jacques halbronn Psychosociologie Problématiques parallélles de la banlieue et de l’immigration

Posté par nofim le 6 février 2024

 

 

Jacuqes  halbronn  Psychosociologie. Problématiques paralléles  de la banlieue et de l’immigration

 

 

En  1860; certaines paties de la banlieue seront rattachées à Paris  et constitueront de nouveaux arrondissements.(XIe, XIIe, XIIIe, XIVe, XVe, XIXe, XXe)

 

 

L’article  de Georges  Besson  « Le remodelage de Paris et le monde ouvrier »Bulletin N°44  Histoire de la Commune  nous renseigne:

 

« Les grands travaux haussmanniens, entrepris dès 1853 et poursuivis jusqu’en 1870, ont nourri la spéculation et libéré le cœur de la ville pour y loger luxueusement les bourgeois. Inversement, ils ont mis à la rue les habitants les plus pauvres et les ont contraints de quitter le centre urbain. La loi du 16 juin 1859 qui rattache à la capitale onze communes périphériques et d’importantes portions du territoire de treize autres communes, doublant ainsi sa superficie, accentue le phénomène . Elle donne à Paris la physionomie qui perdure aujourd’hui : les riches bourgeois dans les immeubles élégants et monumentaux du centre ville et de l’ouest parisien, les classes laborieuses dans de plus modestes constructions à la périphérie. Les ouvriers se sont regroupés dans quelques uns des arrondissements périphériques nouvellement créés (XIe, XIIe, XIIIe, XIVe, XVe, XIXe, XXe) et en banlieue. Les conditions de logement sont déplorables. Les logements sont exigus, souvent insalubres, et les loyers élevés : 250 francs pour une chambre. Avec de tels loyers, le surpeuplement est naturellement la règle. On trouve à l’époque dans ces nouveaux arrondissements périphériques les mêmes problèmes qu’aujourd’hui dans certaines banlieues ! Cela n’a rien d’étonnant car la politique des bourgeois à l’égard du peuple n’a pas fondamentalement évolué depuis. L’important pour les nantis c’est de demeurer entre soi, de consacrer l’argent public à l’amélioration exclusive de leur environnement et d’éviter à tout prix la mixité sociale. » 
Or, en dépit d’un tel processus d’intégration au niveau d’un Paris  intramuros, ces arrondissements peuvent être différenciés de ceux plus anciens, notamment au niveau architectural par l’absence notamment de batiments anciens/Le cas des églises est édifiant car il ne faut pas chercher d’architecture romane ou gothique dans ces « nouveaux arrondissements »  Voilà qui montre les limites d’une telle politique d’unification. Or, ne peut-on comparer  de telles limites à celles qui concernent l’immigration par voie de naturalisation ou de droit du sol? Il semble que les traces sont flagrantes dans les deux cas d’une politique de continuité marquée par la persistance d’une discontinuité  que l’on ne sera pas parvenu à résorber au moyen d’expédients juridiques.

 

 

 

 

 

  JHB  06 02  24

Publié dans procès, psychosociologie | Pas de Commentaire »

Jacques Halbronn Le procés Gauquelin 1992-1997

Posté par nofim le 8 novembre 2021

Jacques  Halbronn   Le procés Gauquelin 1992 1997

 

Michel Gauquelin se donna la mort en 1991 avant la parution de l’ouvrage  qui devait paraitre à nos Editions de la Grande Conjonction l’année suivante. Les Personnalités planétaires. Son fils, Daniel Gauquelin jugéa bon, en octobre 1992 de nous intenter un procés pour non respect des conditions prévues dans e contrat et cela impliqua notre partenaire, les Editions Guy Trédaniel. Il  y eut appel  en 1997 e du jugement de première instance. Nous signalions notamment que  » Michel Gauquelin   a en fait eu recours à un subterfuge et a adapté la « Cosmopsychologie » pour le public anglo-saxon puis l’a présenté aux Editions de La Grande conjonction comme correspondant à un ouvrage inédit en France (…) Monsieur Gauqueln dans sa correspondance  ne faisant jamais le rapprochement entre les deux ouvrages (..) Monsieur Gauqueli recommande dans son courrier  d’effectuer  ces bien inutiles traductions dont il savait qu’elles avaient déjà été effectuées (…) Il est clair que M. Gauquelin  a trompé la société des Editions de la Grande Conjonction et , ce faisant, causé un préjudice dommercial; (…) Il y a lieu de s’interroger sur la raison pour laquelle M. Daniel Gauquelin(le fils) n’a pas intenté une action en référe comme il est d’usage en matière d’édition, laissant l’ouvrage incriminé en vénte pendant trois ans et demi, ce qui prouve bien  l’absence de préjudice causé à la mémoire de M. Gauquelin (…) M. Michel Gauquelin  a choisi M. Halbronn pour publier ses travaux et qu’il ne l’aurait pas fait s’il avait été considéré un adversaire de ses positions etc »

 

Il est regrettable  notamment que l’on n’ait pas suffisamment démontré la qualité des relations entre M. Gauquelin et J. Halbronn, comme cela ressort notamment d’une étude que Gauquelin effectua en 1986 de l’ouvrage de Halbronn « La Pensée  astrologique » (in Histoire de l’astrologie de Serge Hutin, Artefact) ainsi que la participation de Gauquelin aux colloques organisés par Halbronn en 1987 et 1988/ Nous reviendrons ultérieurement sur l’issue du procés en appel  interjeté par les Ed. Trédaniel, ce qui rend les accusations selon lesquelles on aurait eu affaire à un éditeur hostile à son auteur. On retiendra cette embrouille entre les éditions françaises et anglaises d’un même ouvrage, ainsi que le décalage de temps et de lieu  entre les unes et les autres, exigeant des ajustements dont il nous sera fait abusivement le reproche.

 

 

JHB 08 11  21

 

 

 

 

 

 

Publié dans ASTROLOGIE, procès | Pas de Commentaire »

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs