• Accueil
  • > LINGUISTIQUE
  • > Linguistique le statut du verbe français dans les langues germaniques

Linguistique le statut du verbe français dans les langues germaniques

Posté par nofim le 10 février 2015

Le traitement du verbe français dans les langues d’origine germanique

par  Jacques  Halbronn

 

L »erreur est créatrice (cf notre Eloge de l’erreur, in Collectif,   Ed Lierre et Coudrier 1990).. Elle génére un double décalage tant envers la langue emprunteuse qu’envers la langue préteuse.  C’est le cas du statut du verbe français dans les langues germaniques.

On trouve ainsi en allemand des verbes en « ieren » et en anglais des verbes en « ate » que l’on peut qualifier de barbarismes.

 

I  Les verbes allemands en ieren

Il faut en fait passer par le futur du français qui se construit à partir de l’infinitif. Il est peut probable que l’emprunteur

allemand se soit inspiré de l’infinitif français dont la finale est muette dans bien des cas, notamment  pour ce qui est des verbes en « er ». Nous préférons penser à un emprunt à l’oral qu’à l’écrit.

Voilà pourquoi nous pensons que l’allemand a cru que le verbe français comporter le module « er » sur le modéle du futur français.

On ajoutera que les infinitif en « ir »  se rapprochent de la forme « ieren » de l’infinitif allemand des verbes empruntés au français

(type marchieren).

 

II  Les verbes anglais en  ate.

On connait toute une série de verbes français en anglais  dotés d’une finale « ate » inconnue en français .

Nous pensons que cela s’explique par  les mots français se terminon par « tion » et plus spécialement par « ation » comme dans

séparation qui a donné separate  forme inconnue en français.

Il est probable que le locuteur allemand ait pris la forme « ion » comme un suffixe marquant la première personne du pluriel en « ons ».

Il aura donc pris le substantif pour la conjugaison d’un verbe en « ate ».

Mais dans le  cas de  substantifs en « ion » et non en « ation »,  l’anglais va produire des verbes  comme act (à partir d’action), ce qui correspond au français agir. Dans ce cas le « t » fait partie intégrante du radical verbal et n’est pas partie du suffixe.

III Les verbes anglais en  « ish »

Il faut ici remonter au participe présent du français lequel dans certains cas intercale une forme  en « iss » périr,/périssant. finir./finissant  évanouir/évanouissant punish//Punissant  Blémir./blémissant. On obtient ainsi  l’anglais perish, punish,   finish,  vanish. blemish.  Mais on a aussi des cas où le « ish « est attesté par généralisation comme dans publish alors que l’on n’a pas ici la forme en « ition » en français.

 

IV Le suffixe anglais en « ed »

Le participe français en « ed » (ancien français, qui a par la suite été remplacé par  « é ») est devenu en anglais le prétérit outre qu’il était le

participe : change/changed/changed. Cela tient au fait qu’oralement, le participe français en « é » s’entend comme l’imparfait en « ais/ait »/

 

V  La forme unique du verbe en anglais

On aura compris que l’emprunt  a souvent éte de type « oral » et non écrit.  Quand on entend la conjugaison du verbe français en er, on a

en effet l’impression d’une permanence vu notamment que le verbe s’entend pareillement à la troisiéme personne du singulier et du pluiriel des verbes en er.  Il chante/ Ils chante. Au féminin, le verbe se maintient à l’identique. Idem oralement pour la deuxiéme personne du singuluer -(tu chantes).

Mais ce qui est particulièrement remarquable ici tient au fait  que c »est l’ensemble des verbes anglais, toutes catégories confondues, qui sont affectés par un tel phénoméne et pas seulement ceux qui sont issus du français. On notera d’ailleurs que la forme en « ed »

est également adoptée pour des verbes  germaniques comme « wanted » à moins que ce verbe n’ ait été considéré comme d’origine romane/française.

On notera que le verbe en ieren, en allemand, au participe ne comporte pas le préfixe  « ge » qui est la marque du participe du verbe

proprement allemand. A contrario,  en néerlandais, la forme en « ge » est de rigueur pour les participes français adoptés dans cette langue.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

JHB

10. 02. 15

Laisser un commentaire

 

Hertiuatipo |
L'actualité du droit d... |
Beats Pas Cher |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lixueosche
| Kenpkcv
| Luivaterfoxs