jacques Halbronn Astrologie EXOLS Rejet et reconnaissance Un paradoxe

Posté par nofim le 8 juin 2022

jacques  Halbronn  Théologie et Astrologie.  Rejet et reconnaissance . Un paradoxe 

 

 Dans notre ouvrage paru en 1985, Le Monde Juif  et l’Astrologie (issu de notre thèse de 1979, à l’EPHE) nous avions remarqué que le rejet de l’astrologie ne signifiait pas ipso facto la négation du phénoméne mais au contraire permettait de mettre en scéne une sorte de miracle, comme en témoigne la formule talmudique Ein Mazal le Israel. Israel n’a pas de Mazal (traité Shabbat). Sans l’existence de l’astrologie, un tel « miracle » n’aurait pu  faire sens! Il importe de prendre conscience d’un tel dilemme:  le rejet  est reconnaissance.

Dans  le cas de notre théorie cyclique, cela signifie que la phase équinoxiale  peut aussi bien correspondre à une reconnaissnce qu’à un rejet puisque les  deux  notions sont intimement liées. Le cas de la Shoah est en ce sens emblématique: la volonté d’anéantir les Juifs  suppose  que l’on leur accorde une certaine importance. De même, parler, pour le marxisme, de « lutte des classes » pour annoncer qu’on veut à terme y mettre fin est bel et bien reconnaissance du phénoméne. Mais l’on peut tout aussi bien  affirmer que cette « lutte » est nécessaire au bon fonctionnement de nos sociétés tout comme accorder aux Juifs, dans l’exemple précédent, un role central pour guider l’Humanité.  En ce sens, l’antisémite ne nie pas nécessairement l’importance des Juifs et  même exagèrerait celle-ci. 

Autrement dit, aussi bien la phase équinoxiale que la phase solsticiale  instaureront un débat et un clivage. Si l’on prend le cas du « wokisme », dont nous avons déjà eu l’occasion de traiter,  l’on peut tout à fait reconnaitre  la force de telles thèses tout en les combattant.  La position la plus ambigue serait  de combattre un phénoméne tout en niant son existence, ce qui rejoindrait un certain négationnisme. C’est ainsi que la plupart des astrosceptiques  actuels  rejettent l’astrologie en affirmant son inexistence si ce n’est dans l’esprit des gens. Mais précisément, on voit qu’ils ne la rejettent que parce qu’ils en relévent l’impact social sinon la réalité « scientifique ». 

Dans le cas de l’athéisme, on peut  aussi bien nier qu’il existe quelque forme de divinité transcendantale que combattre celle-ci, en connaissance de cause. L’athée peut aussi bien être celui qui nie Dieu que celui qui le renie. De même, pour l’anti-astrologie, cela peut être le cas de celui qui sait que cela existe mais qui entend  la neutraliser  à la façon d’un médecin qui combat un mal dont il étudie de près les effets, en décrit par le menu les manifestations.

 

 

 

JHB 08 06  22 

Publié dans anthropocosmologiz, ASTROLOGIE, Juifs, wok | Pas de Commentaire »

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs