’Avoir. 

Pour nous, les femmes sont marquées par une problématique de l’avoir et l’ignorer, c’est se condamner à par trop d’abstraction. Qu’implique la question de l’avoir? Cela évoque une attitude de consommation mais aussi d’acquisition d’objets dont les propriétaires peuvent varier indifféremment.  Mais cela conduit  certainement à une certaine dispersion dans la mesure où l’objet l’emporte sur le sujet si bien que le sujet peut avoir accumulé les objets les plus divers. Paradoxalement, l’acquéreur devient ipso facto le seul commun dénominateur à tous les objets réunis autour de lui, les dits objets n’étant pas nécessairement connectés entre eux par ailleurs. 

 Pour les hommes,  la question serait, à l’inverse, celle de l’être,  faisant ainsi primer le sujet sur l’objet, les objets, cette fois, devant être  pris dans un seul  et même réseau, donc avec une plus forte consistance que pour la situation inverse, décrite plus  haut.    On signalera que l’anglais serait une langue féminine et le français une langue masculine en ce que l’anglais aura accumulé une énorme collection de mots empruntés; d’où une floraison  de synonymes alors que le français serait plutôt une langue « homonymique », avec une arborescence beaucoup plus cohérente.

Quels sont les effets découlant de notre distinguo? l’on parlera plus aisément de l’oeuvre d’un homme  et plutôt de la « collection » d’une femme.Cela expliquerait le jugement sévére de la postérité quant à la contribution féminine au patrimoine intellectuel de l’Humanité, sur des millénaires en ce sens que ce que la femme produit fait songer à un ensemble susceptible de se disloquer, de se démanteler, du fait de son caractère artificiel. On pense au consommateur qui mange à tous les rateliers  face au producteur dont le champ sera voué à être  plus limité, délimité mais plus homogéne,  formant un tout indissociable  à la différence des collections pouvant être disséminées.  Inversement en phase solsticiale,  il s’agira de se focaliser sur une personne donnée. Est-ce à dire, pour autant, que cela justifie le thème natal individuel comme reponse au défi  solsticial, cette  fois? Pour notre part, nous préférerons adopter une démarche plus empirique, à savoir qu’un destin remarquable  peut s’observer plutôt que se prévoir.

 

 

 

 

 

 

 

 

  JHB    08 09 22

Publié dans anthropocosmologiz, ASTROLOGIE, FEMMES | Pas de Commentaire »

jacques Halbronn Epistémologie de l’anthropologie : se référer aux siècles précédents plutôt qu’au temps présent. Culture interne versus externe

Posté par nofim le 23 août 2022

 

 jacques  Halbronn    Epistémologie de l’anthropologie :  se référer aux siècles précédents plutôt qu’au temps présent. Culture interne versus externe 

 

Nous avions encore récemment  l’idée selon laquelle l’observation de notre époque proche permettait d’éclairer le passé lointain mais c’était ignorer à quel point nous avions de nos jours affaire à de faux semblants, à des trompe l’oeil/

   Il apparait  en vérit éque les dernières décennies  auront contribué à fausser  la perception des différences, si bien qu’il est préférable de travailler sur des périodes plus anciennes. Michel Gauquelin (1928-1991) se plaignait de l’incidence des accouchements provoqués sur ses résultats statistiques en matière d’astrologie. De nos jours, la machine  n’aura cessé de gagner du terrain, avec notamment la mode de téléphones portables et des applications et informations qui y sont véhiculées.  En phase solsticiale, qui est une phase unitaire, la machine contribue à unifier la société  mais en phase équinoxiale, elle risque fort de produire un certain nivellement des aptitudes au point de générer de l’indifférenciation, donc de la confusion.

C’est en ce sens que nous soutiendrons que le sociologue a tout intérêt à  mener ses recherches sur des temps relativement éloignés où le relief social  est encore suffisamment net. Quant à la tentation de laisser croire que l’absence de visibilité de  perception des différences indiquerait la disparition même  des dites perceptions, il serait bon  de s’efforcer d’y résister.

En  effet, il y a un prix  à payer à se complaire dans le déni en croyant que les gens seraient interchangeables car cela menace directement la bonne organisation de la société. Nous croyons à ce précepte : the right man, at the right place, at the right time  qui se voit présentement bafoué du fait d’un refus ou d’une incapacité à distinguer les différences dans le temps et dans l’espace et nous précipite dans un monde d’aveuglement. C’est en étudiant les sociétés d’autrefois que l’on sera désormais en mesure de se prémunir contre les mirages de la machine au nom d’une certaine constance des structures sous-jacentes à travers les âges.

De nos jours, on nous parle de l’égalité des sexes sur la base d’une société assistée par ordinateur. L’intégration sociale est désormais réduite à l’usage de tel ou tel appareil. Mais en réalité,  il s’agit de la mise en place d’une culture externe se substituant à une culture interne. Entendons par là que ce que nous appelons culture externe n’implique pas une capacité à connecter les informations, cette capacité étant dévolue à des réseaux informatiques  et non à des humains. A contrario, par culture interne, nous pensons à ce que nous sommes aptes à puiser et à relier dans notre mémoire.

Tout cela conduit à des dysfonctionnements dès lors que l’on ne repére pas les « bonnes personnes », les plus douées et que non sans un certain cynisme, on se dit que qui que ce soit, cela fera bien l’affaire.  C’est bien là un probléme écologique qui mine nos sociétés et la fausse monnaie risque fort de chasser la bonne.  Déjà le passage de l’oral à l’écrit(notamment avec l’invention de l’imprimerie à la fin du XVe siècle) aura certainement  contribué à encourager certaines formes d’imposture car en apprenant à lire, on apprend, par là même, à tromper son monde, à se payer d’artifices, et cela vaut aussi pour la musique.  Quant aux élections, l’on peut raisonnablement se demander si  elles ne créent pas artificiellement une élite. Nivellement par le bas.

 

 

 

 

 

 

 

JHB  23 08 22

Publié dans anthropocosmologiz, ASTROLOGIE, couple, cyclologie, FEMMES, génie, Juifs, LINGUISTIQUE, PSYCHOLOGIE, psychosociologie, RELIGION, sensorialité, sociologie, théologie | Pas de Commentaire »

12345...14
 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs