jacques Halbronn Astrologie EXOLS Le cycle de 7 ans . Laisser du temps au temps.

Posté par nofim le 5 avril 2022

jacques  Halbronn   Astrologie EXOLS   Le cycle de 7 ans et les aléas du calendrier.

 

 

Il semble que notre  cycle de 7 ans- tout comme celui de 15 ans qui en découle – ait connu un certain écho dans le milieu astrologique. Et il est vrai que cela  change de l’usine à gaz que l’on nous propose en régle générale. Cela dit,  notre référentiel est astronomique et n’a pas spécialement à s’inscrire dans notre calendrier actuel d’autant que le début de l’année jusqu’au XVIe siècle était non pas en Janvier mais à Pâques . C’est à cette date que l’on changeait de millésime. C’est dire qu’il est fort possible qu’un certain décalage numérique puisse exister selon le critère de changement d’année adopté.

Mais nous voyons pointer certaines observations assez désobligeante- non dépourvues parfois de mauvaise foi – remettant en question notre cyclologie en pinaillant sur la date de certains événements qui remettrait en question celle-ci. C’est de bonne guerre, dira-t-on.  Ou bien, on cherchera à montrer que si les événements ainsi connectés sont justes, cela reléverait d’une autre grille de lecture que celle du cycle de Saturne (axes saisonniers, EXOLS)

Nous sommes ici dans le cadre de ce que nous avons appelé une Astrologie du Conscient pour la distinguer d’une Astrologie du Subconscient. Cette astrologie du Conscient – ce qui correspond à l’Ancienne Alliance, telle qu’exposée dans le Livre du Prophéte Jérémie (Ch XXXI, verset 31) face à la Nouvelle Alliance (reprise par la christianisme) Cette Astrologie du Conscient  laisse aux humains une certaine marge de manoeuvre que va leur refuser la Nouvelle Alliance (astrologie du Subconscient).

  Entendons par là  que notre Astrologie utilise une unité de 7 ans qui est bien plus large que celle généralement impartie chez les astrologues. Cela tient notamment au fait qu’elle ne se sert que du vecteur saturnien et non d’une bonne dizaine de facteurs célestes et autres.  Durant les  7 ans de chaque période, on laisse du temps au temps tout comme dans toute forme de gestation. Il y  a certes le moment très bref de la conception lequel laisse le champ  à ce qui conduira, en temps utile, à l’accouchement et les femmes sont bien placées pour le savoir.  Un premier événement est annonciateur d’une suite et ne sera point le moment culminant d’un processus lequel pourra attendre un certain temps, pour arriver à la vitesse de croisière, disons grosso modo à mi-parcours de la période de 7 ans. D’aucuns  nous objecteront que cela donne des « orbes » trop larges, que cela manque de « précision », oubliant que  l’astrologie n’est pas l’astronomie; qu’elle n’a pas la même feuille de route. Nous ferons remarquer que durant toute cette période, on assiste à une succession d’événements allant dans le même sens et l’on sait qu’une (seule) hirondelle ne fait pas le printemps. L’astrologie ne se joue pas sur la base d’ un seul coup!

En revanche, nous insisterons sur le fait que notre cyclologie entend indiquer des revirements brusques, soudains, des changements marquants et remarquables  de tonalité, lors du passage  de Saturne sur les axes équinoxiaux et solsticiaux, annonciateurs d’un nouveau climat  dans le fonctionnement des sociétés. Cela ne correspond pas à ce qui se passe  lors d’un changement de saison et lors du glissement du jour vers le nuit et vice versa. On penserait plutôt à un interrupteur qui en un instant,  génére de la lumière ou de l’obscurité, ce qui montre que cette astrologie ne reléve pas de la Nature mais de la Technique. On peut penser à une serrure qui s’ouvre et qui se ferme en un clin d’oeil.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  JHB  05 04 22

 

 

Publié dans ASTROLOGIE, nombres | Pas de Commentaire »

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs