Jacques Halbronn L’astrologie conditionaliste et l’emprunt occulté à Husserl.

Posté par nofim le 24 novembre 2022

Jacques  Halbronn   L’astrologie conditionaliste  et l’emprunt occulté à Husserl. 

 

Nous avons mené une enquéte chez les « conditionalistes » et jusqu’à nouvel ordre, nous n’avons pas trouvé de référence à Husserl chez ceux qui ont présenté le RET  de  Jean Pierre Nicola et il ne semble pas que celui ci ait été interrogé sur l’influence de ce philosophe  juif  allemand  sur sa formulation du RET  alors qu’une telle terminologie  Représentation, Existence, Transcendance, renvoie à la phénoménologie de Husserl de façon assez flagrante. Certes, Patrice Guinard s’est il intéressé à la fois à l’astrologie conditionaliste  et à Husserl mais il n’opére pas explicitement  pour autant. de rapprochement. Tout se passe comme si ce ternaire du RET  avait été constitué à partir des réflexions de Nicola  sans que celui-ci ait aucunement emprunté  à Husserl ou à ses disciples. Guinard ne semble pas été en mesure de sensibiliser les tenants de ce courant de pensée astrologique  à une telle problématique laquelle aurait pu apparaitre comme  un rapprochement salutaire. Malheureusement, Guinard comme Nicola ont disparu avant que nous ayons pu les interpeller sur une telle occultation. En 2008, lors de notre interview filmé à Tourves, nous n’avions pas encore pris conscience de la question des sources du RET  Quelles furent les motivations de Guinard pour ne pas avoir posé la question? Est ce une forme de cloisonnement mental  qui ne lui aura pas permis de connecter ces différents facteurs ou bien aura-t-il préféré ne pas signaler une telle vicinité, ce qui aurait quelque peu changé la donne et l’image? Nous verrons si nos observations suscitent des réactions  de la part des intéressés. Il serait bon d’ajouter aux notices sur Herzl  le nom de ce disciple astrologue français, auteur du RET. En ce qui nous concerne, ne croyant pas aux coincidences – même si les grands esprits se rencontrent- il est assez clair que Nicola aura emprunté directement ou indirectement à Husserl pensant ainsi valider sa division ternaire du systéme solaire avec les planétes intérieures, les planétes extérieures et les transsaturniennes; En fait, le recours au ternaire permettrait à Nicola d’intégrer les « nouvelles » planétes dans le schéma astrologique d’ensemble et en ce sens Husserl aura été instrumentalisé par Nicola. Rappelons en 1971 ses « Nombres et formes du Cosmos ».(;https://jean-pierre-nicola.fr/par-jean-paul-citron/

 

 

 

Patrice  Guinard : « L’astrologie est véritablement cette psychologie ou « phénoménologie transcendantale » annoncée et formalisée par Husserl : « Dans la mesure où la science de l’esprit, en tant que science omni-englobante du monde de l’esprit, possède comme thème toutes les personnes, toutes les sortes de personnes et de prestations personnelles, toutes les sortes de configurations personnelles, qui s’appellent ici des configurations culturelles, elle englobe aussi par conséquent la science de la nature et la nature au sens d’une telle science, la nature en tant que réalité. »

Du Sémiotique à l’Astral
Semiotica nova et Ontologia antiqua
par Patrice Guinard

 

Jacques  Halbronn   L'astrologie conditionaliste  et l'emprunt occulté à Husserl. dans ASTROLOGIE bout-or 5. Approche de l’Ontologie par l’Harmonie des Ternaires
bout-or dans philosophgie 6. L’Être la Triade
bout-or dans psychanalyse 7. Infrastructure de la Psyché
bout-or 8. Le Soi psychique
note de ¨PG : «   texte remanié à partir des chapitres 20, 21 et 22 de ma thèse de doctorat (1993), » 

 

 

 

 

Notre sondage: 

 

Wikipedia  Astrologie Conditionnaliste

Le modèle RET

L’astrologie conditionaliste a conçu un modèle qui divise les signaux astraux en trois dimensions ou niveaux : ReprésentationExistenceTranscendance :

  • à la « Représentation » correspond : le simple3, le court terme3, l’ici, le haut niveau d’énergie.
  • à « l’Existence » correspond le duel3, le moyen terme3, le proche, le moyen niveau d’énergie.
  • à la « Transcendance » correspond le complexe3, le long terme3, le lointain, le bas niveau d’énergie.

Ci-dessous4, chaque planète est identifiée comme une combinaison de deux des trois dimensions du modèle RET qui permet de tracer les grandes lignes d’une réinvention du symbolisme astral traditionnel :

  R (fort) E (moyen) T (faible)
r (fort) Sun symbol.svg Jupiter symbol.svg Uranus monogram.svg
e (moyen) Venus symbol.svg Mars symbol.svg Neptune symbol.svg
t (faible) Mercury symbol.svg Saturn symbol.svg Pluto monogram.svg

soit :

  • Soleil ⇔ représentation des Représentations (rR)5 (le Soi, se reconnaître et être reconnu6) ;
  • Vénus ⇔ existence des Représentations (eR)5 (Vénus va vers la dualité (existence) et ce duo est fondé sur un langage commun (Représentation)7) ;
  • Mercure ⇔ transcendance des Représentations (tR)5 (L’Un se démultiplie ou se complexifie8 par le raisonnement, la pensée) ;
  • Jupiter ⇔ représentation de l’Existence (rE)5 (Jupiter est la représentation du sujet à travers ses œuvres9) ;
  • Mars ⇔ existence de l’Existence (eE)5 (vivre pour vivre, agir pour agir10) ;
  • Saturne ⇔ transcendance de l’Existence (tE)11 (fonction de dépouillement12, leçons profitables durement acquises) ;
  • Uranus ⇔ représentation de la Transcendance (rT)11 (Uranus ramène la multiplicité à quelques données schématiques ; il simplifie le complexe13) ;
  • Neptune ⇔ existence de la Transcendance (eT)11 (le rêve, l’illusion, le mystère, la compassion) ;
  • Pluton ⇔ transcendance de la Transcendance (tT)11 (la remise en cause rampante de l’ordre existant).

WIKI

« L’astrologue Yves Lenoble résume ainsi les travaux de Jean-Pierre Nicola sur le R.E.T. : « il a réparti les planètes en fonction de critères purement astronomiques (distance des planètes au Soleil, diamètre apparent et gravité à la surface des planètes). Cette répartition s’effectue selon un système ternaire qui regroupe :

– les trois premières planètes dans le groupe “R” (Représentation) qui correspond à la sociabilité ;
– les trois planètes intermédiaires dans le groupe “E” (Existence) qui correspond au concret ;
– les trois dernières planètes dans le groupe “T” (Transcendance) qui correspond à l’ailleurs.

Chacun des trois groupes est l’objet d’une semblable division : la planète la plus volumineuse est “r” (représentation) ce qui correspond à la synthèse ; l’intermédiaire est “e” (existence”), ce qui correspond au ressenti ; la plus petite est “t” (transcendance) et correspond à l’analyse, à la complexification »

 

 Richard Pellard

 

Le modèle R.E.T. est une structure vide que l’on peut appliquer à de nombreux domaines différents. Le tableau ci-contre vous en donne quelques illustrations. Les trois colonnes ‘R’, ‘E’ et ‘T’ concernent indifféremment les niveaux-sources ou les niveaux buts. Prenons la première ligne, qui contient les mots « connaître »« éprouver » et « être ». Le verbe « connaître » relève bien du niveau Représentation : connaître quelqu’un ou quelque chose, c’est être capable de se le représenter, d’en avoir une idée ou une image, c’est se trouver dans le domaine du connu. Le verbe « éprouver » relève bien du niveau Existence : éprouver quelqu’un ou quelque chose, c’est ressentir son existence palpable, concrète, c’est se trouver dans le domaine du connaissable par expérience sensible. Enfin, le verbe « être » relève bien du niveau Transcendance : le domaine de l’Être est celui de l’invisible, de l’inconnu, du mystère. Au fond, on ne connait rien de l’Être-en-Soi des personnes et des choses…

 

 

Publié dans ASTROLOGIE, philosophgie, psychanalyse | Pas de Commentaire »

jacques halbronn L’origine allemande du modéle RET de l’astrologie conditionaliste.

Posté par nofim le 23 novembre 2022

jacques  halbronn  L’origine allemande du modèle R.E.T. de l’Astrologie Conditionaliste. (Existenz/Transzendenz)
Il apparait que Nicola aura plaqué et francisé une terminologie propre à la philosophie allemande sur l’Astrologie. Mais les tenants de l’Astrologie Conditionnaliste en sont ils conscients? On peut en douter à la lecture du texte suivant de Patrick Leguen datant de 2016:
« Globalement, le thème astral nous renseigne sur notre mode d’insertion dans le monde, dans notre environnement, dans notre groupe humain, dans notre famille. D’un point de vue planétaire (mettons de côté pour le moment les significations des signes et des maisons), nous pouvons dire que nous sommes insérés selon des rapports de compositions, de relations avec le monde que l’on peut décomposer en quatre principaux modes.
Le thème nous dit comment sont hiérarchisés et articulés ces 4 modes d’insertion. Ils ne sont pas tous égaux en puissance et chaque thème nous en montre une organisation particulière. Avec l’habitude et la pratique il n’est pas difficile lorsqu’on étudie un thème astral de repérer au premier coup d’œil le mode d’insertion privilégiée de la personne.
I Nous pouvons nourrir et rechercher des rapports de sens, de signification avec le monde : c’est le niveau symbolique, culturel, idéel (niveau Représentation). Il nous importe alors, et c’est vital, de nous dire, de nous impliquer, de nous cultiver, de nous intéresser à la socio-culture, de composer dans un rapport de construction de sens et de communication avec le monde
.II Nous pouvons privilégier des rapports concrets de composition avec le monde, il nous importe alors, et c’est vital, d’agir, d’expérimenter, de rencontrer le monde par cœur et par corps : c’est le niveau expérientiel, concret (niveau Existence).
III Nous pouvons aussi être sensibles au plus haut point, concernés par des rapports subtils de composition, il nous importe alors, et c’est vital, de nous relier, de se laisser inspirer ou porter par ces liens complexes, ténus avec les êtres et les choses : c’est le niveau subtil, profond, par deçà le symbolique et le concret. Niveau du philosophique, du spirituel, de la quête d’un invisible fondant le monde (niveau Transcendance).
IV Et il y a aussi un mode privilégiant un rapport de globalité avec le monde (niveau représenté par la fonction lunaire). Si nous y sommes particulièrement sensibles, il sera alors vital de se vivre non-séparés dans une interdépendance avec les êtres et les choses.L’étude du thème consistera à préciser comment ces 4 modes sont hiérarchisés et articulés, quelle est la qualité des relations entre eux (fluide, conflictuelle…) et surtout comment la personne vit, incarne la structure particulière de son thème.
L’Astrologie Conditionaliste, vous le savez sans doute déjà, n’est pas une approche fataliste, elle essaie de comprendre comment un thème peut se vivre selon les déterminismes extra-astrologiques que sont la culture, le contexte familial, le niveau de vie, l’hérédité, etc. Comprendre le thème d’une personne c’est pouvoir évaluer la meilleure relation possible qu’elle peut entretenir, favoriser entre les potentialités et ressources de son thème, ses contraintes également, et son milieu de vie, ses projets, ses ambitions. » Notre commentaire: le dispositif qui est ici présenté s’articule sur le thème natal et en cela reléve de ce que nous avons appelé l’Astrologie privée, personnelle, intime, impliquant une méthodologie bien différente de celle propre à l’Astrologie « publique » qui passe par de tout autres modes d’investigation et de validation, à savoir que l’information est liée à une seule source, le client, le « patient », ce qui rapproche de facto une telle idée de l’astrologie des milieux psychologiques voire parapsychologiques ou encore thérapeutiques. Rappelons que le RET répartit les planétes du systéme solaire en quatre : R avec Soleil Mercure Vénus, E avec Mars Jupiter, Saturne, T avec Uranus Neptune, Pliton plus la Lune. On est donc face à un polyplanétarisme alors que pour notre part nous pronons une monoplanétarisme. Ce polyplanétarisme permet de sous tendre une très grande diversité de thèmes de naissance. On en arrive au paradoxe suivant à savoir que l’astronomie se voit instrumentée au service d’une méthodologie vouée à appréhender la personnalité de chacun. Ce qui correspond à un certain dévoiement épistémologique de l’astrologie. En fait, sous le label « Astrologie », l’on place des formes d’astrologie radicalement différentes, l’une s’inscrivant dans une appréhension des données historiques, sociologiques, politiques et l’autre se situant dans une culture de l’intimité du patient. Astrologie masculine versus astrologie féminine et en fait tout domaine n’est il pas condamné à une telle dichotomie? .
Certes les tenants du polyplanétarisme et de la personnalité (cf Dane Rudhyar et son Astrology of Personality) n’hésiteront pas à jouer la carte de l’orthodoxie astronomique exigeant de s’aligner sur le systéme solaire pris dans sa totalité. Comment expliquer que la ‘Nature » ait pu se focaliser sur une seule planéte, argueront-ils. Et de fait, nouveau paradoxe, le monoplanétarisme est à relier à la démarche théologique, celle d’un Deus Faber, d’un Grand Architecte ( Intelligent Design). On passe ainsi du domaine de la Science à celui de la Technique et quand on construit une maison, on choisit entre les matériaux disponibles et on ne va pas se contraindre à faire fléche de tout bois: Autrement dit, on a d’un coté une astrologie s’articulant sur le psychisme individuel face à une autre s’articulant sur le plan sociologique, collectif. L’une consommant massivement les données astronomiques sous tendant chaque thème natal (cf Barbault De la psychanalyse à l’astrologie. Ed Seuil 1961) et l’autre n’en faisant qu’un usage minimal (Occam) en se contentant de généralités statistiques récurrentes.
En fait, Nicola est nourri de la philosophie allemande (Husserl, Jaspers), ce que ne signale pas Leguen.. Il convenait en effet de se demander d’où Jean Pierre Nicola avait tiré le ternaire Représentation–Existence-Transcendance; Pour cela, il suffisait d’interroger Google autour de ces trois termes et la réponse tombait : Edmond Husserl (d’origine juive). D’ailleurs, Patrice Guinard (décédé deux ans avant son maitre) ne s’en était pas caché dans un texte d’ailleurs traduit en anglais Du Sémiotique à l’Astral. Semiotica nova et Ontologia antiqua par Patrice Guinard)/ Rappelons que Guinard a soutenu en 1993 une thèse en philosophie avec Francoise Bonnardel sur les fondements de l’astrologie.] Il cite notamment d’ Husserl, La crise des sciences européennes et la phénoménologie transcendantale, 1954; trad. fr. aux éd. Gallimard, 1976 /
En fait, le RET aura changé Existenz en Existence et Transzendenz) en Transcedance.
JHB 23 11 22

Publié dans ASTROLOGIE, philosophgie | Pas de Commentaire »

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs