jacques halbronn Em. Ruir (alias Rouvier) ou Nostradamus au service de l’antisionisme en 1947

Posté par nofim le 28 janvier 2023

jJacques  Halbronn:;    Em. Ruir (alias  Rouvier)  ou  Nostradamus au service de l’antisionisme en 1947   

VIII 96

 

 

Ruir écrivait « Il  est vain  de se perdre dans la recherche d’une chaine reliant entre eux les quatrains prophétiques dont le nombre varie suivant les  éditions, de nombreux  quatrains ayant été ajoutés aux Centuries  longtemps  après la mort  de Nostradamus. Bien  entendu nul n’a prouvé la réalité de cette chaine permettant de rétablir les  quatrains prophétiques  dans l’ordre  chronologique des événements (p. 15 Nostradamus  ses prophéties 1948-2023  Ed Medicis, cf notre post doctorat  « Le Dominicain Jean Giffré de Réchac et la naissance de la ciritique nostradamique au xVIIe siècle, en ligne sur SCRIBD) On notera la mention de 2023 au titre.

 

On s’intéressera ici  au commentaire de l’auteur du « Grand Carnage » concernant la situation en Palestine  en 1947 et notamment à la présence de quatrains hostiles aux Juifs dans les Centuries notamment le quatrain  VIII, 96 évoquant la Synagogue(cf  notré étude 7 – « Roy de Bloys en Avignon regner« The Centuries and the Avignon context of the years 1560-1570″ Nous avions conclu que de tels quatrains ne pouvaient être le fat de Nostradamus, issu d’une famille juive, ce qui mettait en évdence la récupération d’une littérature inspirée par Nostradamus aux fins d’étoffer le corpus centurique.

 

8:96
La synagogue sterile sans nul fruit
Sera receu entre les infideles,
De Babylon la fille du porsuit
Misere et triste lui trenchera les aisles.

 

 

.(cf  notre étude de 2005″ ‘Fortune du prophétisme d’Antoine Crespin Archidamus » Analyse 137  sur ramkat.free.fr)http://nostredame.chez-alice.fr/nhalb92.html Il apparait que les astrologues comme les nostradmologues  surfent sur divers courants, comme nous l’avons montré en ce qui concerne André Barbault(cf  notre étude « .Les légendes dorées du. prophétisme, de Nostradamus à. André Barbault La Grande Conjonction 202, en ligne sur SCRIBD)

Ruir  relie(pp. 188 et seq)  le dit quatrain VIII  96  à l’Evangile selon Mathieu (chapitre XXIV). Il annonce la victoire des armées arabes sur les Juifs installés en Palestine, ce qui serait, en quelque sorte, la continuation de la Shoah!: on était alors en train de passer d’une phase solsticiale  à une phase équinoxiale de Saturne. On note cette formule « Les Arabes ne reconnaissant pas la Loi qui les dépouille d’un territoire leur appartenant.(..) L’armée  juive ser surprise par les Arabes »  Or, Ruir signale les années 1972-74 (p. 189) « Nous pensons, écrit(-il, que les événements qui  doivent  frapper le peuple d’Israel et les Chrétiens, en Palestine se réaliseront avant 1972-74″ Or nous savons qu’en 1973 éclata la Guerre de Kipour, à l’initiative des Egyptiens et des Syriens et l’on sait que cette guerre ne se déroula pas dans les mêmes conditions que la Guerre des Six Jours en 1967.

 wikipedia;

« La guerre du Kippour (en hébreu : מלחמת יום הכיפורים) ou guerre du Ramadan2 (en arabe حرب رمضان) ou guerre d’Octobre (en arabe حرب تشرين) ou guerre israélo-arabe de 1973 opposa, du 6 au 24 octobre 1973Israël à une coalition militaire arabe menée par l’Égypte et la SyrieLe jour du jeûne de Yom Kippour, férié en Israël, qui coïncide en 1973 avec la période du ramadan, les Égyptiens et les Syriens attaquent par surprise simultanément dans la péninsule du Sinaï et sur le plateau du Golan, territoires respectivement égyptien et syrien occupés par Israël depuis la guerre des Six JoursProfitant d’une supériorité numérique écrasante, les armées égyptiennes et syriennes avancent durant 24 à 48 heures, le temps qu’Israël achemine des renforts. Même si les attaquants bénéficient toujours d’une large supériorité numérique, l’armée israélienne peut alors les arrêter. » En 1947, on est encore en phase solsticiale, celle-ci en train de se terminer.(Saturne en Lion)

De fait, au lendemain du vote de l’assemblée générale de l’ONU(novembre 1947) en faveur de la création de deux Etats sur l’espace palestinien,les Arabes refuseront le « partage » qui est envisagé. On notera que 60 ans plus tard, en 2009,  on assistera au « printemps arabe », favorisant l’union des Etats Arabes, en phase équinoxiale laquelle ne reconnait pas les divisions juridiques imposées.

 

Publié dans ASTROLOGIE, NOSTRADAMUS | Pas de Commentaire »

jacques Halbronn Etudes nostradamiques Sur Robert Amadou et l’Epitre de Nostradamus à Pie IV

Posté par nofim le 6 janvier 2023

jacques   Halbronn  Etudes nostradamiques  Sur Robert Amadou et l’Epitre de Nostradamus à Pie IV 
A la suite de notre article paru en 1991  dans RHR, Robert Amadou publia l’année suivante le texte ci-dessous: c’était donc il y a une trentaine d’années. Or, il ne semble pas qu’Amadou ait eu alors connaissance de la reproduction en 1906  du dit Manuscrit.
132 – La fortune et la réception de l’almanach de Nostradamus pour 1562 -sur prophéties. it
Par Jacques HalbronnL’édition critique amorcée par Bernard Chevignard n’a été publiée que pour la partie du Recueil des Présages Prosaïques concernant les années 1550. Bertrand Chevignard a balisé l’ensemble du manuscrit conservé à Lyon (cote 6852) ;’il en donne un résumé global, en fournissant le contenu de chacun des douze « Livres » entre lesquels est présenté le dit Recueil.(pp. 387-392) On s’intéressera au Livre VII, alors que la partie publiée au Seuil s’arrête au Livre IV et à l’année 1559..
Chevignard décrit ainsi le Livre VII (p. 390) : « Année 1562 : 539 présages (sic)
20 [commentaire] « Des présages de l’an 1562 » avec treize quatrains ; pp. 269-318 du manuscrit
21° [commentaire] « D’un autre présage sur la mesme année » pp 319-332)
Chevignard précise « Les n°20 et 21 sont l’Almanach nouveau pour l’An 1562 (Paris, Guillaume Le Noir et Jehan Bonfons) et la Pronostication nouvelle pour l’an 1562 (Lyon, Antoine Volant & Pierre Brotot). Un exemplaire du premier est conservé aux Archives Générales du Royaume à Bruxelles) »
Depuis 1999, on a retrouvé la Pronostication nouvelle parue à Lyon, qui ne diffère pas sensiblement, d’ailleurs, de celle qui était déjà identifiée à l’époque comme conservée à la Bibliothèque de Munich, parue à Paris chez Barbe Regnault. On trouve ainsi la même introduction avec référence à l’almanach pour 1562, dont on n’a pas conservé la production Barbe Regnault sinon par le biais d’une traduction anglaise ne comportant pas les mêmes quatrains.(on y trouve ceux qui figurent dans la pronostication pour 1555)
Commençons par l’almanach pour 1562 dont Chevignard ignore l’existence d’une édition parue en 1906 à Mariebourg (sub St Michaelis invoc), sous le titre de ‘Reproduction très fidèle d’un manuscrit inédit de M. de Nostredame. Dédié à S.S. le Pape Pie IV », sans autre précision au titre. Or, nous pensons que ce n’est pas l’imprimé signalé par Chevignard et conservé en Belgique qui correspond à la première partie du Livre VII du RPP mais bien le manuscrit dédié au pape, non sans quelques différences entre les deux manuscrits, qui sont la règle, quand on compare le manuscrit du RPP pour une année donnée et l’imprimé correspondant. Autrement dit, nous pensons que le manuscrit édité en 1906 est une copie de l’imprimé alors que le RPP comporte les brouillons d’origine avant impression. »
Certes, le début de ce texte est-il au niveau du manuscrit quasi illisible mais en haut de la page 270, on lit très clairement :…
« soubz nue redondant par intelligence à l’année 1564 où la substance de l’Eglise tendra à une si grande devalée pour le faict de la temporalité que jamais elle ayt fait, tant depuis le primat de Sainct. Pierre iusques au temps de Constantin l’Empereur qui l’augmenta & depuis le temps de Constantin iusques à présent »
Ce passage se retrouve (en gras), avec des variantes et des inversions minimes dans le manuscrit reproduit en 1906 et non pas dans l’imprimé (cf par Google « Bibliothèque Nostradamus, propheties.it ») :« Loué soit nostre Seigneur Jesus-Christ, le vray Seigneur de Vertu, de regne et de parfaite lumière, lequel par certitude véridique et expérience manifeste nous fait apparoistre sa volonté et se voulant soy mesme exprimer et montrer sa puissance a crée les montagnes, les mers et fait les cieux environnans le tout et a mis les estoiles mouvantes en iceux à la similitude de chandelles luisantes et en icelles estoiles a posé certains signes faisant division du temps et d’autres choses par lesquelles sa gloire et sainte benediction appert estre sempiternelle/ Et par sa sempiternelle déité nous vient à provoquer de proférer que luy seul soit de Dieu le fils benedict. Parquoy je supplie le souverain Dieué éternel omnipotent et son unique fils, Jesus Christ que par sa sainte miséricorde me vienne aider à diriger au droit sentier de vérité et en la voye de la declaration des futures choses et aventures de la presente année 1562 qu’est l’année de laquelle tous les Astrologues ont doubté [lire redouté] toujours et ont parlé comme soubs nuée. Pour cause de ceste année icy redondant par intelligence de l’année 1564 que sera l’année que la substance de l’Eglise tendra à une si grande devalée pour le faict de la temporalité que jamais elle ayt fait, tant depuis le primat de S. Pierre iusques au temps de Constantin[l’Empereur] qu’elle augmenta que depuis le temps de Constantin iusques à présent. Et la dévalée sera telle et si estrange que vrayment la pouvre Eglise aura à perdre beaucoup »
Ce développement ne se trouve pas dans l’imprimé de l’almanach conservé à Bruxelles contrairement à ce que note Chevignard..
. On regrettera, en outre, que B. Chevignard n’ait pas cru bon, dans son édition, de restituer la présentation de chaque livre telle qu’elle figure dans le manuscrit du RPP. Il ne fournit pas au lecteur certaines données qui auraient pu lui être utiles et permettre certaines comparaisons avec d’autres documents..
On ajoutera que B. Chevignard se sert de l’expression « présages » d’une façon assez insolite. On a vu plus haut que pour lui, le Livre VII était constitué de 539 présages du fait que l’on trouve un numérotation allant de 1 à 539. Or, il est fort improbable que le Recueil des présages prosaïques puisse ainsi comporter des milliers de présages, puisqu’un seul des 12 livres en présente à lui tout seul plus d’un demi-millier. Il est vrai que les premiers à décrire le dit manuscrit tel P. Brind’amour pensèrent, à tort, du fait de la numérotation du texte qu’il s’agissait de présages séparés alors qu’il s’agissait, comme pour la Bible, d’une division en «segments » de façon à s’y retrouver aisément, sur le modèle du Memorabilium d’Antoine Mizauld. En fait, chaque présage ou prédiction mensuels est découpé dans le manuscrit voire dans l’imprimé au cas où celui-ci serait effectivement paru, ce que nous ignorons. Il y a donc beaucoup moins de présages que ne semble vouloir dire Chevignard, en fait douze par an si l’on s’en tient aux almanachs qui sont la partie centrale du travail de Nostradamus, le mot présage ou prédiction n’étant pas en usage dans les Pronostications, comme on l’observe aisément dans les deux fac simile fournis en annexe par Chevignard.(pp. 394 et seq)
En effet, chaque livre débute ainsi :
Recueil des presages prosaïques de Mich.de Nostradamus
Livre….
Extrait des Commentaires d’iceluy sur l’an ….
Chevignard n’a conservé que l’indication de l’Extrait. Il ne signale pas l’abréviation « Mich. « pour Michel et « de Nostradame » et non pas Nostredame, ce qui est au demeurant plus proche de Nostradamus. C’est bien d’ailleurs la forme Nostradame qui figure sur la page de titre du manuscrit, avec un titre repris en tête du premier livre. Le chapeau revient pour chaque livre mais sous une forme abrégée. Or, comment ne pas faire le rapprochement avec la présentation de chacune des 10 Centuries avec une reprise du chapeau et en fait du titre, en tête de chaque centurie ? « Propheties de M. Nostradamus. Centurie…. ». Les faussaires auront conformé la présentation des Centuries sur celle du RPP, ce qui suppose qu’ils y aient eu accès.

On note que Nostradamus, dans le texte concerné,- dans la partie non traduite en italien – annonce viser deux années de suite à savoir 1562 et 1563, tout en publiant son travail plus tôt qu’à son habitude pour que le monde ait le temps de se préparer et de faire en sorte que les choses n arrivent pas comme prévu. :
« et est ce jour d’huy sabmedi premier du moys de fevrier à 6 heures de soir 1561 pour l’an 1562 et 1563 que m’apparaissent tant de grandes desolations (…) Je me suis avancé de mettre mon Almanach en lumière devant temps pour donner advertissement aux Monarques si tels sinistres evenemens se pourroient divertir (lire empêcher, détourner (…) Et pour ce que telles adventures sans faille adviendront et ceux qui vivront m’en porteront plus ample tesmoignage, je l’ay voulu mettre par escrit à fin que puis apres ne soit imputé aux plus grands n’en avoir esté auparavant avertis » (p. 19)

On note donc trois dates situées entre février et avril 1561 : Le Ier février 1561 pour la rédaction de cette « Préface » pour reprendre l’expression de l’épitre au Pape, le 17 mars 1561 pour la dite épitre. Et le 20 avril pour la date figurant dans l’imprimé disparu mais dont on a gardé le manuscrit, laquelle date ne correspond pas à celle de février 1561 qui figure dans le corps du texte.
Comment expliquer l’existence de trois dates ? La véritable date de rédaction est selon nous de février 1561 mais cela ne vaut que pour l’exposé général. La rédaction des prédictions pour 1562 correspond à la date terminale du 20 avril 1561 : il ne s’agit pas ici d’un texte adressé au pape, il est d’ailleurs, dit Nostradamus, présenté en priorité à Catherine de Médicis. Quant à l’épitre au Pape, dans l’imprimé, elle date du 17 mars 1561 alors que l’épitre au pape dans le manuscrit 1906 est datée du 22 avril 1561 tout comme les Prédictions. Mais selon nous, cette seconde mention du 22 avril ne fait pas sens. Il est peu probable en effet que l’épitre au pape date du même jour que les Prédictions pour 1562. Quant à la date du 17 mars 1561 de l’imprimé, elle nous semble suspecte et l’on connait nos réserves au sujet du dit imprimé..

Le manuscrit nous apprend que ce que l’imprimé appelle « préface » et qui désigne l’exposé sur une série d’années précédant les prédictions pour 1562 est qualifié dans le Recueil des Présages Prosaïques d’ »Epître Liminaire ». (p. 269) alors que l’Epitre au Pape ne figure pas dans le dit Recueil. On sait qu’entre le manuscrit et l’imprimé, il pouvait exister divers ajustements.
Nous disposons donc pour l’année 1562 d’un ensemble assez remarquable de pièces : deux manuscrits français (celui du Recueil et celui de l’almanach 1562) , un imprimé français (un almanach 1562 tronqué) et une série d’imprimés italiens tronqués plus une traduction anglaise d’un almanach pour 1562 dont on n’a pas l’original français qui est lui-même une contrefaçon comportant des quatrains qui ne sont pas de Nostradamus. Certes, l’on sait que les faux almanachs reprenaient des quatrains déjà parus mais ce processus ne commence en fait qu’avec l’almanach pour 1563. (Barbe Regnault). L’almanach Regnault pour 1561 – cela a été assez souligné par certains- n’a pas de quatrains. L’on peut tout à fait supposer que pour l’an 1562, on ait composé d’autres quatrains et que ceux-ci aient été ensuite repris dans la fausse Pronostication pour 1555..
Cette épitre liminaire transmise à Catherine de Médicis sera donc restée ignorée, sous sa forme intégrale, des travaux consacrés à Nostradamus depuis 1562 soit depuis 350 ans. Sa réimpression en 1906 ne semble guère avoir eu d’impact. . On note que Nostradamus préfére désormais s’adresser aux Grands de ce monde et dépasser le cadre annuel et que les publications annuelles pour le grand public vont désormais passer au second plan. Selon nous, Nostradamus déléguera largement à des assistants, à partir des années 1564 et suivantes.. Il s’agit là d’un texte autrement plus intéressant que les deux épitres centuriques.(à César et à Henri II) ou que les divers quatrains. L’édition Chevignard du dit Recueil aurait du en 1999 être l’occasion d’une réémergence de ce texte. Mais d’une part, Chevignard n’a pas publié la partie des années 1560 du Recueil des présages Prosaîques et en outre, on l’ a vu, dans son balisage d’ensemble, il laisse entendre que le dit Recueil correspond à l’almanach 1562 conservé à Bruxelles. Ce fut donc une occasion manquée.
Nous ne pensons pas que le manuscrit de l’almanach soit de la main de Nostradamus et ce en dépit la signature qui selon nous fut imitée comme ce fut le cas, selon nous, pour le testament de 1566. En effet, ce manuscrit serait selon nous non pas un brouillon de Nostradamus comme on en trouve dans le Recueil des Présages Prosaïques mais bien plutôt une copie de l’imprimé, sans la partie calendrier et sans les quatrains qui l’accompagnent. A contrario, le Recueil, quant à lui, comporte les dits quatrains mais ne correspond pas à l’imprimé. On rappellera que d’une façon générale, on ne trouve pas les épitres adressés à un dédicataire précis dans le Recueil et cela vaut aussi pour Pie IV. Néanmoins, certains éléments de l’épitre liminaire des prédictions de l’almanach peuvent servir pour composer une épitre. Ce fut le cas ainsi de l’épitre à Catherine de Médicis qui récupère des éléments de l’épitre liminaire de l’almanach pour 1567
On notera que les partisans de la parution des quatrains centuriques du vivant de Nostradamus ne semblent pas si zélés que cela. Ils ne devraient négliger aucun document qui pourrait aller dans leur sens, à commencer donc par cet almanach pour 1562, dans sa version longue. Le Recueil des Présages Prosaïques doit ainsi être exploré systématiquement. Or, force est de constater que depuis 1999 et la parution du travail de B. Chevignard, soit depuis plus de 12 ans, aucun progrès n’aura été enregistré, jusqu’au présent article, pour connaitre le manuscrit au-delà de 1559 . Quant au manuscrit de l’almanach pour 1562, réimprimé en 1906, il ne semble pas être disponible en ligne, à ce jour. Il est vrai que la Pronostication pour 1562, parue chez Brotot,(cf bibliothèque Nostradamus. Propheties.it) quant à elle, comporte une référence à un quatrain relatif à l’assassinat du duc de Guise. Mais cette Pronostication semble bien être un faux. La véritable adresse à Vauzelles aura été modifiée. On en connait une version censurée dans la Pronostication pour 1562 parue chez Barbe Regnault. (Bibl Munich). C’est dire que l’année 1561 fut assez bousculée et donna lieu à l’époque à des censures et de l’autre à des contrefaçons postérieures au dit assassinat.

JHB
09. 10/12

Amadou -qui ignorait l’existence du document présenté en 1991, Cantique Spirituel – avait-il mis en évidence la prophétie de Nostradamus pour 1567 concernant la naissance d’un Antéchrist surnommé Marcelin, élément repris dans le quatrain VIII, 76, suivi du quatrain 77  évoquant un délai de 27 ans? Amadou déclare que l’Epitre italienne au Pape est « apocryphe » alors qu’il s’agit bien de la traduction du manuscrit français.On peut l’étudier sur BNF  Gallica  et nous en avons récemment reproduit le passage concernant 1567.
Retour au fascicule

Correspondance

[note bibliographique]

Réforme, Humanisme, Renaissance  Année 1992  35  pp. 47-48
  • Référence bibliographique
doc-ctrl/global/pdf

doc-ctrl/global/textdoc-ctrl/global/zoom-indoc-ctrl/global/zoom-outdoc-ctrl/global/bookmarkdoc-ctrl/global/reset

doc-ctrl/page/rotate-ccw doc-ctrl/page/rotate-cw
Page
doc-ctrl/page/rotate-ccw doc-ctrl/page/rotate-cw
Page

Publié dans NOSTRADAMUS | Pas de Commentaire »

jacques halbronn Etudes nostradamiques: les centuries VIII-X contemporaines des lendemains de la mort d’Henri III. Le thème de l’Antéchrist

Posté par nofim le 1 janvier 2023

 

Sur Internet; Alban Dignat

«   Le 27 février 1594, dans la cathédrale de Chartres, Henri, roi de Navarre, devient roi de France sous le nom d’Henri IVContrairement à la tradition, le nouveau souverain n’a pu se faire sacrer à Reims car la ville est entre les mains de ses ennemis, la famille de Guise et les Ligueurs. Il n’empêche qu’avec ce sacre, les Français commencent à entrevoir la fin des guerres religieuses entre catholiques et protestants qui ont ensanglanté le pays pendant une génération. 

Une couronne contestée

Le précédent roi, Henri III, est mort cinq ans plus tôt, le 2 août 1589, poignardé par un moine fanatique, Jacques Clément. Comme il n’avait pas de fils, la couronne de France revient à son cousin Henri de Navarre, fils d’Antoine de Bourbon et de Jeanne d’Albret. Mais ce dernier est protestant et la majorité catholique du royaume n’admet pas qu’il monte dans ces conditions sur le trône… La guerre religieuse se double dès lors d’une guerre civile. Les catholiques intransigeants se regroupent derrière la famille de Guise. La Ligue catholique transgresse les règles de succession et désigne pour nouveau souverain l’oncle d’Henri de Navarre, le cardinal Charles de Bourbon. Celui-ci prend le nom de Charles X. De son côté, le roi d’Espagne, Philippe II, qui se présente comme le champion européen de la Contre-Réforme catholique, tente d’imposer sur le trône de France sa fille Isabelle, petite-fille de l’ancien roi Henri II. »  Les personnages en compétition avec Henri de Navarre pour la couronne de France comme indiqué sont  le Cardinal Charles de Bourbon qui prendra le nom de Charles X et la fille de Philippe II, roi d’Espagne. On trouve des allusions à ces deux cas de figure dans le dit second volet.. VIII  68  vieux cardinal  mais déjà dans VIII 67   PAR  CAR (cardinal)  NERSAF (anagrame de  France) mais déjà dans VIII, 4 donc  tout au  début du volume «  »Le cardinal de France apparaitra ». Sur Internet: « À la mort d’Henri III, en 1589, le successeur légitime au trône, selon la loi salique, est son cousin Henri de Navarre, chef des protestants de France. En pleine période de tensions religieuses, il va devoir mener une guerre contre une puissante organisation : la Sainte Ligue catholique. Riche, influente, armée, la Ligue ne compte pas céder la couronne à un protestant et souhaite instaurer une religion unique sur l’ensemble du territoire, le catholicisme. Soutenue par l’Espagne qui la finance à hauteur de 50 000 écus d’or par mois, la Sainte Ligue catholique se renforce grâce à d’autres factions déterminées à faire front contre le roi Henri de Navarre et le protestantisme. Le 31 décembre 1584, lors du traité de Joinville, le cardinal Charles de Bourbon, oncle d’Henri de Navarre, est désigné par les catholiques de la Ligue comme étant le seul et unique héritier au trône. Cette décision reconnue par le pape rend immédiatement légitime le proclamé roi. »   Quant à la mention de Philippe, elle  ne figure elle aussi que dans le second volet  (cf  Michel dufresne. Dictionnaire Nostradamus, 1989) IX 89, (Sept  ans sera Philip)   IX 30 (« grand Phillipique ») mais surtout  VIII, 82 Le neuf empire en desolation, Sera changé du pole aquilonaire: De la Sicile viendra l’esmotion, Troubler l’emprise a Philip tributaire.        Il est clair que l’inspiration des deux volets diffère singulièrement  puisque le premier volet est au service de la Ligue (cf notre communication en 1997  « Les prophéties et la Ligue. Garde toi  Tours de ta proche ruine »(IV, 46) » (Actes, ENS)) alors que le second est à celui d’Henri de Navarre. Nous en concluons que l’édition de 1590, à Cahors, est antidatée puisqu’elle comporte les quatrains relatifs à 1594 Rappelons aussi la mention de Chartres (IX 86), alors que la source était Chastres (cf  La Guide des Chemins de France,  article de Chantal  Liaroutzos, 1987, RHR), Par ailleurs, nous avons conclu que le second volet devait avoir initialement comporté l’Epitre au Pape Pie Iv  vu que le quatrains « macelin » ne se comprend pas sans le texte dont il est issu où Marcellin est privé de son » R »-:  » « On le nommera Marcellinus mais l’o otsteraz de snon om l’R'cf Reproduction  très fidèle d’un manuscrit inédit de m.de Nostradamus Défié à SS le Pape Pie IX, 1906, p.31) cf notre étude (2004) « L’émergence du néonostradamisme dans le dernier tiers du XVIe siècle » (sur Espace Nostradamus, ramkat.free.fr),  cf  notre post doctorat, EPHE, 2007 Le Dominicain Jean Giffré de Réchac et la naissance de la critique nostradamique au XVIIe siècle ».  L’on note que l’Epitre centurique à Henri II  est la refonte d’une  précédente Epitre au roi, en tête des Présages Merveilleux pour 1557, cf nos Documents Inexploités sur le phénoméne Nostradamus, Ed Ramkat 2002). La Nouvelle épitre n’est pas axée sur 1594 mais sur 1792. Ce basculement de deux siècles est également attesté avec le passage d’une prophétie pour 1588 recyclée pour 1788.     (cf  Exégèse prophétique de la Révolution Française”, in Actes du Colloque Prophétisme et Politique, Paris, Politica Hermetica, ..1994)
En fait, l’ensemble des deux volets ne trouva sa forme finale qu’entre 1588-89 pour le premier volet  et 1593 pour le second. Le Janus Gallicus de 1593 intégre l’ensemble qu’il combine avec des quatrains bel et bien parus du vivant de Nostradamus dans ses almanachs, dans les années 1550-1560, lequels inspirèrent les quatrains disposés en centuries, lesquelles se mirent en place par étapes successives, à la suite d’additions de circonstance.
JHB   29 12 22

Publié dans ASTROLOGIE, NOSTRADAMUS | Pas de Commentaire »

L’Antéchrist dans les prophéties de Nostradamus

Posté par nofim le 28 décembre 2022

L’ANTECHRIST DANS LES PROPHETIES DE NOSTRADAMUS

You are currently viewing L’ANTECHRIST DANS LES PROPHETIES DE NOSTRADAMUS

La bête de l’apocalypse
  • Post published:17 août 2022

.

1 – L’ANTECHRIST DANS LES PROPHETIES DE NOSTRADAMUS : INTRODUCTION

.

Ce personnage de l’avenir se manifestera à la fin des temps. Il est décrit dans de multiples prophéties et notamment dans celle de Nostradamus comme nous allons le voir.

Il s’agit d’un grand séducteur, d’un manipulateur doté d’une grande intelligence qui sera un des principaux instigateurs de la fin des temps apocalyptiques avec la guerre d’Armageddon.

Le concernant, NOSTRADAMUS le nomme « l’Antéchrist trois ».

Il est le troisième et le dernier, celui qui précède la Parousie du Christ.

Le premier Antéchrist est NERON, maître de l’empire romain, d’une férocité sans pareille et dont on connaît les atrocités de cet empereur.

.

l'antéchrist dans les prophéties de Nostradamus MICHEL-HENRI

.

Dans les temps modernes, il n’a d’égal que le deuxième Antéchrist, HITLER, avec la deuxième guerre mondiale, les millions de morts et les horreurs des camps de concentrations.

Pour le troisième, on peut, à travers ces deux Antéchrists, saisir déjà sa personnalité, sa puissance et son rôle.

Il est possible d’appréhender une ébauche de ce que sera ce troisième, encore plus redoutable et machiavélique que les précédents.

Dans les prophéties du Maître de Salon, on peut retrouver sa trace dans la lettre à HENRI second et mieux le saisir dans cette étude qui porte aussi sur vingt-et-un quatrains et se termine par la révolution des quatre saisons de l’an.

.

.

La dernière sentence de la prophétie des Papes révèle, à la fin des temps apocalyptiques, les dernières tribulations avec la destruction de Rome et le jugement dernier.

.L’entrée dans l’Apocalypse est marquée par l’élection du Pape FRANCOIS, sa mort au cours de la guerre de GOG et de MAGOG, la troisième guerre

.

.

mondiale, qui sera suivie par une période exceptionnelle, l’Age d’Or, sous le règne du Grand Monarque puis la montée croissante de la puissance du troisième antéchrist responsable de la dernière grande guerre de l’humanité.

On peut comprendre le dernier vers du quatrain X.72 car le Grand Monarque règnera avec bonheur toute la période de l’Age d’Or, entre deux guerres, après la troisième guerre mondiale et avant la dernière, celle d’Armageddon.

.

.

1° QUATRAIN X.72

L’an mil neuf cens nonante neuf sept mois,

Du ciel viendra un grand Roy d’effrayeur :

Resusciter le grand Roy d’Angolmois,

Avant apres Mars regner par bon heur.

.

TRADUCTION DU X.72 :

Au bout de 1999 semaines et 7 mois, soit près de 39 ans, en avril 2024

L’homme providentiel qui va défrayer la chronique,

Viendra ressusciter l’esprit du victorieux grand roi François 1er,

Il règnera avec bonheur entre deux guerres, la IIIème guerre mondiale et la guerre apocalyptique d’Armageddon.

.

2 – L’ANTECHRIST DANS LES PROPHETIES DE NOSTRADAMUS : DANS LA LETTRE A HENRI

.

.

« et il restera si peu de monde qu’on ne trouvera personne qui veuille cultiver les champs qui deviendront libres aussi longtemps qu’ils auront été en servitude et ce, quant au visible jugement céleste, bien que nous soyons encore au septième millénaire qui parachève le tout, nous approchant du huitième, où est le firmament de la huitième sphère, qui est de dimension latitudinaire, où le grand Dieu éternel viendra parachever la révolution :

où les images célestes reprendront leur mouvement, ainsi que le mouvement supérieur qui nous rend la terre stable et ferme, »

« apres l’Antechrist sera le prince infernal, encore par la dernière foy trembleront tous les Royaumes de la Chrestienté, et aussi des infidèles, par l’espace de vingt cinq ans, et seront plus grièves guerres et batailles, et seront villes, citez, chasteaux, et tous autres édifices bruslez, desolez, destruicts, avec grande effusion de sang vestal, mariées, et vesves violées, enfants de laict contre les murs des villes allidez et brisez, et tant de maux se commettront par le moyen de Satan, prince infernal, que presque le monde universel se trouvera defaict et désolé : et avant iceux advènemens aucuns oyseaux insolites crieront par l’air, Huy, huy, et seront après quelques temps esvanouys.

Et après que tel temps aura duré longuement, sera presque renouvelé un autre règne de Saturne, et siècle d’or, Dieu le Créateur dira entendant l’affliction de son peuple, Satan sera mis et lié dans l’abysme du barathre dans la profonde fosse : et adonc commencera entre Dieu et les hommes une paix universelle, et demeurera lié environ l’espace de mille ans, et tournera en sa plus grande force, la puissance Ecclésiastique, et puis tourne deslié. »

NOSTRADAMUS reprend la description des événements centrés sur la Russie dans les années 2020-2030 :

« Et pendant cette supputation Astrologique accordée aux lettres sacrées, la persécution des gens Ecclésiastiques prendra son origine par la puissance des chefs Aquilonaires, russes, unis avec les Orientaux.

Et cette persécution durera un peu moins de onze ans, c’est alors que s’effondrera le principal Chef Aquilonaire, russe, ces années accomplies surviendra son allié méridional, arabe, qui persécutera encore plus fort par l’espace de trois ans les gens d’Eglise, par sa séduction apostatique, d’un personnage qui tiendra sa toute puissance de l’Eglise Militante, l’intégrisme, et le saint peuple de Dieu, observateur de sa Loi, et tout ordre religieux sera grandement persécuté et affligé, tellement que le sang des vrais Ecclésiastiques nagera partout et un des horribles rois Temporels, par ses adhérents lui seront données de telles louanges, qu’il aura plus répandu de sang humain des innocents ecclésiastiques que nul ne saurait avoir autant de vin :

et ce chef commettra d’incroyables forfaits contre l’Eglise, à tel point que le sang humain coulera dans les rues publiques et dans les temples, les églises, comme l’eau lors de pluie impétueuse, et rougiront de sang les fleuves les plus proches, et par une autre guerre navale la mer rougira tant que d’un dirigeant à l’autre,

ils pourront se dire : les guerres navales ont rougi la surface de la mer.

Puis dans la même année et les suivantes s’en suivra la plus horrible pestilence, à tel point que la précédente passerait pour merveilleuse, et de si grandes tribulations qu’il ne soit jamais advenues de telles depuis la création de l’Eglise Chrétienne et dans toutes les régions Latines.

Il restera des traces dans toutes les régions d’Espagne.

C’est alors que le tiers Roy Aquilonaire, le nouveau chef Russe, entendant la plainte de son peuple et sa principale revendication, dressera une si grande armée et passera par les détroits de ses aïeux et bisaïeux et remettra la plupart en son état, et le grand Vicaire de la Cape, le Pape, sera remis en son premier état »

« et l’ancien et le nouveau Testaments seront interdits, brûlés et après l’Antéchrist sera le prince Infernal et encore pour la dernière fois trembleront tous les royaumes de la Chrétienté, »

NOSTRADAMUS passe aux temps apocalyptiques plus tardifs, vers les années 2050-2060 :

« mais à la fin il sera désolé et puis tout sera abandonné, et le Saint des Saints, la ville de Rome, sera détruit par le paganisme, »

.

3 – L’ANTECHRIST DANS LES PROPHETIES DE NOSTRADAMUS : LA PROPHETIE DES PAPES DE SAINT MALACHIE

.

.

On y retrouve cette destruction de Rome dans la phrase terminale.

Cette prophétie comprend 111 devises et chacune est attribuées à un Pape, la dernière, la cent onzième, concerne le Pape Benoit XVI et elle est suivie par la sentence terminale à laquelle appartient le Pape François :

In persecutione extrema S.R.E. sedebit. Petrus Romanus, qui pascet oues in multis tribulationibus : quibus transactis ciuitas septicollis diruetur, & Iudex tremendus iudicabit populum suum.

Finis.

Dont la traduction est :

« Dans la dernière persécution de la sainte Église romaine siégera Pierre le Romain qui fera paître ses brebis à travers de nombreuses tribulations.

Celles-ci terminées, la cité aux sept collines, ROME, sera détruite, et le Juge redoutable jugera son peuple.

Fini.»

Cette dernière sentence n’est pas identique aux 111 devises, elle est fondamentalement différente aussi il est erronée de l’aborder comme une devise qui contient seulement les attributs d’un Pape.

La destruction de Rome :

.

1° QUATRAIN I.69

La grande montaigne ronde de sept estades,

Apres paix,guerre,faim,inundations,

Roulera loing abysmant grands contrades,

Mesmes antiques,& grand fondation.

.

3 – L’ANTECHRIST DANS LES PROPHETIES DE NOSTRADAMUS :  L’ANTECHRIST DANS 21 QUATRAINS DE NOSTRADAMUS

.

Cette étude porte sur 21 quatrains en se conformant à l’ordre des éditions voulu par NOSTRADAMUS même si la chronologie de la vie de ce personnage n’est pas respectée.

Ces traductions respectent l’ordre des quatrains et le désordre historique de leur présentation.

Le Maître provençal nous oblige à reconstituer le puzzle. J’ai respecté ici sa volonté nous forçant à un effort de synthèse pour modeler une approche indispensable à la compréhension de son oeuvre.

.

1° QUATRAIN I.95

Devant monstier trouvé enfant besson

D’heroic sang de moine & vestutisque:

Son bruit par secte langue & puissance son

Qu’on dira fort elevé le vopisque.

TRADUCTION DU I.95 :

Devant le monastère sera trouvé l’enfant jumeau

De sang héroïque d’un vieux moine :

Par la politique, sa réputation et son éloquence prendront de la puissance

Qu’on dira que sera fort élevé le survivant des jumeaux.

.

COMMENTAIRES DU I.95 :

Ce quatrain décrit l’enfance de l’antéchrist, survivant de jumeaux, issu d’une grande famille et abandonné devant un monastère.

Par sa force et par la séduction de son langage il atteindra de très hautes fonctions.

.

2° QUATRAIN I.59

Les exiles deportés dans les isles

Au changement d’ung plus cruel monarque,

Seront meurtrys:& mis deux des scintilles

Qui de parler ne seront estés parques.

.

TRADUCTION DU I.59 :

Les exilés seront déportés dans les iles, l’Angleterre

Lors du changement d’un monarque encore plus cruel,

Les deux opposants les plus vindicatifs seront tués : ce sont ceux qui auront fait le plus d’étincelles

Car ils n’ont pas économisé leurs critiques.

.

COMMENTAIRES DU I.59 :

Le 1er vers met en jeu l’Antéchrist alors enfant exilé en Angleterre.

Ce quatrain vient en complément du II.7, il montre la venue d’un dictateur encore plus cruel qui n’a pas hésité à exiler des opposants et même à assassiner leurs deux chefs de file. L’identité de ce personnage n’est pas évidente car la liste des prétendants est longue même s’il s’agit, probablement, d’un dirigeant iranien ou plus sûrement syrien, Bachar El Assad, qui a succédé à son dictateur de père et éliminé les opposants et commis de nombreux excès pendant la guerre civile en Syrie.

L’Antéchrist serait né au Moyen Orient, probablement en Syrie mais sans exclure d’autres pays comme l’Iran, vers 2000, plus ou moins cinq ans, entre 1995 et 2005.

.

3° QUATRAIN II.7

Entre plusieurs aux isles deportés

L’un estre nay à deux dens en la gorge

Mourront de faim les arbres esbrotés

Pour eux neuf roy novel edict leur forge.

.

TRADUCTION DU II.7 :

Parmi plusieurs exilés aux iles

Il y en a un à être né avec deux dents dans la gorge

Ils mourront de faim car les arbres sont dépouillés

Mais pour eux le nouveau roi leur forgera un nouvel édit.

.

COMMENTAIRES DU II.7 :

Ce quatrain dévoile l’exil d’une population au moment d’une famine et des arbres avec peu de fruits, peut-être abandonnés, non exploités à cause de la guerre ou à cause des intempéries ou de la canicule.

Parmi les exilés se trouve celui qui est presque unanimement perçu par les interprètes comme étant l’Antéchrist, né avec deux dents dans la gorge, détail marquant déjà sa voracité et sa férocité.

.

4° QUATRAIN II.28

Le penultime du surnom du prophete

Prendra Diane pour son jour & repos:

Loing vaguera par frenetique teste,

Et delivrant un grand peuple d’impos.

.

TRADUCTION DU II.28 :

L’avant-dernier du surnom de prophète,

Prendra le Jeudi Saint comme jour de fête férié :

Il fera des vagues au loin par la vivacité de son esprit,

Et délivrera le peuple français de la servitude.

.

COMMENTAIRES DU II.28 :

Le dernier à avoir ce surnom de prophète serait, d’après De FONTBRUNE, le dernier Pape de la prophétie de Saint Malachie mais une autre hypothèse me paraît plus plausible, il s’agirait plus probablement du faux prophète, le compagnon de l’antéchrist III.

Quant à César NOSTRADAMUS il serait alors l’avant-dernier à porter ce surnom de prophète.

Ce grand personnage prendra le Jeudi Saint pour sa fête, héritier de NOSTRADAMUS et son fils spirituel, le seul vrai César NOSTRADAMUS dont la mission sera de prendre le relais prophétique de son illustre maître.

Il est le seul à pouvoir interpréter les prophéties dans leur totalité et à pouvoir les signer de ce fameux pseudonyme.

.

.

Il est le mille et deuxième prophète biblique. Il a le savoir, il a reçu l’initiation de son père spirituel, Michel NOSTRADAMUS dont le nom signifie « Nous donnons ce qui est à nous ».

Ce collectif indiqué par « Nous » implique non seulement Michel et César mais aussi tous les auteurs grecs et latins qui ont ouvert la voie de la théurgie et de la mantique, ce « nous » est aussi confirmé par l’’écriture DM, les dieux mânes de son épitaphe : D.M. Nostradamus

Dans sa face exotérique, Henri second va accomplir les écritures, roi-prophète et empereur.

.

.

Il va écrire une page de notre aventure humaine.

Si donc vous voulez trouver César, cherchez le dans les grands rendez-vous de l’histoire.

L’organisation dans la forme des prophéties avec les deux lettres à César et à Henri va vers le dédicataire qui n’est qu’un seul et même personnage.

.

5° QUATRAIN III.34

Quand le defaut du soleil lors sera,

Sus le plain jour le monstre sera veu:

Tout autrement on l’interpretera.

Cherté n’a garde : nul ny aura pourveu.

.

TRADUCTION DU III.34 :

Quand le Grand Monarque fera défaut,

L’Antéchrist sera complètement visible :

Mais on le percevra bien différemment.

On n’aura pas prévu la cherté de la vie et nul n’y aura pourvu.

.

COMMENTAIRES DU III.34 :

Au moment d’une crise économique, l’Antéchrist fera son entrée en scène, mais personne ne se doutera de la réalité de ce personnage, le plus infâme de l’histoire de l’humanité.

.

6° QUATRAIN III.41

Bosseu sera esleu par le conseil,

Plus hideux monstre en terre n’aperceu.

Le coup volant prelat crevera l’oeil:

Le traistre au roy pour fidele receu.

.

TRADUCTION DU III.41 :

Le bossu sera élu par le conseil,

On n’aura jamais aperçu sur terre un monstre plus hideux.

Le coup volant crèvera l’œil du prélat :

Celui qui sera traître au roi aura été reçu comme un ami fidèle.

.

COMMENTAIRES DU III.41 :

Un être tordu, l’Antéchrist, sera élu par le Conseil,

On n’aura jamais aperçu sur terre un monstre plus hideux.

Le coup qu’il portera réduira la vision et le pouvoir spirituel du Pape,

Et aussi atteinte au pouvoir temporel du président qui l’avait accueilli comme un ami fidèle.

Ce quatrain montre la prise de pouvoir temporel et spirituel par l’Antéchrist.

Les laideurs anatomiques attribuées à ce monstre servent seulement à illustrer les travers psychologiques de cet infâme séducteur.

.

7° QUATRAIN III.42

L’enfant naistra à deux dents à la gorge

Pierres en Tuscie par pluie tomberont:

Peu d’ans apres ne sera bled,ne orge.

Pour saouler ceux qui de faim failleront.

.

TRADUCTION DU III.42 :

L’enfant naîtra avec deux dents dans la mâchoire

Au moment où tombera une pluie de pierres en Toscane :

Peu d’années après il n’y aura ni blé, ni orge

Pour saouler ceux qui vont défaillir de faim.

.

COMMENTAIRES DU III.42 :

Comme il est déjà précisé dans le quatrain II.7, l’Antéchrist naîtra avec deux dents dans la mâchoire

Au moment où une pluie de pierres tombera en Toscane :

Peu d’années après il n’y aura ni blé, ni orge

Pour saouler ceux qui vont défaillir de faim.

La Tuscie est l’ancien domaine étrusque, en Italie, vers le nord, entre Rome et Arezzo au nord et au sud-ouest jusqu’à Capoue.

La chute de pierres en Tuscie peut signifier :

-une pluie de pierres pour indiquer une période de sécheresse,

-une pluie de grêlonf,

-mais aussi des pierres peuvent rouler de la montagne suite à des pluies torrentielles,

-une éruption volcanique ? Quatre volcans sont actifs en Italie : l’Etna en Sicile, le Stromboli au nord de la Sicile dans l’archipel des éoliennes et au nord-est du Vulcano, le Vésuve bordant la baie de Naples dont la dernière éruption a eu lieu en 1944,

-des bombardements au cours de la IIIème guerre mondiale.

Puis s’en suivra une période de canicule ayant une grande incidence sur les cultures et sur une période de famine.

Ce quatrain relie la naissance de l’antéchrist à l’approche de la 3ème guerre mondiale, avec un temps d’intempéries, de carence alimentaire et de famine.

On peut estimer à ce moment là l’âge de ce personnage entre 10 ou 20 ans celui d’un page ou d’un écuyer conforme au quatrain IX.53.

Notez le jeu de mot du maître avec « 2 dents » du premier vers et « peu d’ans » du 3ème vers.

.

8° QUATRAIN V.84

Naistra du gouphre & cité immesuree,

Nay de parents obscurs et tenebreux :

Qui la puissance du grand Roy reveree,

Voudra destruire par Roüan & Evreux.

.

TRADUCTION DU V.84 :

L’Antéchrist naîtra de la profondeur de la terre et d’une cité immense,

Il est né de parents obscurs et ténébreux :

Jaloux de la puissance du Grand Monarque il rêverait

De vouloir la détruire par Rouan et Evreux.

.

COMMENTAIRES DU V.84 :

Voici un des rares quatrains à donner des indices sur l’Antéchrist où l’on apprend qu’il paraîtra pendant le règne du Grand Monarque, qu’il est jaloux de son autorité et envieux de sa notoriété et de sa gloire. Il est une ombre né dans l’ombre, dans une cité immense comme Jérusalem, Babylone ou d’une ville démesurée…

.

9° QUATRAIN VIII.41

Esleu sera Renard ne sonnant mot,

Faisant le sainct public vivant pain d’orge,

Syrannizer apres tant à un coq,

Mettant à pied des plus grands sur la gorge.

.

TRADUCTION DU VIII.41 :

Le Renard, l’Antéchrist, sera élu sans se découvrir,

Faisant le saint en public et en vivant de pain d’orge,

Sa tyrannie s’acharnera contre le Grand Monarque,

Et en mettant aussi son pied sur la gorge des plus grands gouvernants.

.

COMMENTAIRES DU VIII.41 :

Le renard évoque un animal rusé qui sied parfaitement au monde arabe ou musulman et de même pour le pied ou le couteau sur la gorge comme ils sacrifient un mouton.

Si l’on croit le descriptif de NOSTRADAMUS, on pourrait déduire que l’Antéchrist serait issu du monde arabe ou musulman, du Moyen Orient, de Syrie ou de l’Iran et peut être de Palestine.

.

10° QUATRAIN VIII.69

Aupres du jeune le vieux ange baisser,

Et le viendra surmonter à la fin :

Dix ans esgaux aux plus vieux rabaisser,

De trois deux l’un huictiesme seraphin.

.

TRADUCTION DU VIII.69 :

A cause de l’Antéchrist qui est plus jeune que lui, le vieil ange va baisser les ailes

Et il finira même, à la fin, par être surmonté :

Après dix ans d’égalité, dans les trois plus vieux qui vont être rabaissés

Hormis deux sur les trois, l’un restant est CAHETEL, le huitième séraphin.

.

COMMENTAIRES DU VIII.69 :

Ce quatrain décrit la fin du règne du Grand Monarque et la montée du pouvoir de l’Antéchrist.

.

11° QUATRAIN VIII.76

Plus Macelin que roy en Angleterre

Lieu obscur nay par force aura l’empire :

Lasche sans foy sans loy saignera terre,

Son temps s’aproche si pres que je souspire.

.

TRADUCTION DU VIII.76 :

Plus Boucher que roi en Angleterre

Il est né dans un lieu obscur et par la force il aura le pouvoir :

Lâche, sans foi ni loi, il saignera la terre,

Son temps s’approche si près que je soupire.

.

COMMENTAIRES DU VIII.76 :

Les commentateurs attribuent ce quatrain à Olivier Cromwell, né en 1599 mais il me semble davantage à être rattaché à l’Antéchrist et précise, en rappel, sa vie en Angleterre.

.

12° QUATRAIN VIII.77

L’antechrist trois bien tost annichilez.

Vingt & sept ans sang durera sa guerre,

Les heretiques morts,captifs exilez,

Sang corps humain eau rogie gresler terre.

.

TRADUCTION DU VIII.77 :

L’antéchrist trois bien tôt annihilés.

Vingt et sept ans sang durera sa guerre,

Les héretiques morts, les captifs seront exilés,

Sang corps humain eau rougie il va grêler sur la terre.

.

COMMENTAIRES DU VIII.77 :

A cause de l’antéchrist, le troisième, les chrétiens vont bientôt être annihilés.

Vingt et sept ans sang durera sa guerre, depuis son action à l’âge adulte jusqu’au temps final de la guerre d’Armageddon.

Les hérétiques seront morts et les captifs seront exilés,

Le sang du corps humain va rougir l’eau et il va grêler sur la terre.

Dans le premier vers, le mot « trois » signifie aussi bien le troisième Antéchrist, après NERON et HITLER, que la trinité des chrétiens, rappelant le rapport désastreux entre l’empereur romain et les disciples du Christ.

Dans le troisième vers, le mot « hérétiques » signifie les chrétiens qui n’ont pas fait allégeance à l’Antéchrist.

Le choix des mots semble désigner signer la confession musulmane de l’Antéchrist.

La guerre évoquée dans le quatrième vers est celle d’Armageddon de l’Apocalypse qui devrait durer deux ans après les vingt-cinq ans de lutte armée de l’Antéchrist contre les hérétiques, précisé dans le deuxième vers.

.

13° QUATRAIN VIII.78

Un Brabanas avec la langue torte

Viendra des dieux le sanctuaires

Aux heretiques il ouvrira la porte

En suscitant l’eglise miliataire.

.

TRADUCTION DU VIII.78 :

L’Antéchrist avec sa langue tordue

Viendra profaner le sanctuaire des dieux, la terre d’Israël

Il ouvrira la porte aux hérétiques

En suscitant l’église militaire.

.

COMMENTAIRES DU VIII.78 :

Selon la règle de la juxtaposition complémentaire, le quatrain précédent, le VIII.77, permet d’identifier le BRABANAS dans la personne de l’Antéchrist, de confession musulmane et attaché à la terre palestinienne.

Au lieu de condamner à mort les hérétiques, il leur proposera de les enrôler dans sa lutte armée.

.

14° QUATRAIN VIII.79

Qui par fer pere perdra nay de Nonnaire,

De Gorgon sur la sera sang perfetant

En terre estrange fera si tout de taire,

Qui bruslera luy mesme & son enfant.

.

TRADUCTION DU VIII.79 :

Qui par le fer le père perdra le né de Nonnaire,

De Gorgone sur là sera le sang perfetant

En terre étrangère fera si tout de taire,

Qui brûlera lui même et son enfant.

.

COMMENTAIRES DU VIII.79 :

Le père qui perdra pendant la guerre un enfant à sa naissance, né d’une Nonne, religieuse ou prostituée.

Comme les Gorgones, le sang de la deuxième conception, le second jumeau, l’Antéchrist, aura un regard pétrifiant

Sur le monde occidental chrétien et fera tout pour le faire taire,

Mais il finira par brûler en enfer, lui-même, et la guerre d’Armageddon qu’il aura provoquée.

NOSTRADAMUS le place en évidence en ennemi acharné contre le monde occidental et chrétien.

Il mène une guerre de religion, de conversion et de vengeance.

.

15° QUATRAIN VIII.90

Quand les croisez un trouvé de sens trouble

En lieu du sacre verra un boeuf cornu

Par vierge porc son lieu lors sera comble,

Par Roy plus ordre ne sera soustenu.

.

TRADUCTION DU VIII.90 :

Quand les chrétiens, aux temps de l’Apocalypse, auront trouvé l’Antéchrist, personnage au sens trouble,

A la place du sacré, on verra la religion musulmane semblable à l’antique culte du taureau d’or

Avec la place de la vierge, en écho aux quarante vierges promises, et au porc, l’animal impur, son lieu sera alors comblé.

A la fin du règne du Grand Monarque, le grand ordre universel ainsi que la paix ne seront plus soutenus.

.

16° QUATRAIN IX.17

Le tiers premier pis que ne fit Neron,

Vuidez vaillant que sang humain respandre :

R’edifier fera le forneron,

Siecle d’or mort,nouveau Roy grand esclandre.

.

TRADUCTION DU IX.17 :

Le troisième antéchrist fera pire que Néron, le premier des trois,

Ils auront vidé autant de sang humain vaillant qu’il est possible d’en répandre :

Le troisième, plus fort que Néron, va se réédifier,

Alors le siècle d’or établi par le Grand Monarque sera mort et ce nouveau despote fera grand esclandre avec la guerre apocalyptique d’Armageddon.

.

L'antéchrist dans les prophéties de Nostradamus MICHEL-HENRI

.

.

17° QUATRAIN IX.53

Ne Neron jeune dans les trois cheminees

Fera de paiges vifs pour azdoir jetter,

Heureux qui loing sera de tels menees,

Trois de son sang le feront mort guetter.

.

TRADUCTION DU IX.53 :

Le Néron jeune, le second antéchrist, dans les trois cheminées

Fera des pages vifs pour avoir jeter,

Heureux qui loin sera de telles menées,

Trois de son sang le feront mort guetter.

.

COMMENTAIRES DU IX.53 :

Ce quatrain relate, d’après les traducteurs, l’extermination des juifs dans les camps de concentration au cours de la seconde guerre mondiale par Hitler, le second antéchrist.

Mais une autre interprétation peut aussi être proposée :

AUTRE TRADUCTION DU IX.53

Le troisième antéchrist, encore trop jeune pendant la IIIème guerre mondiale, dans les trois branches armées de la coalition russo-musulmane

Aurait fait des pages très vifs en participant à cette guerre,

Mais il sera néanmoins heureux, en étant loin d’un tel conflit,

Par la participation de trois pays musulmans de son sang qui lui feront guetter la mort de l’occident chrétien.

AUTRES COMMENTAIRES DU IX.53

L’Antéchrist encore jeune pendant la IIIème guerre mondiale mais son âge lui aurait permis, comme du temps des chevaliers, d’être un page, ce qui montre son action et son engagement très vindicatif malgré son jeune âge qui, dans ce contexte, serait entre dix et vingt ans.

Au cours de la IIIème guerre mondiale, la coalition russo-musulmane se décline en trois branches armées :

-celle de la Russie et certains pays de l’Est, anciens vassaux de l’URSS,

-la Turquie,

-l’Africaine qui regroupe les tous les pays du sud de la Méditerranée jusqu’en Afghanistan.

.

.

.

18° QUATRAIN IX.65

Dedans le coing de Luna viendra rendre

Ou sera prins & mis en terre estrange,

Les fruicts immeurs seront à grand esclandre,

Grand vitupere,à l’un grande loüange.

.

TRADUCTION DU IX.65 :

L’Aemathion se rendra dans les territoires Lunaires musulmans

Où il sera pris et mis en terre étrangère,

Les fruits verts seront à grand esclandre,

Grand blâme, à l’un grande louange.

.

COMMENTAIRES DU IX.65 :

Ce quatrain concerne l’Aemathion (le chef de l’armée musulmane d’Afrique), lequel, après la défaite de son armée au cours de la IIIème guerre mondiale, ira se réfugier dans les zones européennes encore sous domination musulmane et de là il retournera dans ses terres à l’étranger, en Orient.

Les jeunes musulmans lui feront un grand esclandre, parmi eux le troisième Antéchrist,

Et lui adresseront un grand blâme, tandis que le vainqueur aura des louanges.

.

19° QUATRAIN IX.83

Sol vingt de Taurus si fort terre trembler,

Le grand theatre remply ruinera,

L’air ciel & terre obscurcir & troubler,

Lors l’infidelle Dieu & saincts voguera.

.

TRADUCTION DU IX.83 :

Lorsque le soleil sera à vingt degrés du Taureau, le 11 mai, la terre tremblera si fort

Que le grand théâtre rempli se ruinera,

L’air, le ciel et la terre vont s’obscurcir et se troubler,

Alors l’infidèle voguera avec Dieu et ses saints.

.

COMMENTAIRES DU IX.83 :

Lorsque le soleil sera à vingt degrés du Taureau, le 11 mai, la terre tremblera si fort

Que le grand théâtre du monde rempli de population se ruinera,

L’air, le ciel et la terre vont s’obscurcir et se troubler,

Alors l’Antéchrist musulman voguera avec son Dieu et ses saints, au cours de la guerre apocalyptique d’Armaguédon.

.

20° QUATRAIN X.10

Tasche de meurdre,enormes adulteres,

Grand ennemy de tout le genre humain,

Que sera pire qu’ayeuls,oncles,ne peres,

En fer,feu,eau,sanguin & inhumain.

.

TRADUCTION DU X.10 :

Le meurtre est sa tâche ainsi que d’énormes adultères,

C’est un grand ennemi de tout le genre humain,

Qui sera pire que les aïeuls, les oncles et les pères,

En combats, en guerre, en invasion, à faire couler le sang et de tous les hommes le plus inhumain. C’est l’antéchrist.

.

21° QUATRAIN X.73

Le temps present avecques le passé,

Sera jugé par le grand Jovialiste :

Le monde tard luy sera lassé,

Et desloyl par le clergé juriste.

.

TRADUCTION DU X.73 :

Le temps présent avec celui du passé,

Sera jugé par le grand Jovialiste :

Tardivement le monde se lassera de lui,

Et le clergé déloyal juriste le trahira.

.

COMMENTAIRES DU X.73 :

Dans le premier vers, le présent et le passé représentent la totalité du temps écoulé, un clin d’œil vers la fin des temps et vers l’éternité et l’éternel.

Le temps semble concerner l’ensemble de l’humanité et chacun des individus qui ont composé toute son histoire.

Le deuxième vers : « Sera jugé par le grand Jovialiste »

Il ne s’agit pas de n’importe quel juge, sans détour, il est le grand Jovialiste, le chef suprême, le plus grand de tous les juges lui conférant la puissance, l’autorité et la maitrise du temps.

Ces deux vers donnent une sensation d’un être au-dessus et d’une humanité lui appartenant.

Il est d’ailleurs nommé Jovialiste, « le bonheur absolu », le « Bienheureux », la félicité parfaite désignant de manière évidente l’auteur des Béatitudes, le seigneur Jésus Christ.

Il présente une analogie intéressante avec la sentence de la prophétie des Papes :

« le Juge redoutable jugera son peuple »

On retrouve des idées communes, le juge, le seul et l’unique, au-dessus des autres, au pouvoir sans limites, maître de l’humanité dont la propriété et l’époque tardive de la fin des temps se retrouvent dans le troisième vers :

« Le monde tard luy sera lassé »

Les deux derniers vers feraient allusion à la fin du règne des mille ans et la nécessité de relâcher temporairement Satan du gouffre profond.

AUTRE TRADUCTION DU X.73

Une autre orientation dans la traduction peut être proposée :

Le temps présent avec celui du passé,

Sera jugé par le grand Jovialiste, celui qui a pris le Jeudi Saint comme fête nationale de la France, le Grand Monarque :

Tardivement le monde se lassera de lui, à la fin de son règne, à l’aube de la guerre d’Armageddon et de la toute puissance de l’Antéchrist

Au point que le clergé déloyal et juriste le trahira.

Après cette sélection de 21 quatrains que nous venons d’étudier, notre regard se porte sur un autre texte de NOSTRADAMUS qui aborde la datation de la fin des temps apocalyptiques.

.

4 – L’ANTECHRIST DANS LES PROPHETIES DE NOSTRADAMUS : LA REVOLUTION DES QUATRE SAISONS DE L’AN

.

C.F. : article du 10 mars

.

.

MICHEL-HENRI au travers de l'étude de nombreux quatrains nous présente une interprétation sur le thème de l'antéchrist dans les prophéties de NOSTRADAMUS MICHEL-HENRI CLOVIS
Clovis roi des Francs

.

.

Notre hypothèse se précise sur la révélation de l’année 1568 à partir de CLOVIS qui correspond à une durée de 1568 ans, durée de le France chrétienne rassemblée sous une seule et même bannière, soit depuis le début de son règne en 481, soit depuis son sacre en 498 :

.

Durée de la France : 1568 ans

Début du règne de Clovis : 481                                                                                                     Sacre de Clovis : 498

Début de la 4ème guerre mondiale 2 ans avant la fin de la France

Début Armageddon : 481+1568-2=2047                                        ou                               Début Armageddon : 498+1568-2=2064

Fin Armageddon : 481+1568=2049                                                ou                                Fin Armageddon : 498+1568=2066

Durée de l’action politique de l’Antéchrist : 27 ans                                                               Durée de l’action politique de l’Antéchrist : 27

Arrivée de l’Antéchrist : 2049-27=2022                                                                                 Arrivée de l’Antéchrist : 2066-27=en fin 2039

2022 pourrait être le début de la IIIème guerre mondiale.

.

.

1° QUATRAIN I.91

Les dieux aux humains apparence,

Ce quils seront auteurs de grand conflit:

Avant ciel veu serain espée & lance,

Que vers main gauche sera plus grand afflit

.

TRADUCTION DU I.91 :

Les dogmes politico-philosophiques ne feront aux humains qu’une apparence,

Et ils génèreront un grand conflit

Mais auparavant le ciel sera vu serein et sans guerre,

Jusqu’à ce que le pouvoir de gauche connaisse sa plus grande affliction.

.

COMMENTAIRES DU I.91 :

Le 1er vers :

Les dieux ne sont pas DIEU, ils évoquent les idoles, les idéologies et les croyances humaines et face à DIEU, ils ne sont qu’une illusion, une apparence trompeuse.

Ils marquent la puissance de l’homme et de son pouvoir, l’absence de spiritualité, la force de l’athéisme et du matérialisme.

Ces doctrines politico-philosophiques ne feront qu’une illusion. Elles sont trompeuses et détourneront les hommes de leur véritable nature.

Le 2ème vers :

En conséquence, elles génèreront un grand conflit, la IIIème guerre mondiale.

Le 3ème vers :

Mais avant, le ciel sera vu serein et sans guerre, depuis 1945.

Le 4ème vers :

Jusqu’à ce que le pouvoir de gauche entre dans sa plus grande affliction.

Ce pouvoir de gauche, générant la grande affliction de la IIIème guerre mondiale, est l’héritière d’un des deux grands blocs communistes que sont l’URSS et la Chine, en l’occurrence, la Fédération de Russie et son président.

.

2° QUATRAIN VI.10

Un peu de temps les temples des couleurs

De blanc & noir des deux entremeslee :

Rouges & jaunes leur embleront les leurs,

Sang,terre,peste,feu d’eau affollee.

.

TRADUCTION DU VI.10 :

En peu de temps parmi les couleurs des races,

Deux, la blanche et la noire, seront entremêlées :

Les rouges et les jaunes leur sembleront de même,

Mais ils feront couler le sang sur terre, la peste atomique, et le feu sera affolé par les guerres d’invasion comme l’eau que rien n’arrête.

.

COMMENTAIRES DU VI.10 :

Les deux premiers vers parlent du mélange des races en Europe entre les blancs et les noirs.

Les occidentaux penseront que les rouges, la Russie et les jaunes, la Chine, leurs seront en harmonie, dans le respect des couleurs et de leurs mélanges.

Mais ils feront les guerres de l’Apocalypse, la IIIème guerre mondiale pour l’Armée Rouge et la Russie (Gog et Magog) et la guerre d’Armageddon pour la Chine.

.

4 – L’ANTECHRIST DANS LES PROPHETIES DE NOSTRADAMUS : APOCALYPSE

.

Il est utile de rappeler la notion des temps apocalyptiques dans lesquels nous sommes entrés, selon la Prophétie des Papes de saint MALACHIE, depuis l’élection du Pape FRANCOIS.

Les prophéties de NOSTRADAMUS nous permettent de la découper en trois temps, d’abord la IIIème guerre mondiale qui verra l’assassinat du Pape FRANCOIS un 13 décembre, qui pourrait être assimilée à la guerre de GOG et MAGOG relevée dans la Bible, liée à la Russie.

Elle est suivie par une longue étape exceptionnelle, sans doute la plus belle de l’histoire de l’humanité, l’Age d’Or dont nous parle NOSTRADAMUS dans ses prophéties.

Et la fin de l’Apocalypse avec la guerre d’Armageddon liée à l’Antéchrist et à la Chine avec, à sa fin, la Parousie du CHRIST pour sauver encore l’humanité.

.

4 – L’ANTECHRIST DANS LES PROPHETIES DE NOSTRADAMUS : CONCLUSION

.

Voilà brossé, grâce à NOSTRADAMUS, un tableau très évocateur du rôle que va jouer le troisième Antéchrist dans un proche avenir.

Le Maitre provençal nous a permis d’entrevoir sa naissance au Moyen Orient vers les années 2000, son exil en Angleterre dans l’enfance, sa jeunesse et sa lutte pendant la troisième guerre mondiale, d’appréhender ensuite sa montée vers le pouvoir avec une influence croissante et son rôle primordial à la fin des temps de l’Apocalypse lors de la guerre d’Armageddon.

.

Publié dans NOSTRADAMUS, prophétisme | Pas de Commentaire »

jacques Halbronn Nouvelle approche critique du second volet des Centuries nostradamiques 1567-1594

Posté par nofim le 28 décembre 2022

jacques Halbronn   Nouvelle approche critique du second volet des Centuries nostradamiques. 

 

 Nous avions déjà signalé quelle était la source « interne » du quatrain  76 de la Centurie VIII(cf nos études, il y a une douzaine d’années, sur le site de Mario Gregorio, propheties.it) mais nous n’en avions pas alors tiré toutes les implications.C’est cette lacune que nous entendons combler ici. Mieux vaut tard que jamais.  Par ailleurs, nous reviendrons sur la date de parution du dit « second volet » autour de l’édition de 1590, à Cahors (cf RCN) Dans notre post doctorat,il y a 15 ans, nous avions montré que les quatrains des almanachs de Nostradamus étaient issus des prédictions en prose de l’auteur, figurant au sein du même volume. Il s’agit du quatrain comportant le mot « macelin »  Ces divers quatrains ne nous intéressent que par les mots qu’ils englobent dans le désordre. C’est ansi que nous ne retiendrons que l’occurence du mot « Macelin » dont l’explication ne se trouve que dans une épitre au Pape Pie IV, laquelle ne nous a été conservé en français qu’en manuscrit alors que sous sa forme imprimée, nous l’avons en italien (exemplaires conservés à la  BNF). Mais en 1906, parut la ‘Reproduction très fidéle d’un manuscrit inédit de M. de Nostredame, dédié à SS Pie IV. ». A la page 18, il est question dans le texte en prose d’un certain Marcellinus dont Nostradamus propose d’enlever la lettre « R » ce qui donne notre « macelin », qui signifie boucher en italien (macelino) Ce qui nous conduit à douter très sérieusement de l’authenticité d’une édition datée de 1590 du second volet ces Centuries laquelle nous n’hésiterons pas à qualifier d’antidatée pour les besoins de la cause prophétique où il est bon de faire état de quelque recul dans le passé. En 1590, la mention de Chartres ne faisait pas sens et rappelons que Reims est le lieu des sacres et non Chartres, qui ne le devint que pour la circonstance.

Quateaubs  76  et 777

 

  • Plus Macelin que roy en Angleterre,
  • Lieu obscure nay par force aura l’empire:
  • Lasche sans foy sans loy saignera terre,
  • Son temps s’approche si presque je soupire
  • L’antechrist trois bien tost annichilez.
  • Vingt & sept ans sang durera sa guerre,
  • Les heretiques morts,captifs exilez,
  • Sang corps humain eau rogie gresler terre.
  • Or,  Nostradamus fait naitre l’Antéchrist en 1567, dans la dite Epitre. Si l’on ajoute 27 ans à 1567, on obtient 1594, date du couronnement à Chartres  d’Henri de Navarre-Bourbon-Henri IV au mois de janvier, et un quatrain du meme second volet comporte mention de Chartres. La source de ce quatrain, comme l’a rappelé Chantal Liaroutzos, est un passage de la Guide des Chemins de France, qui comporte non pas Chartres mais Chastres, au sein d’une série de villes autour de Paris, Chastres, ancien nom d’Arpajon.(ce dernier point ne figure pas dans l’article de Liaroutzos)
  • Selon nous, ces deux quatrains ne font sens qu’à condition qu’on les rapporte à la dite Epitre (cf notre première étude en 1991  dans la revue Réforme Humanisme Renaissance, la même revue qui avait accueilli,4 an plus tôt,  en 1987 le travail de Liaroutzos) . Qu’est ce à dire? Qu’il fallait que cette Epitre  figurât dans le second volet en lieu et place de l’Epitre à Henri Second (refonte d’uneEpitre ouvrant les Présages Merveiilleux pour 1557, reproduite en 2002 dans nos Documents Inexploités sur le phénoméne Nostradamus.
  • ¨Patrice Guinard indiquait sur son site que  l’exemplaire est  désormais conservé à Salon, suite à la vente Ruzo de New York (Catalogue Ruzo, Swann, avril 2007, n.8).  Nous en avions eu copie pour notre édition par la veuve de Ruzo et nous l’avions communiquée à Guinard lequel  écrivait :« Daniel Ruzo avait effectué une copie photographique de cet ouvrage à partir de son exemplaire, qui a circulé dans le milieu restreint des nostradamistes (cf. CN 42). C’est à partir de photocopies minuscules de cette copie (45 × 65 mm), sans ordre et quasi illisibles, que je tente une première transcription. Travailler sur ces pages s’apparente à entreprendre le déchiffrement d’une tablette babylonienne en partie effacée. Je dois remercier celui qui m’a communiqué ce texte, ainsi que Wilhelm Zannoth qui m’a épaulé dans la lecture et dans la reconstitution de l’ordre des pages, laquelle n’a été possible que grâce aux quelques rares marques de foliotation et au repérage des phases lunaires pour chaque mois, dont les dates correspondent plus ou moins à celles indiquées dans l’Almanach pour l’an 1557 (cf. CN 41)L’ouvrage est si rare que Chavigny, dans son Recueil des Presages prosaiques de 1589, s’est contenté de recopier quelques fragments cités dans Le monstre d’abus, un pamphlet paru sous le nom de « Jean de La Daguenière » en 1558 : « Passages sugillez et calomniez par un des haineux de l’auteur pour ne les avoir entendus, et retirez d’un sien livre imprimé à Paris 1558. » (Chavigny, Recueil, p.79). Ces fragments, recopiés et pour certains corrigés par Chavigny, réédités par Chevignard en 1999, figurent en bleu dans ma transcription. »
  • En 1593 parait le Janus Gallicus (Chavigny) un commentaire  de  certains quatrains issus des 10 centuries et des almanachs, ce qui constitue un terminus. Dès lors l’édition de Cahors datée de 1590  serait antidatée car en 1590, l’on ne pouvait savoir que le couronnement d’Henri IV se tiendrait à Chartres et non à Reims.

.

 

 

jacques Halbronn   Nouvelle approche critique du second volet des Centuries nostradamiques 1567-1594 dans NOSTRADAMUS 709-90C1 709-90C2 dans prophétisme

 

 

 

 

 

41N-2+1LXWL._SX351_BO1,204,203,200_

Note de l’éditeur:
L’Antéchrist est une notion née dans le monde chrétien et repris par l’Islam. Elle apparaît dans l’ancien comme dans le Nouveau testament. Dans son livre sur l’Antéchrist, l’Abbé Augustin Lemann, dit que l’Antéchrist « est un être humain qui ne sera pas l’incarnation de Satan, mais qui par la séduction entraînera une bonne partie de l’humanité pour combattre Dieu et les croyants. Par des prodiges, il tentera de se faire passer pour Dieu lui-même. Mais cette incarnation divine sera l’exact contraire de celle de Dieu, inversera et cassera en deux tous les symboles divins ». Ce présent volume regroupe deux textes. Dans l’Apocalypse, comme chez Nostradamus, il y aura trois Antéchrists. Deux sont déjà venus, nous attendons l’avènement du troisième. C’est ce que tente de nous expliquer Chaulveron dans son texte, « Les Antéchrists et Nostradamus ». Il est précédé d’un court essai de l’Abbé Augustin Lemann, dans lequel il présente une synthèse des textes bibliques sur le thème de l’Antéchrist. Vous avez entre les mains, un guide essentiel pour les dangers qui menace l’occident dans les prochaines années. Un livre qui vous permet de repérer le fils de perdition lorsque celui-ci arrivera afin de ne pas tomber sous le piège de son charme, pour résister a sa tentation, pour rester dans le droit chemin de Dieu.

 

 

 

JHB   28 12 22

Publié dans NOSTRADAMUS, prophétisme | Pas de Commentaire »

jacques Halbronn Critique nostradamique : sur Jean Céard et la trahison des clercs

Posté par nofim le 17 décembre 2022

jacques  Halbronn  Critique nostradamique :  sur Jean Céard et la  trahison des clercs

 

 Dans sa préface au Répertoire Chronologique Nostradamique de Robert Benazra (Ed La Grande Conjoncrtion  Guy Trédaniel, 1990)  Jean Cééard expose son idée du traitement du corpus centurique (pp. V-IX)! à partir des données fournies par le dit RCN. Or, il ne semble pas que Céard ait pleinement exploité les dites données concernant les éditions parues sou la Ligue, à partir de la fin des années 1580 à savoir notamment le hiatus entre le groupe des éditions 1555-1568  et le groupe des éditions 1588-1590, pas plus d’ailleurs que n’avait été en mesure de le faire Benazra lui même qui à propos du second groupe se contente de parler de quatrains « manquants », qui auraient été retrouvés entre 1588 et 1589 dès lors qu’une édition ne comportant pas ou plus  53 quatrains à la IVe Centurie est signalée par Benazra, à la suite de Daniel Ruzo qui décrit un exemplaire de sa collection d’imprimés et de reproductions, de nos jours « manquant ».  D’ailleurs, Pierre Brind’amour qui aura, semble t il été recruté par Céard pour réaliser une édition critique de l’édition Macé Bonhomme 1555, parue en 1996 après la mort du chercheur québécois, ne tient pas davantage compte de cette éclipse du second volet entre 1568 et 1590 et ne s’en explique pas.. Il y a là selon nous ce que Bachelard appelle un obstacle épistémologique à savoir que l’on n’imagine pas que les libraires aient pu faire paraitre des éditions antidatées. En effet, avec l’invention de l’imprimerie, le livre  aura acquis un statut en quelque sorte instititutionnel: l’éditeur devient le gardien de la chronologie et de nos jours, l’idée selon laquelle une date figurant en tête d’un ouvrage pourrait être délibérément fausse reste difficile à accepter et c’est ainsi que le même Benazra quand il retrouve un exemplaire Macé Bonhomme 1555, à la bibliothèque Municipale d’Albi, est persuadé qu’il a prouvé que cette édition avait bien existé, ce qui sera le cas pour Michel Chomarat  et son équipe, pour les éditions 1557 et 1568 et quand on ne retrouve pas certaines éditions signalées par la suite, l’on va se persuader que celles ci n’auront pas été conservées(cf  Theo Van Berkel, Nostradamus, Astrology and the Bible. A lecture on his prophecies and letters, 2002) On n’arrive pas à penser l’impensable à savoir qu’il pût avoir existé des éditions antidatées dont la vocation était de conférer de l’ancienneté à des prédictions liées à l’actualité du temps de la Ligue (cf notre étude « Les prophéties et la Ligue Garde toi Tours de ta proche ruine »,  Journées Verdun Saulnier 1997,  ed ENS, 1998).  Il ne semble pas qu’en janvier 1999, lorsque Céard  présenta au jury notre thèse d’Etat (Le texte prophétique en France, Paris X Nanterre),il  ait adopté notre approche, en tant que notre directeur (depuis 1985) à savoir que ce ne fut qu’au milieu des années 80 que le chantier centurique fut entrepris, avec des additions successives jusqu’à aboutir à un corpus qui sera intégré et parachevé dans le Janus Gallicus de 1594 par le biais de commentaires englobant les diverses Centuries, outre les quatrains des almanachs.Céard restera donc fidéle à la thèse de quatrains manquants dans les éditions 1588 à 7 centuries, 20 après l’édition 1568 à 10 centuries. Certes, Céard note-t-il des variantes mais au lieu de les mettre sur le compte d’un « work in progress », il préfére y voir des erreurs, des lacunes et d’ailleurs, ceux qui auront participé en 2003 à la célébration du 500e anniversaire de la naissance de Michel de Nostredame, tant lors de colloques ou de biographie, auront adopté le même point de vue, à savoir que les dates indiquées par les libraires faisaient foi.

 

 

 

 

 

 

JHB  17 12 22

Publié dans epistémologie, NOSTRADAMUS | Pas de Commentaire »

jacques halbronn Nostradamus et l’Antéchrist. L’épite oubliée au pape Pie IV.

Posté par nofim le 16 décembre 2022

jacques  halbronn    Nostradamus et l’Antéchrist.  L’épitre oubliée au pape Pie IV.

 

 

En 1991,  il y a  30 ans, la revue Réforme Humanisme Renaissance publia  notre étude consacrée notamment au Pape pie IV.Mais il apparait que les nostradamologues n’ont jamais accordé à ce pape l’importance qui lui était due, ce qui n’aura pas manqué d’hypothéquer leurs travaux; On note ainsi que Gilles Polizzi, encore en 1998 ( Le  thème millénariste dans les prophéties de Nostradamus in Colloque Formes du millénarisme en Europe à l’aube des temps modernes, dir   JR Fanlo  et A. Tournon. Ed Champion 2001) n’en aura pas pris la mesure alors que ce texte aura été traduit en italien de son temps.  Nous avons signalé, dans notre post doctorat de 2007  sur la « naissance de la critique nostradamique » (EPHE Ve section, en ligne sur SCRIBD) qu’un quatrain des Centuries trouvait sa source dans cette Epitre, ce qui indique que les auteurs du dit quatrain disposaient de la dite Epitre laquelle aurait avantageusement été plus marquante que l’Epitre à Henri II placée en tête du second volet des Centuries (VIIIe et seq).  Nostradamus fait un jeu de mots en signalant que le nom de Marcelin qu’il associe à l’Antéchrist  devrait être lu sans le R, ce qui donne « macelin » (boucher en italien) cf le quatrain VIII, 76). On est là dans le second volet tout comme pour les emprunts à la Guide des Chemins de France, cf déjà en 1987  l »étude de Chantal Liaroutzos,  in revue Réforme Humanisme Renaissance), ce qui correspond à des sources différentes de celles du « premier volet ».

Cetté épitre a été reproduite au début du siècle dernier dans son original français, conservé seulement en   manuscrit.. Elle témoigne de l’intérêt que Michel de Nostredame accorda à la fin de sa vie à la naissance de l’Antéchrist et il est possible que c’est cet accent qui aura conduit à la mise à l’écart du dit texte « prophétique » mais apparemment non validé par l’Histoire.  La lecture du texte de Polizzi  met en évidence  le tort qu’il y a à ne pas en avoir tenu compte. Rappelons que l’Epitre à Henri II  en tête des dits quatrains  est une refonte d’une précédente épitres datant de 1556 en tête des Présages Merveilleux pour 1557  (cf nos Documents Inexploités sur le phénoméne Nostradamus, Ed Ramkat, 2002)

 

Chaulveron   écrit dans son  » Nostradamus  et la fin des temps »  (BOD 2017)
« Dans sa lettre à César, il nous dit avoir rédigé une oeuvre en prose décrivant l’ensemble des événements devant survenir en Occident. Or, ce texte en prose, c’est précisément l’épître à Henri. Elle permet de connaître chronologiquement l’histoire du futur depuis la Révolution française jusqu’à la fin de temps. Elle dépeint de manière sanglante l’épopée de l’Europe. De nombreuses exégèses ont tenté d’étudier le texte à Henri, sans toutefois comprendre son caractère profondément chronologique.
Estimant à tort, que la description était désordonnée, à l’image des centuries. Attribuant, pêle-mêle un passage à chaque période de l’histoire, au grès de leur inspiration. Dans la lettre à César, le prophète nous dit que l’épître constitue la clef chronologique pour comprendre et analyser ces quatrains. La lettre à Henri doit servir de canevas aux quatrains. Elle permettra de limiter, les lieux, le temps et le terme de sa prophétie. Tout se passe comme si, chaque quatrain devrait être raccordé à un passage de l’épître afin d’en éclairer le sens ».

  Ce qui souligne toute l’importance accordée aux deux textes en prose en tête des deux séries de quatrains. Mais la comparaison avec le texte adressé au pape nous semble montrer à quel point le dit texte de 1562- donc postérieur- devrait occuper une place centrale quant au prophétisme nostradamien.   La BNF  a d’ailleurs conservé  la dite Epitre en langue italienne :

 Li Presagi et pronostici di M. Michele Nostradamo, quale principiando l’anno M.D.LXV. diligentemente discorrendo di anno in anno fino al 1570… Diligentemente estratti dalli originali francesi, nella nostra italica lingua… 

In Genova, 1564  BNF  On  notera que l’Epitre à Henri II  , sous sa forme refondue,  reporte les échéances à la fin du XVIIIe siècle, ce qui évite de se polariser sur le présent.Un même procédé  aura été utilisé avec Pierre d’Ailly, au début du XVe siècle, en fixant également une échéance pour cette même période lointaine.

 

JHB  16 12 22

Publié dans ASTROLOGIE, NOSTRADAMUS, prophétisme | Pas de Commentaire »

jacques halbronn Méthodologie des études en prophétique : 2005 Papes et prophéties. Décodages et influence.

Posté par nofim le 9 décembre 2022

jacques  halbronn   Méthodologie des études en prophétique : 2005  Papes et prophéties. Décodages et influence. 

 

Nous voudrions insister sur l’importance de cet ouvrage paru aux éditions Axiome en 2005, et dédié à Louis Chatelier  auprès du quel nous étions en post doctorat-  Ecole Pratique des Hautes Etudes  Ve section, à l’occasion du décés(survenu au mois d’Avril) du pape Jean Paul II  Ce fut pour nous l’occasion non seulement de traiter de la « prophétie des papes » (attribuée à « saint Malachie ») mais aussi de  faire le point sur nos  recherches consacrées aux Centuries et qui avaient fait l’objet de diverses mises en ligne (une centaine), notamment sur le site de Robert Benazra, à la suite de notre soutenance de 1999  Le texte prophétique en France. Formation et fortune. Paris X Nanterre, sous la direction de Jean Céard, qui avair préfacé en 1994  notre catalogue d’exposition à la BNF (Astrologie et prophéties. Merveilles sans images) ainsi que le Répertoire Chronologique Nostradamique de Robert Benazra, aux Ed La Grande Conjonction (que nous avions fondées en 1979). en co édition avec les Ed Guy Trédaniel, en 1990.

On  ne retiendra ici que les développements liées aux études de prophétologie en général.(pp 15 17):  des  Centuries à Malachie et L’historien des textes face au prophétisme. Cet ouvrage prolonge une étude parue  en 2000  dans la revue Babel « le texte prophétique. Discours de la méthode »; et sera lui même prolongé par notre série parue dans la Revue Française d’Histoire du Livre, entre 2011  et 2015 sans oublier en 2007 notre post doctorat Le dominicain Jean Giffré de Réchac et la naissance de la critique nostradamique au XVIIe siècle, EPHE Ve section (en ligne sur SCRIBD) Cette parution  faisait suite, au demeurant, à la sortie de deux biographies (Petey Girard et  Drévillon Lagrange) consacrées en 2003, à Nostradamus, à l’occasion du cinquiéme centenaire de sa naissance et qui n’avaient aucunement tenu compte de nos avertissements et mise en garde (cf aussi en 2002,  nos Documents inexploités sur le phénoméne Nostradamus, Ed Ramkat)

Nous écrivions en 2005: » A l’origine,  des textes largement de circonstance s’inscrivent dans un contexte mais aussi dans un projet politique »« Il faut (…) être capable de déconstruire un texte (lequel) n’est pas nécessairement d’un seul tenant.Face à des ensembles  aussi hétéroclites  que des quatrains des Centuries; des lames de tarot,, des signes du zodiaque ou des devises des papes, le lecteur est souvent décontenancé mais, au bout du compte,  soit il prend tout, soit il rejette tout. Il ne fait pas de détail. Or, quand on examine de tels ensembles, il est parfois possible de percevoir des lignes de clivage, des additions voire des lacune dans la constitution du corpus, c’est ce qu’on appelle la critique interne, une sorte de fouille archéologique »

En fait, les deux textes, le malachique et le nostradamique, sont contemporains  (années 90 du XVIe siècle) et obéissent à la même stratégie, à savoir peser sur les chances d’un candidat,  tel cardinal, tel prétendant au trône de France en (dé) montrant  que leur victoire avait été annoncée de longue date, d’où l’importance des éditions antidatées.

 

 

 

 

 

 

 

JHB  19 12 22

Publié dans NOSTRADAMUS, prophétisme | Pas de Commentaire »

jacques halbronn sur le Nostradamus de Denis Crouzet Ed Payot 2011

Posté par nofim le 13 novembre 2022

jacques halbronn sur le Nostradamus de Denis Crouzet Ed Payot 2011
Le début du XXIe siècle aura coincidé avec le cinq centiéme anniversaires de la naissance de Michel de Nostredame, en 1503 Nombre d’événemenst et de publications auront vu le jour alors et nous même avons publié en 2002 des Documents Inexploités sur le phénoméne Nostradamus (Ed Ramkat) à la suite de notre thèse d’Etat de 1999 (Paris X) Le texte prophétique en France. Formation et fortune. En 2007, nous acons soutenu un post doctorat à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes Ve Section sur la naissance de la critique nostradamique au XVIIe siècle. Dès 199O ,nous avions fait paraitre le Répértoire Chronologique Nostradamique de Robert Benazra (Ed Trédaniel) avec une préféce de Jean Céard. Il nous a donc paru intéressant d’examiner ce que Denis Crouzet(Paris IV Sorbonne) avait retenu d’un tel ensemble, sans oublier Pierre Brind’amouur avec ses deux ouvrages sur le sujet (1993, 1996) ou Michel Chomarat (Bibliographie Nostradamus, 1978, Koerner) qui avait notamment étudié la question des guerres de religion (la Saint Barthélémy etc) Le mieux encore était d’étudier la Chronologie proposée par Crouzet (pp. 416 et seqà). Mais l’on commencera par sa bibliographie qui semble assez complméte au premier abord puisqu’on y trouve le Dossier préparé par Robert Amadou, édité de façon artisanale mais sans les biographies de Drévillob, Lagrange, Petey Girard/ (cf Hervé Drevillon et Pierre Lagrange. Nostradamus, L’éternel retour. Gallimard, coll. Découvertes, 128 p. 2003 Prophéties (présentation Bruno Petey-Girard). Nostradamus · Flammarion 2003) : Mireille Huchon : Nostradamus Mireille Huchon Paris : Gallimard, 2007.
En revanche l »édition de Gérard Morisse « Nostradamus, cet humaniste » (Budapest, 2001) est bien recensée. tout comme certains article de Patrice Guinard sur son site du CURA. ou le Testament de Nostradamus par Daniel Ruzo (Ed du Rocher, 1982. mais force est de constater que notre nom ne figure à aucun moment dans le travail de Croze, ce qui peut tout de même surprendre. On pense à notre communication
, “Les prophéties et la Ligue”, Colloque Prophètes et prophéties au XVIe siècle, Cahiers V. L. Saulnier, 15, Paris, Presses de l’Ecole Normale Supérieure.1997
Mais, à présent, jetpns un coup d’oeil sur la Chronologie laquelle dépend nécessairement de la biographie accumulée. Quid de l’année 1555? Pour le mois de Mai, on nous propose l’édition Macé Bonhomme et ses « 353 quatrains sur quatre centuries » sans oublier « une possible édition à Avignon chez Pierre Roux (p. 422) La Chronologie s’arrête à 1568 avec les prophéties dont il y en a trois cens qyu n’ont jamais est imprimées  à  Lyon, chez Antoine du Rosne. Cette mention d’Antoine du Rosne ets assez étonnante puisque la libraire indiqué est Benoist Rigaud. que Crouzet cite pour une édition des Prophéties datée de 1557 (p. 424) Crouzet n’aura pas cru bon de s’intéresser aux parutions sous la Ligue, dont il est pourtant un spécialiste Denis Crouzet,( Dieu en ses royaumes. Une histoire des guerres de religion, Seyssel, Champ Vallon, 2008, 543 p.)

Abordons à présent le corps de l’ouvrage (Nostradamusn, une médecine des âmes à la Renaissance. page 62, Crouzet aborde certes la postérité de Nostradamuus dans les années 157O – rappelons son intérêt pour a Saint Barthélémy 1572:  » Un Nostradamus célébré comme possesseur et le passeur d’un savoir oraculaire, ce qui explique qu’après sa mort il y eut d_s 1570 des Archidamus,, des Michel Nostradamus le Jeune, des Antoine Crespin Nostrafamus pour publier des almanachs ou des pronostications intentionnellement écrits dans une continuité stylistique. Même s’il faut attendre les dernières années du XVI siècle pour que le mythe prenne une vugueyr exceptionnelle quand on se convainquit que le régne d’Henri IV était d’autant plus inévitable et fortuné qu’il était celui du roi des prophéties » Crouzet ne se demande à aucun moment si les Prophéties en question n’ont pas été antidatées et ne se conçoivent que dans le contexte de la Ligue Il ne se’ demande pas si ce ne sont pas les faussaires qui ont récupété des textes écrots dans le style de Nosradamus, comme il dit, pour fabriquer les dites Prophéties.
. Il cite Crespin et Archidamus comme s’il s’agissait de deux auteus différents alors que l’on sait que Archidamus est un des noms utilisés pour Crespin (dont nous traitons dans nos Documents Inexploités de 2002) . La question n’est pas tant que Crouzet serait ou non d’accord avec nos thèses que de se demander pourquoi il ne prend même pas la peine de les mentionner. Il ignore que nous avons attribué au dominicain  Jean Giffré de Réchac la paternité des Eclaircissements de 1656 (cf notre post doctorat de 2007) Quant à son propos sur Henri IV, il semble indisuqer qu’il serait au courant de notre travail au sujet de son couronnement de 1594. (cf le quatrain sur Chartres). Enfin, Crouzet ne retient pas l »idée selon laquelle, le premier volet des Centuries serait d’inspiration ligueuse (cf communication de 1997) alors que le second serat au service de la cause d’Henri de Navarre, ce qui est un comble pour un historien de cette période. Il est clair que si l’ouvrage en question avait été présenté devant u jury de thèse, son auteur aurait pu se trouver en mauvaise posture; O, est en droit de se demander si les éditeurs ne devraient pas être plus vigilants. On peut toutefois se demander si Crouzet n’aura pas été découragé d’aborder nos travaux en raison du dénigrement d’un Patrice Guinard à leur encontre traitant ceux ci de « canular ».

Publié dans NOSTRADAMUS | Pas de Commentaire »

jacques Halbronn Bilan de son activté de créateur d’outils, notamment en astrologie

Posté par nofim le 13 novembre 2022

jacques Halbronn  Bilan  de son activité de créateur d’outils, notamment, en astrologie 

 

 

Nous pensons qu’il  y a une théologie de l’outil et que le Deus Faber fabrique des outils qu’il met à la disposition d’une communauté. Une fois l’outil mis en circulation, chacun peut s’en servir à sa guise, pourvu qu’il en maitrise le mode d’emploi. En principe, le concepteur d’un outil ne saurait en surveiller l’utilisation dans le temps et dans l’espace car ce serait une tâche démesurée. On doit distinguer l’outil bien défini  et son usage aux avatars infinis.

 

Ce sera l’occasion ici de faire le bilan du sort des outils que nous avons mis en circulation depuis une quarantaine d’années au service de la recherche astrologique et nostradamologique. Certains de ces outils auront connu une fortune enviable, d’autres n’auront pas été relayés par quelque communauté « scientifique ».

 

Notice Wikipedia

« Un outil est un objet physique utilisé par un être vivant directement, ou par l’intermédiaire d’une machine, afin d’exercer une action le plus souvent mécanique, ou thermique, sur un élément d’environnement à traiter (matière brute, objet fini ou semi-fini, être vivant, etc). Il améliore l’efficacité des actions entreprises ou donne accès à des actions impossibles autrement. Beaucoup procurent un avantage mécanique en fonctionnant selon le principe d’une machine simple, comme la pince-monseigneur, qui exploite le principe du levier. »

 

 

I Les outils ayant rencontré un certain écho.

 

Les Guides d’astrologues

 

En 1981; nous avons publié aux Editions de la Grande Conjonction, le « Bottin Astrologique ». En 2017, nous sommes revenus sur la fortune de cet outil: Le livre blanc de l’Astrologie. Une prochaine édition en septembre 2016:
« Il y a dix ans, nous avons publié sur CD puis sur Internet- en raison de la faillite de notre éditeur, Axiome, ce qui était une nouvelle édition du guide Astrologique paru en 1997 aux Ed. Olivier Laurens. En 2009; nous l’avons mis en ligne sur nos réseaux sociaux. L’aventure des guides astrologiques avait commencé pour nous en 1981 avec le « Bottin Astrologique » (Ed de la grande conjonction) qui deviendrait en 1984 le guide de la Vie astrologique (difffusion Guy Trédaniel). Depuis quelques années, nous avons arrêté de recenser la « vie astrologique » de façon systématique. Nous allons sortir à la rentrée de Septembre un nouveau « Livre Blanc » qui se voudra aussi complet et exhaustif que les précédents et qui nous décrira les changements qui se sont produits depuis une dizaine d’années dans le paysage astrologique, tant au regard des formes traditionnelles (cours, congrès) que des supports nouveaux (télévision astrologique, réseaux sociaux). » Ajoutons que ce Guide permettait aux différents acteurs de la vie astrologique de se connecter et donc de constituer un réseau, tant dans l’hexagone qu’à l’étranger et recensait notamment les différents Colloques organisés en France depuis les années Trente. En 1994, nous avions publié un Nouveau Guide de la Vie astrologique aux ed La Grande Conjonction,qui était le résultat d’un véritable travail collectif. Il aurait du être repris aux Ed du Rocher (collection dirigée par Fanchon Pradalier Roy) mais l’éditeur préféra se dédire.

 

Les régimes horaires

 

En 1979, nous avons publié, aux Editions de la Grande Conjonction, le Traité de l’Heure dans le Monde (THM) de Gabriel (alias Joel Dronsart, décédé depuis) et cela aura été bien accueilli tant et si bien qu’avec les Ed. Guy Trédaniel, nous avons réédité l’ouvrage à maintes reprises (1979, 1983, 1991) et même publié un autre outil du même genre que nous avons appelé Problémes de l’heure résolus en Astrologie, de Françoise Schneider Gauquelin en 1987 et 1991 (qui sera repris par Auréas au niveau informatique, en 1997).

L’ouvrage de Gabriel allait concurrencer celui de Le Corre (Ed. Traditionnelles) paru peu auparavant. L’informatisation des outils aura mis en péril le marché papier.

 

Répertoire Nostradamus

En 1990, nous avons publié, avec Trédaniel, le Répertoire Chronologique Nostradamique(RCN) de Robert Benazra, qui constitua un outil de recherche bibliographique qui serait en concurrence avec la Bibliographie Nostradamus de Michel Chomarat, paru l’année précédente et qui aura bien servi depuis une trentaine d’années. Nous avons notamment montré qu’il fallait débuter la  véritable chronologie des Centuries dans les années 1580-90  et non dans les années 1550-1560 en décalant de 30 ans.

 

Catalogue Alphabétique des Textes Astrologiques Français (CATAF)

 

En 1999; le CURA de Patrice Guinard (décédé depuis) mettait en ligne notre Catalogue de la production astrologique française, depuis l’invention de l’imprimerie avec l’indication des bibliothèques possédant ces ouvrages. Le CATAF est toujours acccessible malgré le décés de Guinard et aura été un outil de référence chez les historiens de la question http://web.archive.org › cura.free.fr › docu

 
Les colloques d’astrologues
A partir de 1974 vont se tenir des congrès, à notre initiative, en France, mettant fi à 20 ans d’inaction dans ce domaine,bien exploité tant en Angleterre qu’en Allemagne et que nous avions suivis depuis le début de la décennie; En ce sens, l’on peut dire que nous avions lancé une mode qui ne s’est pas démentie au bout d’un demi siècle si ce n’est que l’on en trouve de médiocres imitations qui substituent aux rencontres entre astrologues des exposés magistraux devant un parterre d’éléves en astrologie; , notamment à partir de 1990 avec yves lenoble rejoint par Catherne Gestas, tous axés sur l’enseignement de l’astrologie bien plus que sur la recherche si bien que les nouvelles orientations n’avaient pas voix au chapitre; Ajoutons la question des Actes de Colloques.On connait ceux pour 1937 (de la Société Astrologique de France) et pour 1953 (du Centre International d’Astrologie,  en ligne sur la BINA). C’est en 1979 que paraitront les actes de notre colloque sur l’Ere du Verseau (1977) sous le titre « Aquarius ou la Nouvelle Ere du Verseau Ed Albatros Autre Monde. Suivront au début des années 80  nos actes des Colloques de Toulouse et de Metz, édités par Astrogroup (Bruxelles) puis dans les années 90 les actes des Colloques de l’ARRC (Sommaire des actes des congrès des congrès  ARRC – SEP HERMES 1990 – 2005o d’Yves Lenoble(cf  .https://www.youtube.com/watch?v=qTBF3cmh1WI) cf  Jacques halbronn Vingt ans de congrès astrologiques francophones européens à programme (1997-2017)   L’astrologie à travers 20 de congrès  MAU  Ed de la Grande Conjonction. Numéro du 20e anniversaire du MAU . 1975- 1995( Bulletin de la Société Astrologique de France n° 20)

 

la télévision astrologique;

Dès 1978, nous avions commencé à filmer certains de nos colloques mais ce n’est que 30 ans plus tard que l’on uet mettre en ligne nos vidéos et notamment celles prises lors de notre Colloque de novembre 2004. Avec le recul, notre téléivision -Téléprovidence – apparait comme la mémoire vivante du milieu astrologique et les gens sont bien contents de revoir certaines personnalités sur notre chaine you Tube. Cela dit, les autres organisateurs de rencontres astrologiques n’ont pas suivi notre exemple, tant à paris, qu’à lyon ou à Bordeaux et en sont retés aux actes papier comme yves Lenoble;il faut saluer la création par  Frank Agier de « BAglis tV » qui organisa des débats entre astrologues sur sa chaine payante (;https://www.baglis.tv/qui-sommes-nous.html)

 

La  Faculte Libre d’Astrologie de Paris (FLAP) 

 

En 1975, dans le cadre du Mouvement Astrologique Unifié, nous avons fondé la Faculte libre d’Astrologie de Paris, autour d’une équipe qui comportera notamment le trio  » ABC » (Catherine Aubier, Jacqueline Bony Belluc, Marielle Clavel (future Garrel). La FLAP donnera des cours pendant 20 ans avec toute une brochette d’enseignants (que nous avons  recensée par ailleurs). Il y avait eu le précédent dans le cadre du Centre International d’Astroloie du CEFA, Centre d’études et de formation en astrologie avec Paul Colombet, Régine Ruet,  Jean Pierre Nicola et Jacques Berthon, avec une crise en 1973 qui conduisit notamment Jacque Berthon à créer l’ESAP, Ecole Supérieure d’Astrologie de Paris. En 1989, Solange de Mailly, mettra en place l’AGAPE, selon la même recette qui est toujours en activité (.Assoc gen astrologues psycho prof eur – Societe.com https://www.societe.com › societe › assoc-gen-astrologues…

 ASSOC GEN ASTROLOGUES PSYCHO PROF EUR à PARIS 7 (75007)  Présentation de la société ASSOC GEN ASTROLOGUES PSYCHO PROF EUR (AGAPE).) Quant à la FLAP, elle a un site qui est apprécié (http://facultelibredastrologiedeparis.blogspot.com)  et actuellement axé sur nos travaux tout comme le COMAC(ayant d’abord gardé le sigle CEFA)  l’est sur ceux de Jean pierre Nicola. 

 

Les interviews de praticiens

Depuis une douzaine d’années nous avons familiarisé les praticiens, au sens large – pas seulement en astrologie mais dans le champ de la parapsychologie, avec les interviews en tête à tête, il y a là une démarche d’ordre déontologique en ce sens que les clients ou patients potentiels peuvent se faire une idée plus vivante des praticiens qu’ils recherchent; que sur la base d’une page en ligne; les pages jaunes ont exploité également ce créneau; nous avons notamment filmé dans le cadre de colloques organisés par le RAO sur Lyon et l’AAA sur Bordeaux ainsi que lors de salons du Bien Etre; yves lenoble avait suivi, une année, cette voie lors d’un de ses congrès astrologiques;

 

 La Bibliothèque Astrologique

En 1972, nous avons crée  une bibliothèque dans le cadre du Centre International  d’Astrologie, à partir de nos propres collections et de contributions de Jacques Moine (Cercle des Amis de Dom Néroman) et d’André Barbault.  Il existait alors la bibliothèque de la Société Théosophique, square Rapp. 75007 paris.

Nous  avions dressé un catalogue paru dans la revue Trigone (1974). que nous dirigions. Par la suite, nous avons situé cette bibliothèque dans un local, sis au 8, rue de la Providence. 75013 Paris qui est toujours en activité. Quelques chercheurs la fréquentèrent assidument, tel que Patrice Guinard, notamment pour la préparation de sa thèse de doctorat, en 1993.  En 2013, nous mimes un catalogue élargi, bien au delà du champ astrologique,  en ligne sur Price minister (Rakuten) sous le label « vulcainjh); développant ainsi  une activité de librairie par correspondance.  En 2022; se mit en place la Bibliothèque de Nuùmérisation Astrologique (BINA) Désormais, la bibliothèque  porte le nom de Bibliothèque  Universitaire de Recherche Astrologique (BURA), notamment du fait de sa collection de photocopies, dont Guinard (décédé depuis)  était devenu le conservateur en 2011 en installant ce fonds sur Toulouse.  Quant à Mario Gregorio à Londres, il a numérisé nos collections de microformes d’ouvrages anciens dans la rubrique Halbronn’s Library, sur propheties.it. (http://www.propheties.it › halbronnslibraryfirstpart)

 
 

 Les Grandes Ephémérides (2 tome  1500-1899)

 

Parues en 1990. On note que cette publication  que nous avions commandé à Joel Dronsart (alias Gabriel, depuis décédé), au vu de son référencement sur google connait  depuis une trentaine d’années un succés certain tant en France qu’à l’étranger.

 

jacques  Halbronn  Bilan  de son activté de créateur d'outils, notamment en astrologie dans anthropocosmologiz RO40097166

.

 

 

II Les outils qui restent dépendants de leur créateur

 

Passons aux outils qui ne furent pas relayés par une communauté de chercheurs, le role de l’outil étant d’être repris par les uns et par les autres et de ne pas devoir sa dynamique qu’à son seul créateur.

 

 

I Le paradigme universel

 

Il s’agit d’un modéle extrémement simple comportant des courbes ponctuées par des dates. Sa première formulation date de 1976 avec Clefs pour l’Astrologie. Ed Seghers et Astrologie Sensorielle (in revue Cosmopolitan) Chaque courbe traite d’une seule planéte. En 1967, André Barbault, dans les Astres et l’Histoire (Ed Pauvert) avait publié un graphique synthétique des conjonctions de 5 planétes. (de Jupiter à Pluton). En 1993, nous avons réédité toujouts chez Seghers les dites Clefs comportant ce même outil et l’année suivante L’Astrologie selon Saturne (Ed de la Grande Conjonction). Or, il apparait que si le modéle exposé par Barbault eut quelque impact, notamment du fait de l’annonce d’une Troisiéme Guerre Mondiale pour le début des années 1980, notre « PU » (Paradigme universel » resta largement ignoré et fort peu exploité si bien que trente ans plus tard, nous avons été amenés à en démontrer les applications autour de l’Astrologie EXOLS alors que toutes les données utiles figuraient déjà en 1994. On observera 40 ans plus tard que l’outil présenté par André Barbault n’aura toujours pas été adopté par les historiens et cela vaut pour son étude du cycle Saturne Neptune en dépit de l’annonce de l’importance de 1989, dès 1955 dans Défense et Illustration de l’astrologie. En revanche, dans le milieu astrologique, les publications de Barbault en Astrologie Mondiale restent une référence, notamment chez Yves Lenoble.. Mais nous avons bon espoir que nos derniers perfectionnements concernant une nouvelle détermination des axes séparant les phases les unes des autres devraient populariser notre « outil » de recherche. Nous avons notamment situé les axes sur la croix des signes mutables et non plus sur celle des signes cardinaux.

 

 

Les  topiques sensorielles

 

Dès 1976, nous avions lancé dans les colonnes du magazine Cosmopolitan(version française depuis 1973) un nouvel outil, intitulé Astrologie Sensorielle. La rédactrice en chef Juliette Boisriveaud,  nous accorda tout un dossier dans  le numéro de fin d’année. L’idée de départ consistit à déterminer la signature planétaire non pas à partir du thème natal mais sur la base d’un questionnaire articulé sur la vue, l’ouie, l’odorat et le gout, en rapport avec Mars, Jupiter, Saturne et Uranus dont nous présentions les courbes, sur la base du passage de la planéte sur les axes équinoxiaux et solsticiaux.  Mais cet outil  ne rencontra pas d’émules et ce n’est que depuis peu que nous avons élaboré la méthode des topiques Sensorielles..  Actuellement, nous avons articulé notre dispositif  sur les topiques freudienne  en distinguant les sens controlés (Surmoi) ou non (ça) par les hommes et ceux controlés ou non par les hommes. On peut espérer que ce nouveau design de l’outil sensoriel, plus au point, connaitra une meilleure fortune. Ajoutons qu’astrologiquement, nous n’utilisons plus qu’une seule planéte, Saturne valable pour tout le monde mais à combiner avec les topiques sensorielles selon le genre.

 

 

 La chronologie critique des Centuries

 

En 2011, Gérard Morisse publia dans la Revue Française d’Histoire du Livre un essai bibliographique sur les Centuries qu’il nous avait commandé (cf vidéo Jacques Halbronn Consécration de ses travaux sur Nostradamus en 2011 face à Patrice Guinard ) alors qu’il avait accueilli dans la même revue les travaux de Patrice Guinard.CORPUS NOSTRADAMUS 102 — par Patrice Guinard lequel écrit : « Le numéro 129 de la Revue Française d’Histoire du Livre (diffusée par Droz) comprend plusieurs études et entrefilets que j’ai consacrés à Nostradamus » En 2002, nous avions publié aux Ed Ramkat (de Robert Benazea) des Documents Inexploités sur le phénoméne Nostradamus et en 2007 soutenu un post doctorat sur la naissance de la critique nostradamique au XVIIe siècle, autour de l’Eclaircissement des véritables  quatrains  de 1656. Or force est de constater que les divers ouvrages consacrés à Nostradamus entre 2003 et 2011 par toute une série d’universitaires ( chez Gallimard; Flammarion ou Payot) ne tiendront absolument aucun compte de notre grille bibliographique concernant les éditions antidatées des Centuries, déjà exposée dans notre thèse d’Etat de 1999 Le texte prophétique en France. Formation et fortune..

 

 

 

 

Il nous faut conclure qu’il ne suffit pas de fournir un outil, encore faut il que d’autres s’en emparent. Einstein en 1905 eut la chance de pouvoir être relayé par une « Cité Scientifique » mais ce n’est pas le cas quand il n’y a pas de récepteur en mesure de capter l’émission. On pense à la formule des Evangiles: ne jetez pas de perles aux pourceaux! 

 

JHB  22  11  22

Publié dans anthropocosmologiz, ASTROLOGIE, NOSTRADAMUS, outil | Pas de Commentaire »

12345...14
 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs