jacques halbronn Syncrétisme et politique au prisme de l’astrologie.

Posté par nofim le 24 novembre 2023

jacques  halbronn   Syncrétisme  et politique au prisme de l’astrologie.   

 

Pour nous, le syncrétisme est l’enjeu permanent des sociétés et donc le « bon » politique sera celui qui saura le mieux le dépister, le démonter ou au contraire l’imposer, le constituer..On dira que l’on ne cesse de faire et de défaire le tissu syncrétique car le syncrétisme est l’oeuvre du démiurge, de celui qui entend se surimposer au Créateur,  selon la doctrine gnostique. Mais rares sont ceux aptes à se mesurer avec ce « monstre », cette  « hydre ». et en phase dite équinoxiale, ce sont ces désyncrétiseurs qui devront être recrutés, mobilisés. Face au désyncrétiseur, se dresse le syncrétiseur et vice  versa et cette « guerre » n’a pas de fin.. L’astrologie EXOLs nous dresse une carte très précise  relative à une telle alternance de 7 ans en 7 ans. Et il n’est pas indifférent que ce soit l’Hébreu Joseph qui ait été confronté au rêve de Pharaon des 7 vaches maigres dévorant  7 vaches  grasses. 

Joseph  est un Juif  « diasporique », installé en Egypte et qui sera appointé par Pharaon pour diriger le pays. Il sera rejoint par sa famille, restée en Terre de Canaan. On lit dans le Livre de la Génése que «  Lorsque la famine frappe la terre,  Joseph fait venir les enfants d’Israël en Égypte, où ils s’installent dans le pays de Goshen. Il est le père d’Éphraïm et de Manassé, « dont les descendants donneront deux des douze tribus d’Israël, celles d’Éphraïm et de Manassé. » On peut dire que Joseph persnonifie la présence des Juifs dans le monde.

En phase équinoxiale, le syncrétisme est battu en brèche et risque de voler en éclat. Cela impacte la question des frontières dont le tracé est mis en cause, à l’instar de tout ce qui reléve du juridiqie dans les mains de  l’Homme ce qui n’est pas son moindre défaut.En revanche, en phase solsticiale, il revient à la charge et s’amusera à balkaniser le monde, suivant en cela le modéle babélien  conçu pour  affaiblir notre Humanité en en multipliant notamment les langues.(cf Genése) On ne s’étonnera donc pas qu’en phase équinoxiale,  les frontières de toutes sortes soient dénoncées, abolies (cf l’Abolition des Priviléges, 1789) et le rôle des empires n’est il pas de déconstruire les nations et les naturalisations? Ce sera en phase équinoxiale que des barrières douanières et autres se verront abaissées, parfois ai mépris du Droit International, que des droits acquis seront remis sur le tapis comme dans le cas des lois sur les Juifs. (Quand Vichy dénaturalisait les Français  par Gérard Noiriel  in  Genèses 

2018/2 (n° 111), Le sionisme, lui- même, en demandant aux Juifs de se rassembler en un certain lieu n’a-t-il pas contribué à fragiliser leur situation dans le monde.?

Pour nous, l’Hébreu est comme le fil d’Ariane permettant de se repérer dans un monde miné par de fausses unités. Sa force tient au fait que l’Hébreu est au contact médiumnique avec le plan divin et a donc accés au « plan, ce qui lui permet  de corriger les déviances. C’est le Tikoun Olam.

 

  »Le tikkoun olam, , en hébreu : תיקון עולם, « réparation du monde », est un concept issu de la philosophie et de la littérature juive, recouvrant en grande partie la conception juive de la justice sociale ou de réparation dans les courants massortis et libéraux, réformateurs » …

 

 

 

JHB 24 11 23

Publié dans ASTROLOGIE, LINGUISTIQUE, NOSTRADAMUS, subconscience, théologie | Pas de Commentaire »

jacques halbronn Astrologie. Pour une épistémologie de la Subconscience. Signifiant/Signifié

Posté par nofim le 17 novembre 2023

jacques  halbronn  Astrologie. Pour une  épistémologie  de la Subconscience. Signifiant/Signifié

 

On distinguera Subconscience et Surconscience  en rapport  avec les notions astrologiques d’équinoxialité et de solsticialité. En phase solsticiale,  on peut parler d’un surdéterminisme culturel, donc de l’impact du signifiant sur le signifié. D’où la prédominance des représentations , des préjugés en vigueur.   A contrario  en phase  équinoxiale, notre niveau de perception   relévera de la subconscience. Comme Monsieur Jourdain, dans le Bourgeois Gentilhomme de Molière, qui faisait de la prose sans le savoir. Dans le cas de l’astrologie, par exemple, il existe une forme qui est très  répandue dans le public et l’on saura qui est qui, sous quel signe Un Tel est né mais  il y d’autres formes moins vulgarisées où l’effet des astres ne pourra être mis sur le compte de ce qui aurait été prévu, annoncé par avance.

En termes de linguistique saussurienne, en phase de surconscience, le signifiant s’imposera au signifié alors qu’en phase de subconscience, le signifié prévaudra sur le signifiant En phase surconsciente, le signifié  est sommé de s’aligner sur le signifiant, se doit de lui correspondre. Celui qui est dit « Juif » sera censé se comporter comme tel. Mais en phase subconsciente,  on ne relévera la « judéité » de tel ou tel personnage, que dans un deuxiéme temps. Entendons que ce n’est pas le premier facteur qui pésera dans la perception.  Cette fois, le signifiant devra prendre en compte de la réalité du fait « juif » et non ce qui est véhiculé à ce propos.

Se pose ainsi une interrogation d’ordre épistémologique. L’explicitation  de ce qui est de l’ordre de la Subconscience  ne conduirait-elle pas à basculer vers la Surconscience en éliminant un tel clivage? En ce qui concerne la validation de l’astrologie, ne devrait on pas recourir à l’idée de prophétie auto-réalisatrice? Ce qui nous conduit à penser que le savoir astrologique ne devrait pas être divulgué à grande échelle mais réservé à une élite d’observateurs pour éviter le risque de fausser l’expérimentation?

Dialectique de l’ésotérisme  de la Subconscience et de l’exotérisme de la Surconscience. Dans le champ de la Subconscience, on placera l’astrologie, le juif  et la femme  Trois domaines singulièrement affectés par l’alternance des phases. Trop de discours sur les dits domaines  rendraient plus diffiile leur mise en évidence. C’est notamment le cas pour la « question juive »  écartelée entre  réalité et fiction, si ce n’est que la fiction peut être plus dramatique que la réalité. Tentation  de mettre en avant le fait juif sous la forme étatique (L’Etat Juif de Theodor Herzl) donc surconsciente ou préférence pour une requalification du fait juif à la lumière, à l’aune de l’Histoire et non du Mythe..

 

 

 

 

 

 

 

 

 

JHB  17 11 23

Publié dans anthropocosmologiz, subconscience | Pas de Commentaire »

jacques halbronn Subconscience. Le poids d’un passé lointain sur nos comportements actuels

Posté par nofim le 30 octobre 2023

jacques  halbronn Subconscience.  Le poids d’un passé lointain sur nos comportements actuels 

 On ne saurait comprendre le monde d’aujouird »hui sans faire la part belle à des « lois » qui ont été instaurées il y a des millénaires. Ces « lois » il convient de la situer dans le cadre de cette « Nouvelle Alliance » prophétisée dans le Livre de Jérémie. (XXXII). 

 

לב כִּי זֹאת הַבְּרִית אֲשֶׁר אֶכְרֹת אֶת-בֵּית יִשְׂרָאֵל אַחֲרֵי הַיָּמִים הָהֵם, נְאֻם-יְהוָה, נָתַתִּי אֶת-תּוֹרָתִי בְּקִרְבָּם, וְעַל-לִבָּם אֶכְתְּבֶנָּה; וְהָיִיתִי לָהֶם לֵאלֹהִים, וְהֵמָּה יִהְיוּ-לִי לְעָם.  32 Mais voici quelle alliance je conclurai  (…) au terme de cette époque, dit l’Eternel: Je ferai pénétrer ma loi en eux, c’est dans leur coeur que je l’inscrirai; je serai leur Dieu et ils seront mon peuple.
לג וְלֹא יְלַמְּדוּ עוֹד, אִישׁ אֶת-רֵעֵהוּ וְאִישׁ אֶת-אָחִיו לֵאמֹר, דְּעוּ, אֶת-יְהוָה:  כִּי-כוּלָּם יֵדְעוּ אוֹתִי לְמִקְּטַנָּם וְעַד-גְּדוֹלָם, נְאֻם-יְהוָה–כִּי אֶסְלַח לַעֲוֺנָם, וּלְחַטָּאתָם לֹא אֶזְכָּר-עוֹד.  {ס} 33 Et ils n’auront plus besoin ni les uns ni les autres de s’instruire mutuellement en disant: « Reconnaissez l’Eternel! » 

 

 Cette « loi » agit en nous, de façon subconsciente  et ne passe pas par l’éducation propre à un milieu donné, comme le prétendent les tenants de la Théorie du genre.

Il régne ainsi un certain nombre d’interdits qui impactent notamment les relations entre hommes et femmes et leur rôle dans la sphère publique. On relévera en particulier le rapport au langage et plus précisément à certaines sonorités dont l’accés serair prohibé chez les femmes, d’où des tensions et des incompréhensions entre les sexes.

Tout se passe, en effet, comme si existait un interdit concernant l’usage des diphtongues   pour les femmes. Ce qui expliquerait le recours au « je » et au « moi » en lieu et place du « nous », du « vous », du « on ». Les femmes, de facto, s’autocensureraient quant à tout usage d’un terme traitant du collectif, de la chose publique et se cantonneraient au témoignage personnel,  lequel ne recourrerait point à des sonorités interdites. Or, en dépit de toutes les révolutions sociales, identitaires à propos de la condition féminine, les femmes semblent bien se plier encore, en notre XXIe siècle, à une telle réglementation. On est là dans une sorte de phénoméne hypnotique(cf  la série de nos « hypnologica » en annexe), où la femme va toujours trouver des explications à de tels comportements alors qu’il s’agit d’une surdétermination atavique, ancestrale. 

 Plus généralement,  il importe d’englober le déterminisme des phases astrologiques de solsticialité et d’équinoxialité, lequel distinguera, de 7 ans en 7 ans, des basculements dans les attitudes. C’est ainsi qu’en phase solsticiale, les hommes feront plus appel aux femmes qu’en phase équinoxiale comme on a pu l’observer pendant la Premère Guerre Mondiale, impactée par une phase solsticiale.(au sens de notre Astrologie EXOLS) Quand arrive une nouvelle phase équinoxiale, la synergie hommes-femmes tend à se décomposer et la femme se retrouve sur la touche, comme quantité  négligeable, comme fardeau, nullement indispensable, d’où une situation contrastée des femmes d’une période à l’autre. Reconnaissons que

nous ne saurions déterminer depuis quand un tel

statu quo est en place. Il est certainement antérieur   au 

temps de Jérémie,  son texte devant lui être bien antérieur.

 

Quant à la revendication dans les Evangiles d’une « Nouvelle Alliance », elle expliquerait le mépris pour les préceptes (mitwoth) édictées, dès lors que les vrais 

commandements seraient gravés dans nos coeurs, ce qui figure dans le « Ecoute Israel » constemmant  récité par les fidéles Juifs.

 

4 Écoute, Israëla, l’Éternel, notre Dieu, l’Éternel est UN. Chémâ, Israël, Ado-naï Elo-henou, Ado-naï Ehad’ שְׁמַע, יִשְׂרָאֵל: יְהוָה אֱלֹהֵינוּ, יְהוָה אֶחָד.
Béni soit à jamais le nom de son règne glorieux. Baroukh chem kevod malkhouto le’olam vaed  
5 Tu aimerasb l’Éternel ton Dieu, de tout ton cœur,
de toute ton âme
et de tous tes moyens.
Veahavta ett Ado-naï Elo-hekha, bekhol levavekha,
ouvkhol nafchekha,
ouvkhol meodekha
וְאָהַבְתָּ, אֵת יְהוָה אֱלֹהֶיךָ, בְּכָל-לְבָבְךָ
וּבְכָל-נַפְשְׁךָ,
וּבְכָל-מְאֹדֶךָ.ּ
6 Que les commandements que je te prescris aujourd’hui
soient gravés dans ton cœur.c
Vehayou hadevarim ha’èlè
acher Anokhi metsavekha hayom al levavekha
וְהָיוּ הַדְּבָרִים הָאֵלֶּה,
אֲשֶׁר אָנֹכִי מְצַוְּךָ הַיּוֹם–עַל-לְבָבֶךָ ּ
7 Tu les inculqueras à tes enfants, tu en parleras (constamment),
dans ta maison ou en voyage, en te couchant et en te levant.
Vechinantam levaneykha, vedibarta bam,
bechivtekha bevethekha ouvlekhtekha baderekh, ouvchokhbekha ouvkoumekha
וְשִׁנַּנְתָּם לְבָנֶיךָ, וְדִבַּרְתָּ בָּם, בְּשִׁבְתְּךָ בְּבֵיתֶךָ וּבְלֶכְתְּךָ בַדֶּרֶךְ, וּבְשָׁכְבְּךָ וּבְקוּמֶךָ

 On notera une contradiction: car si ces préceptes sont gravés nul besoin de les inculquer:

 

 ANNEXE

Archives  sur  Encyclopaedia  Hermetica;  Ramkat;free.fr


HYPNOLOGICA

Yin / Yang


Cette rubrique concerne un champ que l’on peut symboliser
par le concept d’Hypno (du grec upnos, sommeil).
Il s’agit de tout ce qui se situe mimétiquement dans notre prolongement,
de ce qui vient nous compléter, humainement ou technologiquement,
organiquement ou socialement.
On s’intéressera notamment à ce qui vient renforcer ou compromettre notre potentiel hypno.
Hypno pose le rapport complexe et paradoxal du créateur avec sa créature,
de l’homme à la machine, du natif face à l’immigré, de l’homme vis à vis de la femme,
bref la question de l’altérité.


En définitive, hypno implique un passage, un changement d’état, une trans-mission
comme c’est le cas du sommeil mais aussi de la mort ;
hypno aborde le phénomène du subconscient, de ce qui fonctionne par delà la conscience,
et dont nous (nous) sommes dé-chargés, ce sur quoi on peut se re-poser.


Sommaire :

1 - Les clivages : le conjoncturel et le structurel, par J. Halbronn
2 - La zone Tsélem ou la convergence des clivages, par J. Halbronn
3 - Le Zar ou la place de l’étranger dans l’Histoire des Civilisations, par J. Halbronn
4 - De l’appropriation de la langue de l’autre, par J. Halbronn
5 - Radioscopie des prétentions minoritaires des Musulmans, par J. Halbronn
6 - De la laïcité régulation à la laïcité intégration, par J. Halbronn
7 - Clefs pour le féminin, par J. Halbronn
8 - Savoir assumer sa marginalité, par J. Halbronn
9 - La perpétuation des clivages dans l’Inconscient Collectif, par J. Halbronn
10 - La sexuation au regard de la grammaire : les marqueurs de temps, par J. Halbronn
11 - La femme et la représentation du futur, par J. Halbronn
12 - Les effets épistémologiques de la dialectique sujet / objet, par J. Halbronn
13 - L’étrangeté du génie, par J. Halbronn
14 - Animus et anima revisités, par J. Halbronn
15 - La modernité et l’arrachement des différences, par J. Halbronn
16 - Déni des clivages et crCse de l’Histoire, par J. Halbronn
17 - Vie & Mort ou la dialectique masculin / féminin, par J. Halbronn
18 - Culture existentielle et culture ontologique, par J. Halbronn
19 - De la féminisation actuelle du monde, par J. Halbronn
20 - Splendeur du sujet et transcendance de l’objet : la question du couple, par J. Halbronn
21 - Anthropologie de l’espace-temps, par J. Halbronn
22 - La femme et la conscience, par J. Halbronn
23 - Utopie ? Le couple comme unité socioprofessionnelle, par J. Halbronn
24 - Les modes de la pseudo-communication, par J. Halbronn
25 - Science, conscience, inconscience, par J. Halbronn
26 - Le couple entre la vie et la mort, par J. Halbronn
27 - La femme étrangère comme mise en évidence de l’instance surmoïque, par J. Halbronn
28 - La machine face aux notions de droite et de gauche, par J. Halbronn
29 - L’autre et les automatismes : vers le préfixe “hypno”, par J. Halbronn
30 - Valeur heuristique du concept Hypno pour le XXIe siècle, par J. Halbronn
31 - Les mécanismes de substitution : de la délégation et du mimétisme, par J. Halbronn
32 - Equilibre du monde et filiation mimétique, par J. Halbronn
33 - Ethique et épistémologie du Hasard, par J. Halbronn
34 - Etude hypnologique : les femmes et leur mission, par J. Halbronn
35 - Savoir-prévoir et ethno-prévisibilité, par J. Halbronn
36 - Etudes hypnologiques : la constitution des systèmes, par J. Halbronn
37 - La femme s’appartient-elle ?, par J. Halbronn
38 - Les modes de refoulement chez l’homme et la femme, par J. Halbronn
39 - Etude hypnologique : prise de risque et crise de confiance, par J. Halbronn
40 - Le triptyque hommes, femmes, machines, par J. Halbronn
41 - Peut-on faire l’impasse sur le différentiel / différentialisme H. F. ?, par J. Halbronn
42 - Incarnation et Tradition, par J. Halbronn
43 - Etudes hypnologiques : pour une nouvelle lecture de l’individu, par J. Halbronn
44 - Du bon usage de la femme, par J. Halbronn
45 - L’attente hypnologique, par J. Halbronn
46 - Mimétisme, instrumentalisation et hypnologie, par J. Halbronn
47 - Vieillissement et féminisation, par J. Halbronn
48 - Caractères acquis et socio-biologie, par J. Halbronn
49 - La femme caméléon, par J. Halbronn
50 - L’arbre (homme) et l’oiseau (femme), par J. Halbronn
51 - Rhétorique de l’immigré(e), par J. Halbronn
52 - Instrumentalisation et Inconscient, par J. Halbronn
53 - Le regard de la femme, par J. Halbronn
54 - Les femmes et la communication molle, par J. Halbronn
55 - La crise actuelle du langage : l’aveugle et le paralytique, par J. Halbronn
56 - Psychosociologie et Anthropologie de la sexuation, par J. Halbronn
57 - Populations en voie de marginalisation : femmes et maghrébins, par J. Halbronn
58 - Pour une anthropologie de la phobie, par J. Halbronn
59 - La carence polysémique de l’étranger, par J. Halbronn
60 - L’absurde tabou de l’eugénisme, par J. Halbronn
61 - L’espace-temps de l’Autre, par J. Halbronn
62 - Immigration et syndrome de dépossession, par J. Halbronn
63 - Islamophobie et xénophobie : l’amalgame, par J. Halbronn
64 - Des signes et critères de la féminité, par J. Halbronn
65 - La dérive identitariste maghrébine, par J. Halbronn
66 - Androgynat masculin, androgynat féminin, par J. Halbronn
67 - L’avenir virtuel de la femme, par J. Halbronn

 

 

JHB  30 10 23

Publié dans féminisme, Juifs, subconscience | Pas de Commentaire »

jacques halbronn Astrologie et judaisme au prisme de la Subconscience

Posté par nofim le 21 octobre 2023

jacques  halbronn   Astrologie et  judaisme au prisme de la Subconscience   

 

 

L’astrologie nous pose la question  suivante: comment les humains – ou en tout cas certains d’entre eux-  seraient-ils en mesure  de savoir où se trouve telle planéte dans le ciel et notamment à quel moment, tel astre passerait par une phase nouvelle de son cycle?  Certains astrologues répondent que ce ne sont pas les gens qui capteraient les astres mais les astres qui les impacteraient; Mais le probléme est du même ordre,  qu’est ce qui fait que l’on puisse être impacté? Selon nous, il faut passer par le processus de la Subconscience ( titre de notre chaîne You  Tube, « télé de la subconscience ») 

Or, l’on rencontre le même obstacle épistémologique avec la question  juive. Comment reconnait-on  un Juif s’il ne se distingue ni par son apparence physique ou vestimentaire Dans une étude que nous avons consacrée au premier chapitre de la Genése, nous soulignons la récurrence (4 fois) de la forme « hevdel », qui signifie distinguer,  séparer, aptitude attribuée à « Elohim ». Mais l’on peut se demander si les humains n’ont pas eux aussi à se montrer capables de distinguer, de différencier. A double titre,  d’une part  savoir distinguer telle planéte de telle autre, sans passer par ‘l’observation permanente de la « carte du ciel »et de l’autre savoir distinguer les Juifs du reste de l’Humanité, sans passer par le truchement de données visuelles consciemment enregistrées.

Selon nous, la Subconscience  nous mettrait en contact avec des réalités qui échappent à la conscience, ce qui conduit à nier l’existence de celles-ci. En ce sens, la Subconscience correspondrait à ce qu’on appelle Esotérisme face à l’Exotérisme  de la perception primaire.  Ce que nous appelons ici Subconscience reléverait d’une bio- technologie très avancée, ne relevant pas d’une Création première de type big bang mais   d’une Création seconde, nettement postérieure et c’est la conflictualité entre ces deux Créations, l’une universelle  et l’autre restreinte à notre Terre et à son énvironnement céleste immédiat qui traverserait notre Histoire depuis des millénaires.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

JHB 21 10 23

Publié dans ASTROLOGIE, judaîsme, Juifs, subconscience | Pas de Commentaire »

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs