Jacques Halbronn Les trois écueils de la méthode prévisionnelle en Astrologie. Le cas Barbault

Posté par nofim le 10 janvier 2021

Les  3 écueils de la méthode prévisionnelle  en  Astrologie. Le cas Barbault

par Jacques  Halbronn

 

Les  trois  écueils sont les suivants: ne pas  choisir la bonne configuration céleste, ne pas déterminer  le bon mode d’emploi; ne pas définir correctement les phases. Ensuite se pose le problème des explications alternatives permettant d’analyser autrement certains  faits, ce qui relève de l’interdisciplinarité..

 

I  La bonne configuration céleste

Quels sont les astres dont il convient de se servir  en Astrologie?  DE nos jours, la question semble reglée: tout ce qui appartient au système solaire ferait sens pour l’Astrologie,  y compris la transplutonienne  Eris,  chère à Yves Lenoble.(http://www.yveslenoble.com/2017/12/06/faut-il-utiliser-la-transplutonienne-eris/

Or, une astrologie qui s’intéresse aux planétes invisibles à l’oeil nu, ce qui est le cas à partir de Neptune (voire d’Uranus) et au delà , inconnues des anciens astronomes mais tout simplement de la perception sensorielle de notre Humanité, est une astrologie  hors sol, qui ne tient pas compte du rôle de l’Humanité dans l’activation du monde céleste.

On bascule alors dans une sorte de prophétisme astronomique qui ferait des astronomes les annonciateurs des temps nouveaux , chargés de baptiser les nouveaux venus.   L’on sait que le septénaire  aura laissé à l’écart nombre de divinités de l’Olympe lesquelles auront été repéchées à partir de la fin du XVIIIe siècle, ce qui vaut aussi pour les astéroides  entre Mars et Jupiter dont Cérés et ses soeurs. On connait le probléme qui s’est posée au sujet de Pluton et de son déclassement (2006).

Il faut interroger la mythologie pour y voir un peu plus clair:  Saturne avale ses enfants à l’exception de Jupiter, ce qui refléte exactement le cas des dieux exclus du septénaire. Autrement dit, le narratif  mythologique se calque sur l’histoire de l’astronomie et de l’astrologie. Le cas de Saturne est également remarquable, en ce qu’il est exclus de l’Olympe par Jupiter. Il ne reste donc plus que six astres,  Lune, Soleil, Mercure, Vénus, Mars et Jupiter, soit un « sénaire » dont nous avons  raconté les pérégrinations dans d’autres textes et vidéos  au sujet des maitrises planétaires.. Cela dit,  l’on mentionnera  pour mémoire les grandes conjonctions Jupiter -Saturne dont la formulation est l’oeuvre d’Albumasar au Xe siècle, fascinée par les perspectives séculaires.

Autrement dit, le cycle Saturne – Neptune  mis en avant par Barbault, notamment à propos de 1989, fait doublement problème, puisqu’il associe deux planètes extérieures au sénaire et qui ne devraient donc pas entrer en ligne de compte, introduisant d’ailleurs une cyclicité démesurée, ce qui aura conduit certains astrologues à couvrir des périodes de plusieurs siècles, par le biais des conjonctions.. Autrement dit, le débat autour de 1989 c’est aussi celui autour des planètes au delà de Jupiter  et en tout cas de Saturne?  Avec Jupiter comme astre le plus lointain à utiliser en astrologie, l’on est à l’abri de telles tentations vertigineuses  sur le long terme. Nous retrouvons alors une astrologie à dimension humaine avec un Jupiter maitre de l’Olympe avec son cycle de 12 ans,  soit deux fois six, en analogie avec les 12 mois de l’année et donc les 12 signes zodiacaux.

En fait, nous serions favorables à une astrologie cyclique  purement jupitérienne  dont le partenaire cyclique n’est pas à recherche dans le ciel mais sur terre, au niveau du ciel natal. On laissera ici de côté l’astropsychologie non prévisionnelle et non cyclique  validée par Gauquelin.

 

II  Le  bon mode  d’emploi

Barbault, -on le notera – ne s’intéresse pas au thème natal de Staline ni  dans son ensemble ni dans aucune de ses parties. Il se contente de noter  après coup que Staline meurt sous la conjonction Saturne Neptune, qui avait présidé à la révolution d’ »Octobre » 1917. On est donc ici dans un traitement des configurations célestes qui fait abstraction des astralités des leaders, ce qui signifie que les choses restent les mêmes quel que soit le profil du leader. Un tel postulat  mérite réflexion. et nous semble marqué par une certaine idéologie communiste  privilégiant le système sur la personne. On l’a encore observé récemment  avec les Gilets Jaunes très méfiants à l’égard de tout leader de leur propre mouvement. Avec l’astrologie version Barbault – du moins celui des années Cinquante, l’importance accordée aux transits sur le thème d’un personnage quel qu’il soit fait problème en Astrologie Mondiale. Il ne faudrait donc pas que l’astrologie encourage un quelconque culte de la personnalité.

En bref,  Barbault ne veut pas admettre qu’une configuration céleste ne peut être lue que par le biais du thème natal- analysé d’une manière ou d’une autre- des différents leaders en présence. Ce qui crée le lien entre le Ciel et la Terre. En fait, la position de Barbault  n’est pas aussi tranchée puisqu’il s’intéresse du moins  dans son texte d’avril 1953  « Mort de Staline », paru  dans  son bulletin Astrologie moderne, au thème de Malenkov,  tout en se plaignant de l’incertitude des données de naissance et c’est cette incertitude  qui aura pu motiver une approche ne prenant pas le – thème en considération. Or, si Barbault avait accepté cette inconnue (x) du thème natal, il ne se serait pas lancé dans une prévision à long terme laquelle ne pouvait qu’ignorer les données astrales des leaders à venir. C’est donc toute la question des prévisions à longue échéance qui est ici sur la sellette:

 

II  La définition des phases

Batbault affirme que la conjonction termine et commence un cycle. Cela se discute. En effet, l’analogie  avec les équinoxes et les solstices  s’impose tout comme avec le cycle soli-lunaire.  Or, la pleine lune correspond à l’axe   conjonction  Opposition et donc la demi lune au carré!  Le printemps préxcéde l’Eté   et la dualité  équinoxiale correspond justement à cette ambivalence fin de cycle début de cycle dont parle Barbault à propos de la conjonction!. Il y a donc déjà dans les qualifications des phases une erreur manifeste chez cet auteur!  C’est donc le carré Saturne-Neptune qui aurait du enclencher un nouveau cycle et non la conjonction. Le printemps   a d’ailleurs été choisi comme commencement de l’année jusqu’à la fin du XVIe siècle  et la ligne équinoxiale  est le  vecteur de la nouvelle  année dans le judaisme..  Il est clair que l’opposition Saturne- Neptune est prise au sérieux par les astrologues et que Barbault en minimise les effets, du fait de son échec à propos de la dite opposition de 1971 dont il traitait dans sa Crise Mondiale. C’est ainsi que Volguine relie la dite opposition à la guerre d’Espagne laquelle survient 18  ans après 1917 (cf  Les  événements mondiaux et le destin individuel) Notons que la description de Barbault des phases du dit cycle Saturne Neptune est des plus vagues et qu’il mise tout sur la seule conjonction. Il  semble, en outre, que Barbault n’ait pas saisi le processus de l’hémicyclicité selon lequel l’opposition  était équivalente à la conjonction -on appelle cela une syzygie – ce qui renvoie à l’astrologie d’un Reinhold  Ebertin.  L’opposition Saturne-Neptune serait donc assimilable à la conjonction Saturne Neptune et donc la prévision ratée de Barbault pour cette échéance 18 ans après 1953 (36 étant le temps nécessaire à un cycle complet de ce couple planétaire. Plus grave,  dans son indice de concentration planétaire (les astres  et l’Histoire Pauvert 1967, repris de Gouchon  comme il est noté par Barbault, le statut de l’opposition cyclique  ne semble pas avoir été correctement appréhendé puisqu’il n’est pas assimilé à la conjonction!

 

IV Les alternatives

L’astrologue  prisonnier d’un certain système ne  sera guère disposé à rechercher d’autres approches des « faits »  que celles qui lui sont familières. C’est ainsi que 1989  n’aurait pas d’autre lecture possible que celle susceptible de valider  un certain modèle car si cela devait valider  autre chose, cela ne l’intéresserait pas, cela  ne compterait pas.

Tout se passe comme si le monopole des événements de 1989  avait été accordé  à un certain  brevet, à titre exclusif.. C’est tout  ou rien. Depuis 30 ans, il aurait quand même valu la peine de confronter les modes d’explication à ce sujet, dans le cadre notamment d’une commission, d’un colloque, d’une Académie en se demandant en outre en quoi doit consister la validation d’un cycle, ce qui renvoie à notre point III supra.  A propos du cycle Saturne-Neptune,  il  a ainsi été signalé par André Barbault lui-même, que l’opposition à mi-parcours en 1971 n’avait pas été concluante en termes prévisionnels.  alors que c’est en analogie  avec la pleine lune !  C’est d(ailleurs à la suite de cet échec  qu’aura été mentionné pour la première fois  dans le Pronostic Expérimental en Astrologie (Payot) l’article de janvier 1953 dans l’Yonne  Républicaine, paru 20 ans plus tot!.

Pour notre part,  nous acons montré que le carré de Jupiter au Soleil de Gorbatckew, avec sa perestroika, sa Glasnost   était en mesure de rendre compte de ce qui s’est passé.  Petites causes grands effets..  Mais la mort de Staline n’était-elle pas  en soi un événement très  banal en soi  à savoir le décés d’un être  vivant? Et d’ailleurs,  Barbault n’a jamais prétendu avoir prédit cette mort  si ce n’est que cette mort  pouvait passer pour la cause du changement annoncé. C’est ici l’effet  qui détermine la cause!

Car il serait erroné de croire  que des effets considérables devraient dépendre de cycles de grande importance en termes de durée. Or, la pratique en vigueur des transits (cf Cahiers Astrologiques dans notre bibliographie) tend à se demander comment un événement mondial impactera une personne en particulier  alors que notre approche est inverse à savoir comment la cyclicité d’un leader peut impacter l’Histoire!

Comme le stipule l’Astrologie Conditonnelle./Conditionliste de Jean-Pierre Nicola, des facteurs extra-astrologiques peuvent jouer  et par conséquent  la prévision  des événements ne sauraient valider tout   un système astrologique  quel qu’il soit et certainement pas un rtésultat élecctoral.  Il est donc étrange qu’ Yves Lenoble se référe à Jean Pierre Nicola; dont le pronostic se trouve « justifié » (cf  son texte sur l’Astrologie groupale »:

 » Je  me suis rendu compte de l’intérêt de mettre en place une astrologie groupale lors du congrès astrologique international de Zurich de 1981. Nous étions  à quelques semaines de  l’élection présidentielle de Mai 1981. Mon maître Jean-Pierre Nicola me fit remarquer que, si l’on adoptait des orbes larges, on pouvait noter dans le ciel une conjonction Jupiter-Saturne au carré de Neptune. A cette simple constatation je me suis entendu lui dire : « François Mitterrand sera le prochain président  Pouequoi cette certitude (sic).  ? Et bien parce qu’une même configuration était récurrente dans le thème de François Mitterrand (astrologie généthliaque), dans le thème du printemps 1981, dans le thème des cinq républiques françaises (astrologie mondiale) et dans le thème du parti socialiste (astrologie groupale) dont François Mitterrand était à la fois le fondateur et l’actuel premier secrétaire. ».

Bibliographie

A. Volguine  Les événements mondiaux  et le destin individuel in Cahiers Astrologiques  Mai juin 1954 n°50

Numéro spécial  sur les transitn  Cahiers Astrologiques Mars Avril 1963   n°103

Jacques  Reverchon  VAleur  des jugements et pronostics astrologiques.  Chez l’auteur, Yerres (91)   1971  Value of the astrological  judgments and forecasts

JHB

10 01 21

Publié dans ASTROLOGIE, cyclologie, prophétisme | Pas de Commentaire »

jacques Halbronn La reconnaissance de l’altérité et son refus au prisme de la cyclologie. Qu’est ce qu’une conjonction en astrologie?

Posté par nofim le 22 juillet 2016

La reconnaissance de l’altérité et son refus au prisme de la cyclologie. Qu’est ce qu’une conjonction en astrologie?

par  Jacques  Halbronn

 

Face au processus de conjonction,  plusieurs lectures peuvent venir à l’esprit et cela peut changer l’interprétation du tout au tout.

Est-ce que la conjonction est fusionnelle ou au contraire est-elle la  reconnaissance de l’autre, de l’altérité, de la différence?

Dans le systéme cyclologique qui est le nôtre ( Astro7,  sexo-cyclologie), la réponse sera la suivante:  la conjonction est un face à face avec l’autre et donc cela implique la reconnaissance d’une autre réalité.

A l’inverse,  ce qui s’oppose à la conjonction correspond au moment où le facteur le plus rapide est à une distance maximale du facteur le plus lent, ce que l’on peut assimiler à une opposition, ce qui peut correspondre à 180° mais aussi à 90° voire à 45° selon le découpage pratiqué. En l’occurrence, en Astro 7,  l’opposition revient à un écart de 45°, ce qui rejoint l’astrologie de l’allemand Reinhold Ebertin. (Kosmobiologie) .

Que signifie cette « opposition »  – on peut aussi parler de disjonction?  L’inverse de la conjonction. L’autre n’est plus en face de nous, donc il  devient une entité abstraite, ce qui prépare au déni de son altérité. On peut alors se projeter sur l’autre et lui attribuer le même profil qu’à soi-même. Aime ton prochain comme toi même, dit-on un peu vite. Là encore, une approche un peu rapide pourrait faire croire que l’opposition serait  justement l’affirmation de la différence de l’autre.

Sur un autre plan,  nous dirons, en nous référant aux deux premiers chapitres du Livre de la Genése, que la « disjonction » serait androgynale, c’est à dire qu’elle affirmerait une humanité unisexe, à la fois mâle et femelle.

« Et Dieu créa Adam  mâle et femelle ». (ch. I)

En revanche, la conjonction correspondrait au chapitr II, il est dit que Dieu donna à Adam une partenaire, ce qui implique que ses organes génitaux soient apparents, extérieurs à la différence de l’androgyne.

Selon nous, la disjonction sera donc dite androgynale et la conjonction  « phallique » Le passage du premier au deuxiéme chapitre de la Genése correspondrait ainsi à une cyclologie selon laquelle on passerait du stade de l’opposition, où l’autre est à lintérieur et non à l’extérieyr  – comme Robinson Crusoé sur son île déserte au stade de la conjonction, où l’autre nous fait face comme lorsque Robinson découvre la présence de celui qu’il appellera « Vendredi ».

Au  regard de  notre cyclologie, nous passerions alternativement d’un stade à un autre. notamment en ce qui concerne le couple.

Deux cas de figure:

stade conjonctionnel

une relation amoureuse s’établit entre un homme et une femm

stade disjonctionnel

cette relation s’inscrit dans un cadre professionnel, l’homme et la femme deviennent des collégues.

Par exemple; la  femme devient une  collboratridce son partenaire.

retour au stade conjonctionnel

la relation professionnelle prend une dimension affective. Les collégues/confrères  deviennent amants.

Si l’on passe de l’astrologie  personnelle à l’astrologie mondiale, l’on transposera ainsi:

stade conjonctionnel : le peuple reconnait qu’il a beoin d’un chef

Dans la Bible, les Hébreux déclarent vouloir un roi comme c’est le cas pour les autres peuples. C’est le  début de la Royauté. (Saül, David, Salomon  etc).. LE peuple correspond au démos grec  (Am en hébreu). avec notamment le dialogue entre

Moïse et le peuple en question dan s le désert du Sinaï. Sous ce chef, des réformes importantes peuvent être engagées, des conquétes peuvent être conduites  déterminant de nouvelles cohabitations avec des populations nettement différentes.

Inverseùent au stade disjonctionnel,  le peuple devient un ethnos et déclare pouvoir se passer de chef dans la mesure où ses traditions  constituent un ciment qui ne nécessite aucun chef. La démarche est dès alors axée sur le passé.

Si l’on traduit notre schéma au niveau astronomique tel que le voit l’Astrologie 7,  la conjonction sera la présence au même degrés du zodiaque de Saturne et de l »une des quatre étoiles fixes royales (Aldébaran, Régulus, Antarés, Fomahaut) et la disjonction se produira quand Saturne se trouvera à égale distance de deux étoiles fixes royales, donc à son maximum d’élongation.

 

 

 

 

 

 

 

 

JHB

22 07 16

Publié dans ASTROLOGIE, couple, cyclologie, FEMMES, outil, PSYCHOLOGIE | Pas de Commentaire »

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs