jacques halbronn Critique biblique et Astrologie. Abraham et les étoiles. Le syncrétisme Elohim Yahwé

Posté par nofim le 13 mai 2024

jacques  halbronn   Critique  biblique  et Astrologie.  Abraham  et les étoiles,  Le syncrétisme Elohim/Yahwé.

 

Les promesses divines faites à Abraham(Genése XV et XXVI)  nous font probléme. En effet, notre idée de la présence juive au monde n’est pas liée à la quantité représentée par l’immensité étoilée! Il y a là une idéologie d’en bas et non d’en haut, celle des Israélites et non celle des Hébreux. L’idée de « peuple élu’ ne correspond pas  à une telle métaphore. 

Cela vient confirmer nos soupçons quant à une empreinte massive du monde israélite, notamment lors de son repli vers le Royaume de Juda, à la suite de la destruction au VIIIe siècle avant JC, du Royaume sécessioniste du Nord.

 genése  XV

ה וַיּוֹצֵא אֹתוֹ הַחוּצָה, וַיֹּאמֶר הַבֶּט-נָא הַשָּׁמַיְמָה וּסְפֹר הַכּוֹכָבִים–אִם-תּוּכַל, לִסְפֹּר אֹתָם; וַיֹּאמֶר לוֹ, כֹּה יִהְיֶה זַרְעֶךָ.  5 Il (Dieu) le (Abraham) fit sortir en plein air, et dit: « Regarde le ciel et compte les étoiles: peux-tu en supputer le nombre? Ainsi reprit-il, sera ta descendance. »

 

 Genése XXVI

ד וְהִרְבֵּיתִי אֶת-זַרְעֲךָ, כְּכוֹכְבֵי הַשָּׁמַיִם, וְנָתַתִּי לְזַרְעֲךָ, אֵת כָּל-הָאֲרָצֹת הָאֵל; וְהִתְבָּרְכוּ בְזַרְעֲךָ, כֹּל גּוֹיֵי הָאָרֶץ.  4 Je multiplierai ta race comme les astres du ciel; je lui donnerai toutes ces provinces et en ta race s’estimeront bénies toutes les nations du monde:

 

D’ailleurs dans Exode III, ce dieu qui s’adresse à Moise ne revendique-t-il pas  le lignage « Abraham, Isaac, Jacob »?  Ce Jacob  qui se trouvera affublé, dès le Livre de la Genése, du surnom d’Israel, référence revendiquée par les peuplades du Nord, à la mort de Salomon lesquelles seront d’ailleurs désignées comme Beney Israel, fils, enfants d’Israel;

 

כח וַיֹּאמֶר אֵלָיו, מַה-שְּׁמֶךָ; וַיֹּאמֶר, יַעֲקֹב.  28 Il lui dit alors: « Quel est ton nom? » Il répondit: « Jacob. »
כט וַיֹּאמֶר, לֹא יַעֲקֹב יֵאָמֵר עוֹד שִׁמְךָ–כִּי, אִם-יִשְׂרָאֵל:  כִּי-שָׂרִיתָ עִם-אֱלֹהִים וְעִם-אֲנָשִׁים, וַתּוּכָל.  29 Il reprit: « Jacob ne sera plus désormais ton nom, mais bien Israël; car tu as jouté contre des puissances célestes et humaines et tu es resté fort. »

 

טו וַיֹּאמֶר עוֹד אֱלֹהִים אֶל-מֹשֶׁה, כֹּה-תֹאמַר אֶל-בְּנֵי יִשְׂרָאֵל, יְהוָה אֱלֹהֵי אֲבֹתֵיכֶם אֱלֹהֵי אַבְרָהָם אֱלֹהֵי יִצְחָק וֵאלֹהֵי יַעֲקֹב, שְׁלָחַנִי אֲלֵיכֶם;  15 Dieu (Elohim) dit encore à Moïse: « Parle ainsi aux enfants d’Israël: ‘L’Éternel (Yahwé), le Dieu de vos pères, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, m’envoie vers vous.’ 

 

 Etrangement,  dans le texte hébreu,  il y a un distingo au verset  15, C’est Elohim  qui s’adresse à Moïse qui demande à Moise de parler au nom de Yahwé « le dieu de vos pères »! Mais aux versets 4-6,  on alterne Yahwé  et Elohim. On est en plein  syncrétisme! Tout se passe comme si les « faussaires » avaient voulu jouer sur les deux tableaux, en donnant des gages  à l’intention des deux camps comme dans la formule « Yahwé Elohénou » que l’on trouve en tête du Shma (Ecoute) Israel.

ד וַיַּרְא יְהוָה, כִּי סָר לִרְאוֹת; וַיִּקְרָא אֵלָיו אֱלֹהִים מִתּוֹךְ הַסְּנֶה, וַיֹּאמֶר מֹשֶׁה מֹשֶׁה–וַיֹּאמֶר הִנֵּנִי.  4 L’Éternel (Yahwé) vit qu’il s’approchait pour regarder; alors Dieu(Elohim) l’appela du sein du buisson, disant: « Moïse! Moïse! » Et il répondit: « Me voici. »

ו וַיֹּאמֶר, אָנֹכִי אֱלֹהֵי אָבִיךָ, אֱלֹהֵי אַבְרָהָם אֱלֹהֵי יִצְחָק, וֵאלֹהֵי יַעֲקֹב; וַיַּסְתֵּר מֹשֶׁה, פָּנָיו, כִּי יָרֵא, מֵהַבִּיט אֶל-הָאֱלֹהִים.  6 Il ajouta: « Je suis la Divinité de ton père, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob… » Moïse se couvrit le visage, craignant de regarder le Seigneur (Elohim)

JHB 13 05 24

Publié dans ASTROLOGIE, Bible, critIque | Pas de Commentaire »

jacques halbronn Genése II La femme est-elle issue de l’homme? approche anthropolinguistique

Posté par nofim le 22 mars 2024

jacques halbronn  Genése  II  La femme est-elle issue de l’homme? Approche anthropolinguistique

 

 

  Le  chapitre II  du Livre de la Genése est en rupture avec le premier. On note que le nom de « Dieu » change en cours de route. Les premiers versets parlent d’Elohim et c’est la suite du chapitre I.

ג וַיְבָרֶךְ אֱלֹהִים אֶת-יוֹם הַשְּׁבִיעִי, וַיְקַדֵּשׁ אֹתוֹ:  כִּי בוֹ שָׁבַת מִכָּל-מְלַאכְתּוֹ, אֲשֶׁר-בָּרָא אֱלֹהִים לַעֲשׂוֹת.  {פ} 3 Dieu (Elohim) bénit le septième jour et le proclama saint, parce qu’en ce jour il se reposa de l’œuvre entière qu’il avait produite et organisée.

Mais à partir du verset 4, ce nom se  change  en Yahwé Elohim. 

כא וַיַּפֵּל יְהוָה אֱלֹהִים תַּרְדֵּמָה עַל-הָאָדָם, וַיִּישָׁן; וַיִּקַּח, אַחַת מִצַּלְעֹתָיו, וַיִּסְגֹּר בָּשָׂר, תַּחְתֶּנָּה.  21 L’Éternel-Dieu (Yahwé Elohim)  fit peser une torpeur sur  Adam, qui s’endormi; il prit une de ses côtes, et forma un tissu de chair à la place.
כב וַיִּבֶן יְהוָה אֱלֹהִים אֶת-הַצֵּלָע אֲשֶׁר-לָקַח מִן-הָאָדָם, לְאִשָּׁה; וַיְבִאֶהָ, אֶל-הָאָדָם.  22 L’Éternel-Dieu (Yahwé Elohim)  organisa en une femme (Isha) la côte qu’il avait prise à  Adam, et il la présenta à  Adam
כג וַיֹּאמֶר, הָאָדָם, זֹאת הַפַּעַם עֶצֶם מֵעֲצָמַי, וּבָשָׂר מִבְּשָׂרִי; לְזֹאת יִקָּרֵא אִשָּׁה, כִּי מֵאִישׁ לֻקְחָה-זֹּאת.  23 Et Adam dit: « Celle-ci, pour le coup, est un membre extrait de mes membres et une chair de ma chair; celle-ci sera nommée Icha, parce qu’elle a été prise de Ich. »
 

 

 

Rappelons que c’est dans Exode III qu’un certain Yahwé se présente à Moïse l’Hébreu comme étant le dieu des Beney Israel vers lequel Moise est envoyé. Le début de Genése Ie  confirme: 

 

 

 
ז וַיֹּאמֶר יְהוָה, רָאֹה רָאִיתִי אֶת-עֳנִי עַמִּי אֲשֶׁר בְּמִצְרָיִם; וְאֶת-צַעֲקָתָם שָׁמַעְתִּי מִפְּנֵי נֹגְשָׂיו, כִּי יָדַעְתִּי אֶת-מַכְאֹבָיו.  7 L’Éternel (Yahwé) poursuivit: « J’ai vu, j’ai vu l’humiliation de mon peuple (Ami) qui est en Égypte; j’ai accueilli sa plainte contre ses oppresseurs, car je connais ses souffrances.

 

 Ce  peuple n’est pas celui de Moïse bien qu’une interpolation  tende à faire croire le contraire, dans un premier temps, d’où une confusion qui perdurera. Ainsi, cette combinaison Yahwé Elohim, rendue  par la traduction « L’Eternel Dieu » et non plus simplement « Dieu » entretiendra un syncrétisme. 

Qui du récit sur la « création » de la femme (Isha)? Là encore, le texte prête à confusion puisqu’il laisse entendre que l’homme – Adam- apparait avant la femme. Et l’hébreu le sous tend en passant de Ish à Isha.

Or, d’un point de vue linguistique, nous avons montré que l’on passait du long vers le court et non l’inverse à la façon du sculpteur qui  transforme la matière brute  en statue, le plomb en or, diraient les alchimistes.

 

ב וְהָאָרֶץ, הָיְתָה תֹהוּ וָבֹהוּ, וְחֹשֶׁךְ, עַל-פְּנֵי תְהוֹם; וְרוּחַ אֱלֹהִים, מְרַחֶפֶת עַל-פְּנֵי הַמָּיִם.  2 Or la terre (haaretz) n’était que solitude et chaos (Tohu bohu); des ténèbres couvraient la face de l’abîme, et le souffle (Rouach) d’Elohim  planait à la surface des eaux.

 

 

Là  encore, le texte prête à confusion puisqu’au verset précédent, on nous dit qu’Elohim créa le Ciel et la Terre alors qu’au verset suivant, il est question d’une terre  transformée, reformatée par Elohim! D’où la dpuble  question de la préexistence  de la Terre  et de la Femme avec des versions contradictoires d’autant que dans Genése I,  il était déjà question de la création d’un être double. »mâle et femelle », ce qui introduit encore une autre version d’une création simultanée si l’on en croit la traduction « à la fois » qui ne correspond pas à l’hébreu. ( La Bible bilingue Hébreu-Français / Méchon-Mamré.  dont on nous   dit  «  Texte hébreu selon la version massorétique. Traduction française sous la direction du Grand-Rabbin Zadoc Kahn » (cf traduction du rabbinat),  « grand Rabbin de France de 1889-1905. »

 

כז וַיִּבְרָא אֱלֹהִים אֶת-הָאָדָם בְּצַלְמוֹ, בְּצֶלֶם אֱלֹהִים בָּרָא אֹתוֹ:  זָכָר וּנְקֵבָה, בָּרָא אֹתָם.  27 Dieu(Elohim) créa l’homme (Adam)  à son image; c’est à l’image de Dieu qu’il le créa. Mâle et femelle furent créés à la fois.

On  notera l’usage du mot « Tholdoth »  (Léda;  naissance) qui  correspond au grec  genesis (trad. Septante  qui baptise chacun des  5 livre du Pentateuque),   et qui sera repris au Chapitre V .Il y aurait donc trois récits successifs, aux chapitres I, II  et V!   

Au prisme de nos recherches  anthropolinguistiques,  le masculin  se constitue à partir du féminin qu’il abrége en passant du registre des consonnes au registre des voyelles. Notons que dans Genése I,  ce sont des termes grammaticaux,  zakhar et neqéva qui sont employés et non Ish et Isha/

 

 

 

 

JHB 22. 03 24

Publié dans Bible, critIque, LINGUISTIQUE | Pas de Commentaire »

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs